Référencement des sites Internet sérieux, susceptible de vous aider dans vos démarches.
Avatar de l’utilisateur
Par Emilie
Femme de 30 ans non vierge
#204024
impala a écrit :
jimagine a écrit : Sinon, je suis assez étonné du fait qu'elle n'ait pas eu d'envie sexuelle jusqu'à 27 ans : "Ce qui m’a le plus manqué, ce n’est pas forcément le sexe, je ne me masturbais même pas."
Est-ce plus courant que je ne le pense ? Ce détachement vis-à-vis du besoin sexuel est-il dû au fait qu'elle soit une femme ? Dans quelle mesure ? (On m'a déjà répondu ici, sur le forum, que cette idée était fausse que les femmes ont des envies de sexe aussi fortes que les hommes, mais à la lecture de ce témoignage, je me pose encore cette question...)
Franchement, je ne sais pas du tout te répondre pour les autres femmes, mais en ce qui me concerne, je n'ai jamais eu d'envie sexuelle très forte. Comme à elle, le sexe ne me manquait pas vraiment. Attention car à cette question, je ne pense pas que tu aies sur le forum des réponses suffisamment représentatives de la population générale :jack_o_lantern:.
L'avis que je me suis fait sur le sujet en discutant au fil des années avec les copains-copines, c'est que côté fille, moins on pratique le sexe, et moins on en a envie, alors que côté garçon, c'est l'inverse.
Concernant mon moi personnel, c'est un mixe : au début d'une période sans sexe ça me manque de plus en plus, et une fois un certains point atteint (3 - 4 semaines), pouf! plus envie. Et ça revient que quand il y a un garçon pour relancer l'envie en question, que ce soit 3 mois ou 3 an plus tard. Hibernation power !
Hyperion a écrit :J'ai lu l'article. Il était intéressant et je trouve par contre que ça fait un peu conte de fée, dans la résolution des problèmes.
J'ai trouvé aussi. Du coup au lieu d'une article sur la VT, j'ai plutôt choisis de prendre cet article comme une proposition de dé-sacraliser la première fois et d'inviter les filles à oser le faire avec quelqu'un de sympa, sans attendre "le prince charmant". C'est vrai que la culture/l'éducation populaire nous apprend ça : attendre "le bon" pour coucher, ne pas se jeter dans les bras (draps) du premier venu qui nous plait, être sûr de son "investissement"...
resO, Yellenah, VACN et 4 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Lux
Femme de 32 ans non vierge
#204144
impala a écrit : J'avoue que cela m'a plus étonnée :jack_o_lantern:. À partir du moment où elle l'a décidé, on dirait que tout coule de source. Elle a peut-être raccourci son récit pour rentrer dans le format demandé, mais on a l'impression que tout blocage a été très vite surmonté, alors que quand même, quand on reste vierges jusqu'à 29 ans sans l'avoir choisi, c'est qu'il en existe d'assez forts.
Je crois que ça dépend aussi beaucoup des gens et des psychologies.
C'est un peu dur de dire ça, mais la réalité est là : pour un plan cul, une nana va trouver très facilement sur un site de rencontres. Ce qui ne veut pas dire qu'elle va passer un bon moment... mais si l'idée c'est de trouver un mec pour coucher eh bien elle trouvera, c'est évident.
En ce sens, si à un moment donné elle a eu un déclic, alors elle a foncé. Ça a été un peu pareil pour moi en fait. J'entretenais en permanence des relations virtuelles avec des mecs rencontrés sur des sites, que je n'avais nullement l'intention de rencontrer. Ça tardait, à chaque fois je finissais par avouer certains trucs à demi-mots ou par balancer que de toute façon si on se voyait il ne se passerait rien (après avoir chauffé le mec à mort virtuellement, ce qui évidemment le poussait à l'incompréhension la plus totale). J'ai bien fait des rencontres mais je m'arrangeais toujours pour qu'il ne se passe véritablement rien, ou quasiment rien.
Et puis un jour je ne sais pas vraiment pourquoi, je me suis dit banco. Y'avait ce mec dont j'avais envie, qui avait envie de moi. Je ne dis pas que je ne l'ai pas un peu maltraité avec mes hésitations mais je suis allée au rdv. Et ça s'est passé, naturellement, comme ça. Et les peurs et les blocages ont disparu, du moins du côté du sexe. Ça a été fini, en quelques secondes, alors que j'étais incapable de laisser un mec m'approcher quelques semaines plus tôt...
jimagine aime ça