La relation s'est bien passée ?
Avatar de l’utilisateur
par Blue284
Homme de 28 ans non vierge
#224693
Hey.

Je suppose que certains se souviennent de moi :sweat_smile:. J'avais dis il y a environ trois ans que je posterais mon témoignage sur le forum dans la section appropriée... pour finalement ne jamais le faire. Pourtant j'ai toujours gardé en tête quelque part qu'il fallait que je le fasse. Il est temps de se rattraper.


Je ne suis plus VT depuis environ trois ans. Il y a trois ans j'ai eu la chance de rencontrer Amapola, une autre membre du forum (au passage, même si elle ne discute pas, elle n'a jamais lâché le forum depuis tout ce temps :wink:), lors d'une IRL. De base je m'y était incrusté un peu au dernier moment, sans avoir la prétention d'y faire LA rencontre. Je m'étais dis "bon, y'aura deux madames, mais te fais pas des idées, tu y vas pour rencontrer des gens comme toi, pas pour pécho". Et puis finalement, on était trois : Lereveur, moi et Amapola. Lereveur avait des priorités donc je me suis retrouvé seul avec Amapola. On a discuté gentiment, elle a loupé son premier train, je suis resté avec elle jusqu'au train suivant et juste avant qu'elle parte je lui ai proposé qu'on se revoit car j'ai senti qu'on avait bien discuté et, dans le doute, j'ai voulu tenter ma chance. Au final on s'est revu une fois, puis deux, puis trois. Dans mes souvenirs, au second RDV post-IRL j'avais déjà des sentiments pour elle, et au troisième RDV je les lui ai avoué.

Lors du troisième RDV, j'étais terrifié. Je voulais lui avouer mes sentiments, mais j'avais très peur de sa réaction. Par contre, après quelques heures passées avec elle (oui, plusieurs heures, on a fait une randonnée), je sentais qu'il fallait que je le fasse. Je me disais : "quitte ou double", "ça serait trop bête qu'on ait tous les deux des sentiments mais qu'aucun de nous n'agisse... et qu'au final on ne soit jamais ensemble". Je me suis donc "forcé" à parler, je lui ai dit un truc du style "il faut que je te dise quelque chose", le genre de phrase qui ne me laissait plus le choix, je ne pouvais plus désormais ne plus rien dire et faire marche arrière. Et au final on est toujours ensemble après trois ans :smile:.

On a d'ailleurs eu l'occasion d'en reparler ensemble et elle m'a avoué qu'elle n'aurait sans doute pas osé proposer qu'on se revoit après l'IRL si je n'avais pas fait la démarche. Et si je n'avais pas avoué mes sentiments en premier elle ne l'aurait sans doute pas fait ce jour-là. Elle aurait sans doute tenté de ne pas me lâcher ensuite mais rien ne dit que ça aurait tenu. Autrement dit je suis content d'avoir à la fois pris l'initiative en fin d'IRL puis lors de notre troisième RDV. Comme quoi... Et pourtant à cette époque Dieu sait que c'était ni facile ni évident pour moi de faire ça.


Ça me fait bizarre de repenser à avant, d'essayer de me rappeler les premiers moments de notre relation. Quand j'y repense je ne comprend même plus comment j'ai pu être autant mal à l'aise. Un malaise aussi bien avant d'avouer mes sentiments, que par la suite. Car par la suite on a commencé par se prendre par la main, puis être l'un à côté de l'autre sur le lit, puis dedans, puis découvrir le corps de l'autre, puis arriver sur des parties plus intimes, puis plus tard franchir le cap. Je n'arrive vraiment plus à croire comment j'ai pu ressentir un tel niveau de gêne à l'époque. Je crois qu'aujourd'hui si j'étais seul et que je rencontrais de nouveau quelqu'un, je n'aurais pas le dixième de difficulté ou de gêne que j'ai pu avoir à l'époque.

Rétrospectivement, ce que je me rend compte c'est qu'avant de rencontrer Amapola, et même au tout début de notre relation, j'avais peur. Très peur. Peur de tout, du moindre geste de travers, de la moindre parole déplacée. J'avais peur qu'à la moindre erreur tout s'arrête. Aujourd'hui, je sais que c'est faux, ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. En tout cas, pas pour quelqu'un qui éprouve un minimum d'intérêt pour nous. Je crois que j'avais trop pris au sérieux des histoires de couples qui se terminent sur des choses limite anecdotiques.


Lors de notre rencontre, Amapola travaillait, moi je terminais ma L3 en informatique. C'était vers juin 2016. Alors que j'avais commencé un Master, j'ai rapidement arrêté (au bout de deux mois je crois). Finalement j'ai emménagé chez Amapola vers janvier 2017. Je suis resté sans emploi pendant environ un an, malgré quelques tentatives de stage / recherche d'emploi. J'ai finalement trouvé un emploi vers juin 2018, dont j'ai démissionné en avril 2019. On a également déménagé entre deux.
Depuis plusieurs années déjà j'avais des maux de tête quotidiens, et ça n'a fait que s'empirer. En 2018, à cause de douleurs trop importantes j'ai pu enfin avoir des médicaments pour soulager la douleur, mais elle reste toujours quotidienne encore aujourd'hui. Je me suis cependant rendu compte en début d'année que c'était très certainement lié au fait que j'ai des problèmes de sommeils très importants... depuis au moins dix bonnes années. Ces problèmes de sommeils ne m'ont jamais parus des problèmes en soi car j'y était habitués depuis toujours, je n'en ai pris conscience que récemment. C'est surtout à partir de 2018 que ces problèmes m'ont paru clairs car subitement je me suis mis à a me réveiller systématiquement toutes les 90 minutes environ (sauf premier cycle de 2h00-2h30), alors qu'avant ces cycles de sommeils étaient un peu plus larges. En 2019 j'ai cherché des solutions à ces soucis de sommeil, pour le moment sans succès. J'ai tout de même un enregistrement complet du sommeil de prévu, mais pas avant mi novembre 2019 (RDV pris vers mi-juin 2019...).
Sur le plan moral, j'ai consulté une psychologue en 2018 pendant quelques mois, et en cette année 2019 j'ai de nouveau repris contact avec elle suite à ma démission et mes problèmes de sommeil. Même si ça n'a pas été dit très clairement par ma psy, j'ai tout de même un genre de dépression, au point qu'elle m'a proposé de voir avec mon médecin pour un traitement médicamenteux (pas forcément à grosse dose mais tout de même).
Ha et sur le plan physique, j'ai pris 5-7 kilos en trois ans, et je n'ai presque aucune endurance, je m'épuise super rapidement. Et je suis très souvent fatigué...

Si je parle de tout ça c'est parce qu'avant de rencontrer Amapola, si j'avais su que je resterais sans activité professionnelle pendant environ deux ans et avec de tels problèmes physiques et psychologiques, j'aurais pensé qu'aucune femme n'aurait voulu de moi. Au final Amapola a toujours été là pour moi et ne m'a jamais laissé tombé, bien au contraire. Je pense même que depuis tout ce temps elle a fait bien plus pour moi que je n'ai fait de choses pour elle.


Bref. Que dire d'autre...?

Amapola et moi ne nous sommes jamais disputés. En tout cas pas au sens se gueuler dessus, partir chacun dans son coin et bouder. C'est arrivé quelques rares fois de s'énerver / s'agacer mutuellement, mais jamais violemment et surtout jamais durablement. C'est encore quelque chose que je n'aurais pas parié ou même cru possible avant d'être en couple. Bon, là-dessus, je pense que c'est assez logique : on est tous les deux des gens plutôt réservés, introvertis, qui auront tendance à se remettre en question et s'excuser par défaut avant d'accuser l'autre.

Ce qui est un peu dommage c'est qu'on manque de points sur lesquels se rapprocher, et au final on ne fait pas tant de chose que ça ensemble. Bizarrement on se rejoint assez sur des questions plutôt "politique", écologiques même, un peu aussi sur la musique ; par contre beaucoup plus rarement sur les films, pas du tout sur les séries TV, pas du tout sur les jeux vidéos. Avec le recul je pense qu'on a chacun gardé en grande partie notre "train de vie" d'avant : on se rejoint brièvement au moment de manger, faire la vaisselle, se coucher, lors de quelques rares sorties, mais sinon on fonctionne globalement comme avant. Je me demande d'ailleurs si c'est vraiment un problème en soi (la plupart des couples que je vois semblent plus fusionnels) ou si c'est "normal". Quoi qu'il en soit ça ne nous empêche pas de nous aimer :kissing_heart:.


Bon, je crois que ça fait déjà pas mal. Merci à ceux qui auront lu jusqu'au bout :blush:.

PS : Amapola ne sait pas que je fais ce témoignage, je me demande bien la tête qu'elle fera lorsqu'elle verra ce message :laughing:
Pasta, SnapBack, VACN et 8 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 38 ans non vierge
#224701
Salut Blue284.

J'aime à penser que votre mise en couple fait partie de mes faits d'armes en tant que Gentil Animateur (aujourd'hui Gentil Modo) :) .

Dommage pour tes problèmes de santé, j'espère que ça s'arrangera.

Aucun problème de mon point de vue pour ce qui est du mode de fonctionnement de votre couple ; certains seront plus fusionnels, d'autres plus indépendants. Du moment que ça marche...

Passe le bonjour à Amapola et dis-lui de ma part que ton présent message ne mérite qu'elle t'étrangle ha ha (ceci étant dit, pourquoi ne pas en avoir discuté avec elle avant ? Ca reste quand même relativement intime tout ça).
par katy81
ans
#224738
Bon et bien j'avais pas souvenir que tu étais passer en mode "couple" et avec une membre :grin:
c'est un magnifique témoignage
(même si tu n'as rien dévoilé de votre vie intime ici et tant mieux car ça doit le rester par respect pour la demoiselle)

Pour ce qui est des "loisirs" non partagés et bien je dirai que ça n'empêche en rien d'aimer, si vous arrivez à partager au moins quelques petits moments à 2 et que ça vous convient.
Dans mon couple aussi on dénote pas mal de ce point de vu là vis à vis des regards extérieurs mais on s'en fiche, le principal ait d'être heureux comme on le souhaite, de trouver son propre équilibre.
On ne peut pas être en totale symbiose h24 avec l'autre enfin de mon point de vu, je ne pourrai pas. Ce serait un peu comme une asphyxie mais c'est aussi un bon moyen de se retrouver de façon sporadique et parfois plus intense. Et on peut se raconter plein de choses aussi de fait.

Je vous souhaite une belle vie de couple :grinning:
Avatar de l’utilisateur
par Blue284
Homme de 28 ans non vierge
#224743
Merci pour vos messages.

Lereveur a écrit : 10 sept. 2019, 08:56Passe le bonjour à Amapola et dis-lui de ma part que ton présent message ne mérite qu'elle t'étrangle ha ha (ceci étant dit, pourquoi ne pas en avoir discuté avec elle avant ? Ca reste quand même relativement intime tout ça).
Moi et Amapola avons plusieurs fois discuté qu'il fallait qu'on poste notre témoignage, mais aucun de nous deux ne s'était jamais lancé. Et au vu de nos échanges à ce sujet, je crois que c'était à moi de m'y coller :sweat_smile:. J'avais failli me lancer une fois ou deux par le passé mais au final je ne savais pas trop quoi mettre, et surtout je ne voulais pas trop parler de certains détails. Au final je crois que je suis resté assez sobre dans mon approche. Et comme l'a dit Katy c'est sans doute mieux comme ça.

Elle a lu mon message en fin de compte et ça ne l'a pas choquée, au contraire, à priori ça lui convient bien :smile: .