Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#219673
Bonjour,

Ahhh, mais c'est bien ça une fille plutôt grande, moi qui me mesure plus d'un mètre quatre-vingt ce n'est pas tout les jours que je croise des filles qui dépasse ne serait que les 1m75.

Je pense (mais ce que mon avis) qu'il est bon de différencier les relations familiales de nos propres systèmes relationnels. Certes, dans une certaine mesure, les parents nous modèlent et nous influencent, mais avec l'âge nous nous construisons également nos propres repères (indépendamment de ceux de nos parents) et notre propre univers émotionnel. Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eu de démonstration au sein du clan familial que cela fait de nous (je caricature.) des sociopathes ou des psychopathes, chacun à sa propre empathie, sa propre vision de l'amour et des interactions sociétale. Qui sait ! Tu es peut-être bien plus démonstrative que tes propres parents, mais pour le savoir faut-il que tu tombes sur un mec qui t'intéresse, qui t'inspire confiance.
Par Amuerie
Femme de 36 ans vierge
#219679
Je me reconnais un peu dans toi lorsque tu dis que dans ta famille on ne sait pas exprimer ses sentiments. C'est exactement la même chose pour la mienne. Il y a un sacré manque de communication, les compliments ce n'est pas ce qu'on sait faire de mieux, bien au contraire. Dire ce qu'il ne va pas ça va tout seul mais pour dire aux autres qu'on les aime il n'y a plus personne.

Moi aussi je n'ai jamais dit je t'aime (sauf en étant petite) à mes parents, mon frère ou ma soeur, seulement à mon neveu et ma nièce de 13 et 10 ans parce que je sais qu'ils ne me jugent pas à cet âge. Mais au fur et à mesure ça disparaîtra.

Je n'ai jamais été amoureuse non plus,sauf comme on peut l'être à 10-14 ans, mais le garçon s'est foutu royalement de moi et je pense que malgré l'âge ça m'a laissé des cicatrices et c'est à partir de là que le manque de confiance en moi est apparu et a continué de grandir lorsque lui et ses amis se sont mis à se moquer de moi sans raison aucune. Dur d'admettre que tes "amis" que tu connaissais depuis la petite section se comporte ainsi. Je me suis renfermé aussi bien psychologiquement et que physiquement, je ne sortais pas beaucoup et j'ai pris du poids.

donc contrairement à ce que pense Amaz, je reste persuadée que la communication qui règne dans la famille est une chose importante. Et que si tes parents ne t'ont jamais dit que tu étais belle, ou étaient fier de toi. Lorsqu'un mec te sortira "tu es une magnifique femme" ça sera difficile à croire.
Cece aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#219681
Solen a écrit :Au fil des années je crois que je me suis montée la tête et je n'ai pas osé assumer une certaine féminité. J'en prends conscience maintenant, mais après avoir réagi comme ça pendant tout ce temps est-ce que je peux encore réussir à sortir de cette spirale ?
Il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas. C'est quoi, pour toi, "une certaine féminité" ?

Solen a écrit :Évidemment le problème des émotions, oser prendre le risque de se dévoiler à l'autre. Accepter de montrer ses faiblesses, ses craintes, ses insécurités
[...]
d'un côté je me dis à quoi bon, l'amour, les sentiments qui te consument tout ça, c'est des "conneries", c'est inatteignable. Et je n'ai pas besoin d'éprouver ça pour passer à l'acte purement physique.
C'est vrai, on peut faire l'amour sans amour. Après, dire que c'est des conneries inatteignable me paraît faux. Et puis, les sentiments amoureux ne sont pas forcément ardents au point de te consumer, c'est même assez rare.

Solen a écrit :De l'autre côté, est-ce que j'arriverais à cela sans m'engager émotionnellement ? Mais est-ce que je suis capable de ressentir ce genre d'émotions si fortes alors que je n'ai jamais rien connu de tout cela ?
Faire l'amour sans éprouver quelque chose pour son/sa partenaire, c'est presque impossible. En tout cas, ce n'est pas souhaitable. Mais ce "quelque chose" n'a pas besoin d'être de l'amour ; pour le sexe, le désir suffit.
Est-ce que c'est ce que tu recherches ? Du sexe sans attaches ?
boum aime ça
Par Solen
Femme de 22 ans vierge
#219733
A nouveau merci pour vos réponses, c'est vraiment sympa :)

SnapBack a écrit : Il y a une tolérance personnelle à la solitude et c’est vrai que parfois, elle n’est pas choisie. Certaines raisons l'expliquent quand ce ne sont pas des opportunités manquées qui s’enchainent. As-tu une prédisposition à la solitude ? As-tu des amies, des amis ?
Je ne pense pas avoir de prédispositions à la solitude, après je ne sais pas quel sens cela recouvre pour toi ? J'ai quelques bons amis du lycée et d'autres de mon groupement sportif. J'adore être en collectif, je m'enrichis beaucoup de l'expérience des autres, j'aime être à l'écoute. De mon côté, c'est une autre histoire qui rejoint celle du fait d'exprimer ce que je ressens. Même à mes bons amis, je ne parle jamais de choses intimes me concernant. Au final, on me range comme la fille réservée du groupe, à raison.


Amaz : En effet, je pense enfin j'espère que mon environnement familial n'a pas impacté entièrement mon système relationnel. Peut-être que je n'ai effectivement pas encore rencontré les bonnes personnes. Parce qu'en voyant ma famille, je me dis même que je ne supporterai pas une relation comme ça. C'est tellement important de pouvoir dire aux autres ce qu'on ressent. Je dis ça alors que je n'y arrive absolument pas pour le moment, quelle contradiction !

Amuerie : Je suis également d'accord avec toi. Quand tu évolues dans un système de relations complètement aseptisé de sentiments, c'est difficile après de croire à ceux qui osent nous dire ces choses. Les événements qui te sont arrivés avec ce garçon et tes amis ont empiré les choses par la suite. La perte de confiance en soi, c'est quelque chose que je connais bien aussi. As-tu pu compter sur d'autres amis par la suite ?


VACN a écrit :Il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas. C'est quoi, pour toi, "une certaine féminité" ?
Pour moi c'est un peu un tout. Il y a bien sur le côté physique, mettre des talons, des vêtements féminins, du maquillage, etc. Et puis surtout une attitude un peu plus générale, affirmer qui on est, comment on est, affronter le regard des autres sans avoir une peur constante du jugement.

VACN a écrit :Est-ce que c'est ce que tu recherches ? Du sexe sans attaches ?
J'ai aussi ce sentiment qu'on ne peut pas faire l'amour sans éprouver quelque chose pour le garçon en question. Donc le sexe sans attaches, ce n'est pas ce que je recherche. Comme tu l'as dit, l'amour passionnel, qui te consume, doit rester assez rare. Un entre deux est à trouver, où simplement une mise en confiance, sentir que la personne te respecte et s'intéresse à toi. Je ne sais pas !
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#219736
Sans attaches ne veut pas dire sans respect :wink:

Enfin bref, encore bienvenue ! N'hésite pas à intervenir, poser des questions, etc. :blush:
Solen aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Lereveur
Homme de 38 ans non vierge
#219737
Solen a écrit :
VACN a écrit :Il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas. C'est quoi, pour toi, "une certaine féminité" ?
Pour moi c'est un peu un tout. Il y a bien sur le côté physique, mettre des talons, des vêtements féminins, du maquillage, etc. Et puis surtout une attitude un peu plus générale, affirmer qui on est, comment on est, affronter le regard des autres sans avoir une peur constante du jugement.
Un point que j'aime souvent rappeler, les talons, le maquillage, ne sont pas nécessairement incontournables pour être reconnue en tant que femme (à moins bien sûr que c'est ce qui te plaît vraiment). Je cite souvent le perso Tank Girl en tant qu'exemple :

Image



L'idée étant avant tout de s'apprêter comme on aime l'être, et pas pour répondre à tel ou tel code, être surtout soi-même en somme.
VACN, Cece aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#219743
Totalement, d'accord avec Levereur, je ne vois pas pourquoi les femmes porteraient obligatoirement du maquillage, il y a des femmes (et ce n'est pas rare.) à qui cela va très bien de ne pas avoir de maquillage.

Les femmes nous acceptent au naturel, nous les hommes n'avons aucun artifice et pourtant, selon la femme, certaine apprécie plus que d'autre nos physiques respectifs.

Après, il est vrai que le maquillage (entre autres choses) c'est des choses qui sont rentrer dans les mœurs. Il y a des femmes qui ne peuvent d'ailleurs pas du tout s'en passer. Peut-être que cela leur permet de se rassurer, de s'assumer.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#219744
Amaz a écrit : ↑06 mai 2019, 15:04Les femmes nous acceptent au naturel, nous les hommes n'avons aucun artifice et pourtant, selon la femme, certaine apprécie plus que d'autre nos physiques respectifs.
Tu oublies... la barbe mec :grinning:
Se soigner et se tailler la barbe, en soi, ça n'a rien de naturel comme l'est la taille des cheveux.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Eeyore
Femme de 30 ans vierge
#219753
Se soigner et se tailler la barbe, en soi, ça n'a rien de naturel comme l'est la taille des cheveux.
Comment ça? Je comprends pas.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#219754
Quand Amaz explique que les femmes nous aiment au naturel, je pense qu’il oublie qu’on a aussi des rituels de beauté : se raser ou tailler sa barbe quand on en a une, c’est comme se coiffer... mais ça n’a rien de naturel. Donner une forme a sa barbe, je trouve que c’est proche, sans être identique, à un maquillage. On transforme son visage pour le rendre plus beau selon sa convenance.

Après, il y a plusieurs degrés de sophistications et ça aide à se sentir plus homme ou femme à mon avis.
Amaz aime ça