Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
Par steph
Homme de 48 ans non vierge
#25267
On oublie que facebook n'est qu'un outil. Chacun est libre de l'utiliser comme il le souhaite, pour le meilleur comme pour le pire.
Avatar de l’utilisateur
Par Bonbenbof
Homme de 37 ans non vierge
#25278
Le hic Steph, c'est qu'une fois que tu utilises Facebook, tu n'es plus aussi libre que tu voudrais le croire...

Bien s√Ľr, tu penses utiliser cet outil comme tu le souhaites, parce que c'est qu'on te fait croire...

Tout ce qui est posté sur Facebook appartient à Facebook... A moins d'avoir pris des mesures au préalable pour protéger ce qu'on y poste (et je pense notamment aux artistes qui s'en servent pour exposer leurs créations), Facebook se fait propriétaire de nos photos, textes, commentaires... Ne parlons pas non plus de l'usage des données confidentielles qui est fait dans le dos des membres de ce "réseau social"...

Apex, peut-être les anti-Facebook sont-ils autant des moutons que les pro-Facebook, toujours est-il que le media de synthèse que représente Facebook a tes yeux manque d'humanité, et possède de nombreuses alternatives...

Les possibilit√©s d'√©change que tu d√©cris, on peut tout aussi bien les retrouver avec un outil plus basique comme Messenger... A la diff√©rence pr√™t que sur Messenger, on choisi clairement √† qui on s'expose... Facebook poss√®de ind√©niablement un c√īt√© exhibitionniste que je trouve d√©plaisant... Si on veut se montrer au plus grand nombre, pourquoi pas (et je pense que c'est un peu ton cas lorsque tu donnes un lien menant vers un de tes articles...)... Moi personnellement, √ßa me g√®nerait de laisser un message √† un "ami" sur son "mur" en sachant que tout le monde peut le voir... Si j'ai vraiment envie de prendre contact avec lui, je peux le faire de mani√®re plus discr√®te et personnelle via un mail...

J'apporte de l'eau à ton moulin sur le fait que les anti-Facebook sont des moutons, qu'il n'apporte pas grand chose aux outils de communcations qui existaient avant son arrivée, et que les gens aiment s'y exhiber, mais je m'amuse en constatant que le troupeau qu'ils constituent est lui aussi étrangement diversifié, allant du beauf à l'universitaire, de l'ado au retraité, du lecteur à l'écrivain...

Derni√®re chose, la centralisation est toujours dangereuse... Je pense que t√īt ou tard, Facebook finira par r√©clamer √† ses membres quelque chose...

De toutes façons Apex, tu penses blanc et moi noir, donc je ne pense pas qu'on tombera d'accord sur ce sujet... :boulet:
Par Apex
31 ans vierge
#25283
le media de synthèse que représente Facebook a tes yeux manque d'humanité
Il m'intéresserait de savoir pourquoi.
Les possibilités d'échange que tu décris, on peut tout aussi bien les retrouver avec un outil plus basique comme Messenger... A la différence prêt que sur Messenger, on choisi clairement à qui on s'expose...
J'aimerais que tu m'apprennes √† faire sur Messenger tout ce qu'on peut faire sur Facebook et, surtout, avec la m√™me aisance. Messenger ne permet pas d'avoir des discussions courriel, de type forum ou instantan√©e sur une m√™me plateforme, ne permet pas non plus de commenter autant de choses, et ne poss√®de qu'une version embryonnaire et peu pratique de cette sorte de place semi-publique qui compose le gros de Facebook, ou chacun peut d√©poser un mot, une photo, un lien, et qui fait pour en grande partie la singularit√© de cet outil (et son potentiel narratif). En outre, je ne vois pas en quoi Facebook emp√™che d'utiliser Messenger quand on veut choisir clairement √† qui on s'expose (encore que je ne suis pas s√Ľr de saisir ce que tu entends par l√†).
Facebook poss√®de ind√©niablement un c√īt√© exhibitionniste que je trouve d√©plaisant... Si on veut se montrer au plus grand nombre, pourquoi pas (et je pense que c'est un peu ton cas lorsque tu donnes un lien menant vers un de tes articles...)...
Partager un article, un album, une idée, un bout-rimé, etc., je n'appelle pas cela de l'exhibitionnisme, dans tout ce que le terme peut véhiculer de connotations négatives.
Moi personnellement, ça me gènerait de laisser un message à un "ami" sur son "mur" en sachant que tout le monde peut le voir... Si j'ai vraiment envie de prendre contact avec lui, je peux le faire de manière plus discrète et personnelle via un mail...
Mais puisque tu es anti-Facebook, il ne s'agit pas seulement de pr√©f√©rence personnelle, mais aussi d'un certain jugement de la pratique d'autrui. Quel mal vois-tu √† ce que certaines personnes trouvent parfois pr√©f√©rable, amusant ou int√©ressant d'√©crire quelque chose sur la porte de son voisin plut√īt que de lui √©crire un message ou de s'adresser √† tout le monde ? Je peux avoir envie de m'adresser √† un ami sans fermer la porte √† mes autres amis, cela se fait souvent dans le monde r√©el : pourquoi faudrait-il pr√©server le monde virtuel d'une telle option ?
J'apporte de l'eau à ton moulin sur le fait que les anti-Facebook sont des moutons, qu'il n'apporte pas grand chose aux outils de communcations qui existaient avant son arrivée, et que les gens aiment s'y exhiber, mais je m'amuse en constatant que le troupeau qu'ils constituent est lui aussi étrangement diversifié, allant du beauf à l'universitaire, de l'ado au retraité, du lecteur à l'écrivain...
Et ? Cette diversité, je ne l'ai pas niée. En revanche, la diversité des utilisateurs de Facebook est niée en permanence, parce qu'on ramène sans cesse le tableau du Facebook peuplé d'imbéciles qui montrent leur vomi de la veille. C'est tout à fait comme si on critiquait tous les blogues à partir des seuls Skyblogs. Facebook est une plateforme qui peut se réaliser d'une manière très différente d'une personne à l'autre, et à partir du moment ou on peut en faire une chose excellente et qu'aucun autre moyen ne permet d'atteindre, il me parait idiot de décréter que tous ses utilisateurs sont des moutons, parce que c'est tout réduire à un phénomène de mode en refusant de voir ce qui se passe d'intéressant avec cet objet.
Derni√®re chose, la centralisation est toujours dangereuse... Je pense que t√īt ou tard, Facebook finira par r√©clamer √† ses membres quelque chose...
A ce moment là, je me tirerai du bateau. Je ne trouve pas important que Facebook doive durer pour être digne de considération ou d'intérêt.
Par jeje
ans
#25285
Apex a √©crit¬†:Dans l'histoire, les anti-Facebook me paraissent aussi moutons que les utilisateurs qu'ils d√©noncent. D'une bouche √† l'autre, un m√™me discours compl√®tement st√©r√©otyp√© : Facebook ne servirait qu'√† s'exhiber et, socialement, n'apporterait rien de plus aux outils de communication pr√©existants ; seules les √Ęmes cr√©atrices, utilisant la plateforme √† seule fin montrer leurs productions, resteraient √† l'√©cart du troupeau des Narcisses en mal de perte de temps. Troupeau √©trangement diversifi√©, allant du beauf √† l'universitaire, de l'ado au retrait√©, du lecteur √† l'√©crivain, mais troupeau quand m√™me.

Moi, j'aime bien Facebook. J'aime bien lire les statuts de mes amis, parce que mes amis ne sont pas des abrutis en mal de montrer les conséquences de leur dernière cuite. J'aime le potentiel narratif de cette plateforme, ou les frontières s'effacent entre les différentes catégories de la communication : en un même lieu se retrouvent le courriel, la messagerie instantanée, le message bref du statut, l'article, le commentaire, le forum, le dessin, la photographie, la vidéo, et j'en manque peut-être. J'aime ces nouvelles possibilités d'échanges avec mes amis ou connaissances, la joie par exemple de pouvoir laisser un petit mot sur le mur de quelqu'un qui habite à un océan de chez moi, ou de publier un lien vers mon dernier article. J'aime la synthèse Facebook, qui parfait selon moi l'idée de forum.

Il n'est pas très juste d'avoir attendu qu'il lance une opinion désespérante selon vous pour faire le procès de Papillon.
Amen.

Pour moi le seul v√©ritable probl√®me de facebook, c'est son c√īt√© addictif.
Par Apex
31 ans vierge
#25287
Je ne pouvais rien ajouter de plus tant qu'un autre membre n'avait écrit quelque chose à la suite de mon message, mais j'en profite maintenant pour répondre à ceci :
De toutes façons Apex, tu penses blanc et moi noir, donc je ne pense pas qu'on tombera d'accord sur ce sujet...
J'avoue que mon message se voulait un peu une provocation. Je ne suis pas aussi extatique devant Facebook que ne le laisse croire le style adopt√© dans mon premier message, et je suis bien d'accord avec les arguments concernant le manque de s√©curit√© : mon blanc est tout de m√™me un peu cass√©. Ce que je veux critiquer, c'est seulement la doxa encore pr√©gnante selon laquelle Facebook n'a aucun int√©r√™t pour les gens s√©rieux et ne constitue qu'un ph√©nom√®ne de mode, qui n'a pas le moindre potentiel dans quelque domaine que ce soit, et qui n'est donc qu'un attrape-moutons. Cette position me semble intenable, quand on voit tout ce qui s'est d√©velopp√© depuis ces derni√®res ann√©es en termes de r√©ticularisation, de communication et de cr√©ation narrative √† partir de cette structure ("structure" convient d'ailleurs beaucoup mieux qu'"outil", m'est avis), et tout simplement parce que je trouve certains plaisirs et certaines stimulations intellectuelles sur cette plateforme qui m'emp√™chent absolument, et malgr√© toute la bonne foi du monde, de me consid√©rer une seconde comme la victime d'un pur ph√©nom√®ne de mim√©tisme. Mais au-del√† de cette opinion pr√©cise, je suis tout √† fait capable de comprendre que beaucoup de personnes n'y trouvent aucun int√©r√™t pour elles-m√™mes, ressentent un danger dans le d√©veloppement de cette plateforme, etc., et consid√®re la discussion davantage comme un moyen pour les diff√©rents interlocuteurs d'√©voluer dans leurs r√©flexions plut√īt que comme une bataille devant se conclure par le triomphe d'une position sur toutes les autres.
Par Papillon
35 ans non vierge
#25291
Je n'ai rien contre toi Papillon, tu peux dire tout (ou presque...^^) ce que tu veux sur le forum, mais plus je te lis, plus j'ai l'impression que pour trouver sa moitié et avoir du succès, il faut se formater, comme sont formatés la plupart des gens...
Parce que sur ce forum je parle entre autre des rencontres et de la séductions. Et pour ça oui je pense qu'il vaut mieux avoir un aspect relativement neutre, dans un premier temps, pour en effet pouvoir avoir correspondre à plus de personne.
Mais je ne suis pas format√© j'ai des opinions plut√īt alternatif, j'√©coute une musique plutot underground (je n'aime pas la vari√©t√©), et mes loisirs oula ! Ca choque ! m√™me l'un d'eux a moins de 500 pratiquants en France (et quasiment que des mecs). Et c'est pas dans le genre discret.
Mais trouver quelqu'un qui ai les mêmes opinions, même musique, même loisir c'est impossible. Ou alors ya 2 filles en France, l'une est moche et l'autre est en couple.
Donc dans le fond je n'ai pas changé, je ne me suis pas trahi, j'ai pas modifié pas personnalité, mes avis ou mes activités. J'ai modifié mon look pour être plus plaisant, et mon comportement pour être plus "séducteur" (j'entends pas là de ne pas devenir don juan, mais d'avoir un comportement qui permet d'avoir un jeu de séduction avec celle qui nous plait).
Et pour mes activités et ma musique, ma copine ne les aime pas, je lui en parle car ça me tiens à coeur mais je vois bien qu'elle s'en fou ou que ça la fatigue vite. Mais dans le fond c'est pas grave, ça c'est ma vie à moi, pas à elle. Sur les opinions on est déjà plus proche.
Après je suis comme je suis, et franchement je suis loin d'être monsieur tout le monde, et ce n'est pas ce que je veux être.


Si j'ai parlé de Facebook c'est pour expliquer comment je m'occupe de ce média de communication. Après vous en faite ce que vous voulez. Je suis qqun de social, qui aime les rencontres, donc voilà FB est un outil que j'aime bien et qui m'est utile.
Par jeje
ans
#25294
Apex a écrit :Je ne pouvais rien ajouter de plus tant qu'un autre membre n'avait écrit quelque chose à la suite de mon message, mais j'en profite maintenant pour répondre à ceci :
De toutes façons Apex, tu penses blanc et moi noir, donc je ne pense pas qu'on tombera d'accord sur ce sujet...
J'avoue que mon message se voulait un peu une provocation. Je ne suis pas aussi extatique devant Facebook que ne le laisse croire le style adopt√© dans mon premier message, et je suis bien d'accord avec les arguments concernant le manque de s√©curit√© : mon blanc est tout de m√™me un peu cass√©. Ce que je veux critiquer, c'est seulement la doxa encore pr√©gnante selon laquelle Facebook n'a aucun int√©r√™t pour les gens s√©rieux et ne constitue qu'un ph√©nom√®ne de mode, qui n'a pas le moindre potentiel dans quelque domaine que ce soit, et qui n'est donc qu'un attrape-moutons. Cette position me semble intenable, quand on voit tout ce qui s'est d√©velopp√© depuis ces derni√®res ann√©es en termes de r√©ticularisation, de communication et de cr√©ation narrative √† partir de cette structure ("structure" convient d'ailleurs beaucoup mieux qu'"outil", m'est avis), et tout simplement parce que je trouve certains plaisirs et certaines stimulations intellectuelles sur cette plateforme qui m'emp√™chent absolument, et malgr√© toute la bonne foi du monde, de me consid√©rer une seconde comme la victime d'un pur ph√©nom√®ne de mim√©tisme. Mais au-del√† de cette opinion pr√©cise, je suis tout √† fait capable de comprendre que beaucoup de personnes n'y trouvent aucun int√©r√™t pour elles-m√™mes, ressentent un danger dans le d√©veloppement de cette plateforme, etc., et consid√®re la discussion davantage comme un moyen pour les diff√©rents interlocuteurs d'√©voluer dans leurs r√©flexions plut√īt que comme une bataille devant se conclure par le triomphe d'une position sur toutes les autres.
Re-amen :)
Avatar de l’utilisateur
Par katy81
Femme de 38 ans non vierge
#25296
Et bien je ne connais pas Face Book autrement que par les médias. Je sais ce qu'on peut y faire et y exposer mais je pense un peu comme Steph qu'il faut s'y inscrire en connaissance de cause et avec un peu d'intelligence.
Quand on voit dernièrement le barrouffe que cela à fait pour les apéros géant (Il ne suffit pas toutefois de mettre TOUT sur le dos de FB pour voir en spectacle des beuveries) et aussi les procédures judiciaires au prud'homme entre patron et employé ....humhum excusez moi mais les gens sont par moment très idiot ... :yes: il faut le dire, aller critiquer son patron ou son RH c'est bof surtour sur un réseau aussi accessible.
Par contre que les futurs employeurs recrutent sur FB ...je ne sais plus quoi penser bien ou mal ?!
Ce que je trouve très bête se sont les multiples amis avec qui je pense plus des 3 quart ne vous connaissent même pas comme tous les autres réseaux sociaux moins connu.
Par jeje
ans
#25298
Pour ma part, m√™me si j'ai beaucoup d'amis sur FB, je les connais TOUS (contrairement √† myspace, o√Ļ l√† j'avoue que j'ajoute plus ou moins n'importe qui :boulet: )
Par Apex
31 ans vierge
#25306
et mes loisirs oula ! Ca choque ! même l'un d'eux a moins de 500 pratiquants en France (et quasiment que des mecs).
Le décapsulage de conserves pour chat ?
Mais trouver quelqu'un qui ai les mêmes opinions, même musique, même loisir c'est impossible.
Il me semble quand m√™me assez simple de rencontrer des gens avec qui on a √† la fois quelques opinions, loisirs et go√Ľts musicaux en commun, non ? Au lyc√©e, je pensais comme toi, mais depuis que je suis √† l'universit√©, je rencontre r√©guli√®rement des gens avec qui je partage beaucoup de choses. Mais la cr√®me, pour moi, ce sont surtout les gens ouverts d'esprit et toujours avide d'id√©es nouvelles et de go√Ľts improbables : sans avoir beaucoup de points communs √† l'origine, on peut √©norm√©ment passager et ainsi se montrer sous toutes ses facettes ; c'est toujours un d√©lice de tomber sur ces rares cr√©atures. :-)