Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
Par Pozor
Homme de 28 ans non vierge
#54779
Lereveur a écrit :(le fait qu'on s'y " attarde " t'angoisse si je ne me trompe pas) ; cependant, il y a un côté " évitement " et " non-dit " que je ne trouve pas très sain. Ce devrait plutôt être " oui je suis VT, et on s'en fiche ".
C'est un peu ça Lereveur ! Le fait de me dévoiler me fait passer du côté "anormal" et attire les lumières sur mon cas. La réputation qui s'en suit est trop lourde à porter !
Virgule a écrit : "Quoi qu'il en soit, j'ai compris une chose : mentir ne mène à rien, ça va se voir de manière ou d'une autre."
J'ai lu sur ce forum 2 discours un peu opposés : l'un rassurant sur le fait que la virginité ne se voyait pas à la simple observation de la personne et l'autre qui dit qu'au bout d'une observation/fréquentation un peu plus poussée.

On m'a également dit que l'inexpérience ne jouait pas tant que ça ! Je m'explique : certains forumeurs m'ont dit qu'une personne totalement vierge pouvait mieux embrasser et faire l'amour que quelqu'un avec "des" expériences.
Avatar de l’utilisateur
Par Apatch
Femme de 37 ans non vierge
#54781
Pozor, je crois surtout que le fait de deviner ou pas, ou le fait qu'un VT puisse mieux faire l'amour/embrasser que des exs dépend beaucoup des personnes concernées.

Deviner que la personne est VT:
- Ça dépend de la personne VT : est-ce que d'après son comportement on peut deviner ou pas qu'elle l'est ? La manière dont elle parle sexualité, le fait de ne jamais parler de ses exs...etc. Personnellement j'ai passé des années en tant que VT sans que personne (sauf les gens qui me connaissent depuis plus de 20 ans) devinent quoi que ce soit. Et encore ceux qui me connaissaient s'en doutaient surtout parce que si j'avais eu un petit copain je leur aurais sûrement dit.
- Ca dépend de la personne en face : si elle est ouverte à l'idée de la VT, si elle est observatrice, si elle te connait bien...etc

Mieux faire l'amour/embrasser :
Pour l'ex-VT : ça dépend de la complicité et de l'aisance qu'il ou elle a avec son partenaire, ça dépend de la pression qu'il ou elle se met ou pas, dépend si elle se laisse aller ou pas, dépend si elle prend son temps pour "explorer" son partenaire ou pas ...etc
Pour le ou la partenaire : dépend des sentiments, de la complicité, dépend surtout de son histoire passée...etc

C'est l'alchimie des relations qu'on noue avec son entourage qui détermine si oui ou non la VT sera un fardeau dans sa vie de tous les jours et dans ses relations amoureuses. Pour moi la VT n'a jamais été un fardeau dans ma vie de tous les jours, la plupart du temps je n'y pensais pas. Par contre c'était très gênant dans le cadre de mes relations amoureuses, d'où le fait de l'avouer assez vite à mon partenaire (en qui j'avais confiance bien sûr).
Avatar de l’utilisateur
Par Solal
Homme de 28 ans non vierge
#54783
Ce n'est peut-être pas très constructif comme message, mais je suis tout à fait d'accord avec Apatch !

Tout est relatif, je ne pense pas qu'il y ait une fatalité, que si on est VT mais qu'on ne souhaite pas le révéler un jour ou l'autre les gens s'en rendront compte.

Cela dit, je suis aussi plutôt d'avis qu'il vaut mieux être transparent sur sa situation avec la personne qui nous plaît. Je pense que si on a confiance en la personne, il y a peu chance pour qu'elle émette un jugement négatif si on lui confie notre VT. Et prendre conscience de cet état de fait (que les personnes de confiance ne se moqueront pas de notre situation si on la leur révèle) c'est quelque chose de très bon pour sa confiance en soi.


Etre transparent c'est finalement accepter sa VT, et si on accepte sa VT alors il y a peu de raisons pour que les personnes que l'on côtoie ne l'acceptent pas eux aussi. Snapback l'a bien expliqué.
Après, on peut aussi accepter sa VT, ne pas en faire un drame et quand même faire le choix de garder le silence dessus. On peut refuser de le confier sans que cela nous pourrisse de l'intérieur.

En la matière, on en peut pas faire de généralités !
Avatar de l’utilisateur
Par Virgule
Femme de 55 ans non vierge
#54790
glaraque a écrit :je ne connais pas votre histoire virgule, je n'ai pas lu tous tes échanges sur le sujets. j'ai simplement lu que étais déçu qu'un homme ai peur de t'avouer sa VT

as-tu essayé d'abordé le sujet avec lui ?
lui as-tu raconté ton propre passé de VT ? ça le mettrait peut-être en confiance pour s'ouvrir
lui as-tu expliqué que tu l'apprécies tel qu'il est peu importe sa VT ou son inexpérience ?
Je ne suis pas du tout déçue, je me sens simplement au fond d'une impasse parce que Livio, l'homme que j'aime et qui est VT n’arrive pas à se laisser aller, même si notre relation s'améliore: regarde ici, il y a une réponse à chacune de tes questions. Qu'en dis-tu? Si tu as une idée, un conseil, je le prend, j'ai vraiment besoin d'aide. Je ne veux que son bien, rien d'autre, si il savait combien...

Merci beaucoup pour ton aide, Glaraque.
Avatar de l’utilisateur
Par Lereveur
Homme de 38 ans non vierge
#54834
Pozor a écrit :La réputation qui s'en suit est trop lourde à porter !
" Réputation ", j'ai l'impression que ce mot revient souvent dans ton discours. Ca me fait penser aussi au " concept " de " au bahut, j'étais un(e) garçon / fille populaire ".

Il me semble que nous sommes nombreux ici à être sévères avec nous-mêmes ; à quoi bon y ajouter le regard des autres, surtout si lesdits autres, qui de base n'ont pas un privilège d'être plus aptes à juger que X ou Y, n'ont comme attitude que la flatterie ou la moquerie - auquel cas leur opinion n'a AUCUNE valeur.

La seule opinion qui compte est celle des gens qui " t'évaluent " en essayant de te comprendre ; je me permets de rendre au passage hommage à Kaolla qui à ce qu'elle m'a dit, a eu dès l'adolescence L'INTELLIGENCE, LA SAGESSE et LE COEUR de ne pas se laisser influencer par cette fichue " réputation " et par le mimétisme stupide qu'il implique.
Avatar de l’utilisateur
Par Pozor
Homme de 28 ans non vierge
#54845
Jamais je n'aurais cru dire ça un jour, mais j'ai peut-être trop d'esprit de compétition.

Pour moi, chercher à améliorer sa réputation n'est pas quelque chose de péjoratif, c'est même quelque chose d'important pour "percer" en société.
Par exemple, la réputation professionnelle joue un grand rôle pour obtenir un job.

Mes cursus lycée et étudiant m'ont peut-être un peu trop "pourri", mais j'ai vite constaté que pour avoir les meilleures opportunités d'études, il fallait être meilleur que les autres au niveau des notes. Pour faire partie des associations sportives, il fallait avoir un niveau suffisant, base établie par l'ensemble des membres. Pour avoir un stage, il fallait être meilleur (plus convaincant) que les autres candidats... Je pense qu'on peut aussi extrapoler pour la séduction !
Avatar de l’utilisateur
Par Lereveur
Homme de 38 ans non vierge
#54851
Je n'aime pas cette mentalité de jeu de massacre qu'on rencontre dans les études et dans la recherche de boulot. L'important est d'être en accord avec soi-même, plutôt que de céder à ce " courant " actuel de la société que je juge aussi malsain que pervers.

Au lieu de me dire, par exemple " je vais être fidèle à ma parole avec mes amis, car ainsi je serai accepté et réputé ", c'est " je vais être fidèle à ma parole avec mes amis car je les aime bien (sentiment) et que je veux être un modèle de droiture (valeurs) ". Et si " réputation " il doit y avoir, elle se fera toute seule.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#54855
Tenez-vous bien, on m'a justement reproché de ne pas me fondre dans un moule, dans le cadre de mes études.
Car "je risquais de ne pas mettre toutes mes chances de mon côté"...
Par traviata
Femme de 58 ans non vierge
#54863
Virgule a écrit :Je ne suis pas du tout déçue, je me sens simplement au fond d'une impasse parce que Livio, l'homme que j'aime et qui est VT n’arrive pas à se laisser aller, même si notre relation s'améliore. Si tu as une idée, un conseil, je le prend, j'ai vraiment besoin d'aide. Je ne veux que son bien, rien d'autre, si il savait combien...
.

Si ce n'est pas indiscret, c'est évidemment dans l'optique de t'aider le plus concrètement possible, que fais-tu? qu'attends-tu ? et comment réagit-il ?
Ca peut être en mp si tu préfères.
Avatar de l’utilisateur
Par Virgule
Femme de 55 ans non vierge
#54884
Traviata a écrit :Si ce n'est pas indiscret, c'est évidemment dans l'optique de t'aider le plus concrètement possible, que fais-tu? qu'attends-tu ? et comment réagit-il ?
Merci Traviata :jap:

Je ne sais pas quoi et/ou comment faire justement: il aime ma compagnie, mais il ne faut pas que je m'approche trop si non, il part à 5 mètres de moi.
Si je lui Ă©cris un mot trop affectueux, il prend un maximum de distances aussi.

Il y a 3 semaines environ, on est allés écouter du jazz, il est resté assis sur une chaise derrière moi :(

Par contre, il ne voit pas du tout de contradictions dans le fait qu'on s'en aille en week-end tous les 2, Ă  condition qu'on dorme dans des lits jumeaux et qu'il y ait un max de distances entre nous. Il a mĂŞme voulu m'offrir les frais d'un week-end de 3 jours dans un gite qu'il fait avec des amis, mais je n'arrive pas Ă  me joindre Ă  eux.

Ou par exemple, un soir début mai, il a acheté et apporté mon champagne préféré pour un apéro qu'on faisait en plein air et il me l'a dit "j'ai apporté celui que tu aimes"

Le week-end dernier, il Ă©tait super relax, je ne l'avais jamais vu aussi beau, et puis cet aprem, il devait ĂŞtre dans son monde, my beloved geekman, aww!

Comment est-ce que je devrais rester froide et insensible, garder des distances alors qu'il me fait fondre?

Je n'arrive plus à gérer, c'est d'ailleurs pour ça que pour l'instant, je ne veux plus partir en week-end avec lui, ni en duo, ni en groupe et que je le vois beaucoup moins qu'avant. J'en crève d'envie, mais je n'en ai plus la force, j'ai trop envie de partager plus de tendresse avec lui, j'ai le cœur trop en miettes. Je ne lui montre pas, je ne veux pas qu'il se culpabilise, c'est déjà assez compliqué pour lui.

Ça a été comme ça pour toi aussi Traviat'?