Page 28 sur 28

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 10 mars 2019, 13:15
par Lereveur
Bah moi je dis : OVNI et fier de l'être, faut pas avoir honte des valeurs qu'on a sincèrement choisies de faire siennes. Viendront les filles qui y seront sensibles.

Quant aux filles-j'ai-aucune-chance, ça ne te coûte rien de tenter. Je sais, les râteaux font mal, mais au moins tu essayes d'avancer.

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 10 mars 2019, 13:26
par x00
Salut @Max56 , ça fessait un moment que l'on t'avais pas vu sur le forum :wink:
Oui ça me fait penser à une série tv humoristique que j'avais vu ils y a plusieurs années où l'ordinateur du cabinet de rencontres calculait le nombre de matchs potentiels pour Ted^^
HYMYM ? :heart_eyes:
Je fais du sport
Je cuisine tout mes repas sans produit préparés et j'ai appris à aimer ça
J'aime faire les courses du coup
Je ne bois pas
Je ne fume pas

Clairement je passe pour un OVNI chez les quelques filles que je côtoie....
Mais pas dans le bon sens.
C'est le combo timide + aucun écart.

Imaginons une soirée type. Il y a toujours quelqu'un qui ne boit pas, un autre qui ne fume pas, un autre qui refuse de danser, un autre qui a l'air un peu exclu etc...

Si quelqu'un cumule tout ces éléments, il a grande chance de passer pour un ovni...

Quelqu'un qui a un manque de confiance part déjà avec quelques handicaps.. Pas trop a l'aise avec les gens etc, alors si en plus on refuse certains code social, on risque de se faire exclure encore plus...

C'est pas l'alcool le problème c'est un tout.

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 10 mars 2019, 18:01
par VACN
Max56 a écrit :les nanas qui font du fitness sont des nanas courtisés car jolies etc.. Ben j'ai aucune chances face a la concurrence masculine classique audacieuse et confiante en elle
"Je n'ai aucune chance", c'est faux. Tes chances sont peut-être faibles, mais jamais nulles. Sauf si tu ne tentes rien.
Quant à la "concurrence masculine audacieuse" : la confiance en soi, ça s'apprend. Comment ? En essayant et en se répétant la vérité, à savoir qu'on ne vaut pas moins qu'un autre. Ça vient vraiment avec la pratique, et il n'y a pas besoin de maîtriser à 100% avant d'arriver à quelque chose.
Les mecs "audacieux" se font rejeter aussi souvent que les moins "audacieux", proportionnellement au nombre de fois où ils essaient. Évidemment qu'ils ont plus de succès, puisqu'ils essaient davantage sans se laisser bloquer par la peur.

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 10 mars 2019, 19:38
par Max56
x00 a écrit :HIMYM ?
Oui ^^
Ce passage est drole, l'ordinateur qui conclue qu'il n'y qu'un match potentiel dans tout New York mdrrr
VACN a écrit :"Je n'ai aucune chance", c'est faux. Tes chances sont peut-être faibles, mais jamais nulles. Sauf si tu ne tentes rien.
Quant à la "concurrence masculine audacieuse" : la confiance en soi, ça s'apprend. Comment ? En essayant et en se répétant la vérité, à savoir qu'on ne vaut pas moins qu'un autre. Ça vient vraiment avec la pratique, et il n'y a pas besoin de maîtriser à 100% avant d'arriver à quelque chose.
Les mecs "audacieux" se font rejeter aussi souvent que les moins "audacieux", proportionnellement au nombre de fois où ils essaient. Évidemment qu'ils ont plus de succès, puisqu'ils essaient davantage sans se laisser bloquer par la peur.
Oui c'est sûr ceux qui ont du succès tentent bcp mais ont un minimum de succès comme tu dis qui le rendent leur confiance...
Mais certains tentent (une minorité) et n'ont aucun succès pour autant. Ce qui est mon cas puisque je suis à 100% d'échec en 2 ans maintenant.

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 10 mars 2019, 19:59
par SnapBack
Le côté désinhibiteur de l’alcool est recherché, parfois, pour les personnes parfois tendues dans les contacts sociaux. De plus, les bars sont des lieux de discussion voir de rencontres, ce qui multiplie les chances de voir du monde dont des femmes. C’est sûr qu’on rate quelque chose quand on n’est pas friand de l’alcool mais il n’y a pas que ce genre d’endroits à visiter pour voir des gens...

Ça dépend de chacun, chacune.

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 10 mars 2019, 20:04
par VACN
On en revient toujours au même problème : quand quelque chose ne marche pas, il faut arrêter de croire que c'est une fatalité ou un défaut inhérent et inaltérable. Ce n'est pas productif. Mieux vaut chercher à comprendre pourquoi ça ne marche pas, et chercher une solution qui marche, tout en cultivant l'indulgence envers soi-même. Tu n'arrives pas à atteindre ton objectif ? Ce n'est pas grave, on est tous humains, on a tous des difficultés, des défauts, des faiblesses. Et il ne s'agit pas non plus de se flageller parce qu'on se sent frustré ou indésirable. Là tout de suite, tu te sens abattu, fatigué, comme un loser ? C'est pas grave non plus, tu as le droit de ressentir ces choses-là. Même si ce n'est pas la réalité.

On s'éloigne encore du sujet, cependant :sweat_smile:

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 10 mars 2019, 21:36
par Mattia43
Max56 a écrit :Mdr c'est un peu mon cas. Sachant que les nanas qui font du fitness sont des nanas courtisés car jolies etc.. Ben j'ai aucune chances face a la concurrence masculine classique audacieuse et confiante en elle
Pas forcément, d'après ma maigre expérience les femmes les plus jolies ont justement tellement l'habitude de se faire aborder de manière lourdingue que ça peut les séduire quand un mec plus respectueux s'intéresse à elles, surtout si c'est pour leur personnalité. Après évidemment il faut aussi qu'elle ait un caractère qui te convient.

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 09 avr. 2019, 19:22
par ludoch
Moi, quand je fais de la danse parfois je suis tendu en soirée, et j'ai remarqué qu'une bière ou deux pouvaient aider à lâcher prise.

Re: L'alcool et autres substances dans les contacts sociaux

Publié : 27 avr. 2019, 11:31
par Ase
Moi pour résumer, ça amplifie mes émotions qu'elles soient positives ou négatives. Donc ça peut être bien (c'est arrivé que ce soit même un peu "too much" :sweat_smile: ) ou avoir l'effet totalement inverse si je me ne sens pas à mon aise par exemple ... (envie de se barrer en courant). En plus, je bois très rarement donc ne tiens pas beaucoup.
Finalement, je crois que je profite mieux et/ou de manière plus naturelle lorsque je ne bois pas.