Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#226848
resO a écrit : 17 oct. 2019, 19:36
Lux a écrit : 17 oct. 2019, 19:21 Je ne me défais pas non plus de l'idée que je suis nettement plus cool et intéressante quand j'ai bu...
Hum, quelles différences constates-tu exactement par rapport à quand tu es sobre ??
Ben tout un tas de choses, je suis beaucoup plus détendue, à l'aise, je fais plus de blagues, je parle aux gens même que je ne connais pas... Même avec les hommes que je fréquente je le remarque, j'ai beau connaître certains depuis un moment, je n'arrive pas toujours à être complètement naturelle, sauf que j'ai bu.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#226855
Genisa a écrit : 17 oct. 2019, 20:55 Je me fais souvent la réflexion que je suis "moi-même" quand j'ai bu. Comme je serais si je me traînais pas tous mes blocages.. je me sens bien plus légère.
Pareil. Je suis plutôt drôle quand je suis dans un contexte où je m'en tape (avec des amis proches, ma famille, certains collègues) mais dès que je me retrouve dans un contexte social où je me mets la pression (soit avec un mec ou des gens que je trouve bien mieux que moi), je me renferme complètement.
Lundi soir, j'étais avec un type que je vois de temps en temps et j'étais bourrée, et il a fini par me dire : "c'est quand même nettement plus facile quand t'as bu", dans le sens où c'était bien plus simple de parler avec moi, d'échanger ; je n'étais pas prostrée, sur la défensive, volontairement mutique comme je le suis habituellement.
par katy81
ans
#226857
attention je ne fais la morale à personne et ne vous insulte pas de pochetron(ne), c'est juste une discussion sur les effets de l'alcool (ou autre)
c'est là où peut être est le danger (je dis bien peut être) car au final vous n'êtes pas vous-même, c'est ce qui est expliquer dans le reportage, que lorsque l'on ressent des effets assez "magique" on en redemande, on réclame cet état pour ressentir de nouveau les effets, et avoir cette impression que l'on est nous-même.

Ce que je trouve dommage ce n'est pas que vous devez boire pour être sympathique ou draguer, c'est que les autres vous le font ressentir aussi. En quelque sorte, finalement, ils ne vous apprécient pas ou moins lorsque vous êtes vraiment vous, sobre (sans alcool).
C'est ce que dit cet homme dans le fait que l'alcool est considéré comme une source de joie dans la société, ce qui peut être vrai dans certaines circonstances ou moment de la vie.
Lux a écrit :soit avec un mec ou des gens que je trouve bien mieux que moi)
c'est quand même un point très intéressant et c'est à mon sens la raison de beaucoup de personnes qui doivent boire pour se sentir bien en société.
Et finalement on en revient toujours un peu à la même histoire du fait que l'on peut vite se sentir en marge d'un groupe si on ne boit pas, on ne fume pas etc...
Et je crois que jamais je ne me sentirai obligée de boire ou fumer pour faire parti d'un groupe ou autre ou me faire accepter. Tant pis si les gens ne m'apprécie que modérément jusque à cause de ça, c'est un choix.
Je peux boire du vin ou un apéro mais ce n'est pas ça qui fera de moi une autre personne.
Tyrus aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#226868
Je ne bois pas pour me sentir intégrée et faire comme les autres ; je bois pour ne plus me sentir comme une m*rde qui n'a rien d'intéressant à raconter, qui doit cacher sa nullité et sa médiocrité.
Pour le coup, vraiment, je n'ai jamais eu besoin de me forcer à boire : c'est plutôt toujours moi qui enclenche le truc pour me sentir plus à l'aise.
Je ne jette pas la pierre à ceux qui ont pu me dire que j'étais plus simple quand j'avais bu : c'est vrai. Même un type que je désire, que je connais depuis un moment, j'ai du mal à le laisser m'approcher alors même que j'ai envie de lui, que j'ai envie de rire, de parler avec lui. C'est difficile aussi à comprendre pour les autres parfois — d'autant que je suis évidemment incapable de parler de mes difficultés...
par mike62
Homme de 35 ans non vierge
#226869
Lux je suis vraiment étonné de ce que tu dis à ton propre sujet concernant la réserve dont tu fait preuve dans certaines situations sociales.

D'après les quelques messages que j'ai lu de toi sur le forum (mais j'ai conscience qu'il est difficile de juger derrière un écran et que des préjugés sur les gens peuvent se mettre en place rapidement ) je te croyais à l'aise en toute circonstances.

Je te voyais en toute situation, comme une femme de caractère et à la forte personnalité qui n'hésite pas à remettre à sa place les perosnnes lui manquant de respect.

Mais après c'est vrai que tout le monde a ses propres soucis et notamment en ce qui concerne les relations sociales...
Avatar de l’utilisateur
par opus41
Homme de 52 ans non vierge
#226871
Lux a écrit : 18 oct. 2019, 19:34 Je ne bois pas pour me sentir intégrée et faire comme les autres ; je bois pour ne plus me sentir comme une m*rde qui n'a rien d'intéressant à raconter, qui doit cacher sa nullité et sa médiocrité.
Pour le coup, vraiment, je n'ai jamais eu besoin de me forcer à boire : c'est plutôt toujours moi qui enclenche le truc pour me sentir plus à l'aise.
Je ne jette pas la pierre à ceux qui ont pu me dire que j'étais plus simple quand j'avais bu : c'est vrai. Même un type que je désire, que je connais depuis un moment, j'ai du mal à le laisser m'approcher alors même que j'ai envie de lui, que j'ai envie de rire, de parler avec lui. C'est difficile aussi à comprendre pour les autres parfois — d'autant que je suis évidemment incapable de parler de mes difficultés...
Ouah .... je viens de lire qq posts sur ce sujet. ( ayant moi même un peu bu comme parfois mais rarement. Depuis mon voyage en Pologne , la vodka a mes faveurs) Lux , tu es à la fois dure (très) avec toi même et injuste. On se croit inintéressant parce qu'on n'a pas confiance en soi. Parce u'on ose pas avoir une conversation normale, banale, Alors que c'est ce que tout le monde fait plus ou moins dans les interactions sociales . Rester soi même , mais ne parler que de choses classiques , sans pression. Pour ce qui est de tes difficultés à échanger avec une personne qui te plait , cette pression est là . Pourquoi ? parce que tu penses à l'échec avant de penser à échanger simplement . Non ? En tout cas l'alcool désinhibe, ça c'est évident . Mais (je suis mal placé pour dire ça ; car je bois plus souvent seul qu'accompagné depuis qq mois) il faut faire attention aux jugements des autres , et Genisa a raison. Il est préférable d'être apprécié sous son vrai visage. Celui de la sobriété. Ceux qui nous préférent alcoolisé(e) ne sont pas les bonnes personnes. C'est mon point de vue.
par godfreyho
ans
#226872
Eh oui, certains boivent à cause de leurs complexes et leurs inhibitions, la formule "magique" d'avoir confiance en soi ne marche pas avec tout le monde, c'est un travail colossal et bien peu y arrivent. Il faut de l'aide et même avec ce n'est pas simple et comment avoir confiance en soi quand tout te laisse à penser que tu ne vaux rien? Je comprends que des personnes sombrent dans les addictions.
Tyrus aime ça
  • 1
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44