Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
Par Pasta
Homme de 32 ans vierge
#76932
Suite d’un autre fil
traviata a écrit : Pasta tu as répondu tout seul à ta question : ton image ne souffre pas d'une absence d'éléments intéressants,
en revanche ton manque de motivation doit se sentir à mille lieues... on peut à la rigueur aller bosser en faisant "juste ce qu'il faut" et donner satisfaction, mais pas avoir une relation humaine de la même manière... Bon, allez, je me suis intéressé à ta journée pendant cinq minutes, je t'ai fait sept bisous et un câlin pour la semaine, j'ai fait mon quota syndical ... Tu disais sur un autre fil que tu serais sans doute en mesure de faire un effort, mais que tu craignais que le naturel ne revienne au galop.

Normalement aimer quelqu'un va te "transformer" tu verras les choses différemment, de toi-même tu auras envie de donner et de recevoir plus que tes sept bisous et ton câlin hebdomadaire (c'est une image évidemment). Je ne sais plus qui chantais "envie d'avoir envie", mais c'est exactement ce qui te manque. Je parlais l'autre jour de "vibrer" pour qq chose , quoi que ce soit, c'est cette faculté qu'il faut retrouver en toi. Elle existe, tu le dis toi-même, il faut que tu arrives à la faire fonctionner, sinon, tu peux écrire les plus beaux mails du monde, ça ne suffira pas à faire illusion.

Je vis peut-ĂŞtre poser une question qui semble idiote, mais qu'attends -tu exactement d'une relation avec une femme ?
Effectivement ce n’est pas l’envie qui me manque, mais la motivation. Par exemple en ce moment, je veux déménager (depuis un certain temps déjà) mais je ne me suis toujours pas engagé dans les démarches nécessaires. Et toutes mes autres excellentes idées sont reportées à « quand j’aurai déménagé »… Au final je me rends compte que je n’ai toujours rien fait et je me désespère moi-même.

Ce que j’attends d’une relation avec une femme, c’est tout simplement de l’amour et de l’affection, mais pour ce qui est du quotidien je ne vois pas ce que ça pourrait donner. Je ne sais pas si je serais moi-même capable d’exprimer cette affection.
Avatar de l’utilisateur
Par katy81
Femme de 38 ans non vierge
#76943
effectivement qu'est qui te bloque dans cette motivation ? pourquoi tu remets toujours à plus tard tes décisions la prise d'engagement ?

Est que tu as déjà pensé à ce qui pourrai justement te redonner de la motivation.

Vouloir déménager qu'est que ça aurait de positif ou de négatif sur toi ?

je pense que déménager redonne des bases neutres un environnement moins routinier pour se relancer des objectifs de vie.
Le fait de rester et ne pas s'engager concrètement dans ton projet c'est aussi se sentir rassuré dans un état un lieu que l'on connait.
C'est un peu la même chose si une femme entre dans ta vie, ça provoquerait un changement. Le changement peut chez certaines personnes faire très peur. Et je comprends tout à fait ton sentiment inconscient ou non de ne pas faire le nécessaire pour déménager, t'engager dans une relation ou autre.
Pasta a écrit :Ce que j’attends d’une relation avec une femme, c’est tout simplement de l’amour et de l’affection, mais pour ce qui est du quotidien je ne vois pas ce que ça pourrait donner. Je ne sais pas si je serais moi-même capable d’exprimer cette affection.
si vous savez quelle relation vous voulez avoir vous y arriverez et tu arriveras à te sentir bien sans pour autant déclarer ta flamme tous les jours.
Je ne pense pas que ce soit affaire de "capacité" d'expression et puis si tu n'es pas de nature démonstrative c'est comme ça tu trouveras quelqu'un avec qui ça fonctionne.
Certains hommes se découvrent une part démonstrative lorsqu'ils se mettent en couple. Le tout est de rester soi même pour ne pas tromper l'autre. Etre honnête.
après les sentiments, les aléas, les évènement de la vie peuvent engendrer des changements dans le couple etc... Rien n'est immuable ça ne veut pas dire échec de la relation.
Par traviata
Femme de 58 ans non vierge
#76944
Tu attends de l'affection, de l'amour, ce qui est tout à fait normal, mais tu sais bien que tu ne peux pas que recevoir .. cela dit, je ne m'inquiète pas tellement, aujourd’hui ça te parait abstrait, donc difficile à concevoir, mais je suis presque certaine que tu "rendras" instinctivement cette affection et cet amour.
On l'a souvent dit ici, c'est finalement très naturel.

Le seul danger que je vois , c'est qu'on a l'impression que tu attends qu'un "élément extérieur", "perturbateur" comme on dit dans le "schéma narratif" de tes cours de français pas si anciens, (beuh....) vienne un peu tout régler par miracle... abracadra... appart ... abracadabra.. copine ... et je crains que ça, ce ne soit que dans les contes de fées !

Bon, je caricature un peu, mais il y a un moment oĂą certaines choses vont devoir venir de toi.
Avatar de l’utilisateur
Par Pasta
Homme de 32 ans vierge
#76947
katy81, je ne sais pas d’où vient ce manque de motivation. Je suppose que j’ai un peu peur du changement, mais je veux déménager, je ne pense pas que j’arriverai à avancer dans quelque domaine que ce soit tant que ce ne sera pas fait. Ça vient plutôt de la simple procrastination, et aussi peut-être d’un trouble de la personnalité évitante ? J’ai appris sur ce forum que ça existait, et j’ai l’impression que je colle assez bien aux symptômes. Je ne vois pas en revanche ce qui la distingue de la simple timidité.

Traviata, non tu ne caricatures pas tant que ça ^^ Ça pourrait aussi marcher avec une lettre de l’administration française me sommant de trouver un appart, parce que voilà, c’est la règle. Dans ce cas là ça pourrait peut-être motiver mon cerveau rigide qui adore se plier aux règles (oui même s’il est rigide il se plie). Par contre, pour la copine, on peut même m’envoyer les huissiers, je ne saurais pas par où commencer :no:
Par downup
Homme de 36 ans non vierge
#76958
J'ai moi aussi un gros problème pour "faire les choses". Un manque d'élan vitale, et je tombe souvent dans un état léthargique. Que cela soit pour faire les papiers, réparer une ampoule, faire du sport, des initiatives dans mon taf, rencontrer des gens, et bien sur rencontrer une femme.

Je pense vraiment que c'est un trait profond de la personnalité, être trop angoissé, réceptif au stress etc... Le problème est que cet état s'entretient, et se renforce quand on tombe dans la solitude. Et le manque d’expérience fait que l'on a moins confiance en soi, et donc on ose moins de choses... la boucle est bouclée.

Par contre l'effet contraire peut également être une boucle en chaine. Partir de petits bonheurs, de petites expériences positives pour retrouver progressivement l’énergie, l’expérience et la joie de vivre.

Depuis quelques années, j'ai l'impression d'osciller entre ces deux états, qui montent et qui baissent. C'est une lutte constante entre deux courants. Mais je sais qu'au finale la seule solution stabilisatrice passe (dans l'ordre) par le contact aux autres, une vie/consistance sociale et une vie amoureuse.

J'ai effectué des éléctrochoques comme un déménagement plusieurs fois en changeant de vie/pays, mais au final je suis toujours retombé du mauvais côté. Les seuls vrais moment de bonheurs ont été quand j'ai pu m'ouvrir aux autres (et le hasard des rencontres).
Avatar de l’utilisateur
Par katy81
Femme de 38 ans non vierge
#76990
http://fr.wikipedia.org/wiki/Procrastination

chose que je n'avais pas encore faite je viens de lire la cause et les raisons de la procrastination c'est assez explicite même si ce n'est pas avéré.
"Les caractéristiques de l'apathie incluent un manque de motivation, de passion, une absence de joie ou d'intérêt pour les autres individus et d'activités sociales" en plus de cette définition assez claire
ceci expliquerai cela et en fait tout est lié...... comment s'en sortir au final c'est un cercle vicieux ...

Pour ce qui est du déménagement comme le dit Downup soit ça passe soit ça casse.
Le fait de bouger tout le temps, ne pas trouver de stabilité également n'est pas forcément un bien pour se construire et avancer. Chacun trouve son équilibre à sa façon.
Par Hyperion
ans
#76996
J'étais comme ça aussi, dans la procrastination ( :O quel mot!). Mais je suis en période de changement. Je fais de l'improvisation, je vois une psychiatre, je participe à des cours sur le bonheur. Cela prend du temps!