Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
par mari9
Femme de 44 ans non vierge
#157206
continue tes efforts, comme ça ton copain sera fier de toi
ah ah, bien joué :wink:
pas avec toutes les filles non plus
C'est normal, c'est pas de l'abattage non plus :stuck_out_tongue_winking_eye: Se forcer à dire un petit mot, rigoler (et c'est facile à la salle de sport quand on est tout grimaçant à faire des efforts), c'est bien, tant qu'on n'insiste pas si on sent qu'on dérange la personne.
C'était bien ton cours de pump ?
Ah yes, c'est toujours bien le pump !!! C'est le cours que je préfère et que je trouve le plus complet.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#193443
Comme un c** je mangeais des squats (quoique pas les plus faciles) au poids du corps depuis des mois, juste pour avoir bêtement conclu que le squat haltères était infaisable (j'avais vu un exemple nana avec presque quedalle et les bras à l'horizontal, mais avec un minimum de poids oula... ^ ^). Mais bon au moins c'est résolu, j'espère voir des progrès avant 2027 du coup (je sens déjà bien que la fatigue est différente, comme quand j'avais un vélo où je mettais efficacement du poids) Image Et je me suis rajouté des "donkey kicks" en iso pour les joulies fesses, paraît qu'il n'y a rien de mieux hâte de voir ce que ça donne Image
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#193453
Tu travailles que le bas ?
Quitte à faire du squat, prends un disque de 10kg à deux mains que tu tiens au niveau du cou et fais du développé en même temps. Des séries longues (1min) et rapides
Sinon rien ne vaut le bon squat à la barre

Les fesses,
le donkey c'est bien mais si tu mets pas de lest à la cheville tu peux le faire jusqu'au lendemain non stop.
Vu que tu as des haltères essaie de faire des fentes et là tu vas me détester. Et si tu es en forme à la fin sans haltères tu t'achèves avec des fente pliométriques alternées (avec saut et rebonds).
:grin:
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#193468
Max56 a écrit :Tu travailles que le bas ?
Quitte à faire du squat, prends un disque de 10kg à deux mains que tu tiens au niveau du cou et fais du développé en même temps. Des séries longues (1min) et rapides
Sinon rien ne vaut le bon squat à la barre

Les fesses,
le donkey c'est bien mais si tu mets pas de lest à la cheville tu peux le faire jusqu'au lendemain non stop.
Vu que tu as des haltères essaie de faire des fentes et là tu vas me détester. Et si tu es en forme à la fin sans haltères tu t'achèves avec des fente pliométriques alternées (avec saut et rebonds).
:grin:
Yop merci pour la rep, je travaille en ce moment biceps/épaules et tractions également, là je ne savais trop par quoi continuer niveau du bas. Les pecs je n'y touche plus pour le moment à cause d'une légère malformation, j'ai vu que le droit ne prenait pas bien partout. Pour résoudre ça faudrait que s'ouvre ma cage thoracique, mais je n'ai pas encore trouvé le truc miracle (si jamais t'as ouvert la tienne après un certain âge Image).

J'ai bien une barre pour le squat mais rien pour la poser, et à vrai dire comme je prends facilement je préfère un truc peu "risqué" ça se fera relax ^ ^

Bah pour le donkey je vais essayer de mettre du lest alors, je teste les fentes un de ces jours Image
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#193475
La musculation pour être efficace c'est beaucoup de technique et d'entrainement neuromusculaire. Je vois tellement de mecs qui font nimp à la salle ça fait peur.

Notamment les pecs, avant de charger lourd au développé couché (haltères ou barre), il faut apprendre à bien caler ses omoplates derrière, les fixer pour éviter les blessures (sur du lourd uniquement 100kg +) et ressentir majoritairement les pecs lors de la poussée.
Lorsque tu pousses, à la fin du mouvement, il ne doit y avoir aucun mouvement des épaules vers le haut. Tout est calé.

Le développé couché est un exo majeur poly articulaire pour le développement du haut du corps, il est très probable que tes épaules/triceps plus puissant prennent le dessus sur tes pecs et empêchent leur contraction lors de l’exécution et donc son développement. C'est l'erreur classique très répandue.
Pour la solutionner, il faut t'entraîner à la contraction volontaire de tes pecs. C'est un entrainement neuromusculaire.

Certains (mon cas), n'arrivent pas à avoir de bonnes sensations au DC à la barre car la poussée est droite. J'ai de meilleurs résultats au DC haltères avec une trajectoire plus convergente qui me convient mieux et me facilite ma contraction volontaire

Dans tout les cas si tu bosses tes pecs, il faut qu'un autre jour tu fasses le dos en contrepartie !
Ce sont des groupes musculaires antagonistes. Développer l'un en laissant de côté l'autre déséquilibrera tes épaules vers l'avant (pecs qui tire) ou vers l'arrière (trapèze portion moyenne et dorsaux)

Le dos il se développe (en gros) en largeur et en épaisseur. Fait un exo de chaque
Largeur : Traction pronation prise large (faut avoir de la force déjà) ou tirage vertical en machine (son équivalent plus simple)
Epaisseur : Rowing haltère unilatéral ou tirage horizontal à la machine ou rowing à la barre
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#193487
Max56 a écrit :La musculation pour être efficace c'est beaucoup de technique et d'entrainement neuromusculaire. Je vois tellement de mecs qui font nimp à la salle ça fait peur.
On est d'accord que certains font n'importe quoi, crois-moi je ne fais pas ces erreurs et heureusement car je pratique depuis un certain temps même si je n'ai pas testé tous les exos Image Quand je parle de malformation (léger/moyen "pectus excavatum"), ça n'a rien à voir avec la muscu, ça vient de ma période de croissance et d'un problème de cartilages. En gros les pecs/abdos vont être plus difficiles à développer, voire absolument impossibles où le thorax est le plus renfoncé (donc oui mes triceps prennent un max au développé, mais même en écarté couché où j'ai d'excellentes sensations - je trouve d'ailleurs cet exercice plus efficace que le DC et le kick back tout aussi bon en iso pour les triceps - ça ne résout en rien le vrai problème). C'est pour ça que si je ne parviens pas à ouvrir ma cage thoracique, j'aurai beau faire tout comme il faut, ça se verra de plus en plus que ça ne prend pas partout.

Pour ce qui est de l'équilibre entre les antagonistes, ça reste très cohérent malgré tout, je n'ai pas dit tout ce que j'avais fait (même si pas sûr de raffoler des dos grandement en épaisseur). Mais je préfère privilégier les tractions quelque temps, ça fait quand même un minimum l'épaisseur et je veux d'abord voir le résultat (j'aime pouvoir constater exactement l'effet d'un exercice, comparer etc Image).
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#193489
Ah ok d'accord j'avais pas capté que c'était un pb plutôt morpho.

Les traction c'est plutôt complet comme exo et difficile selon les prises et la morphologie de la personne.
Le secret des tractions c'est d'initier le mouvement a partir des épaules et ensuite a la fin engager les bras pour passer la tête et non FULL bras sur un exo de dos^^
De suite sa brûle plus dans le dos^^
par Tyrus
ans
#212256
Je déplace ça ici puisque je trouvais le sujet intéressant mais qu'il polluait un peu le topic de Max.
Max56 a écrit :Mais il y a pas à tortiller en muscu plus t'es gros, plus t'es fort de manière absolue il y a pas de secrets.
Max56 a écrit : Si désolé tu connais pas ton sujet là dessus.
Je suis bien certain que tu en connais plus que moi. Je ne fréquente pas de salle de sport il est donc indéniable que tu en sais plus à ce niveau. Maintenant, ayant été gros, ayant eu à subir de la musculation pendant ma scolarité (sans doute l'un des épisodes de ma vie les plus humiliants qui soit) je pense quand même pouvoir apporter mon témoignage sur le sujet.

Petit retour en arrière, en Terminale au lycée: sport de ce trimestre, musculation.
Comment était fait le barême ? On prend ton poids, et à partir de là on définit ce que tu es censé pouvoir soulever. Aucune considération pour le reste de ta condition physique. Dès que j'ai appris ça j'ai fait part de mon étonnement à ma prof, qui n'a pas su expliquer le pourquoi du comment mais que bon c'était comme ça. Bien soit, peut-être que je me trompe après tout.

A l'époque j'étais plus lourd et plus petit que ceux de ma classe. J'avais donc bien entendu bien plus à soulever que les autres, pourtant ceux qui m'ont rencontré pourront confirmer que je n'ai pas la stature d'un sportif.
Et donc c'est là que je te dis que non le poids ne conditionne pas la force physique. Non seulement j'étais incapable de soulever ce que définissait ce barème, mais même plusieurs catégories en dessous de la mienne j'en étais incapable. Normal, quand tu vois la taille de mes bras, c'est juste logique que je ne pouvais pas y arriver.
Et voilà comment tu finis le trimestre avec 6 de moyenne et une bonne dose d'humiliation de la part de tes camarades parce qu'il y a quelqu'un qui a eu la bonne idée de faire corréler poids et force.
Max56 a écrit : Je parle pas de Jean kéké qui fait 4 pompes à la maison. Ni de Jean Fastfood qui mange macdo 4j/7 et qui fait du sport 3x dans l'année.
Ah ben faut savoir, tu as dis gros = fort.
Max56 a écrit : Dans une préparation de compétition de force que ce soit type Strongmen ou Haltérophilie tu dois avoir un taux de gras suffisamment important pour soutenir un entrainement en force très éprouvant nerveusement et maximiser la récupération.
De plus le gras sert de protection contre les blessures dans certaines situations.
Leur taux de gras important (mais pas obèse hein!!) leur permet d'avoir un taux hormonal au plus haut pour être le plus performant possible.
Je suis d'accord mais c'est pas ce que tu disais plus haut. Pouvoir puiser dans ses réserves ça n'a à mon sens rien à voir avec la force que tu peux déployer, tu es plus endurant.
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#212258
C'est une incompréhension sur le terme alors.

En muscu, on dit vulgairement que quelqu'un est "gros" quand il est volontairement massif avec une grosse masse musculaire et une certaine couche graisseuse inévitable et issue d'une "prise de masse" contrôlée.
En fait le terme ne cible pas du tout quelqu'un qui est en surpoids et qui vient se mettre au sport dans l'optique de perdre du poids.

Désolé, c'était maladroit de ma part. J'ai repris bêtement un terme "d'initié" qui pouvait prêter à confusion

Ajouté 9 minutes 40 secondes après :
Max56 a écrit :Je suis d'accord mais c'est pas ce que tu disais plus haut. Pouvoir puiser dans ses réserves ça n'a à mon sens rien à voir avec la force que tu peux déployer, tu es plus endurant.
Les lipides maintiennent un niveau hormonal optimal en préparation.
Taux d'hormone optimal = + d'anabolisme donc plus de muscles => prise de force => progression à l'entrainement

Quand tu fais des épreuves de forces (pas des pompes hein), squats lourds, deadlift etc ... le système nerveux ramasse grave et ton taux d'hormone est perturbé en permanence (chute après l'effort, retour à la normale etc...). Pour enchaîner une préparation aussi intense (plusieurs mois), ils ne peuvent pas se permettre d'être en hypocalories et de manquer de quelque chose. Ils mangent des quantités inimaginables pour être au top, quitte à être bien plus gras.
Le gras protège également les tendons et les muscles lors des efforts surhumain et dangereux niveau blessures.
C'est un tout
Je ne parle même pas de l'impact d'une alimentation riche en lipide sur la psychologie. Aborder ce genre d'entrainement et compétition en étant pas "plein" ou en ayant "faim" est juste inconcevable dans le cadre de la performance pure. C'est un sujet très vaste et passionnant.
L'impact de la nutrition sur la psychologie, les hormones et la motivation accrue
Pour caricaturer "t'es moins à cran et irritable quand tu te tapes ton cheesecake tout les jours que quand tu manges seulement une pomme en dessert".

Un athlète souhaitant performer en force ne le sera jamais en étant sec. C'est physiologiquement impossible.

Après on est d'accord c'est un gras annexe contrôlé dans le cadre d'une prépa de sportif dont je parlais et non de quelqu'un en surpoids souhaitant maigrir.
par Tyrus
ans
#212259
Max56 a écrit :C'est une incompréhension sur le terme alors.

En muscu, on dit vulgairement que quelqu'un est "gros" quand il est volontairement massif avec une grosse masse musculaire et une certaine couche graisseuse inévitable et issue d'une "prise de masse" contrôlée.
En fait le terme ne cible pas du tout quelqu'un qui est en surpoids et qui vient se mettre au sport dans l'optique de perdre du poids.

Désolé, c'était maladroit de ma part. J'ai repris bêtement un terme "d'initié" qui pouvait prêter à confusion
Inutile de t'excuser, j'ai mal compris ce que tu voulais dire.

Maintenant c'est plus clair.
Merci au passage pour les explications.
Max56 aime ça
  • 1
  • 69
  • 70
  • 71
  • 72
  • 73