Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#182944
Florent a écrit :S'amuser, se marrer, se relâcher, oublier pour un temps ses soucis...

C'est bien parfois de mettre de côté son sérieux et sa crainte du ridicule
Ca peut aussi simplement ne pas être ton truc : ne pas aimer danser de façon générale, trouver la musique ou la soirée nulle. Je ne suis pas le dernier à m'amuser, mais ce qu'on me présente comme une fête la plupart du temps : :confounded:
Amaz a écrit :et je finis par une petite anecdote mais Un comble pour un ancien timide maladif mais j'ai horreur qu'on me dise timide ! j'ai eu droit récemment à cette remarque lors d'un entretien d'embauche et je n'ai pas pu m'empêcher de recadrer l’interlocutrice à ce sujet en lui répondant que non malgré les possibles apparences inconscientes corporellement parlant qui trahiraient d'ancien reflex alors que j'étais timide. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui répondre que je me considère plutôt comme étant réservé plus que timide.
Comme je te comprends, entre ceux qui te disent timide au moindre truc, qui en concluent on ne sait trop quoi ("il doit être gentil")... Ou qui l'accompagnent d'un sourire comme devant un tout petit chien mignon :stuck_out_tongue_winking_eye:
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pierre
Homme de 36 ans non vierge
#182955
@VACN : Je suis très heureux de ta présence sur ce topic. Tu expliques vraiment bien.

Je dois dire qu'à un moment, j'ai eu envie de baisser les bras :sweat_smile:
katy81 a écrit :
Pierre a écrit :Mais d'où vous vient cette idée que la timidité est pire pour un introverti que pour un extraverti ?
je n'ai pas dis ça d'ailleurs je n'ai même pas parlé des extravertis.
Et Pasta met le doigt sur un point important, pour avoir une vie sociale les introverties timides doivent faire un peu plus d'effort pour se lier aux autres
"Je n'ai jamais dit que c'était plus dur pour les introvertis, et d'ailleurs, c'est plus dur pour les introvertis". Katy, tu m'as tué ! :scream: :laughing:
par resO
Homme de 33 ans vierge
#182964
Je me demande bien quels avantages peut-on tirer de l'introversion et/ ou de la timidité.
@Pierre : Du coup tu es introverti ? Timide ? Extraverti ? Exubérant ? En général ou seulement dans certaines situations (boulot, famille, relations amoureuses) ?
Coelio a écrit :
C'est ça. J'ai longtemps eu du mal à comprendre comment les gens pouvaient s'amuser en faisant la fête (jusqu'à 24 ans). Je trouvais ça ridicule et sans intérêt. Mais je les voyais s'amuser, et quelque part, j'étais quand même un peu envieux de ne pas réussir à me "lâcher" comme eux. Ne pas savoir comment faire, avoir peu du regard des autres, vouloir garder le contrôle à tout prix. Et puis un jour j'ai réussi à passer outre, à mettre mon appréhension, ma timidité, mes à priori de côté, et c'était cool. J'étais comme un ado qui se sent grandir, découvre le monde "des grands", déchaîné comme jamais. Et à ma grande surprise, j'ai recommencé de nombreuses fois (bon, il me faut toujours picoler un peu pour me désinhiber, et il faut que l'ambiance s'y prête, et que je connaisse un peu de monde quand même sinon je suis trop mal à l'aise).

Ce besoin de faire la fête m'est plutôt passé, mais ce fut un très bon exutoire ces dernières années, pour décompresser après mon boulot, et retrouver un certain équilibre. Et vivre en retard ce que je n'ai pas connu ado/jeune adulte. Mais il faut oublier les autres, ne pas avoir peur du ridicule comme le dit Florent, faire ce qu'on veut. Je dansais hyper mal mais je n'en avais rien à faire. C'était un peu une séance de sport. Une sorte de transe où j'oubliais tout, momentanément, entre les quelques verres que j'avais bu, la musique forte qui me portait (même mauvaise, je planais), les amis avec qui tu danses, que tu prends dans tes bras...

On dévie un peu, désolé!
Tu te lâchais pendant des soirées chaque fois que tu buvais ? Y 'a eu d'autres occasions sans alcool ? Si oui, je me demande comment tu as fait.
Dernière modification par resO le 23 déc. 2016, 19:22, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#182965
Tout ce que VACN dit, ça m’arrive aussi au boulot (uniquement avec des hommes), probablement dans une moindre mesure, mais à la fin de la journée, je rentre chez moi tout seul et je n’ai pas vraiment d’amis. C’est vrai que ma vie sociale était peut-être un peu plus développée quand j’étais étudiant.

Mais quoi qu’il en soit, tout cela arrive non pas grâce à l’introversion mais malgré elle. Il faut encore qu’on m’explique en quoi elle est une aide. Concrètement, comment puis-je me servir de mon introversion pour améliorer ma vie sociale ? Et aurais-je tort d’essayer de m’améliorer en essayant de faire des choses plutôt réservées aux extravertis ? C’est peut-être pour ça que mes efforts de mènent à rien : j’essaye en fait de me comporter en extraverti, que je ne suis pas.

Quant aux fêtes, je n’aime pas ça, je n’envie pas ceux qui aiment ça, je tiens à préserver mon audition et par dessus le marché je ne bois pas. Je hais le fun.
Avatar de l’utilisateur
par Mattia43
Homme de 40 ans vierge
#182966
J'ai aussi pas mal de complexes par rapport à mon introversion et j'en parlais l'autre jour avec ma psy, elle m'a dit un truc très juste : il ne faut pas voir ça en termes d'avantages/inconvénients mais plutôt en terme de compatibilité entre personnes. Il y a des introvertis qui préfèrent la compagnie d'autres introvertis, des introvertis qui préfèrent les extravertis, et idem pour les extravertis : certains préféreront les introvertis et d'autres les extravertis. Il ne faut pas réduire notre personnalité à ça, les rapports humains sont bien plus complexes que "introverti = chiant, extraverti = amusant".
Amaz, VACN, Coelio et 1 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#182970
Pasta a écrit :tout cela arrive non pas grâce à l’introversion mais malgré elle. Il faut encore qu’on m’explique en quoi elle est une aide.
Tu sais ce qu'on dit souvent aux introvertis ? "Tu as une bonne écoute". On sait écouter, on sait comprendre, et c'est très appréciable pour plein de personnes. Sans devenir un substitut gratuit pour un psy ou un déversoir à problèmes, notre introversion nous aide à nous mettre à la place des autres.

On peut se concentrer bien plus sur les autres, sur une personne en particulier. Et les gens adorent qu'on s'intéresse à eux.

On est calmes et posés, passer du temps avec nous peut apporter un repos très apprécié aux autres, même des extravertis.

Il y a d'autres "compétences" propres à l'introversion, à toi de les trouver :wink:
Pasta a écrit :aurais-je tort d’essayer de m’améliorer en essayant de faire des choses plutôt réservées aux extravertis ?
Voilà, absolument. Tu as tort parce que jouer à ce que tu n'es pas, c'est voué à l'échec, et tu as tort parce que l'extraversion n'est pas meilleure ou plus utile ou plus efficace ou plus souhaitable que l'introversion. Elle n'est que plus prisée par la société. Et, spoiler : la société est biaisée, injuste, mal fichue, très perfectible, pleine d'andouilles au jugement facile et de gens haineux. Tu comptes lever les bras en l'air et dire que tu n'es pas né avec la bonne personnalité, et que c'est donc foutu d'avance ?
Arrête de chercher à connecter ton introversion à ton manque de succès social, elle n'a rien à y voir. Arrête de chercher un lien entre les deux, il n'y en a pas. Preuve en est que plusieurs introvertis, ici sur ce forum et ailleurs, ont un franc succès social, et d'autres un succès plus mitigé.

L'introversion n'est pas un détriment, ni un avantage, c'est encore une fois seulement une façon d'être parmi d'autres. Ceux qui réussissent socialement le font parce qu'ils se servent de leurs traits de caractères, au lieu de souhaiter en avoir d'autres. Les extravertis n'arrivent plus facilement à utiliser leurs talents particuliers que parce que la société dans laquelle on vit est plus ou moins pensée pour eux. Après tout, ils sont la majorité, alors c'est plus ou moins cohérent que la balance penche en leur faveur. Mais on peut très bien tirer son épingle du jeu en tant qu'introverti.
Coelio, Yellenah aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pierre
Homme de 36 ans non vierge
#182971
Pasta a écrit :Il faut encore qu’on m’explique en quoi elle est une aide. Concrètement, comment puis-je me servir de mon introversion pour améliorer ma vie sociale ?
L'introversion te permet d'avoir une vie intérieure plus riche, elle te donne le goût et la capacité de partager des choses plus consistantes, plus personnelles, originales, plus profondes.

@Resol : Je suis introverti, tous le temps, partout, et je côtoie un certain nombre de personnes extraverties.
La timidité, je l'ai bien connue à une époque, maintenant beaucoup moins, enfin, ça dépend des situations... Mais la timidité est un autre sujet, c'est autre chose, il y a plein d'endroits qui traitent de ce sujet sur le forum, et ce topic ne s'appelle pas "Vive la timidité".
Coelio aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 37 ans vierge
#182974
Azrael a écrit : Ca peut aussi simplement ne pas être ton truc : ne pas aimer danser de façon générale, trouver la musique ou la soirée nulle. Je ne suis pas le dernier à m'amuser, mais ce qu'on me présente comme une fête la plupart du temps : :confounded:
Une fête, c'est fait pour s'amuser avant tout. Pour ma part, tant que je fais la fête avec des gens que j'apprécie, peu importe la musique, le lieu, etc.
Et ne pas savoir danser n'empêche pas de faire des queues-leu-leu et ce genre de trucs.
Y'a différentes façons de faire la fête, chacun à notre niveau.


Sinon, pour revenir dans le sujet de l'introversion, les (certes très) rares personnes que j'ai connu et qui se désignaient comme étant introverti (je ne sais pas si elles étaient vraiment introverties ou pas, mais elles se désignaient vraiment comme tel) , en fait elles ne se prenaient pas pour de la crotte, jouaient les donneurs de leçons pour tout et n'importe quoi et traitaient les gens de haut (enfin de moutons pour celles que j'ai connu). C'était surtout dans les milieux metal et gothique. Du coup, je trouve assez intéressant ce topic, ça pourrait m'enlever la mauvaise opinion que j'ai sur ces personnes.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#182983
VACN a écrit :
Pasta a écrit :aurais-je tort d’essayer de m’améliorer en essayant de faire des choses plutôt réservées aux extravertis ?
Voilà, absolument. Tu as tort parce que jouer à ce que tu n'es pas, c'est voué à l'échec, et tu as tort parce que l'extraversion n'est pas meilleure ou plus utile ou plus efficace ou plus souhaitable que l'introversion. Elle n'est que plus prisée par la société.
Alors j’arrête de m’inscrire aux speed dating, de partir en vacances avec l’UCPA, je refuse les invitations aux soirées si ça me gonfle, etc ?
VACN a écrit : Et, spoiler : la société est biaisée, injuste, mal fichue, très perfectible, pleine d'andouilles au jugement facile et de gens haineux. Tu comptes lever les bras en l'air et dire que tu n'es pas né avec la bonne personnalité, et que c'est donc foutu d'avance ?
Arrête de chercher à connecter ton introversion à ton manque de succès social, elle n'a rien à y voir. Arrête de chercher un lien entre les deux, il n'y en a pas. Preuve en est que plusieurs introvertis, ici sur ce forum et ailleurs, ont un franc succès social, et d'autres un succès plus mitigé.
Je te rassure, je ne souhaite pas du tout devenir extraverti, moi aussi je dis VIVE L'INTROVERSION. Mais je ne comprends pas comment en n’étant pas tournés vers les autres on peut faire aussi bien (même si différemment) en terme de relations sociales qu’un extraverti.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#182986
Pasta a écrit :Alors j’arrête de m’inscrire aux speed dating, de partir en vacances avec l’UCPA, je refuse les invitations aux soirées si ça me gonfle, etc ?
[mode Arthur de Kaamelott] Mais non !
Enfin, sauf peut-être pour les soirées. Si l'idée d'aller à une soirée te gonfle, ça ne sert à rien de te forcer. On peut avoir envie de rester chez soi, sans se condamner à rester dans la solitude toute sa vie.
Mais je ne sais pas, le speed dating, c'est bien du "un contre un", non ? On enchaîne les rendez-vous, mais ça reste de l'individuel. Quant aux vacances en groupe, déjà ça n'a pas l'air d'être en gros comité, et puis même si tu vas en vacances formellement avec un grand groupe, tu peux très bien ne pas interagir avec trop de personnes à la fois et t'isoler un peu de temps en temps pendant le séjour.
Pasta a écrit :je ne comprends pas comment en n’étant pas tournés vers les autres on peut faire aussi bien (même si différemment) en terme de relations sociales qu’un extraverti.
J'avoue que moi non plus, je ne comprends pas. Je crois même que c'est impossible.
Mais on ne parle pas de n'être pas tourné vers les autres, on parle d'introversion :wink:
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 9