Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
par resO
Homme de 33 ans vierge
#182988
Pierre a écrit :
@Resol : Je suis introverti, tous le temps, partout, et je côtoie un certain nombre de personnes extraverties.
La timidité, je l'ai bien connue à une époque, maintenant beaucoup moins, enfin, ça dépend des situations... Mais la timidité est un autre sujet, c'est autre chose, il y a plein d'endroits qui traitent de ce sujet sur le forum, et ce topic ne s'appelle pas "Vive la timidité".
Elle a été évoquée plus loin il me semble, et personne n'a relevé de HS.
Avatar de l’utilisateur
par Pierre
Homme de 36 ans non vierge
#182997
resoL a écrit :
Pierre a écrit :
@Resol : Je suis introverti, tous le temps, partout, et je côtoie un certain nombre de personnes extraverties.
La timidité, je l'ai bien connue à une époque, maintenant beaucoup moins, enfin, ça dépend des situations... Mais la timidité est un autre sujet, c'est autre chose, il y a plein d'endroits qui traitent de ce sujet sur le forum, et ce topic ne s'appelle pas "Vive la timidité".
Elle a été évoquée plus loin il me semble, et personne n'a relevé de HS.
Oui j’ai réagi comme ça par flemme, car tu poses une mini série de questions. C'est ultra court à écrire pour toi, mais ultra long à répondre pour moi.
Parler de mon introversion, d’accord, pas de problème. Je suis introverti et le sujet est important pour moi. Mais faire de la rédaction sur mes niveaux de timidité et d’exubérance selon les situations…

Tu me donnes en tout cas l’occasion de mettre en mots un conseil qui me paraît très important pour les membres du forum qui auraient la même habitude :
une mini série de questions très courte à écrire pour vous, mais dont les réponses risquent de prendre beaucoup plus de temps à votre interlocuteur, cela vous donne un peu une image d’accapareur.
En recevant votre message, votre courriel, votre sms, l’autre voit bien qu’il faut trois secondes pour l'écrire, et il ressent un déséquilibre avec la rédaction qui l’attend, s’il veut vous répondre correctement.

Donc commencez plutôt par parler de vous, et incitez l’autre à rebondir sur ce que vous dites. C’est plus d’efforts pour vous, c’est vrai, mais ce sera beaucoup plus agréable et souple pour votre interlocuteur.
VACN, Coelio, Yellenah aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#183002
Parler de soi, c'est être extraverti ou introverti?
Avatar de l’utilisateur
par Coelio
Homme de 31 ans non vierge
#183005
Je dirais que ça n'a rien à voir avec?
Être introverti ne m'empêche pas de parler de moi (d'ailleurs, je le fais souvent pour tendre des perches, parce que j'ai du mal à poser des questions directement à l'autre - parfois l'impression qu'il va prendre mon intérêt comme "faux"), et espère qu'il va rebondir dessus.
Dans une bonne discussion, il faut que les deux parties participent, sinon c'est un monologue. Et on peut parler de tout, et souvent quand on voit des amis, on se raconte nos vies à un moment ou un autre, donc on parle de soi.
Pierre, VACN, SnapBack et 1 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Fred
29 ans vierge
#183032
Bonsoir

J'ai trouvé un article assez intéressant parlant de la différence entre introverti et timide.http://www.promethee-devperso.com/diffe ... roversion/

Ce qu'il faut retenir :
- La timidité est un mécanisme psychologique lié à la peur du jugement d’autrui. .
- L'Introversion est tempérament psychologique, un trait de caractère.
- Ce sont donc deux choses complètement indépendantes, on peut être timide et introverti (je me définirai d'ailleurs comme tel, je suis d'une part anxieux lors de certaines situation sociales et j'ai un caractère introverti), l'un n’empêche pas l'autre et l'un ne s'accompagne pas forcément de l'autre
VACN, Coelio, Yellenah aime ça
Avatar de l’utilisateur
par impala
Femme de 36 ans non vierge
#183041
Merci Fred ; cela rejoint les explications données en début ou en cours de topic mais c'est tout à fait cela. Cela clarifie peut-être encore ce concept d'introversion pour ceux qui restaient dubitatifs (l'exemple des deux acteurs donné par l'article, que j'avais déjà lu, est parlant).
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#183046
VACN a écrit :
Pasta a écrit :Alors j’arrête de m’inscrire aux speed dating, de partir en vacances avec l’UCPA, je refuse les invitations aux soirées si ça me gonfle, etc ?
[mode Arthur de Kaamelott] Mais non !
Enfin, sauf peut-être pour les soirées. Si l'idée d'aller à une soirée te gonfle, ça ne sert à rien de te forcer. On peut avoir envie de rester chez soi, sans se condamner à rester dans la solitude toute sa vie.
Mais je ne sais pas, le speed dating, c'est bien du "un contre un", non ? On enchaîne les rendez-vous, mais ça reste de l'individuel. Quant aux vacances en groupe, déjà ça n'a pas l'air d'être en gros comité, et puis même si tu vas en vacances formellement avec un grand groupe, tu peux très bien ne pas interagir avec trop de personnes à la fois et t'isoler un peu de temps en temps pendant le séjour.
Le speed dating c’est du « un contre un » mais en 10 minutes, donc les conversations vont forcément rester superficielles. Quant à l’UCPA, tout le monde est tout le temps en groupe, c’est difficile de ne pas interagir avec trop de personnes à la fois.

Seulement je ne vois pas comment rencontrer du monde autrement qu’en faisant des trucs d’extraverti.
Avatar de l’utilisateur
par impala
Femme de 36 ans non vierge
#183089
Mais ce ne sont pas des trucs d'extraverti. Comme il a été dit, un introverti n'a en soi pas de problèmes à rencontrer d'autres personnes, même parfois en grands groupes, à condition qu'il puisse disposer d'un peu de temps chaque jour pour se ressourcer seul ou en très petit groupe. Tu ne confondrais pas introverti et solitaire ?
VACN, Coelio aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#183106
J’aurais tendance à imaginer que quand on est introverti, qu’on obtient plus de gratifications intérieures qu’extérieures, et que le contact avec les autres nous prend de l’énergie, on a plus tendance à être solitaire. J’imagine que vous allez dire qu’il n’y a absolument aucun lien entre les deux ?
Avatar de l’utilisateur
par Coelio
Homme de 31 ans non vierge
#183107
On a besoin d'être seuls pour nous ressourcer, recharger nos batteries. C'est un peu comme le plein d'essence. Tu le fais pour repartir rouler au milieu des autres ensuite. Mais de toute manière, personne ne roule non-stop. Donc on a forcément des moments posés, tranquilles, au calme.

Je reprends l'exemple que je connais le mieux : moi.
J'adore sortir, voir mes amis, etc. Je ne sais pas dire non. Résultat je sors beaucoup, mais je suis fatigué en permanence (même si je suis content de voir mes amis), et rien à voir avec une histoire de coucher tardif ou autre Et souvent, je ne rêve que d'une journée tout seul, au calme, à faire des choses qui me plaisent, sans personne autour. Ce n'est pas pour autant que je me considère comme solitaire, loin de là.

Quant aux gratifications intérieures, une discussion passionnante avec un(e) ami(e) peut faire l'affaire. Et ça ne s'obtient pas en restant seul dans son coin. :)
VACN aime ça
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9