Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#206829
Image
Quand tu vois la pression prête à te rouler dessus


C’est une thématique qui revient souvent : « Je n’ai pas assez profité de ma jeunesse, les amourettes à l’école... Je dois rattraper le temps que j’ai perdu ».

Moi-même, quelque part, j’aurais adoré vivre ça (ça m’arrive d’en regarder des mangas un peu niais où des lycéens vivent leurs petites vies sentimentales)... mais je me fais une raison, c’est passé. Je dois adapter mes désirs à ceux de mon âge.

On ne peut plus faire machine arrière si ce n’est apprécié le temps présent et se créer des opportunités pour le futur.

Vous avez l’impression de courir après une jeunesse que vous avez raté, snobé ?
Faites attention à ne pas prendre le mauvais calice dans ce cas...
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#206831
Parfois je suis pris d’un profond sentiment de désespoir quand je pense à tout le temps perdu (et que je continue de perdre). Mais bon, dans l’ensemble j’accepte ma vie telle qu’elle est, tant pis si je ne vis pas d’histoire sentimentale, après tout ça me donne du temps et me retire tout un tas de contraintes pour vivre tout ce qu’il y a d’autre dans la vie.
Laura aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#206834
Oui, ça m'arrive souvent. Pour prendre une des nombreuses métaphores possibles, c'est un peu comme être aux commandes d'un avion moteurs en feu et criblé de balles, en train de piquer du nez à une vitesse folle. Y a pas de parachute, il ne reste qu'à tirer désespérément sur le manche en espérant éviter le crash et bénéficier d'une remontée de dernière minute.
Laura, x00, jimagine aime ça
par katy81
ans
#206835
avec ma thérapeute j'avais évoqué un peu ce thème, de ne pas avoir eu "la chance" ou l'occasion de me soucier de ma vie amoureuse (malgré les quelques flirts adolescente)pendant quasi 10 ans.
Elle m'avait alors exposé le fait que mon cerveau, mon esprit, mon subconscient (qu'on le veuille ou non réellement) lui n'était pas près durant cette période. C'est un fait qu'on ne peut pas être au four et au moulin et que malgré tout les efforts que l'on puisse faire finalement c'est que ce n'était pas le moment.
De fait le temps ne se rattrape pas,
je pense que le temps n'étant pas maîtrisable autant ne pas trop se focaliser dessus, c'est justement une perte de temps de vouloir remonter le temps ou de vouloir le rattraper à tout prix.
Il faut profiter du présent à bon escient pour soi, le passé est le passé, l'avenir on ne le connait pas autant ne pas trop se prendre la tête non plus à ce niveau là.
Laura, SnapBack, Yellenah et 3 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#206836
katy81 a écrit :Je pense que le temps n'étant pas maîtrisable autant ne pas trop se focaliser dessus, c'est justement une perte de temps de vouloir remonter le temps ou de vouloir le rattraper à tout prix.
Il faut profiter du présent à bon escient pour soi, le passé est le passé, l'avenir on ne le connait pas autant ne pas trop se prendre la tête non plus à ce niveau là.
C’est très juste ce que tu écris même si on peut être pris d’une nostalgie qu’on n’a pas toutes et tous connus.

Heureusement, se prendre par la main n’a pas d’âge :kissing_heart:
par katy81
ans
#206840
SnapBack a écrit : C’est très juste ce que tu écris même si on peut être pris d’une nostalgie qu’on n’a pas toutes et tous connus.
tiens c'est plutôt intéressant que tu parles de nostalgie parce que tout récemment j'ai entendu Julien Doré (garçon de ma génération) qui évoque la nostalgie et j'ai trouvé ça très juste et c'est aussi ce que je ressens d'où l'importance de ne pas trop se focaliser sur le passé
https://youtu.be/vw-JKopVdNc?t=2m54s
c'est aussi pour ça que je ne réponds pas au bilan de l'année par exemple, préférant à la limite tenter de voir ce que je peux améliorer pour me sentir mieux au moment présent, ou encore mieux dans les jours à venir mais pas plus.
encore faut-il prendre le temps pour se poser et réfléchir à là maintenant qu'est ce que je peux mettre en place pour aller mieux ? quels outils/moyens j'ai à ma disposition ? est ce que je peux seul(e) ? qui peux éventuellement m'aider ?
SnapBack aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#206851
Mais concrètement, qu'est-ce qui a été perdu qui ne peut plus être vécu à un âge plus avancé ? Ça me paraît une bonne question à se poser.

Vous dites avoir l'impression d'avoir perdu votre jeunesse ; un sentiment que je comprend en partie, mais en y réfléchissant, c'est dur de mettre le doigt sur ce qu'on pense avoir perdu.

Et ensuite, même si des choses sont effectivement perdues, n'oubliez pas ce que vous ne pouvez plus vivre et qui est désagréable.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#206853
Hé bien ce qui a été perdu, ce sont tous les moments de la vie de couple aux âges qui sont maintenant passés, et puis tout simplement des dizaines d’années non vécues, gâchées du point de vue amoureux. Sans parler de l’expérience qu’on est censés avoir à notre âge.
jimagine aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#206857
Quoique l’expérience, il suffit que l’on nous donne notre chance en fin de compte.
Les amourettes d’ecole, ce genre de choses... Je ne dirais pas que je regrette, mais que je ne connaîtrais jamais plus ce genre d’anecdote.

Pour le reste, je pense qu’on a encore le temps si l’envie de vivre réside encore en nous.
Sachant que les envies évoluent avec l’âge, même avec l’absence de vécu amoureux.
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 37 ans vierge
#206862
Ca m'arrive souvent. De plus en plus.
Les amourettes à l'école, bien sur, mais pas que ça.
La vie de famille. Les sorties avec ma famille (aller dans un parc, dans une foire, n'importe où).
Je ne sais plus si j'en ai parlé ici (marrant d'ailleurs. J'arrive à parler beaucoup de moi ici, peut-être même trop, mais dans mon entourage c'est le contraire et on me l'a souvent reproché), mais quand j'étais môme, mon père sortait souvent avec ma soeur, pratiquement chaque week-end. Ils allaient au parc, se balader dans al rue, lui acheter des bonbons etc. Alors que moi, en tant qu'homme et l'aîné, je devais rester chez moi faire le ménage. Idem pour les câlins, j'en avais pas le droit parce que j'étais un mec. Et si je me plaignais, mon père me battait parce qu'il fallait que je ne sois pas jaloux de ma soeur.
Ce n'est qu'il y a très peu de temps qu'il a reconnu ses erreurs et que je le lui ai pardonné.

Bref oui, le sorties avec ma famille. Ca j'ai jamais connu.

Par contre, même si tout n'était pas rose, j'avais aussi un tas de copains dans mon bahut. J'allais chez l'un, et on se faisait un Mario Kart. Chez un autre, et on se faisait un Secret Of Mana.
Il y avait l'une des plus belles filles du collège qui avait sympathisé avec moi, et tous les midis on restait ensemble au bahut à parler de tout et de rien. Une fois elle m'avait caressé les cheveux (à l'époque, j'avais encore des beaux cheveux frisés), un mec - le genre beau gosse caïd dont beaucoup de filles étaient éprises parce qu'il était troooooo boooo - s'était moqué en disant qu'elle tombait bien bas en s'affichant avec moi et la nana lui avait gueulé dessus : "Mais il vaut mieux que toi et que tous tes potes !". Ca m'avait bien marqué, je m'en rappelle encore alors que ça date d'il y a 20 ans.

Bref, des regrets beaucoup de regrets. Mais aussi beaucoup de souvenirs que je ne regrette pour rien au monde.