Une sélection de bons conseils pour vous aider à bien préparer vos rencontres !
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#211717
J'ai "rattrapé" une partie mais j'ai encore tellement de choses à faire, à réaliser.
J'aimerais que les choses aillent parfois plus vites qu'elles ne le sont actuellement.

Mais je continue mon chemin.

L'énergie me manque parfois car la volonté demande d'avoir du carburant pour avancer, tel un moteur.
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 36 ans vierge
#212030
Je crois que c'est une illusion assez toxique. Le temps perdu ne se rattrape jamais, ni les erreurs, d'ailleurs, c'est irréversible. Du coup, pas la peine de courir après, ou de se confire dans les regrets/remord, c'est l'avenir qu'il faut préparer. :)

Il y a quelques années, une remarque que je me suis fait m'a beaucoup aidé : j'avais toujours honte du moi du passé qui fait plein d'erreurs toutes pourries (le moi du présent fait pleins d'erreurs, mais d’autre ^^). C'est tout bête : on apprend, on s'améliore. Donc nécessairement, notre nous passé fait des erreur qu'on ne ferait plus, c'est tout à fait normal. C'est pas qu'on a été stupide, c'est qu'on a compris, donc c'est plutôt le contraire. :)
par velib
Homme de 41 ans vierge
#236574
Je me permets de remonter ce topic car je suis actuellement en plein dedans

Le sentiment de "temps perdu" est présent chez moi en permanence. Le plus souvent en sourdine. Mais parfois certains événements me font péter le truc en pleine gueule de manière assez violente. un peu comme un volcan.

Sur le plan sentimental/sexuel j'ai complètement gâché mes années de vingtenaire et de trentenaire.
Je regrette mon état passif dans ma jeunesse : quand une fille me plaisait, il ne m'était jamais venu à l'esprit de l'aborder.
Qu'est-ce que je voudrais avoir, d'un coup de baguette magique, 20 ans de moins et "refaire le match" avec mon état d'esprit actuel.

Avec une femme de quel âge puis-je espérer vivre une histoire sentimentale ?
C'est un question qui se pose vu mon âge avancé et mon envie de rattraper un peu ce que je n'ai pas vécu.

Une vingtenaire ou une jeune trentenaire ? Ca me plairait bien mais pour ce type de fille je suis maintenant un "vieux idiot"

Une femme d'environ mon âge ? Oui mais risque de décalage entre sa maturité et mon envie de rattraper un peu ma jeunesse perdue.

Se pose aussi la question d'avoir des enfants. Je ne me suis jamais vu en père de famille et j'estime être trop vieux pour avoir un 1er enfant. A moins de tomber sur qqn avec déjà un enfant et sans envie d'en avoir d'autres.

Que de prises de tête. Tout ça puisque je n'ai pas été foutu de vivre une jeunesse normale.
MathSo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 26 ans vierge
#236580
Hélas ... Hélas ... . Ce n'est pas pour être pessimiste, mais malheureusement, le temps perdu est définitivement perdu. Irrattrapable à jamais. Ce n'est pas pour rien qu'on dit qu'il faut savourer et profiter de chaque instant si possible. Et c'est valable aussi pour le sujet de la VT.

Moi même, je regrette de ne pas avoir su saisir les (rares) opportunités qui se sont présentées à moi. Moi aussi, si je pouvais remonter le temps, je ferais en sorte d'être moins coincé, moins timide afin de profiter davantage de ma jeunesse. D'ailleurs, j'ai l'impression de ne même pas en avoir eu de jeunesse. Je n'ai aucune anecdote de déconnade, ou de c0nnerie, ou d'histoire d'amour ... . J'ai été un ado (trop) calme.

Et aujourd'hui, il est clair que je constate un énorme fossé entre les gens de mon âge et moi même : Alors que je commence à peine à penser à une éventualité d'entamer une relation amoureuse, je vois les autres (qui ont plus ou moins mon âge) commencer à parler mariage, bébé, nouvel appartement, nouvelle maison ... . Un décalage qui me fait sentir encore comme un gosse.

Et puis admettons par le plus grand des miracles que j'arrive à rencontrer quelqu'un, comment expliquer à la fille en face de moi que je n'ai strictement rien vécu en 26 ans. Elle va trouver ca extrêmement louche.

Non, le temps perdu ne se rattrapera jamais. Mieux vaut l'accepter .

D'ailleurs, puisqu'on évoque Marcel Proust dans le titre du topic, je rajouterais cette citation de Pierre Dac : "À force de chercher midi à quatorze heures, on finit par perdre son temps" . Ce qui voudrait dire que la recherche d'un (ou d'une) partenaire est une perte de temps ? Cela pourrait faire l'objet d'un topic. Qu'en, pensez vous ?
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#236581
MathSo a écrit : 07 févr. 2021, 23:05Et aujourd'hui, il est clair que je constate un énorme fossé entre les gens de mon âge et moi même : Alors que je commence à peine à penser à une éventualité d'entamer une relation amoureuse, je vois les autres (qui ont plus ou moins mon âge) commencer à parler mariage, bébé, nouvel appartement, nouvelle maison ... . Un décalage qui me fait sentir encore comme un gosse.

Et puis admettons par le plus grand des miracles que j'arrive à rencontrer quelqu'un, comment expliquer à la fille en face de moi que je n'ai strictement rien vécu en 26 ans. Elle va trouver ca extrêmement louche.
Mes collègues me font le même (beaucoup sont parents) mais ça ne part pas d'une mauvaise intention (c'est pour faire la conversation).
Je ne suis pas encore à ce point-là, je profite de la vie de célibataire que j'ai eu du mal à avoir (même faire la vaisselle est un plaisir), je me sens adulte et je ne rends de compte à personne.

Pour les filles, ça reste compliqué mais je m'amuse en attendant avec celles qui veulent bien de moi (moins depuis la 3e vague)... Quand j'aurais épuisé l'intérêt de la vie seul, je réfléchirai à autre chose (enfin, si les étoiles le veulent bien). J'ai toujours plus pensé au futur qu'au présent (je profite peu de l'instant présent car je pense toujours à autre chose après), je regarde quelques fois en arrière en me disant que c'est bel et bien passé... et je suis content que ce soit derrière.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 30 ans vierge
#236588
Je me reconnais beaucoup en toi mathso, jeune j'étais un ado calme (trop) calme et j'en paye le prix aujourd'hui,

peu de vie social, peu de possibilité (et encore moins avec la covid) de rencontrer du monde.

C'est déprimant.

le passé ne se rattrape pas hélas, il faut apprendre à vivre avec et faire de son mieux pour ne rien regretter.
MathSo aime ça
par Aurus
Homme de 32 ans non vierge
#236590
Ruminer les occasions ratées, le temps perdu ne va rien changer.

Sur ce forum on peut trouver des témoignages de personnes qui ont trouvé quelqu'un à tout âge.

Par contre, il ne faut pas s'attendre à ce que cette personne tombe du ciel. Il faut savoir se créer des occasions.
Tyrus aime ça
par Tyrus
Homme de 33 ans non vierge
#236593
Exact. Et oublier définitivement le "Ça arrivera quand vous vous y attendrez le moins". Comme me disait un collègue: si tu ne cherches pas tu ne trouves pas.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 35 ans non vierge
#236604
Bah j'imagine que l'incompréhension mutuelle vient en grande partie de ce que sont nos vie et attitude en temps normal. Pour ceux qui à l'"état naturel" rencontrent nombre de gens (en ont envie/besoin), n'ont pas de blocages etcetc, ne pas chercher n'est pas toujours bien différent de chercher, ils ont souvent sans chercher toujours plus de chances que les casaniers etc qui font des gros efforts au vu de leur personnalité, mais ne créent pas pour autant plus de rencontres ou opportunités.
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 26 ans vierge
#236607
Tyrus a écrit :Exact. Et oublier définitivement le "Ça arrivera quand vous vous y attendrez le moins". Comme me disait un collègue: si tu ne cherches pas tu ne trouves pas.
C'est exactement ca. Quelle c0nnerie c'te phrase. Et en plus, dite le plus souvent par des personnes pour qui tout semble aller "comme sur des roulettes".

Cela fait plus de 3 ans que je n'en ai plus rien à f0utre. Et devinez quoi ... il ne m'est strictement rien arrivé (pas plus que durant toutes les années précédentes). En fait, la vraie phrase serait plutôt : "ca arrivera quand tu sortiras de chez toi, quand tu auras confiance en toi et que tu oseras" . Malheureusement, oser, je m'en sens incapable (et je me considère pas non plus comme ayant une confiance en soi à 100 % non plus). Tout ce qu'il nous manque c'est de l'habileté sociale.

Il y a certes tout le temps passé qu'on a perdu. Mais on peut influer sur le temps de notre futur, en choisissant ce qu'on veut devenir ... Ou pas .