Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar du membre
Par VACN

Homme de 23 ans vierge
#201400
Mouais, on est tous les gentils de notre propre point de vue.

Amaz a écrit :rien que parce que tu te poses ce type de questionnement il n'y a pas de raison que tu sois un monstre

Tu n'es pas le premier à me dire ça, et tu ne seras sûrement pas le dernier :sweat_smile:
Avatar du membre
Par traviata

Femme de 56 ans non vierge
#201405
Pour moi, dès le moment où essaie de dominer l'autre, il n'y a plus vraiment de lien puisque l'autre n'a plus vraiment le choix.
Utiliser ces techniques pour s'affirmer, ou ne pas se "laisser bouffer", pourquoi pas. Mais sinon, on ne peut arriver qu'à une relation malsaine avec les autres. Les gens charismatiques séduisent, convainquent en donnant envie d'être comme eux, les dominateurs engendrent de la soumission,mais aussi de la rancoeur voire de la haine, et je ne crois pas cela bien enviable.
Quant aux techniques de manipulation ... c'est le summum de la perversité pour moi.

Même sans aller jusque là, il y a effectivement des gens qui aiment focaliser l'attention, clamer leur avis haut et fort en jugeant tout sur tout , je les appelle des grandes gu€ules (homme ou femme) et j'ai pour eux une profonde aversion. Jamais un homme de ce genre n'aurait pu me plaire.
Yellenah aime ça
Avatar du membre
Par Amaz

Homme de 26 ans vierge
#201410
Ouais les gens malsains, toxiques, sont dans la soumission(c'est vraiment une des caractéristiques très présente chez les personnalités toxiques) à la différence des gens qui essayent de plaire parfois de façon maladroite, j'aurais tendance à dire que les " grandes gueules " n'ont pas toujours un mauvais fond, il peut même s'agir je crois d'un manque de confiance en soi, peut-être d'une peur de ne pas être aimé, apprécié et il y a des gens qui se rassurent en étant de " grande gueule'', ils se rassurent en se sachant écouté à tort et à travers, pour le meilleur et le moins bon.

Je ne crois pas qu'il sont (forcément) un mauvais fond pour ce qui est de ceux qui sont de ''grande gueule''. C'est peut-être une façon pour eux de calmer une anxiété.
Avatar du membre
Par Lux

Femme de 30 ans non vierge
#201422
Non mais... encore faudrait-il la preuve que ça marche dans la vraie vie ; et surtout, savoir SUR QUI ça marche.
C'est comme le concept de la friendzone et les conseils débiles pour en sortir : sois moins gentil, fais genre que la meuf ne t'intéresse pas, etc. Bah en faisant ça, en fait, tu vas dégoûter les meufs bien dans leurs pompes et au contraire attirer les névrosées (aucune critique : je me compte dedans) qui ont besoin qu'on les maltraite pour se sentir aimées. Rien de bien glorieux et surtout, rien de bien sain pour poser les bases d'une relation amoureuse.
Avatar du membre
Par Phenix

Homme de 42 ans vierge
#201592
Pose le problème à l'envers VACN.
Imaginons que tu sois devenu expert dans ces techniques, que tu les utilises avec succès.
Une fille tombe raide dingue de toi, elle ne peut plus se passer de toi, elle t'a dans la peau.
SUPER ! çà va être très agréable, se sentir aimé, valorisé, compter pour quelqu'un .... magnifique !
Oui mais voilà, à un moment tu vas redescendre de ton petit nuage LOVE pour envisager une relation plus profonde et plus solide.
Quand tu vas te rendre compte que la fille aime la chimère que tu as construite et qui est finalement bien superficielle. quel effet çà va te faire à ton avis ?
Un monstre ne se pose pas les questions métaphysiques que tu évoques, il fait ce qu'il doit faire pour obtenir ce qu'il veut.
Le fait tu te poses la question, et la manière dont tu te la poses, semble prouver que tu n'appartiens pas à cette catégorie, donc tu iras nécessairement dans le mur.

Je suis assez d'accord avec ce qu'a dit Lux.

Le problème c'est qu'aujourd'hui le monde est devenu superficiel, et quand on est seul, malheureux, on est prêt à pactiser avec le diable pour obtenir ce que l'on souhaite.
Et donc utiliser toutes techniques qui peut permettre de briser cette solitude pour se sentir aimé, même si cet amour n'est pas bien consistant .
Parfois il m'arrive de me dire qu'après tout une relation même éphémère et superficiel vaut mieux que rien du tout.
Mais la question c'est comment on en sort ? probablement plus cassé encore qu'avant d'y être entré.
Avatar du membre
Par VACN

Homme de 23 ans vierge
#201595
Phenix a écrit :Parfois il m'arrive de me dire qu'après tout une relation même éphémère et superficiel vaut mieux que rien du tout.
Mais la question c'est comment on en sort ? probablement plus cassé encore qu'avant d'y être entré.

Et si une relation de longue durée prend fin, comme ça peut arriver, on en ressort encore plus démoli. Il paraît que ça peut faire aussi mal et avoir les mêmes effets psychiques à long terme que la perte d'un membre. Franchement, le seul moyen d'éviter à coup sûr d'être cabossé par la vie amoureuse, c'est encore de ne pas en avoir du tout. Mais on sait la lente décrépitude que ça provoque à l'intérieur.
Essayer, se faire des expériences, même si rétrospectivement c'étaient des erreurs, c'est selon moi le seul moyen d'avancer. N'est-ce pas en faisant des erreurs qu'on apprend à faire mieux ?
Laura aime ça
Avatar du membre
Par Phenix

Homme de 42 ans vierge
#201603
Oui évidemment tu as raison, mais dans le sujet que tu as lancé on parlait d'une relation basé sur une forme de manipulation au départ.
Avec un peu d'éthique, c'est double peine, la perte de l'autre et le côté immorale des moyens employés, qu'il va falloir assumé.

VACN a écrit :Essayer, se faire des expériences, même si rétrospectivement c'étaient des erreurs, c'est selon moi le seul moyen d'avancer. N'est-ce pas en faisant des erreurs qu'on apprend à faire mieux ?


Là pour moi il ne s'agit pas d'une erreur.
Puisque que sciemment on utilise des outils que l'on réprouve pour arriver à nos fins.
En supposant que çà fonctionne, c'est une ligne rouge que je me refuse de franchir.

Maintenant si je reprend ton paragraphe en supprimant le sujet de départ sur les "techniques de manipulations" (ou appelons çà comme on veut) je suis d'accord avec toi.
Dans une relation "normale" sincère évidemment qu'on a le droit de se tromper