Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#224754
Rien que la lecture du topic suffisait à le comprendre que tu as une vision très sombre de l'extérieure^^ mais je suis content d'apprendre que vous allez je suppose travailler sur ce thème de la confiance en toi et en les autres.
Avatar de l’utilisateur
Par godfreyho
Homme de 44 ans vierge
#224755
Pour la confiance en soi, ça a évolué depuis plus longtemps même s'il y a encore des progrès à faire, en fait cela a entrainé cette rancœur et cette colère: je me rend compte de ma valeur et l'attitude que l'on a eu avec moi auparavant me met en rogne contre les autres (je dirais presque que j'ai envie d'en découdre), ça doit être un cap (une péninsule? :wink: ) à passer j'imagine (comme le fait si bien l'aimable révérend Kane).
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#224760
Je t'avoue que je n'ai jamais vraiment bien ompris pourquoi il y a des gens qui ont ce besoin d'être médisant envers autrui. J'ai également été une partie de ma scolarité un souffre-douleur et ce terme est bien choisi, je pense qu'il faut être mal dans sa peau pour s'en prendre au plus démuni. Tu remarqueras que les plus forts dans une classe vont toujours s'en prendre au petit gars ou à la nana solitaire, timide, qui ne fait pas d'histoire, je pense que très tôt les enfants se rendent compte qu'il est facile de s'en prendre à ceux qui sont solo dans leur coin, ce sont des proies qui ne demandent pas d'effort. Tu remarqueras ils ne s'en prendront pas aux grandes gueules.

À mon avis, je pense que ce sont des gamins qui peuvent notamment connaître des difficultés familiales et ils sont pleins de rage intérieure et pour le coup il se venge en classe sur les plus démunis et je pense que hélas une petite minorité des tyrans à culotte courte sont des gens toxiques adultes à en devenir. Je n'en doute pas que parmi les petites crapules il y a des personnes malsaines à en devenir.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#224761
Amaz a écrit :Je t'avoue que je n'ai jamais vraiment bien ompris pourquoi il y a des gens qui ont ce besoin d'être médisant envers autrui. J'ai également été une partie de ma scolarité un souffre-douleur et ce terme est bien choisi, je pense qu'il faut être mal dans sa peau pour s'en prendre au plus démuni. Tu remarqueras que les plus forts dans une classe vont toujours s'en prendre au petit gars ou à la nana solitaire, timide, qui ne fait pas d'histoire, je pense que très tôt les enfants se rendent compte qu'il est facile de s'en prendre à ceux qui sont solo dans leur coin, ce sont des proies qui ne demandent pas d'effort. Tu remarqueras ils ne s'en prendront pas aux grandes gueules.
J'ai toujours pensé que ceux et celles qui s'en prenaient aux autres avaient une volonté presque inconsciente d'étendre leur influence à d'autres personnes, surtout les plus faibles. Une enfance malheureuse, par exemple, ne peut pas justifier de s'en prendre aux autres et éprouver de la compassion pour autrui est quelque chose que je trouve de très important dans l'éducation.

Si les adultes ne sont pas équilibrés eux-mêmes, ce sera difficile pour leurs enfants de l'être également.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#224763
Tu as raison, ça ne justifie pas le comportement, mais je cherche une autre explication que le simple ''c'est un c.o.n.n.a.r.d ou une conasse''.

Le mal Ă  ses racines.
Avatar de l’utilisateur
Par godfreyho
Homme de 44 ans vierge
#224766
J'ai subi de la maltraitance et justement, je n'ai jamais supporté de voir quelqu'un souffrir, peut-être suis-je une des exceptions? Je pense que le phénomène est aussi du à de la lâcheté, comme tu dis, ils ne s'attaquent jamais aux plus "forts", et les harceleurs ne sont pas une minorité, ceux qui les cautionnent ne valent pas mieux. Après durant ma thérapie j'ai appris qu'en tant que harcelé on entretenait aussi la chose, c'est un cercle vicieux, j'ai un exemple par l'inverse, une fois gamin j'ai tenu tête à un des caïds (une des rares fois où je me suis rebellé) nous sommes devenus les meilleurs amis. En renvoyant une image de faiblesse/victime/etc, on donne du grain à moudre aux toxiques, attention cela n'excuse pas leur comportement qui est inadmissible, ce n'est qu'une analyse, pour ma part mieux comprendre m'a aidé. J'imagine qu'en amour c'est un peu pareil, difficile de se faire aimé si on ne s'aime pas soi-même.

Tiens une question, comme pour toute règle, il doit bien y avoir des exceptions, auriez-vous des exemples (de personne qui se dévalorise mais qui ont connu l'amour)?
Avatar de l’utilisateur
Par Blue284
Homme de 27 ans non vierge
#224775
godfreyho a écrit : ↑11 sept. 2019, 10:57 On a identifié une bonne partie des blocages que je m'impose: la confiance envers les autres, je n'ai aucune confiance en l'autre, pour moi toute personne extérieure est un ennemi qui va fatalement me faire du mal si je baisse la garde, que je suis moi-même. Cela handicape pour se faire des amis, j'y suis quand même arrivé mais pour aller "au delà" ça me parait compliqué. La cause est identifiée mais pas le remède si vous avez des trucs je suis preneur, j'essaierai de ne pas être négatif et de ne pas les rejeter. :innocent:
Salut godfreyho.

Si tu as du mal à faire confiance aux autres, je pense qu'il ne faut pas non plus tomber dans l'autre extrême : accepter tout le monde sans faire attention. Il faut peut-être que tu sois tout simplement moins sur tes gardes, et pour cela avoir des amis de confiance serait peut-être un bon début? Je ne te connais pas bien donc tu as peut-être déjà quelques amis de confiance? Ne serait-ce qu'un? Ou alors tu n'as vraiment personne? Même un proche (parent, frère ou soeur...)? Si tu as déjà quelqu'un en qui tu peux faire confiance, tu peux sans doute réfléchir à ce qui t'inspire cette confiance. Et surtout si tu n'a pas beaucoup de gens à qui faire justement confiance, pourquoi cette personne plutôt qu'une autre sort du lot.

C'est peut-être mieux pour toi, si tu as des soucis de confiance envers les autres, de chercher en priorité à trouver cette confiance auprès de gens du même sexe, quitte à laisser un peu de côté ta recherche amoureuse. Si tu résous ton problème de confiance ça sera d'autant plus facile de reprendre cette recherche.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par godfreyho
Homme de 44 ans vierge
#224777
J'ai des amis, en qui j'ai confiance, même si j'ai perdu mon meilleur ami (mon petit frère), qui est décédé l'an dernier, après je ne risque pas de tomber dans l’extrême inverse même si au naturel, de part mon profil neuro, je suis très naïf. :sweat_smile:
Pour la recherche amoureuse, elle est inexistante, je me pose plein de questions, je n'arrive toujours pas à savoir si c'est pour moi ou si je peux espérer quoi que ce soit. Jusqu'à présent, j'ai toujours vécu sans vraiment y penser et que cela me perturbe, jusqu'à l'été dernier, j'avais la même vision sur la question que lorsque j'étais enfant, sur certains points, j'ai une "vision" vraiment décalée.
Et j'aimerais bien une réponse à ma question précédente. :sweat_smile:
  • 1
  • 32
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 40