Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#231508
x00 a écrit : 02 avr. 2020, 19:14 Je suis ni pour ni contre Polanski, je n'ai pas suivi sa vie, les témoignages etc..

Mais ce qui s'est passé aux César est assez pathétique.

Vous avez eu dans un premier temps des discours totalement hystériques des Florence Foresti etc etc...
Applaudissements unanimes de la foule, tout le monde est d'accord : Polanski et un s*l'op

Dans un deuxième temps: vote anonyme ...
Polanski récompensé.

Le féminisme est juste une posture ? une machine a faire des vue ? Un truc de parisien ?
"Un truc de parisien"... on aura tout lu... comme si le monde du cinéma qui, unanimement, file du fric et des récompenses à Polanski, n'était pas l'image même de l'intelligentsia parisienne — tu sais, cette intelligentsia qui trouvait très bien dans les années 70 et 80 que Matzneff séduise des mineures et aille sodomiser des petits garçons à Manille. Mais j'imagine que là encore, tu n'es "ni pour ni contre Matzneff", sans doute une victime de la "posture parisienne féministe", c'est ça ?

Les victimes de l'intelligentsia parisienne, ce sont toutes les petites filles et les petits garçons abusés par des hommes de pouvoir, qu'on a empêché de s'exprimer depuis bien longtemps (une ancienne victime de Matzneff a expliqué comment, dans les années 2000, on avait refusé son manuscrit parce que tous les comités de lecture dans les maisons d'édition parisiennes comportaient des personnes proches de Matzneff), et toutes les victimes de ceux qui abusent de leur situation de pouvoir, que ce soit dans l'industrie du cinéma, de la littérature, de la musique, etc. Toutes les filles à qui on propose un casting dans une chambre d'hôtel et à qui on fait comprendre que si elle ne couche pas elle n'aura pas le rôle — et si elles acceptent, on en fait des p*tes, elle n'avait qu'à dire non, c'est tellement facile !

Weinstein vient d'écoper de 23 ans de taule ; j'imagine que là aussi, tu n'es "ni pour ni contre, tu n'as pas suivi sa vie", c'est ça ?

Le monde du cinéma est favorable aux violeurs et aux pédophiles : il récompense et favorise toujours les mêmes. Elles sont rares (et je dis elles parce que ce sont majoritairement des femmes mais ne mélangeons pas tout : quand François Ozon réalise Grâce à dieu, on voit que le courage peut aussi être masculin) à oser prendre la parole, à oser se lever contre cette inertie et contre les privilèges dont bénéficient certains criminels.

Les gens ont ri aux propos de Foresti, tout simplement car déjà, ceux qui étaient présents n'ont pas forcément voté Polanski (captain obvious mais bon, visiblement il faut tout expliquer) et ensuite, il y en a tout un tas qui riaient sans être d'accord. C'est très évident quand on regarde certains sourires crispés (la palme à ce débile de Cassel, qui ne comprend même pas les remarques qu'on lui fait, lui qui ne s'intéresse aux femmes que si elles sont jeunes et noires) : les propos de Foresti n'engageaient qu'elle et personne n'a jamais pensé, en regardant cette cérémonie, que tout le monde du cinéma était contre Polanski.

Je sais que visiblement vous avez des problèmes de lecture, mais Polanski est un des réalisateurs les plus récompensés et les mieux financés aujourd'hui. Je ne vois pas comment vous pouvez encore venir prétendre que tout le monde du cinéma est contre lui — et il faut être bien léger dans ses réflexions (et encore je pèse mes mots) pour penser que quelques rires coincés dans une cérémonie (où de toute façon personne n'ose ne pas rire de peur d'être filmé à ce moment-là) représenteraient en aucune façon la pensée majoritaire dans le monde du cinéma.
Il n'y a qu'à voir les exultations des défenseurs de Polanski sur les réseaux sociaux, qui se sont tellement acharnés sur Foresti que certains ont fini par dire que ses propos étaient antisémites... ah ça, sodomiser des gamines de 14 ans ça gêne pas grand-monde, mais essayer de blaguer sur Polanski, attention, crime de lèse-majesté !

Non, le féminisme n'est pas une "posture parisienne". La posture parisienne, c'est de défendre les enflures comme Polanski, et cette posture a encore de beaux jours devant elle.
par x00
Homme de 31 ans non vierge
#231521
Lux a écrit :"Un truc de parisien"... on aura tout lu... comme si le monde du cinéma qui, unanimement, file du fric et des récompenses à Polanski, n'était pas l'image même de l'intelligentsia parisienne — tu sais, cette intelligentsia qui trouvait très bien dans les années 70 et 80 que Matzneff séduise des mineures et aille sodomiser des petits garçons à Manille. Mais j'imagine que là encore, tu n'es "ni pour ni contre Matzneff", sans doute une victime de la "posture parisienne féministe", c'est ça ?
A l'époque, la mode était à "Interdire d'interdire", etc etc... A l'époque tu aurais été de leurs côté. J'aurais été contre, tu m'aurais traité de réac, de facho.

Le milieu du cinéma/musique on voit bien qu'il promeut le féminisme car ça fait vendre.
Aujourd'hui il suffit d'avoir une chanson féminisme, se photophopé des poils sous les aiselles pour faire des $
qui ne comprend même pas les remarques qu'on lui fait, lui qui ne s'intéresse aux femmes que si elles sont jeunes et noires)
Parlons-en, une femme sur scène trouve qu'il y a trop de blancs dans la salle :expressionless: Il y a de quoi mettre mal à l'aise tout le monde.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#231543
x00 a écrit : 03 avr. 2020, 21:09 A l'époque, la mode était à "Interdire d'interdire", etc etc... A l'époque tu aurais été de leurs côté. J'aurais été contre, tu m'aurais traité de réac, de facho.
C'est très grave ce que tu es en train de me dire, et ce dont tu es en train de m'accuser. J'espère que la modération saura ce qu'il faut faire de ce message honteux et diffamatoire.
Il y avait déjà à l'époque des voix qui se levaient contre Matzneff — mais, bizarrement, des voix de femmes féministes qu'on n'écoutait pas (Denise Bombardier, traitée de tous les noms par des gens comme Sollers, notamment...). Il suffit de s'intéresser un minimum à l'histoire du mouvement féministe pour savoir que, dès les années 70, les féministes parlaient du viol et soulignaient qu'on ne peut parler de consentement entre un mineur et un adulte.

Tu noteras que ceux qui venaient parler de "libération sexuelle" étaient essentiellement des hommes : Matzneff et ce taré de Cohn Bendit, qui, je le rappelle, continue à polluer nos médias alors même qu'il trouvait ça incroyablement érotique de se faire déshabiller par une gamine de 5 ans.
On peut effectivement aussi rajouter Foucault, Barthes, Gide, auteurs que je peux apprécier par ailleurs mais dont je méprise (et le mot est faible) d'avoir osé soutenir et/ou pratiquer la pédocriminalité.

Mais bien sûr, c'est vrai : j'aurais été du côté des hommes (puisque ce sont eux majoritairement qui exhibaient leur "liberté" sexuelle avec des mineurs) qui vont sodomiser des petits garçons à Manille.

Demande-toi plutôt, toi, de quel côté tu es, quand tu soutiens toujours les hommes et que tu craches sur le féminisme. On sait bien qui défend les agresseurs sexuels et les pédophiles, hein.
x00 a écrit : 03 avr. 2020, 21:09 Parlons-en, une femme sur scène trouve qu'il y a trop de blancs dans la salle :expressionless: Il y a de quoi mettre mal à l'aise tout le monde.
Mon dieu : une femme ose dire en France que le milieu du cinéma n'est pas assez diversifié ! C'est vrai, quel scandale. Je ne sais pas d'où elle tient ça.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#231544
Le temps d’une concertation avec la modération, je clôture temporairement ce sujet.
Je l’ouvrirais dès que possible.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#232827
J'en profite, suite à une autre discussion ailleurs, pour poster quelques ressources sur la grossophobie, qui n'est pas qu'un problème pour les femmes mais qui bien souvent se conjugue à la pression qu'on fait peser plus fort sur le corps des femmes que sur celui des hommes.

https://www.terrafemina.com/article/gro ... _a353266/1
https://www.europe1.fr/societe/gabriell ... os-3898326

Il y a eu aussi un documentaire super sur Daria Marx, une femme que je vénère, Ma vie en gros, qui montrait bien toutes les questions que pose la grossophobie : https://cerhes.org/infrarouge-daria-mar ... e-en-gros/
Dod aime ça
par Eeyore
ans
#232905
Sur ce sujet, il est vrai que la période actuelle doit être un véritable enfer pour les personnes grosses, avec toutes les blagues, montages photos et memes divers sur le thème "avant /après" tout ça parce qu'on risque de prendre quelques kg a cause de l'inactivité forcée. "Ma plus grande peur c'est de te ressembler", voilà ce qu'on leur dit en face. :unamused:
D'autant que comme je répète souvent, si en ce moment notre principale préoccupation c'est d'avoir pris 2 ou 5 kg c'est qu'on est des privilégiés, on est pas des soignants ou des caissières, on a pas perdu de membre de la famille, on a pas un resto qu'on ne sait pas si on arrivera a le sauver... Alors a un moment je crois que ces kg en trop il faut leur être reconnaissants finalement . :sweat_smile:
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#233011
Eeyore a écrit : 19 mai 2020, 09:19 Sur ce sujet, il est vrai que la période actuelle doit être un véritable enfer pour les personnes grosses, avec toutes les blagues, montages photos et memes divers sur le thème "avant /après" tout ça parce qu'on risque de prendre quelques kg a cause de l'inactivité forcée. "Ma plus grande peur c'est de te ressembler", voilà ce qu'on leur dit en face. :unamused:
D'autant que comme je répète souvent, si en ce moment notre principale préoccupation c'est d'avoir pris 2 ou 5 kg c'est qu'on est des privilégiés, on est pas des soignants ou des caissières, on a pas perdu de membre de la famille, on a pas un resto qu'on ne sait pas si on arrivera a le sauver... Alors a un moment je crois que ces kg en trop il faut leur être reconnaissants finalement . :sweat_smile:
Ah, je n'aurais pas su dire mieux !
Effectivement c'est très violent cette façon de dire : en fait, on est en pleine période d'épidémie, on peut crever du coronavirus, mais le truc le pire au monde c'est de ressembler à une personne grosse :confounded:
De toute façon ce confinement aura été l'objet de tellement d'injonctions pénibles... il fallait lire, cuisiner, faire du sport, méditer, créer, etc : mais on peut pas nous laisser tranquilles, tout simplement ? D'autant que comme tu le dis, les soignants et les caissières, les chauffeurs de bus et de métro, ils ont pas eu le loisir de se demander s'ils allaient se mettre à la peinture pendant le confinement.
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#233016
Lux a écrit : 17 mai 2020, 13:19 J'en profite, suite à une autre discussion ailleurs, pour poster quelques ressources sur la grossophobie, qui n'est pas qu'un problème pour les femmes mais qui bien souvent se conjugue à la pression qu'on fait peser plus fort sur le corps des femmes que sur celui des hommes.

https://www.terrafemina.com/article/gro ... _a353266/1
https://www.europe1.fr/societe/gabriell ... os-3898326

Il y a eu aussi un documentaire super sur Daria Marx, une femme que je vénère, Ma vie en gros, qui montrait bien toutes les questions que pose la grossophobie : https://cerhes.org/infrarouge-daria-mar ... e-en-gros/
tes liens sont très intéressants!
  • 1
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57
  • 61