Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
par Ichor
Homme de 55 ans vierge
#149904
J'ai une grande capacité à m'auto contrôler.
Je connais bien ça.
La rencontre, la relation intime c'est tout le contraire du contrôle et ce dernier y est sans doute un frein.
(c'est du moins ce que je pense).
par Lucy
ans
#149922
En fait je ne laisse aucune place à la rencontre spontanée... Si on m'aborde dans la rue, je ne peux pas l'accepter, je vis ca comme une atteinte à...Pfff...ma liberté, quasiment. Il me faut de la rencontre programmée, préparée, aseptisée... Je suis comme ca pour tout, pas simplement pour la zone amoureuse (à laquelle je ne m'intéresse que depuis peu, et encore, de très loin)... Ce n'est pas de la peur, juste un trop grand attachement à ma solitude et a ma sphère privée. Et avec les années je crois que ça se ressent même sans contact direct car j'ai de plus en plus de mal à lier des liens virtuels ! En tout cas mon moi profond etait totalement en opposition à cette personnalité pseudo dévergondée (au premier abord...) que je tentais d'endosser quand je me livrais à cette activité... Pas étonnant que ça m'est mise aussi mal à l'aise !
Avatar de l’utilisateur
par Ichor
Homme de 55 ans vierge
#149924
En tout cas mon moi profond etait totalement en opposition à cette personnalité pseudo dévergondée (au premier abord...) que je tentais d'endosser quand je me livrais à cette activité... Pas étonnant que ça m'est mise aussi mal à l'aise !
Le moi profond? Je crois qu'on voudrait être comme-ci et comme-ça parce qu'on l'a décidé en pensée mais quoi que notre volonté ait décidé, notre moi est plus complexe que nous le voudrions et il s'exprime parfois, à l'insu de notre volonté, en nous faisant faire des trucs dont on ne saisit pas le sens immédiatement et qui sont en contradiction avec ce que nous nous autorisons à être et avec ce que nous nous efforçons de croire que nous sommes.
par Lucy
ans
#149956
perso j'estime me connaître à la perfection... En fait je trouvais mon désintérêt pour le sexe anormal et j'ai tenté de me construire une personnalité moins "bizarre"... Comme je ne pouvais pas concevoir de passer à l'acte avec un individu de chair et d'os (j'ai du mal avec le contact social...) j'avais mis en place ce subterfuge, mais au final c'était idiot car j'étais la seule a savoir que j'avais une "vie à peu près sexuelle" ou au moins une activité pouvant s'en approcher, je ne pouvais pas m'en vanter en public ! Alors que si j'avais eu un homme dans ma vie réelle, je l'aurais présenté autour de moi, on m'aurait vue avec et on aurait su que j'avais une vie intime... (C'est tordu comme raisonnement mais je me comprends...)

Je me sentais ultra mal pendant la période (longue) où je faisais ces cams... Évidemment je ne savais pas que c'était ca qui me rendait mal, sinon j'aurais arrêté plus tot. C'est quand j'ai réalisé l'absurdité de la situation (une trentaine vierge qui se montre en caméra alors qu'en vrai elle n'a jamais franchi le cap du bisou sur la joue !!) que j'ai analysé le truc et que j'ai compris que c'était ridicule et que ca avait contribué à mon mal etre ! Pourtant je pensais que ca m'aidait à m'assumer, à me familiariser avec le sexe, voire peut être à me donner envie d'un passage au réel. Sauf que je fuyais tout ce qui se rapprochait du réel, genre parler au micro et dialoguer avec l'homme en face (même à l'écrit)... Et puis le pire, c'est qu'au final je ne regardais que mon image a moi, pas celle de l'autre !! C'était tres tordu en fait !

Bref, contente d'en avoir fini avec cette période !
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 35 ans vierge
#149962
Lucy, je me reconnais dans beaucoup de choses que tu raconte. Mais je crois que, quand il n'est pas suscité, le corps a tendance à "s'endormir", à avoir moins d'envie, moins de plaisir. Une forme d'asexualité acquise, peut-être.

L'asexualité est assez rare (mais existe, ça c'est un fait, et n'est pas une maladie), et du peu que j'ai lu, la plupart des gens asex n'ont pas d'intérêt pour la chose. Tu ne crois pas que cette habitude manifestait quand même un intérêt ?

Tu pourrais essayer d'avoir l'avis d'un spécialiste, ça serait utile, non ?
Avatar de l’utilisateur
par Ichor
Homme de 55 ans vierge
#149963
perso j'estime me connaître à la perfection
C'est rassurant de penser ça, je le sais bien.
j'avais mis en place ce subterfuge, mais au final c'était idiot car j'étais la seule a savoir que j'avais une "vie à peu près sexuelle" ou au moins une activité pouvant s'en approcher, je ne pouvais pas m'en vanter en public !
Je pense que c'est une pulsion qui devait s'exprimer et qui n'a trouvé probablement que ce moyen-là pour s'exprimer. Tu crois que notre psychisme s'intéresse au côté convenable socialement de l'expression de nos pulsions?
C'est quand j'ai réalisé l'absurdité de la situation
Pourquoi rationaliser? C'était une pulsion incontrôlable qui n'a rien à voir avec la raison.

Je pense que tu percevais que c'était un ersatz de sexualité, insatisfaisante, par défaut, et le fait que tu ne pouvais pas t'empêcher de t'y adonner devait te rendre mal à l'aise. Toi qui est doit être toujours dans le contrôle sur toi, tu ne pouvais pas réprimer cette envie de le faire parce que cette pulsion devait trouver un moyen d'expression.
Tout du moins, ce sont mes impressions et rien de plus.
par Lucy
ans
#149972
Non non, franchement je vivais ca comme une corvée que je m'imposais à moi-même pour "entretenir la machine" ou réveiller un éventuel désir qui n'est jamais venu. En fait je suis vraiment certaine d'être asexuelle. Et je pense que ma virginite est davantage définitive que tardive... Je suis venue par ici pour lire les différents témoignages et voir ce que ca m'inspirait (si je me reconnaissais, si les témoignages de ceux ayant franchi le pas me donnaient envie de faire de même...) et je crois que mon opinion est quasiment faite... La sexualité, c'est surement tres bien pour les autres, mais moi, ca ne m'attire pas...
par Hibiscus
ans
#149975
(edit, nos messages se sont croisés)
Quand tu parles de pulsion, tu parles de l'envie que tu t'étais créee pour te sentir "normale", c'est bien ça ? Le cerveau peut être manipulé.

Je suis assez d'accord avec Rooter mais quand tu dis que tu te connais à la perfection, je te crois (bon, pas à 100%, on reste des êtres subjectifs hein). Surtout à ton âge, on arrive à avoir une certaine lucidité et un recul sur soi-même. Il ne faut pas sous-estimer l'envie de se convaincre à soi-même qu'on est normal. Chez certaines personnes ça devient un peu une obsession ou une culpabilité. Regardez les membres qui viennent ici et déclarent avoir peu ou pas d'intérêt pour les relations de couple mais se sentent sous la pression de "faire un effort". La société, les média sont très sexualisés et romantisés...quand on ne rentre pas dans le moule on se sent pas bien. La preuve, beaucoup de VT ici qui ont honte de leur manque d'expérience.

Que la fonction sexuelle s'exprime ou non, qu'on soit asexuel ou non, l'important est notre bien-être.

Quant à l'asexualité, je ne sais pas si c'est ton cas mais tu pourrais tout aussi bien avoir une libido basse ou très basse. Comme ces personnes qui sont en couple qui n'ont pas envie d'avoir des rapports avec leurs partenaires plus d'une fois par mois ou moins que ça. Je pense que c'est une bonne idée de chercher quelqu'un qui se rapproche de ton manque de désir. Tu verras bien après si ça confirme ton raisonnement.
Avatar de l’utilisateur
par Ichor
Homme de 55 ans vierge
#149976
et je crois que mon opinion est quasiment faite... La sexualité, c'est surement tres bien pour les autres, mais moi, ca ne m'attire pas.
Tu n'as pas envie d'avoir quelqu'un dans ta vie? Si c'est le cas, le jour où cela arrivera peut-être que tu verras les choses différemment.
par Amelie
Femme de 40 ans vierge
#149980
Je ne comprends pas ce besoin de se montrer en cam mais d'après ce que tu dis, que ça te faisait mal, je l'associe à la sensation qu'on a quand on mange trop pour combler un vide émotionnel, on sait qu'on se fait du mal et on ne peut pas s'arrêter. Je ne sais pas si ça te dit quelque chose, cette comparaison.
Pour ce qui est du désir sexuel, je crois qu'il faut d'abord établir un lien, créer une intimité (et parfois ça veut dire se rendre vulnerable) et ça viendra... ou pas. Mais on ne peut pas dire, j'ai essayé ce truc de webcam, je n'ai pas ressenti de désir, ça veut dire que je suis asexuelle. C'est d'ailleurs une manière très étrange de te prouver que tu puisses ressentir du désir, et je dirais même que c'est normal de ne pas en ressentir, dans une telle situation.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 8