Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
par Maxbzh29
Homme de 28 ans vierge
#203013
Que pensez-vous vous de l'action des féministes ?

Je suis d'accord pour les viols le harcèlement mais ne trouvez vous pas que sa va trop loin pour certains point. Bientôt le fait d'aborder une femme dans la rue, bar et que madame n'est pas en forme on parlera d'harcelement
Perso j'ai peur pour l'avenir, le business des sites de rencontres n'est pas prêt de disparaître c'est sa l'avenir malheureusement..
Je pense que sa va devenir de plus en plus compliqué pour les hommes timides comme nous

J'aimerai connaître votre point de vue :)
jimagine aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#203016
Mon point de vue, restez qui on est.
Ne pas faire le gentil pour espérer lancer une discussion dans l’espace public.

Mon avis sur les SDR est ce qu’il est et ne changera pas. Cependant, Internet est un outil formidable pour tisser des liens avec des personnes. Homme comme femme. Je l’ai testé.

Quand le rapport est équilibré, il n’y a pas de raisons pour qu’on le supprime. Ici ou IRL, tant qu’on ne fait pas le lourd.

Le business des rencontres, ça profite surtout aux patrons...
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#203022
Mon point de vue sur le féminisme est que c'est une noble cause dont nos sociétés ont besoin ; mais qu'on a cependant tendance à le mettre au-dessus de toute critique, même constructive, et à confondre réserves sur les moyens et opposition aux fins.

Plus j'y réfléchis (et aussi suite à un événement dans ma famille qui a fait office de signal d'alarme), plus je me dis que j'aimerais vraiment savoir ce que je peux faire de plus pour aider les femmes au sens large. Sachant que je ne suis pas fait pour le militantisme.
Avatar de l’utilisateur
par jimagine
Homme de 29 ans non vierge
#203024
Moi aussi j'ai "peur pour l'avenir" comme le dit Maxbzh29.
C'est bête, dans ma situation de VT, je ne devrais pas vraiment me sentir concerné par ce rappel à l'ordre formulé envers les hommes trop entreprenants... Mais j'ai l'impression que ça ne fait qu'augmenter mon appréhension pour aborder les femmes, les rendant dans mon esprit plus "intouchables" encore.
Le problème, dans tout cela, c'est qu'on (les médias...) parle beaucoup des conséquences mais qu'on ne définit pas assez le harcèlement et ses limites (qui dépendent peut-être de chacune d'ailleurs). Du coup, pour des gars comme nous, complètement déconnectés des relations hommes/femmes, il est vite fait de faire confusion et de se demander si regarder une femme avec insistance, essayer une approche... peut-être jugé comme du harcèlement ?
VACN aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Genisa
Femme de 28 ans non vierge
#203026
Le harcèlement (quelle que soit la forme de harcèlement d'ailleurs) est puni par la loi ; ça veut dire qu'un certain nombre de critères objectifs doivent être remplis pour qu'il y ait harcèlement. Il y a des textes juridiques qui le définissent ; bref on est loin du moment où un homme sera envoyé en prison pour avoir regardé une femme dans la rue..
On en est plutôt au stade où les victimes essayent de se faire entendre, ou d'attirer l'attention sur des phénomènes comme le harcèlement de rue, par exemple.
VACN, Laura aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Yellenah
Femme de 31 ans non vierge
#203028
Il existe déjà un topic sur le harcèlement de rue, je crois, où l'on avait déjà bien débattu...
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#203044
Je ne crois pas que jimagine s’inquiétait du fait d’être mis en prison. Il parle plutôt des questions qu’on se pose tous ici quand vient le moment d’aborder quelqu’un (et si elle dit non ?) et que le climat actuel tend à aggraver (est-ce que c’est du harcèlement ?).

En ce qui concerne la question initiale, je ne peux pas me prononcer. Il y a plusieurs féminismes, certains avec lesquels je suis d’accord, d’autres qui m’énervent.
VACN aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Genisa
Femme de 28 ans non vierge
#203059
Je parlais de prison en plaisantant à moitié.. je réagissais surtout à ça :
Maxbzh29 a écrit :Bientôt le fait d'aborder une femme dans la rue, bar et que madame n'est pas en forme on parlera d'harcelement
Même si une femme trouve un homme lourd dans la rue, il y a très peu de chance que quoi que ce soit de fâcheux se produise pour le mec ; il sera juste passé pour un gros lourd, fin de l'histoire. Donc il faut pas non plus psychoter.

Maintenant je comprends que ça soit pas agréable de passer pour un lourd ; on en avait parlé ailleurs, mais aborder quelqu'un dans la rue dans une démarche de séduction, ça fonctionne rarement et ça peut être envahissant. Donc il est conseillé d'éviter, mais ce n'est que mon avis de fille qui aime pas être abordée dans la rue..
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#203062
Sans être une femme, je n’a jamais aimé les démarcheurs dans la rue.
Évangélistes (je suis pourtant croyant), missionnaires pour ONG, sondeurs, mendiants (oui, ça m’inquiète et m’agace car je ne montre jamais mon portefeuille sur la voie publique)...

Surtout ceux qui font barrages avec leurs corps :expressionless:
D’autres jouent au bon pote aussi...

Le fait que parler en rue devient stressant, c’est encore une fois car certains le font par intérêt amoureux ou financier alors que la plupart du temps, les altercations ne se font pas comme ça. Une discussion peut même commencer sur quelque chose de tout bonnement anodin...

C’est cet aspect forcé et pas naturel qui fait grincer...
Mais dans le fond, hommes comme femmes restent sociables.
Amaz aime ça
par traviata
Femme de 59 ans non vierge
#203064
C'est toujours difficile de trouver un équilibre ...
Personnellement, je l'ai souvent dit ici, question de génération sans doute, je soutiens le féminisme de Mona Ozouf, d'Elisabeth Badinter, de Gisèle Halimi, de Simone Veil. Des femmes qui pensent que nous pouvons prendre nos vies de femme en main et nous faire respecter sans pour autant piétiner les hommes ni leur cracher dessus sous le prétexte fallacieux d'une revanche multiséculaire, (on n'oublie pas, mais il y a prescription !!)

Il est clair qu'il faut lutter contre le harcèlement des femmes, cesser de leur demander de choisir entre avoir des enfants et faire carrière, et ça, c'est une réalité, (imaginez, par une vue de l'esprit, qu'on fasse la grève des gosses jusqu'à ce qu'on nous paye le même salaire que les hommes ... au secours le taux de natalité !!).
C'est bien aussi qu'on lutte contre les préjugés sexistes.

Qu'un gamin de 16 ans trouve que toute fille en jupe ou un peu décolletée est une pute, que de ce fait on peut bien lui faire ce qu'on veut, et qu'elle a bien mérité ce qui lui arrive en cas de "violation", (je cite), c'est tout bonnement consternant ...
Comme le disait fort justement les victimes de l'immonde Denis Baupin, on n'est pas au bout de nos peines quand on voit que ce sont toujours les femmes qui doivent se justifier, même quand elles sont une quinzaine à affirmer les mêmes choses. Et l'affaire Harvey Weinstein le confirme... L'homme qui harcèle c'est normal, c'est une preuve d'intérêt du mâle alpha, à la femme de le repousser, une femme qui se fait harceler, c'est une pute, et il faut qu'elle prouve ce qu'on lui a fait, qu'elle justifie qu'elle n'a pas "provoqué" les choses. Vous voyez où est le déséquilibre ?

Elisabeth Badinter le répétait encore dans le "Dossier Tabou" de Bernard de la Villardière (sur M6) c'était fort intéressant.
Je passerai pudiquement sur le gros beauf qui veut que les femmes restent chez elles et demande au journaliste de "lui f.. la paix avec sa mentalité de français" dans les quartiers de Creil, confortant l'idée que bobonne doit rester chez elle et sortir juste pour faire les courses avec sa robe longue et son voile avant de retourner bien vite à ses casseroles. Mais toute cette clique qui demande qu'on laisse les femmes de porter le voile officiellement au nom de la liberté de pratiquer sa religion et officieusement pour qu'elles reprennent leur place de femmes soumises n'a pas arrangé nos affaires.

Il ya d'ailleurs un autre passage vraiment intéressant, qui relate les agressions de masse à Cologne au 1er janvier de l'année dernière. On a dédouané les migrants récents, Syriens notamment, c'était des immigrés de bien plus longue date, qui considéraient tout simplement que toute femme se baladant seule hors de chez elle était bonne à chasser. Or une femme membre d'une association féministe expliquait que les femmes qui auraient réagi violemment (et avec raison) à cette agression de la part d'un de leurs compatriotes avaient renoncé à le faire parce que cela aurait été raciste ... Voila exactement un exemple de "deux poids deux mesures " qui me fait bondir.

Mais je bondis tout autant quand les féministes ultra envoient balader un homme qui leur tient la porte (qu'il tiendrait tout aussi bien à un homme, au lieu de la lui envoyer dans la gueule) en le traitant de macho...

En d'autres termes, il y a les gens intelligents, hommes ou femmes, et les autres ... et en général, intelligence va avec mesure.
Mais rien n'empêche de le faire intelligemment. Nous ne sommes pas vos ennemies, et vous n'êtes pas les nôtres, messieurs.
On a souvent dit ici qu'un partenaire potentiel intelligent ne s'offusquerait pas de la VT, une femme intelligente peut pratiquer le féminisme de manière intelligente, sans vouloir vous castrer ... (on vous demande juste respect et courtoisie, on ne vous demande pas d'être obséquieux... )
VACN, Yellenah, SnapBack et 2 autres aime ça
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 61