Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233610
Moi j'essaie d'avoir autant de respect pour quelqu'un d'obese qui réussit a maigrir si il le souhaite que pour quelqu'un qui l'est et qui n'essaie pas de changer, c'est son corps, son problème. D'ailleurs le fumeur me gène même plus car il fait aussi profiter les autres de sa fumée nocive, alors que l'obésité n'est un problème que pour la personne concernée.
Le problème c'est surtout qu'au moindre kilo en trop au delà du seuil de référence qui est d'être maigre, la société nous pousse a nous trouver gros quand bien même c'est pas quelques kg qui ont un impact sur la santé , d'autant que se priver pour essayer désespérément de perdre ces quelques kg c'est aussi se rendre malheureux psychologiquement . :sweat:
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#233611
Eeyore a écrit :Moi j'essaie d'avoir autant de respect pour quelqu'un d’obèse qui réussit a maigrir si il le souhaite que pour quelqu'un qui l'est et qui n'essaie pas de changer, c'est son corps, son problème.
Une personne qui est obèse et qui ne souhaite pas changer me laisse indifférente, je les respeste pas plus pas moins que n'importe quel inconnu que je croise dans la rue. Tu sous entends que je ne les respecte pas c'est malsain comme tu tournes le propos à ton avantage...
Eeyore a écrit :D'ailleurs le fumeur me gène même plus car il fait aussi profiter les autres de sa fumée nocive, alors que l'obésité n'est un problème que pour la personne concernée.
Pourquoi tu me parles de la clope ?
Sur le plan purement égoiste, un fumeur me gêne beaucoup plus c'est clair comme tu dis par dommage collatéral (fumées etc...)
Sur le plan sociétal, je sais que c'est dur à entendre, mais les conséquences santé long terme et le coût collectif c'est du même ordre. Obésité / cigarette même combat, ça tue et ça coûte cher.
Eeyore a écrit :Le problème c'est surtout qu'au moindre kilo en trop au delà du seuil de référence qui est d'être maigre, la société nous pousse a nous trouver gros quand bien même c'est pas quelques kg qui ont un impact sur la santé , d'autant que se priver pour essayer désespérément de perdre ces quelques kg c'est aussi se rendre malheureux psychologiquement .
Les extrêmes toujours les extrêmes ...
La croyance populaire selon laquelle être en bonne santé consiste à être maigre et à devoir se priver.
Mais je suis d'accord la société est malsaine et faut savoir se détacher de tout ce qu'on nous dit et des réseaux sociaux qui mettent en avant des faux standards. Visiblement tu as un travail à faire de côté là car tu associe mon discours d'hygiène de vie saine à la maigreur et la privation... ce qui est TOTALEMENT FAUX
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#233613
Max56 a écrit : 19 juin 2020, 09:22 Cependant, j’émets un bémol qui n'engage que moi. L'acceptation de soi a titre personnel c'est important pour avancer.
En revanche les communautés qui permettent aux personnes en surpoids de se congratuler entre eux n'est pas quelque chose de sain à mon avis. Le message global véhiculé n'est pas bon même si individuellement certaines personnes en retire des effets positifs à court terme (ou croient en retirer du moins)
C'est oublier qu'être en fort surpoids ce n'est pas bon pour la santé...
Je ne connais pas de communauté visible qui prône vraiment l'obésité, mais je suppose que oui cela existe. A mon avis, cela reste une minorité, et je suis d'accord avec toi, l'obésité n'est pas bon pour la santé, médicalement parlant.

Mais dans la majorité des cas, les personnes obèses le savent, et ne prônent pas ce mode de vie. Dans le film avec gabrielle, elle le dit, elle dit bien que non elle ne dit pas qu'être obèse c'est bien. D'autres témoignages d’activistes obèses (Gras politique pour ne pas les citer) disent aussi qu'ils ne souhaitent pas du tout valoriser ce mode de vie et qu'au contraire si on peut ne pas devenir gros, c'est mieux.

Les personnes qui luttent contre la grossophobie réclame juste un traitement égal. Moi quand j'entends des témoignages où une femme (sic) obèse raconte qu'elle est allée s'acheter une bûche de noël individuelle avec de la crème au beurre, dessert hyper classique en france pour noël, et que la personne derrière elle dans la queue lui dit "vous ne devriez pas, c'est pas bon pour vous" je suis révoltée! C'est contre ça que ces personnes luttent.

Moi ça me sidère toujours ce genre de témoignage, c'est comme si lorsque je vais acheter une bouteille de rhum, la personne derrière moi me dit "ola, mollo sur l'alcool", inconcevable....
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#233620
Ouais enfin pour les fumeurs et les buveurs etc, c'est également assez commun que de recevoir des remarques, que quelqu'un essaye de les faire arrêter surtout parmi les proches.

Mon grand-père a été fumeur et buveur jusqu'à la limite (sans cela il vivrait encore sans doute pour quelques années), et était en surpoids depuis longtemps. Les gens ne lui faisaient pas trop de remarques sur son poids, mais la famille la plus proche essayait de l'influencer pour les cigarettes et l'alcool.

"Saouler" est souvent un verbe un peu fort, dans ce genre de situation complexe, et avec laquelle on quitte souvent plus tôt ses proches. Bien sûr les premiers concernés savent qu'il y a un danger, et c'est aussi à chacun de choisir les risques qu'il veut bien prendre. Mais quelqu'un qui continue sous l'emprise d'une addiction (tout en essayant d'arrêter de temps en temps), ne fait pas vraiment un choix total en étant soi-même justement. Souvent c'est "laissez-moi tranquille", et une fois qu'ils se couchent c'est "si seulement je vous avais écoutés".

Si je peux revenir à mon grand-père, on s'en foutait un peu qu'il soit en surpoids, mais on savait bien que niveau santé il risquait quelques complications... Eh bien avec un moindre poids dans sa vie, il ne fait aucun doute qu'il aurait pu se lever et marcher, de façon beaucoup plus satisfaisante pour lui pendant les dernières années, pas juste quelques pas difficiles dans la journée. Je le dis pour les gens qui pensent que, dès qu'on relie la santé au surpoids, c'est encore une fausse excuse parce qu'on n'aime pas les gros et que la santé chez eux ça baigne.

Eeyore a écrit : 19 juin 2020, 10:25 c'est son corps, son problème
Près de 40% des Américains de plus de 20 ans étaient obèses en 2016 contre 34% en 2007.
Le problème de la bouffe m*rdique qui fait son nid et tout le reste nous concerne tous.

Quant au "leur corps, leur problème" : oui c'est encore le cas ici, mais c'est un peu facile de dire ça, dans un contexte où il y a une très grande diversité. D'après les prévisions, pour certains pays "en avance", l'obésité et le fort surpoids seraient plutôt dans quelques décennies le profil commun. Si on suit ladite progression, trouver un partenaire avec un poids moyen, deviendrait une quête dans le genre "ohla bon courage" (et oui, tu peux être sympa, tu n'y peux rien si tu n'es pas attiré par les gens obèses) : l'évolution des corps, et toute menace qui pèse sur sa diversité (pas qu'au niveau du poids), c'est bien une question qui concerne tout le monde.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233625
Azrael a écrit : 19 juin 2020, 19:02 D'après les prévisions, pour certains pays "en avance", l'obésité et le fort surpoids seraient plutôt dans quelques décennies le profil commun. Si on suit ladite progression, trouver un partenaire avec un poids moyen, deviendrait une quête dans le genre "ohla bon courage" (et oui, tu peux être sympa, tu n'y peux rien si tu n'es pas attiré par les gens obèses) : l'évolution des corps, et toute menace qui pèse sur sa diversité (pas qu'au niveau du poids), c'est bien une question qui concerne tout le monde.
A mes yeux , la menace sur la diversité des corps se joue bien plus actuellement que dans un futur ou l'obésité sera plus répandue. Car actuellement, si la diversité des corps est réelle (il suffit de regarder les gens dans la rue), elle n'est jamais mise en avant, les corps dans les films et séries sont tous identiques (je viens de me retaper tout game of thrones, le seul et unique personnage gros est Sam, et même si il a un rôle sympathique ils ont réussi a lui refiler comme meuf l'unique personnage féminin moche :expressionless: ). Le sujet qui revient en boucle dans les magasines féminins est "je pèse 50 kg, c'est beaucoup trop, comment maigrir" et la moitié des pubs télé sont pour weight watchers ou comme j'aime... On fait mieux comme acceptation de la diversité ...

Tiens, pour la clope j'aimerais assez savoir si des fumeurs ont été verbalisés pendant le confinement car "sortir acheter des clopes n'est pas un achat de première nécessité" . Des filles étant sorties acheter des tampons l'ont été c'est quand même un truc de fou.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#233637
Eeyore a écrit : 20 juin 2020, 10:13 A mes yeux , la menace sur la diversité des corps se joue bien plus actuellement que dans un futur ou l'obésité sera plus répandue. Car actuellement, si la diversité des corps est réelle (il suffit de regarder les gens dans la rue), elle n'est jamais mise en avant, les corps dans les films et séries sont tous identiques (je viens de me retaper tout game of thrones, le seul et unique personnage gros est Sam, et même si il a un rôle sympathique ils ont réussi a lui refiler comme meuf l'unique personnage féminin moche :expressionless: ). Le sujet qui revient en boucle dans les magasines féminins est "je pèse 50 kg, c'est beaucoup trop, comment maigrir" et la moitié des pubs télé sont pour weight watchers ou comme j'aime... On fait mieux comme acceptation de la diversité ...
La diversité, et l'acceptation de la diversité sont deux choses différentes. Que certains corps soient sous-représentés ou malmenés dans les médias, cela ne les empêche pas de se multiplier dans la vie réelle : parfois les corps "suivent le modèle", et parfois non. Et il n'y a pas que les Etats-Unis qui mènent le branle : on voit déjà des îles et des pays avec 40%, voire même 50% d'obèses, sachant qu'on ne compte que les obèses, je ne vois pas bien ce qui permet d'affirmer que c'est une menace minime pour la diversité.

Quant à Game of Thrones, quand on s'inspire d'autres âges où régnaient d'autres modes de vie, où le sucre n'était pas encore abondant, où on n'avait pas trop l'occasion de prendre du poids, c'est relativement moins insolite.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#233639
Alors déjà, Vere, elle est pas moche.

Ajouté 21 minutes 50 secondes après :
Et le fait qu'elle finisse avec Sam n'est pas une manière de "mettre les moches ensemble", mais un rapprochement logique de leurs personnages au vu de leurs vécus similaires et de leurs personnalités respectives.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#233641
Eeyore a écrit :le seul et unique personnage gros est Sam
En plus, je viens de me rendre compte que c'est faux : il y a Tourte-Chaude, le gamin des rues qui aime la bonne chère. Hodor est pas mal non plus dans le genre, même si ça se voit un peu moins parce qu'il est aussi très grand. Et il y a aussi l'un des marchands de Qarth, j'ai oublié son nom. Ah, oui, et Robert Barathéon ! Même qu'ils font des blagues sur son embonpoint, et même qu'il y rigole de bon cœur ! Et il y a même une femme, Walda Bolton.

La liste est sûrement non-exhaustive, mais voilà, non, Sam n'est pas le seul personnage en surpoids de Game of Thrones. La plupart a même un background bien développé et une personnalité propre, donc on ne peut même pas dire que ce sont des personnages en carton ajoutés juste pour faire genre.

Et puis bon, au sujet des personnes obèses, n'oublions pas que George R. R. Martin, l'auteur des livres sur lesquels est basée la série, est lui-même en surpoids. Et connaissant le bonhomme, qui fait justement exprès de diversifier au maximum ses personnages pour mettre en avant des problématiques spécifiques (nanisme, paraplégie, aphasie, émasculation, défiguration, homosexualité - qui n'est pas un problème en soi, mais est assez difficile à vivre dans un contexte médiéval - et retard mental...), ça m'étonnerait qu'il veuille manquer de respect aux "gros" au travers de Sam.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233642
VACN a écrit : 20 juin 2020, 19:09
Eeyore a écrit :le seul et unique personnage gros est Sam
En plus, je viens de me rendre compte que c'est faux : il y a Tourte-Chaude, le gamin des rues qui aime la bonne chère. Hodor est pas mal non plus dans le genre, même si ça se voit un peu moins parce qu'il est aussi très grand. Et il y a aussi l'un des marchands de Qarth, j'ai oublié son nom. Ah, oui, et Robert Barathéon ! Même qu'ils font des blagues sur son embonpoint, et même qu'il y rigole de bon cœur ! Et il y a même une femme, Walda Bolton.
Mouais enfin aucun perso principal, charismatique ou réellement essentiel quoi (je ne parle que de la série j'ai jamais lu les livres). Si Jon Snow avait été gros et moche je suis pas sûre qu'il aurait fait son grand retour (j'essaie de pas trop spoiler au cas où :sweat_smile: ). Quand a Gilly, elle reste le personnage féminin secondaire le plus moche (aucun perso principal féminin n'est moche) de la série, et si c'est logique au vu de leur histoire qu'ils soient ensemble, ils auraient aussi pu choisir une autre actrice en fait, et qu'elle soit jolie (ou choisir des moches pour les autres rôles, ce qui aurait été encore mieux). Pour moi ceux qui ont fait le casting ont clairement réfléchi "attends, lui il est gros, pas beau et c'est un intello qui sait pas se battre, no way il arriverait a pécho une belle meuf on va lui filer un second choix". :smirk:

Ajouté 9 minutes 41 secondes après :
Soit dit en passant la meilleure preuve que Gilly n'est pas jolie au sens des standards de beauté (libre a vous de fantasmer sur elle!) c'est que pas une fois on ne la voit nue. Toutes les autres y sont passées :unamused:
  • 1
  • 55
  • 56
  • 57
  • 58
  • 59
  • 60