Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
par Simael
Homme de 36 ans vierge
#218681
D'après cet article du Parisien (qui date d'il y a 6 mois) le rapport de séduction est en train de changer entre les hommes et les femmes.

http://www.leparisien.fr/societe/drague ... 854855.php

Il se trouve que la génération actuelle des personnes de la vingtaine commence à bouleverser les habitudes dans la séduction, cette fois-ci, les femmes prennent plus les devants. Bon, j'ignore la pertinence de l'article qu'on est en droit de remettre en question sur certains points mais qu'en pensez-vous ? Vous croyez vraiment que les rapports de séduction commencent à changer et est-ce bien selon vous ? (pour moi en tout cas, oui).

Bonne lecture en attendant :smile:
Amaz, Mattia43 aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#218685
Mais si les femmes abordent davantage les hommes qui leur plaisent, ce n’est manifestement pas grâce aux applications de rencontre. Choix des opportunités, immédiateté de l’échange… Facile pourtant de tester son pouvoir de séduction planqué derrière son écran.

Or, force est de constater que ce nouveau cérémonial de la conquête amoureuse n’a pas vraiment modifié les codes de l’approche. C’est ce que révèle une enquête menée à l’échelle européenne sur les utilisateurs et utilisatrices de l’appli de « dating », Once. Elle valide même les clichés qui collent aux basques des femmes, des hommes et de certaines nationalités.

Les hommes font le premier pas lors d’une drague via mobile. Ce sont en effet ces messieurs qui, à l’écrasante majorité, envoient le tout premier message. En France, c’est le cas dans 82 % des cas (85 % en Belgique et Grande-Bretagne, 88 % en Suisse…).
Je ne pense pas que ça ait si fort changé que ça vu comment les gens préfèrent se lancer sur Internet qu'IRL.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#218688
Simael a écrit :Pessimiste.
Sur les sites de rencontres, je vois des messages comme "je n'envoie pas de messages en premier" ou encore "je suis timide", avec des attentes parfois hautes.
Les femmes sont majoritairement dans l'attente sur Internet... car elles ont le choix. Celui du tri, de sélectionner la personne qu'elles estiment la plus appropriée.

Quand tu as le choix, ce n'est pas toi qui demandera quelque chose et les mecs tentent leurs chances (logique, tu reçois 50 messages... pourquoi chercher davantage ? + chaque homme cherche avant tout pour lui-même), vaille que vaille. Par ma propre expérience, un équilibre existe déjà dans les rapports pendant la rencontre (la personne payant le restaurant, un cinéma, le choix des activités). Le rapport changera quand les hommes seront moins actifs sur Internet... On ne fait que déplacer ce rapport d'échange IRL sur Internet (certaines choses, mouvements ou revendications ayant en effet influencé ça), jusqu'au jour où ce sera tout un pan des hommes qui ne chercheront plus autant qu'avant et alors là, les femmes seront plus actives.

Les temps et les modes changent plus vites qu'on ne le pense mais dans l'état actuel des choses, Internet conforme encore ce schéma traditionnel et général où les femmes attendent.
Internet apporte une certaine sécurité par rapport à IRL... mais ce n'est pas une protection intégrale face à la lourdeur et à la grossièreté de certains. Je l'écris sans amertume, je cherche moi-même toujours et Internet m'a offert des opportunités que d'autres recherchent et ne trouvent pas encore (j'ai réussi des objectifs... en cherchant très longtemps). Ça demande beaucoup d'efforts car la rencontre sur Internet est standardisée, narcissique (quand les photos ont un statut quasi obligatoire) et un peu élitiste (il y a une course à "être le meilleur"... quand d'autres recourent également à l'argent avec des pass, des coachs ou que sais-je). Ça m'amusera jusqu'à ce que j'ai trouvé... ou que j'en sois lassé.

Les femmes sont particulièrement variées comme le sont les hommes sur Internet mais il y a un vrai déséquilibre.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#218689
Je suis d'accord avec Snap. Internet est particulièrement d'équilibrer en matière de rencontre.

C'est ce que je me dis. Si les hommes était moins nombreux ou moins actif. Les femmes serait elle à leur tour plus proactive mais vue le déséquilibre entre homme et femme elle n'ont qu'à attendre sagement dans l'optique d'obtenir un message.

En France c'est pas de si tôt que les choses changeront sur le net.

Mais paraît il que dans d'autres pays ça existe vraiment, le fait que les femmes fasse plus le premier pas que les hommes. Je pense que cela dépend des mœurs du pays en question.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#218691
La culture joue beaucoup... mais un pays à l'image traditionnellement féministe et progressiste comme la Suède ne montre pas de changements radicaux dans les rapports IRL entre homme et femme selon cette auteure de Madmoizelle.com (http://www.madmoizelle.com/parite-suede-1-173405)

Il y a des nuances mais rien qui ne chamboule tout comme le Québec qui a aussi cette image plutôt flatteuse car c'est aussi une région du Canada avec un passé féministe assez fort. Le but n'est pas d'imposer et de dire aux femmes d'être plus actives... non non, ça reviendrait à dire qu'elles nous doivent quelque chose, ce qui n'est pas le cas. Les mecs tentent leurs chances et tant que c'est fait sans lourdeur, demander n'a jamais été quelque chose de mal.

Une demande fluctue avec le temps : plus elle est demandée, plus elle est difficile d'accès. Ceci marche un temps (tu auras toujours certains qui tireront les marrons du feu) jusqu'à lassitude, l'avenir nous le dira... Pour répondre à est-ce bien ou pas, un reversement de situation où la femme "chasse" l'homme ? Pour moi en tout cas, ce le serait... mais gérer beaucoup de demandes comme le font certaines femmes, demandes remplacées par des "matchs", à quelque chose que je trouve de pénible voir d'anxiogène malgré la tentative de ne pas faire "fuir" la clientèle.

IRL, en tout cas pour moi, j'ai déjà eu des signes d'intérêts plus ou moins explicites (fille qui te siffle, fille qui te regarde intensément) mais ça n'a rien à voir avec ce qu'une fille peut recevoir comme signes d'intérêts, en général. Mais, je ne suis pas un grand sorteur et ça réduit considérablement mes chances de rencontres... Je me console en disant que je risque de partager peu de centres d'intérêts (les discussions sur les sites de rencontres... c'est souvent bof, d'autres moyens sont meilleurs mais ce n'est que mon avis).
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#218692
Je suis favorable à ce changement, mais pour l'instant je n'ai pas non plus l'impression d'en voir la couleur (et je ne suis pas très optimiste quant à l'avenir)... Encore récemment, j'ai eu un like en retour sur OKCupid, mais une fois de plus sans réponse à mon petit message... Du coup j'en ai rajouté une couche, en prenant en compte les modifications du profil de la fille ; si on compte le like et les messages, je considère déjà avoir fait trois pas... Et si cela se passe comme d'habitude, je peux toujours courir pour avoir une vraie réponse (je ne considère même plus vraiment un " like retour " comme un pas dans ma direction vu qu'il n'y pas de propos derrière).
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Simael
Homme de 36 ans vierge
#218718
Je n'ai d'ailleurs pas l'impression que c'est un gros combat pour les féministes. je précise bien que c'est une impression, car une amie très féministe m'affirme le contraire. Moi de mon côté, ce n'est pas une revendication que je vois des différentes vidéos féministes qui circulent sur les réseaux sociaux (Brut par exemple en fait son cheval de bataille des mouvements féministes) ni dans la grande majorité de la presse féminine.
C'est d'autant plus incroyable car si il y a bien un domaine dans lequel le patriarcat s'est bien installé dans la tête des gens et surtout des femmes, c'est bien dans les rapports de séductions comme décrites plus haut. Tellement ancré que manifestement, ce rapport semble "normal" chez les féministes si j'en juge par le (très) peu nombre de fois où il est évoqué.

Je peux me tromper, comme me l'affirme mon amie, mais je n'ai clairement pas la sensation que les féministes en font une aussi grande priorité que le reste (au risque de me faire jeter des pierres, et dans ce cas-là, n'hésitez pas à me corriger si je suis totalement dans l'erreur).
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#218720
Par expérience, les femmes féministes ont le mérite d’être plus ouvertes et de vouloir dépasser certains clivages, notamment sur les SDR.

Ça ne fera jamais de moi un féministe mais il y a une différence, elles sont parfois plus directes que les autres femmes et c’est cohérent avec cette volonté d’équité dans les rapports entre hommes et femmes. Homme comme femme, la généralité se bat rarement contre un privilège qu’il profite... C’est cynique mais c’est tout à fait logique : pourquoi planter un pommier et le faire fructifier quand tu n’as qu’à tendre ton bras pour ramasser une pomme ?

Il est bon de se rappeler que les applications comme Tinder restent des entreprises, et ces sociétés ne sont pas vraiment des révolutionnaires.
Les femmes "profitent" de ça mais elles louent leur profil comme les hommes.

Sur Tinder, on compte 34% de femmes contre 66% d’hommes.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tinder#Sexe-Ratio
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#218723
SnapBack a écrit :Ça ne fera jamais de moi un féministe
Mode grosse provocation ON : en même temps, tu ne pourras jamais être féministe ; au mieux, tu pourras être un allié de la cause féministe, pas mieux :wink:

Je n'ai pas le sentiment que cela change beaucoup, dans l'expérience que j'en ai, mais je ne suis pas de la génération dont il est question dans l'article.
Ce qui est difficile à modifier c'est que ces différences culturelles irriguent toute notre manière de penser, de voir les choses, de considérer l'autre ; les femmes n'envisagent que les hommes qui les draguent et pensent que ceux qui ne le font pas ne sont pas, de fait, intéressés par elles ; et les hommes quant à eux peuvent trouver indésirable une femme qui va trop au-devant d'eux (beaucoup d'hommes me l'ont dit, ils ont l'impression de n'avoir rien à faire et donc le challenge ne les intéresse pas).
On peut souhaiter que cela change mais avant que ces états d'esprit se modifient en profondeur ça prendra du temps !
SnapBack, Amaz, Mattia43 aime ça