Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
#218758
On dit souvent que les femmes sont plus sentimentales que les hommes mais à mon avis c'est totalement faux
La femme est bcp plus pragmatique et agit moins sur l'émotion et plus pour elle.
Le problème des hommes c'est qu'ils confondent souvent attirance et sentiments, ce qui les perd souvent.
Sauf pour ceux qui sont véritablement très amoureux.
Remarquez d'ailleurs que ces derniers se remettent bcp moins bien d'une rupture que les femmes. On voit parfois même malheureusement des drames passionnels familial où c'est quasi exclusivement des hommes qui commettent des actes terribles (tuent femmes et enfants ou autres horreur)
Amaz aime ça
#218761
L'histoire de la fille aux cheveux bleus .. Mais apparemment une fois encore ce fut un vain espoir de ma part :unamused: .
Lereveur tu n'as pas eu de nouvelles d'elle? c'est dommage en plus je trouvais que tu t'étais bien débrouillé, ça aurait été moi je pense j'aurais donné suite au moins en me disant "il a du cran lui" :smile:
Enfin, j'espère que tu sais bien que quand un mec " en veut à ton c*l ", ça peut recouvrir différentes choses, et pas seulement " prédateur sexuel " ; y a aussi l'authentique sentiment amoureux / désir sans volonté de faire mal :grin: .
Authentique sentiment amoureux après 2h? Ouais non merci mais ça fait longtemps que j'ai compris qu'on est pas dans Disney :laughing:
C’est marrant, moi j’ai l’impression inverse : un homme est considéré comme juste un ami quand il ne donne pas suffisamment de signes d’intérêt.
Tu as peut être raison c'est surement moi qui suis bizarre... remarque je le savais déjà :grin:
La femme est bcp plus pragmatique et agit moins sur l'émotion et plus pour elle.
Je suis pas forcèment convaincue par ça :sweat_smile: d'ailleurs moi je pense justement que nous on attend que des émotions se développent avant de nous lancer dans quelque chose, alors que vous c'est plutôt "on tente et on voit si ca se développe" :smirk:
Avatar de l’utilisateur
par impala
Femme de 36 ans non vierge
#218762
Ce sujet est intéressant, mais il faudrait essayer d'éviter l'écueil de la généralisation excessive.
Je dis ça surtout par rapport au post de Max.

"La femme", c'est un concept. Je ne sais pas trop ce que ça représente. Je ne suis pas du tout convaincue qu'on puisse dire que les femmes sont plus pragmatiques en général, ou inversement. Confondre attirance et sentiments, c'est classique, pas que chez les hommes ; c'est une immaturité.
"agit plus pour elle", je n'ai pas bien compris non plus ce qui était entendu par là.

Quant aux drames passionnels, pardon mais il ne faut pas tout confondre. Les gens qui tuent (ex-)compagnes et enfants au moment d'une rupture ne peuvent envisager (c'est certainement une question de vie ou de mort pour leur esprit malade) que leurs proches puissent continuer leur vie sans eux, qu'ils puissent prendre leur liberté. Il y a là quelque chose dans la reconnaissance de la différence entre "moi" et "l'autre" qui a fondamentalement raté dans leur apprentissage de la vie en société et en famille. C'est pathologique et heureusement rare. Il y a plein de gens, hommes ou femmes, qui vivent mal les ruptures amoureuses mais en silence ou en s'épanchant simplement auprès de leurs amis.

Cependant c'est vrai que sans parler des cas extrêmes de tueries, il y a "vivre mal" et "vivre mal". Rappelez-vous les différentes phases du deuil : déni, colère, tristesse, acceptation. Quelqu'un qui vit mal une rupture en étant triste (même si cette phase peut se prolonger très longtemps) est plus avancé sur son chemin que quelqu'un qui reste longtemps au stade de la colère, avec peut-être des reproches à l'autre qui traduisent une volonté de contrôle et là aussi, une difficile acceptation de la liberté de l'autre.
Mais je ne suis pas capable de dire si, en général, les hommes ont plus de mal à accepter la liberté des autres que les femmes. La transmission, de génération en génération, d'un modèle qui reste patriarcal peut orienter vers cette idée... mais il faudrait trouver des études qui étayent cela avant d'ériger en généralité une idée aussi délicate.
#218764
J'aime bien la phrase ''la femme est un homme comme un autre''. C'est une phrase qui désacralise les femmes, surtout pour ceux qui comme nous n'ont pas trop connu le sexe opposé (je n'aime pas le terme de sexe opposé, mais je n'ai pas trouver mieux sur l'instant).

Certes, j'imagine qu'il y a peut-être des différences entre homme et femme dans le fonctionnement, il est vrai que par-exemple, on retrouvera plus d'homme que de femme dans les prisons, ça dénote peut-être d'une certaine impulsivité chez certains hommes plus que chez les femmes concernant les délits, mais je m'éloigne du sujet.

En réalité, j'ai du mal à voir pourquoi il n'y aurait pas un pourcentage non négligeable de femme qui serait également très vite prompte à s'attacher à un homme ou alors, pourquoi il n'existerait pas de femme qui serait susceptible de péter un câble à une rupture et sans aller jusqu'au meurtre, mais il arrive que certain(e) aille jusqu'à appeler souvent etc, dans le but de s'excuser, de reconquérir la personne, c'est des choses qui arrive parfois.

Après tout, une rupture ça touche beaucoup à l'ego et celui qui en souffre le plus dans la plupart des cas, c'est celui qui se fait larguer, celui qui largue doit également ressentir des difficultés, ce ne doit pas une chose facile de dire stop à une relation, mais celui qui est larguer son ego est toucher de plein fouet.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#218767
Max56 a écrit :On dit souvent que les femmes sont plus sentimentales que les hommes mais à mon avis c'est totalement faux
La femme est bcp plus pragmatique et agit moins sur l'émotion et plus pour elle.
Le problème des hommes c'est qu'ils confondent souvent attirance et sentiments, ce qui les perd souvent.
Sauf pour ceux qui sont véritablement très amoureux.
Remarquez d'ailleurs que ces derniers se remettent bcp moins bien d'une rupture que les femmes. On voit parfois même malheureusement des drames passionnels familial où c'est quasi exclusivement des hommes qui commettent des actes terribles (tuent femmes et enfants ou autres horreur)
Mais ça n'a rien à voir avec bien ou mal vivre une séparation. Je trouve assez grave qu'on en arrive encore aujourd'hui, après #MeToo et après toutes les campagnes contre les violences conjugales, à considérer qu'un homme qui tue sa femme ou la frappe, c'est parce qu'il se remet mal d'une rupture. Non : c'est de la violence sexiste, ni plus ni moins. Et si cela arrive plus aux hommes, ce n'est pas parce que les hommes aiment plus (on n'est pas dans l'amour quand on frappe ou tue l'autre, arrêtons de romantiser ces violences) mais bien parce que c'est à eux que la société a inculqué qu'ils étaient les chefs et qu'ils avaient le dessus sur les femmes.
La violence conjugale n'est pas un drame passionnel. Arrêtons de tout mélanger. On ne tue pas de trop aimer. On tue de faire de l'autre sa propriété, sa chose.
Mattia43, Eeyore aime ça
#218773
Eeyore a écrit :Lereveur tu n'as pas eu de nouvelles d'elle? c'est dommage en plus je trouvais que tu t'étais bien débrouillé, ça aurait été moi je pense j'aurais donné suite au moins en me disant "il a du cran lui" :smile:
Pas la moindre et au bout d'une semaine, je pars du principe que c'est mort, pas de signe de sa part = pas intéressée ; j'imagine qu'il arrive dans la vie qu'une personne se décide à en contacter une autre après un certain laps de temps, mais là, je n'y crois pas trop (à tout hasard, je pose la questions aux filles qui me lisent, vous est-il arrivé un jour de procéder ainsi ?).

Je pense que j'aurais surtout eu du cran si j'avais osé l'aborder le jour même, ça m'aurait peut-être permis de savoir que je m'étais fait des idées (par exemple que si son signe m'était bien adressé, il n'y avait pas de sous-entendu sentimental derrière). Là, disons que je suis au moins parvenu à me secouer pour tenter de rattraper maladroitement au vol une opportunité potentielle en train de me passer sous le nez.

Eeyore a écrit :Authentique sentiment amoureux après 2h? Ouais non merci mais ça fait longtemps que j'ai compris qu'on est pas dans Disney :laughing:
Je n'ai pas non plus une vision du monde Bisounours, loin de là, mais de ce que je lis / entends, le coup de foudre arrive quand même à certaines personnes.

Par ailleurs, au niveau du ressenti que j'ai expérimenté personnellement au cours de ma vie, il m'est arrivé d'éprouver un attachement immédiat et fort pour quelqu'un. Il y a quelques années, cela portait exclusivement sur des femmes fictives (auquel cas on pourrait dire que ça ne compte pas vraiment), mais il y a eu une fois où le même phénomène a dû se produire pour une demoiselle bien réelle (mes sentiments à son égard ont évolué par la suite, mais c'est une autre histoire).

Attachement spontané que je trouve très agréable (bien qu'également très frustrant quand il n'y pas moyen qu'il débouche sur une relation bien concrète). Je crois que chez moi c'est ce qui se rapproche le plus d'un authentique état amoureux (au-delà d'une simple attirance sexuelle).

Je ne pense pas que le caractère immédiat de la chose rende forcément le tout guimauve c*l c*l la praline pour autant :smile: .
LiPo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#218796
Azrael a écrit :C'est une chose de ne voir que l'aspect "physique" mais de façon générale, le sentiment amoureux vient en grande partie d'une attirance, c'est donc bizarre de dire que certains confondent deux choses, étroitement liées et confondues chez (à peu près) tous les mortels.
Tu veux dire que tu ne fais pas la différence entre l'attirance physique et le sentiment amoureux ?...
#218812
Pour éprouver des sentiments amoureux pour une personne (homme comme femme), il faut bien avoir envie de connaître la personne et pour en avoir envie il faut éprouver un minimum d'attirance.
Il faut donner envie à l'autre de nous connaître d'avantage à partir du peu qu'il connait déjà de nous.
La première rencontre est donc déterminante pour attiser la curiosité d'une personne.
Si l'attirance n'est pas là c'est beaucoup plus difficile d'attirer son attention.
Donc, en général, l'attirance provoque le sentiment amoureux.

Concernant, le coup de foudre, j'y crois. Bien sur, il faut avoir la chance qu'il soit réciproque.
Amaz aime ça