Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Par Max56
Homme de 30 ans vierge
#221384
Comment arriver Ă  se construire et avancer quand on a aucune ambition dans la vie.
Notamment professionnelle

Certains veulent devenir excellent dans leur domaine, d'autres directeur de quelque chose d'autres chef d'entreprise d'autres chef de projet de je ne sais quoi etc...
Autour de moi je vois des gens qui n'ont que leur parcours, leur carrière à la bouche et à chaque fois je me pose toujours la même questions...
Pourquoi moi je n'ai aucune ambition professionnelle ?
voire l'inverse. Je fuis les responsabilités pour éviter de passer ma vie au boulot car pour moi ce n'est qu'une perte de temps...et les journées sont trop courtes. Je fais de sport, de la musique, du jvd etc bref

J'ai été déçu par mon 1er job après 5 ans (licensiement eco) et où je me suis bcp investi, ça joue dans mon desamour du milieu pro c'est une chose c'est vrai mais quand même...

J'ai un Master qui pourrait me prédestiner à avancer professionnellement en tentant des choses mais au fond je m'en tape c'est triste non ? :(

Amoureusement ça me jouera des tours, car quand on est pas passionné professionnellement ça rend pas très attractifs tout ça
Laura aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Cece
Femme de 33 ans vierge
#221385
Est-ce si important pour toi, d'avoir un bon boulot ?

Personnellement, si tu as un taf mĂŞme si c'est pas le meilleur du monde et qu'il peut te payer tes charges tous les mois, qui te fait payer les petits plus (+) que tu aime temps, le sport, la musique... etc.

Est-ce si important de vivre comme toi tu l'entend ? vivre simplement ?! Peut ĂŞtre que tu trouveras une ambitions plus tard, qui te convienne Ă  toi. Je sais pas si je m'exprime bien ?!

Tu peux réfléchir, ou peut être essayer de nouvelle chose en faisant des ateliers de découverte sur certain métiers ou hobbies.

Tu peux peut être accentuer ce que tu fais déjà :
Comme tu aime faire du sport, ne t'est-il pas venu a l’esprit d'être coach sportive ?! ou peut être trouver un groupe qui chercherais un musicien (Pour le côté hobbies ... Ou professionnel qui sait) ?!

ça peut être un début. C'est des idées. :grin:
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 33 ans non vierge
#221386
Tiens, il me semblait avoir lu qu'il fallait un diplôme pour devenir coach sportif, même si ça aide on dirait que non (niveau sécurité pourtant...).
Avatar de l’utilisateur
Par Cece
Femme de 33 ans vierge
#221387
oui, faut être diplômé d'état, mais après s'il a envie de le faire il peut toujours tenter de le faire. Il y a toujours des métiers ou c'est mieux d'être diplômé. Mais le diplôme fait pas tout.
C'est un les profs des collègues ou lycée, il y en a avec qui arrive à comprendre bien et tu peu avoir un autre prof dans le même domaine et tu arrive pas à comprendre.
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#221388
Pour moi Max, tu es simplement lucide :wink: je suis pareil, je suis une personne lucide quand il s'agit du pro. Tu sais, là je viens de trouver un job à temps plein, plus que du temps plein même, c'est du 40 heure par semaine, mais entre nous, j'aurais préféré un mis temps, c'est mieux payer un mis temps je trouve qu'une temps plein (ou plus +). Un temps plein, j'ai l’impression de passer ma vie au travail et financièrement, j'ai la chance de pouvoir m'en sortir à mis temps. Un mis temps, c'est nickel pour moi, pour ma personnalité, je viens, je boss et je rentre et je ne vois pas le temps qui passe alors que lorsque je travaille à un temps plein, je trouve que le temps se fait long :/

Bref ! Je compatis quant au décalage que tu as avec les gens, je n'ai également pas d'obsession quant à une carrière, ça choc peut-être, mais le travail, ce n'est pas ma priorité.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#221389
Je fais deux travails pour lequel j’ai été formé... mais ça a été très difficile pour moi (le secteur est très concurrentiel... il fait aimer s’accrocher et les gens peuvent être méchants). J’ai le recul suffisant pour garder les pieds sur terre (je ne serais pas arrivé tout seul non plus, je suis redevable à certaines personnes) mais mon travail est une passion. Comme dans tout travail, il y a des choses pas géniales à faire mais c’était mon objectif n°1 : ça rattrape tout ces moments difficiles ou misérables où des patrons requins profitent de votre inexpérience.

Le week-end, quand je ne roule pas ou que je ne suis pas dehors, je replonge sur mes projets personnels... les mêmes qui m’ont aidé professionnellement.

Je vise le temps plein dans la même structure d’ici deux ans... C’est mon prochain objectif.
À défaut de réussir la partie sentimentale, je fais ce que j’aime bien.
Amaz aime ça
Par Tyrus
Homme de 31 ans non vierge
#221390
Je ne sais pas s'il faut ĂŞtre ambitieux.
C'est un reproche qu'on me fait Ă  chaque entretien annuel: je manque d'ambition.

Mais Ă  mon sens pourquoi j'aurai envie d'avoir plus ? J'ai de bon horaires, mon travail me permet de vivre et mĂŞme plus et j'aime ce que je fais.

Bref comme dit plus haut, si ton travail te permet de payer tes factures et que tu n'y vas pas à reculons chaque jour, pas certain que l'ambition soit vraiment importante. Même si, il est vrai, j'ai lu ce critère sur plusieurs profils féminins sur les sdr.
Amaz, Cece aime ça
Par Max56
Homme de 30 ans vierge
#221391
Comme Snapback, je dirais que la quête ultime serait de faire d'une de ses passions son métier...
Donc continue, persévère et ça va fonctionner car la flamme y est !

En revanche moi, j'ai été "victime" de la filière "obligatoire et bien vu" de ma génération à savoir : T'es bon en math = tu feras BAC S, école sup etc... la voie royale vers... l'ennui puisque aujourd'hui j'ai pas la flamme.
De plus j'ai été mature très très tard comparé à la moyenne, du coup mon regard sur le monde, la découverte de nouvelles passions sont arrivés très très très tard une fois les dés de la vie jetés niveau scolaire.
C'est pour ça que souvent je dis que j'aimerai remonter le temps 10 ans en arrière^^

Pour rejoindre ce que dis Cece,
Oui j'ai eu l'opportunité de ma vie il y a 1an et demi lors de mon licenciement économique. J'ai eu droit à un an de CSP (mon ancien salaire pendant 1 ans) avant même d'avoir droit ensuite à un an de chômage. Ben cette année là où je touchais mon ancien salaire, j'aurais pu faire la formation BPJEPS qui dure 1 ans sans pression financière et mettre à profit une année. J'ai pas osé car une petite voix me disait que c'était pas pour moi. Aujourd'hui je le regrette profondément d'autant plus que cette année de CSP j'ai rien glandé tellement je savais pas quoi faire. Quel gachis.
La porte s'est fermée de ce côté là, une autre s'ouvrira pour autre chose peut être demain.

Le problème c'est que quand une décision importante s'impose, je décortique tellement la situation dans toute les dimensions que je me lance jamais dans rien car un aspect vient toujours ternir le tableau mdr
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#221392
J’ai raté une session d’orientation au collège pour maladie, il y a 15 ans... je me suis toujours dit que ça a dû jouer.
On disait déjà à l’époque « que c’était bouché » et il est vrai que beaucoup se lancent avec des destinés diverses.

J’avais été éjecté du chômage, à faire des missions ou des entretiens loin de chez moi sans une tune pour mettre de l’essence ou pour payer l'assurance auto (argent que j’ai du emprunter à ma mère, je l’ai remboursée quand j’ai décroché mon premier mi-temps)... Comme je suis têtu, je me suis accroché mais je garde bien en tête que je peux être mis dehors à tout moment.

Comme on respecte mon travail (je dois traduire des demandes parfois difficile), ça m’aide à rester serein dans ce que je fais... j'ai pas mal appris sur le tas également.

Je ne jugerais pas les gens qui se réalisent sur le tard, j’ai commencé à vivre vraiment de ma passion qu’à 27 ans.
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#221394
C'est vrai que notre société accorde une importance disproportionnée au travail.

Personnellement, mes ambitions sont ailleurs : fonder une famille, avoir une vie tranquille, rangée, écrire et publier des choses...