Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#223257
Eeyore a écrit : 10 août 2019, 16:18 Si je me compare par exemple a Azrael qui nous parle de 8 ou 9 femmes ayant été intéressées par lui, non, je ne peux pas me permettre d'attendre car dans ce cas je risque fort d'attendre jusqu'à l'age de la retraite.
Bon d'accord et en recomptant j'arrive à une douzaine, mais il faut voir ce qu'il y a derrière un chiffre : quelques nanas avec qui je n'avais presque jamais parlé ; la plus grande partie sur le web ne me connaissant pas beaucoup plus ; trois femmes qui avaient entre 12 et 15 ans de plus que moi. Quant à dire qu'elles étaient intéressées par "moi", c'est très relatif tant qu'une personne te connaît bien peu. J'ai surtout l'impression que j'attire les plans foireux parce que m'éloignant de certain modèle, je risque surtout d'attirer cela (il n'y a qu'à voir ce que je vis au boulot), il n'y a pas de quoi penser que je peux davantage me permettre d'attendre ou quoi que ce soit. Ou bien c'est moi qui suis trop difficile, parce que je ne veux pas juste d'une nana parmi d'autres.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#223258
resO a écrit : 10 août 2019, 18:20 Tu connais donc ce qu'on vit même si par la suite tu as enfin eu des relations ;). Moi j'attends toujours mon tour
Par la suite (au début de la vingtaine), j'ai surtout arrêté d'attendre que le bonheur me tombe tout cuit dans le bec. J'ai cessé de me dire que je ne pourrai être heureuse et comblée que le jour ou quelqu'un s'intéressera à moi. Fini les "a quoi bon faire ça puisque je ne peux le partager avec personne", j'ai décidé que si je devais mourir vieille fille sans avoir connu l'amour, et bien tant pis, je pourrais regarder en arrière et me dire "pas si mal, en fait, cette vie. :smiley: ". J'ai commencé à vivre pour moi, à réaliser mes envies et mes rêves et une bonne partie des mes complexes se sont dirigés tout naturellement vers la poubelle (faut pas croire que tout ça s'est fait en 2 mois non plus hein, la transition est probablement toujours en cours...). Et le fait est que depuis que j'ai arrêté d'en faire ma priorité et le principal problème de ma vie, j'ai pu avoir des relations. Donc en quelque sorte, c'est bien arrivé quand je m'y attendais le moins...

Ajouté 1 minute 15 secondes après :
Azrael a écrit : 10 août 2019, 18:45 Ou bien c'est moi qui suis trop difficile, parce que je ne veux pas juste d'une nana parmi d'autres.
Si c'est ça la définition d'être trop difficile, ça craint sérieusement.
LiPo aime ça
par resO
Homme de 33 ans vierge
#223261
Eeyore, j'applique déjà ce conseil pour améliorer certaines choses :
Un peu de sport pour être moins dégueulasse, garder la forme et la santé surtout mais j'aspire à mieux même si j'ai enfin pris du poids

Apprendre des trucs sur le net grâce auxquels j'ai changé de job mais je dois encore en faire plus alors que je suis déjà en poste et que j'ai un meilleur niveau de vie avec quelques possibilités
avec plus d'économies

Changer des photos, merci pour vos retours mais les résultats s'ils sont meilleurs restent encore minimes
(Comment c'est possible d'attirer des individus du même sexe du coup sans rien demander alors que ton profil renseigne bien ton orientation t'as une explication ??)

Je suis proactif et vis pour moi (j'ai tout bon?) mais sans succès IRL ou via les SDR. À croire que les photos ne veulent rien dire et que je ne plais pas IRL, c'est que je ne dois être terrible.
Dernière modification par resO le 10 août 2019, 19:57, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#223263
Eeyore a écrit : 10 août 2019, 18:48
Azrael a écrit : 10 août 2019, 18:45 Ou bien c'est moi qui suis trop difficile, parce que je ne veux pas juste d'une nana parmi d'autres.
Si c'est ça la définition d'être trop difficile, ça craint sérieusement.
Je dis ça parce que j'ai l'impression que beaucoup se mettent avec "une personne parmi d'autres", pour ensuite venir se moquer des célibataires et paonner! soit dit en passant, et que le fait que je tienne à me mettre avec une fille que j'aime/qui me plaît plus que toute autre ou rien (sinon ça ne me dit rien de toute façon), contribue à ma lente avancée si on compare à tant de monde.

D'ailleurs au boulot deux ou trois m'ont dit, à propos de celle qui me harcèle, qu'elles étaient sûres qu'au fond elle me plaisait, que c'était sans doute parce que j'étais timide (wtf), et qu'on allait peut-être finir par se mettre ensemble. Bah oui, une fille éprouve de l'intérêt pour moi, comment je pourrais de mon côté ne pas être suffisamment intéressé par la première venue :sweat_smile:
par godfreyho
ans
#223264
Amelie a écrit : 10 août 2019, 15:49 donc la bonne question est de se demander pourquoi ça t'a fait peur (et j'imagine que tu travailles sur ça en thérapie avec ton psy).
Houlà! Plusieurs raisons: à cause du fumier qui s'est "occupé" de moi durant ma petite enfance, mais surtout aussi comme je l'ai dit parce que je ne comprends pas ces sentiments et ils me font peur.
Quand quelqu'un manifeste de l’intérêt pour moi, comme je l'ai expliqué je ne m'en aperçois pas tout de suite, il me faut beaucoup de temps ou alors qu'on me le dise. C'est là que ma Sheldonite/rainmanite aigüe entre en jeu: (vous allez pouvoir vous moquer) cela perturbe mon univers intérieur, mes rituels, mes Saintes routines...
Mon frère délirais sur cette réplique de rainman: "alors là évidemment, c'est une visite qui n'étais pas prévue!": c'est exactement ça mon état d'esprit dans ces moments.
Ajoutez à ça une estime de soi au ras des pâquerettes (même si grâce à ma thérapie je progresse bien), ça me paraît donc impensable que l'on puisse s'intéresser à moi.

Et merci pour les réponses, j'ai compris maintenant et ça se tient. Pour les SRD, dur pour vous mesdames, le coup du harcèlement, je n'y pensais pas, je compatis.
Les rapports sociaux sont vraiment trop compliqués, on se mets des barrières en s'imaginant des choses (moi le 1er) c'est dommage, pour ma part ça m'épuise.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#223265
godfreyho a écrit : 10 août 2019, 19:17 Les rapports sociaux sont vraiment trop compliqués, on se mets des barrières en s'imaginant des choses (moi le 1er) c'est dommage, pour ma part ça m'épuise.
Ce n'est pas toujours si compliqué que ça, bien heureusement. Parfois c'est simple ! Je pense aussi que parce que tu n'as pas connu ça, tu t'en fais une montagne dans le sens où ça va tout chambouler ta vie bien rangée... mais avec la bonne personne, ca peut aussi être un chamboulement soit très limité, soit très important mais tout à fait bienvenu! :smile:
Après, la question reste quand même de savoir si tu en as un minimum envie... car ce n'est pas une obligation! :wink:
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#223271
Amelie a écrit : 10 août 2019, 15:49 Ensuite, même si on veux que l'autre fasse le premier pas, ce n'est pas suffisant d'attendre, ça ne vaut pas tomber du ciel, il faut donner envie à l'autre de faire le premier pas. D'abord il faut être disponible, visible, sortir assez souvent, aller vers l'autre sexe et ne pas rester entre filles ou entre garcons, parler de soi même, ne pas donner l'impression d'être quelqu'un de renfermé. Il y a le physique et il y a l'énergie qu'on dégage, et c'est l'énergie et l'estime de soi même qui est la plus importante.
C’est exactement ça, mais qu’est-ce que c’est difficile ! Perso je ne sors pas souvent parce que de base je n’en ai pas vraiment envie, quand je me fais violence j’ai vite envie de rentrer, et puis dans un groupe d’inconnus j’ai tendance à ne pas parler à moins qu’on ne m’adresse la parole. Vraiment, je sais que je devrais, mais je ne vois absolument pas quoi dire, encore moins sur moi-même, et même rétrospectivement je ne vois pas ce que j’aurais pu dire de plus. Pour la plupart des gens je passe pour un mec sympa mais trop discret (et certainement ennuyeux).

Et puis des fois je me mets à parler naturellement, parce qu’on m’a lancé sur un sujet qui m’intéressait, où parce que j’ai répondu positivement à une blague et soudain on s’aperçoit que j’ai le sens de l’humour. Mais c’est impossible à contrôler. Par contre je suis beaucoup plus à l’aise à l’écrit, du coup je pensais que les sites de rencontre seraient le moyen idéal pour moi, mais non, méga bide interstellaire (ça m’impacte vraiment, je me dis souvent que c’est la preuve irréfutable que je ne plais à personne).

Du coup pour moi et certainement pour d’autres, le premier pas (hopla vous avez vu je ne suis pas hors sujet) consisterais à apprendre des compétences liées à l’extraversion pour plus aller vers les autres. J’ai déjà essayé d’ailleurs mais je suis franchement pas doué.
Tyrus, Amaz, SnapBack et 1 autres aime ça
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#223272
Je me reconnais tellement dans ce que tu écris Pasta.
par godfreyho
ans
#223274
Eeyore a écrit : 10 août 2019, 19:30
godfreyho a écrit : 10 août 2019, 19:17 Les rapports sociaux sont vraiment trop compliqués, on se mets des barrières en s'imaginant des choses (moi le 1er) c'est dommage, pour ma part ça m'épuise.
Ce n'est pas toujours si compliqué que ça, bien heureusement. Parfois c'est simple ! Je pense aussi que parce que tu n'as pas connu ça, tu t'en fais une montagne dans le sens où ça va tout chambouler ta vie bien rangée... mais avec la bonne personne, ça peut aussi être un chamboulement soit très limité, soit très important mais tout à fait bienvenu! :smile:
Après, la question reste quand même de savoir si tu en as un minimum envie... car ce n'est pas une obligation! :wink:
il est 3h30 et je rentre d'une soirée jdr. :grinning: c'était très bien.
Pour moi c'est très compliqué, comme je l'ai expliqué dans mon post de présentation, j'ai un handicap social dont les symptômes s'apparentent très fortement à un TSA ou au syndrome d'Asperger (je dois me faire diagnostiquer), je ne comprends pas le langage non parlé (la posture, les expressions, le ton,...) même si avec l'age j'ai acquis de l'expérience, une simple conversation me demande une énergie et une concentration qui m'épuisent. En dehors de mes "intérêts restreints" (les connaisseurs comprendront), il n'y a rien qui me fasse avancer dans la vie, la carrière professionnelle, fonder une famille, ce qui motive la plupart des gens, tout ça me passe au dessus de la tête. Si on me lance sur mes fameux intérêts, je peux en parler sans m'arrêter et ça peut vite souler mon interlocuteur, bon au moins j'en ai conscience. Difficile de trouver quelqu'un dans ces conditions, d'autant que je n'y avais jamais songé jusqu'à récemment.
par Blup
Homme de 33 ans vierge
#223355
Pour ma part, j'ai compris qu'il ne se passerait rien tant que je ne ferais pas le premier pas.

Mais pour moi le plus gros obstacle n'est pas tant l'approche que la suite de l'approche. En fait je ne suis pas vraiment capable de lancer une conversation, donc même si la personne n'est pas opposée à engager une discussion, ça s'arrêtera là puisque je serais dans l'impossibilité de produire cette discussion et d'enchaîner dans les minutes et / ou heures qui suivront.

Parce qu'il m'est déjà arrivé de lancer quelques phrases comme ça à l'emporte-pièce à des personnes inconnues, mais ensuite c'est rideau, veuillez vous diriger vers la sortie, merci au revoir.

j'avais beau faire des signes évidents (même pour les gens autour)
Et quels étaient ces signes ? (sait-on jamais, je ne voudrais pas passer à côté si cela m'arrivait :smile: )
  • 1
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9