Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
par impala
Femme de 36 ans non vierge
#224590
@godfreyho : oui ça dépend, c'est pour cela que j'avais écrit "peut". Je trouve que c'est un paramètre à avoir en tête, mais c'est à chacun de s'interroger là-dessus pour savoir si le concernant, c'est un paramètre influent ou non.
Je connais en tout cas des gens qui sont allés voir un psychiatre "pour que ce soit remboursé", et qui ne s'investissent pas et n'avancent pas.
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 35 ans vierge
#224599
impala a écrit :Je connais en tout cas des gens qui sont allés voir un psychiatre "pour que ce soit remboursé", et qui ne s'investissent pas et n'avancent pas.
Enfin, ça a peut-être aussi un lien avec le fait que les psychiatres ne font pas de psychothérapie (ils n'ont pas le temps).
Avatar de l’utilisateur
par impala
Femme de 36 ans non vierge
#224600
Je n'ai pas détaillé les cas pour ne pas m'étendre davantage, mais il s'agit de psychiatres exerçant en plus comme psychothérapeutes ou psychanalystes.

@godfreyho : pas grave 😉.
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 35 ans vierge
#224604
Je t'avoue je n'en ai jamais vu. Après, c'est peut-être plus fréquent dans les endroit ou la densité de psy est plus grande.
Avatar de l’utilisateur
par impala
Femme de 36 ans non vierge
#224695
C'est bien possible.
Par exemple, pour prendre quelqu'un de connu, Christophe André est psychiatre et psychothérapeute. Mais il y en a bien d'autres.
Avatar de l’utilisateur
par Blue284
Homme de 28 ans non vierge
#224745
Lealina75 a écrit : 07 sept. 2019, 13:38Du coup une question, avez-vous déjà consulté un psychologue ? Ou pensé à le faire? Pour en parler ou tenter un travail sur vous-même ? Est-ce que cela a marché ? Quels en ont étés les résultats?
Coucou Lealina.

Consultant moi-même une psy je me permet de te répondre. J'ai commencé à consulter ma psy l'année dernière. Je ne me souviens plus de ma ou mes motivation(s) de l'époque mais je sais que ça m'avait apporté une certaine aide et j'en avais conservé un bon souvenir. Je crois que j'ai fais 4-5 séances à l'époque. En début d'année (2019) j'ai accumulé problèmes de santé et démission d'un travail, et je ne me sentais pas très bien psychologiquement. Suite à ma démission j'ai rapidement contacté ma psy pour reprendre rendez-vous. Depuis j'ai dû faire 4 ou 5 séances, de nouveau. Je l'ai d'ailleurs revue aujourd'hui.

Pour moi le but à toujours été de tenter de me sentir mieux dans ma vie. Je n'ai jamais été très heureux, malgré que je n'ai rien vécu de particulièrement difficile. Je n'ai pas eu de mauvais parents, tout au plus une mère très anxieuse et peut-être trop protectrice, et un père qui n'a jamais compris que je passe mon temps libre sur mes jeux plutôt que dehors. Donc rien de trop violent. J'ai toujours été assez anxieux, stressé, et j'ai toujours manqué de confiance en moi. J'ai longtemps voulu améliorer ma situation sans vraiment y parvenir. J'ai pratiqué la méditation et une méthode de développement personnel pendant quelques années qui m'ont permis d'amorcer un premier travail. Mais ça n'a jamais résolu complètement mes problèmes, et j'ai fini par laisser de côté la méditation et ma méthode de développement personnel (pour diverses raisons).

Discuter avec ma psy m'a permis de faire remonter certains problèmes dont j'ignorais l'existence. Ça m'est arrivé quelques fois de pleurer ou d'en être pas loin, du simple fait d'évoquer certains sujets. Des choses qui en temps ordinaire, lorsqu'elles sont juste dans mon esprit, ne me remuent pourtant absolument pas. Comme quoi le fait d'en parler peut permettre de se rendre compte que certaines choses ont beaucoup plus de poids qu'elles n'en ont l'air. En l'occurrence je constate que ces choses qui pèsent pour moi sont directement liées à mes problèmes.

Après par contre, je te dirais : ne t'attend pas à résoudre tout tes problèmes du jour au lendemain. Voir un psy peut aider, mais c'est aussi à toi de cheminer et de réfléchir entre deux séances, de te poser les bonnes questions. Puis en reparler. Normalement un bon psy est censé t'amener à réfléchir et t'aider à décortiquer ce qui te pose réellement problème. En tout cas c'est comme ça que je le vois et comment ça semble fonctionner pour moi.

Concernant la VT en elle-même je comprend que ça te pèse. Pour ma part ma période méditation + développement personnel m'a bien aidé, et je crois que si j'ai pu rencontrer ma compagne actuelle c'est en grosse partie grâce à ça. Même si j'ai fini par laisser tout ça de côté (méditation, dev perso), je partais d'assez loin et ça m'a aidé à gagner un peu de confiance en moi.
Delta aime ça
par Delta
Femme de 33 ans vierge
#228339
Blue284 a écrit :Discuter avec ma psy m'a permis de faire remonter certains problèmes dont j'ignorais l'existence. Ça m'est arrivé quelques fois de pleurer ou d'en être pas loin, du simple fait d'évoquer certains sujets. Des choses qui en temps ordinaire, lorsqu'elles sont juste dans mon esprit, ne me remuent pourtant absolument pas. Comme quoi le fait d'en parler peut permettre de se rendre compte que certaines choses ont beaucoup plus de poids qu'elles n'en ont l'air. En l'occurrence je constate que ces choses qui pèsent pour moi sont directement liées à mes problèmes.

Après par contre, je te dirais : ne t'attend pas à résoudre tout tes problèmes du jour au lendemain. Voir un psy peut aider, mais c'est aussi à toi de cheminer et de réfléchir entre deux séances, de te poser les bonnes questions. Puis en reparler. Normalement un bon psy est censé t'amener à réfléchir et t'aider à décortiquer ce qui te pose réellement problème. En tout cas c'est comme ça que je le vois et comment ça semble fonctionner pour moi.
C'est exactement ça.
J'ai commencé à consulter ma psy quand j'avais dix-huit ans. Je ne sais plus si c'était avant de rater mon année scolaire ou après, en tout cas après, ça a été un moyen d'exprimer mon malaise. Au départ, je ne voulais même pas y aller, c'est ma mère qui 'm'imposait' d'y aller. J'avais beau lui dire que je ne saurais même pas de quoi parler, elle a dit 'ce n'est pas grave, tu ne parles pas dans ce cas, mais tu y vas'. Au final, je ne me suis pas tu une seconde, ça a changé ma vie. Au point que maintenant, j'enverrais beaucoup de gens voir quelqu'un, histoire qu'ils travaillent sur leurs problèmes personnels, surtout quand ils sont persuadés de ne pas en avoir (mais qu'ils les font subir aux autres, mais ça c'est une autre histoire :sweat:) .
Aller voir un psy, il faut le faire pour soi. J'y vais par période et quand ça va mieux, on convient qu'on peut espacer les consultations et il m'est arrivé de ne plus devoir la voir pendant des mois. Mais ça a quelque chose de rassurant de se dire que je peux toujours l'appeler quand j'en ressens le besoin. Je n'y suis jamais allée pour des raisons liées à ma VT, toujours pour des raisons différentes (mais qui jouent peut-être un peu dans la situation, au fond). En tout cas, ça m'a permis de développer des mécanismes d'analyse et je relativise beaucoup mieux qu'avant. J'ai eu la chance de tomber directement sur une personne qui me convenait parfaitement, je ne sais pas si j'aurais fait le pas de chercher quelqu'un d'autre si ça n'avait pas marché à l'époque, vu mon état d'esprit à cet âge-là mais je suis convaincue qu'il n'y a que des bienfaits à consulter et, oui, d'un côté, cela peut prendre des années pour en voir les effets mais même si on ne s'en rend pas compte immédiatement, les effets sont là. C'est un réel soulagement que de découvrir des détails qu'on jugeait peut-être sans ou de peu d'importance et qui finalement ont plus de poids qu'anticipé et changent toute la donne, parce qu'alors on peut travailler dessus et vraiment avancer.

Je vais m'arrêter là parce que je me perds un peu dans ce que je raconte mais je voulais juste marquer mon encouragement à consulter. Même quand on a pas de 'gros' problèmes, ça fait du bien de parler à quelqu'un d'extérieur et on en ressort généralement plus léger.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Chill
Homme de 28 ans vierge
#229720
Bonjour !

Moi aussi, je pense à aller voir une psychologue depuis un bon moment, puisque quand j'essaie d'en parler au peu de personnes qui m’entoure on m'envoie balader.

Avant de me lancer, j'aimerais vous poser quelques questions :

- Combien cela coûte environ ?

- Est-ce que le fait d'aller parler à un inconnu vous a réellement permis de répondre à certaines questions, vivre avec un complexe et totalement régler certains problèmes qui vous gâcher la vie et vous empêche d'avancer ?

- Est-ce que le psy ne va pas se moquer de moi et le dire à ses autres patients ou collègue ?

Merci d'avance pour vos réponses.