Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
par godfreyho
ans
#225866
Oui mais c'était avec une autre personne pour préparer une soirée, ça c'est bien passé, elle a des chats, j'ai passé plus de temps avec eux en fait, oui j'aime les chats. :sweat_smile:
Decca et 1 autres aime ça
par godfreyho
ans
#226220
Bon pour répondre à la question d'Amaz, en fait j'ai du mal à "digérer" la dernière séance (merci M Eddy) de ma thérapie.
Cela a approfondi ce que j'expliquais précédemment: un gros problème de suradaptation, il faut que j'arrive à être moi-même et surtout à penser à m'occuper de moi et ne pas essayer de toujours penser aux autres. Ça c'est plutôt positif après, comment faire pour inverser une programmation mise en place depuis ma toute petite enfance par des années de maltraitance et de dénigrement par ma famille, que j'ai entretenu bien sur puisque j'étais persuadé qu'ils avaient raison, que je ne valait rien et que j'aurai toujours une dette même envers le pire des fumiers qui vaudra toujours mieux que moi.

J'ai toujours vécu avec peu de besoins finalement, du moment que je pouvais assouvir mes "intérêts restreints" et voir mes amis dans le cadre de ces passions, rien d'autre n'avait d'importance, même l'absence d'affection et la solitude ne me pesaient pas, j'estimais même que c'était ma plus grande force, que je ne serais jamais concerné par un chagrin d'amour puisque je ne peux pas éprouver ce sentiment. J'avoue que c'était très rassurant d'autant que j'avais assez de problèmes à régler comme ça (entre autre l'épuisement perpétuel du au TSA).

Donc j'ai bien compris sur le principe que j'ai ma valeur comme tout le monde, que "les autres" ne sont pas tous des prédateurs prêts à me sauter à la gorge, sauf que je veux bien avoir enfin de l'affection mais comment faire quand vous êtes incapable d'en donner.

Pour revenir à la rencontre que j'ai récemment faite, je n'ai fait qu'organiser les soirées ludiques avec elle parce que je n'arrive pas à la voir autrement que comme une amie, il y a un blocage, de plus la dernière soirée ne s'est peut-être pas bien passée de son coté, le courant ne semble pas être passé avec mes amis, d'après les dires de l'un d'eux, je pense qu'il a raison puisqu'elle a mis une distance depuis.

Bref j'ai l'impression d'être trop "handicapé" pour pouvoir un jour avoir une relation, je pense que mes oncles/tantes/cousins/cousines ont bien fait leur boulot et qu'ils ont brisé le peu d'affect dont j'aurais pu être capable. C'est déjà difficile de me faire des amis alors aller au delà. Ce qui est dur c'est que la solitude me pèse, que c'est nouveau et qu'il n'y a aucune chance pour qu'il y ait un remède à ça, la seule solution serait que j'arrive à ne plus y penser comme avant.
MathSo aime ça
par Ness
Homme de 25 ans vierge
#226221
Je n’ai aucune légitimité à donner des « conseils » sur ce sujet, aussi tout ce que je vais écrire reste bien sûr des hypothèses personnelles, de simples avis, qui j’espère contribueront à ta propre compréhension de la situation.

Tu as dit qu’elle était « une femme qui m'a grillé tout de suite en tant qu'aspie, elle bosse en HP avec des autistes, elle même est HPI avec de nombreux points communs avec les aspis ».

Est-ce qu’elle ne serait pas attirée par les personnes ayant certaines caractéristiques précises, qu’elle partage et qu’elle retrouve chez les aspergers ? A la fois dans son travail et ses relations personnelles, elle cherche peut-être à se constituer un réseau de personnes qui lui ressemblent.

J’ai pensé à ça lorsque tu as écris qu’elle « ne s'attendait pas à tomber sur quelqu'un qui lui ressemble et à le même fonctionnement qu'elle, en allant à ces soirées jeux ». Elle fait une distinction entre les gens qui lui ressemblent et ceux qui ne lui ressemblent pas ? Cela expliquerait également que « le courant ne semble pas être passé » avec tes amis, parce que contrairement à toi elle ne les considère pas comme appartenant à sa sphère d’intérêt.
Cela voudrait aussi dire qu’il ne faut absolument pas tirer de conséquences de cette soirée qui s’est mal passée sur la relation entre vous deux. Cette soirée ne dit de la relation qui existe entre vous deux, mais de la relation qui existe entre elle et ton groupe d’amis. Il n’y a donc aucune culpabilité à avoir.

Tu expliques que ton fonctionnement est de vouloir tout comprendre, contrôler (et qu’est-ce que je te comprends justement). Pourrait-t-on envisager qu’elle soit pareil ? Et que si elle t’a bombardé de questions, c’est parce que, comme toi, face à quelque chose ou quelqu’un de nouveau elle veut tout savoir, notamment si tu es éligible à sa sphère d’intérêt ?
Le fait qu’elle travaille dans le domaine psy, et en particulier avec des aspergers, peut également être une explication à son comportement bienveillant .

Il n’y a pas moyen de savoir si cet intérêt est juste lié à sa personnalité ou à une attirance particulière pour toi.

Ce que tu considères comme un « handicap » pourrait être du point de vue de cette femme un avantage. Une personnalité qui sort de l’ordinaire et de laquelle elle se sent proche.
Si l’image classique de la séduction ne te correspond pas, et qu’elle aussi s’en détache, alors pourquoi s’affliger en essayant d’y correspondre ? Tu peux lui proposer d’autres activités que vous aimez, à deux cette-fois, et attendre de voir comment la relation va évoluer. En restant toi-même, comme tu l’as fait à vos premiers rendez-vous. Plus facile à écrire qu'à faire, j'en conviens.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#226223
godfreyho a écrit :je veux bien avoir enfin de l'affection mais comment faire quand vous êtes incapable d'en donner.
Parce que tu te crois incapable d'en donner ? Tu m'as pourtant l'air de quelqu'un qui a le cœur à la bonne place.

godfreyho a écrit :j'ai l'impression d'être trop "handicapé" pour pouvoir un jour avoir une relation
Petit secret : tout le monde a un ou plusieurs trucs de travers. Ça ne disqualifie personne pour vivre une relation.

godfreyho a écrit :Ce qui est dur c'est que la solitude me pèse, que c'est nouveau et qu'il n'y a aucune chance pour qu'il y ait un remède à ça, la seule solution serait que j'arrive à ne plus y penser comme avant.
Qu'est-ce qui est nouveau ? Un remède à quoi ?
Amaz aime ça
par godfreyho
ans
#226225
VACN a écrit :Qu'est-ce qui est nouveau ? Un remède à quoi ?
Amaz aime ça
Le fait que la solitude me pèse et le remède serait d'arriver à être comme avant quand je m'en tamponnais les amygdales.
VACN a écrit :Parce que tu te crois incapable d'en donner ? Tu m'as pourtant l'air de quelqu'un qui a le cœur à la bonne place.
Je l'ai déjà dit, la compassion est valeur essentielle pour moi mais je ne sais pas montrer mon affection, sauf à mon chien et mon chat. :sweat_smile:

Je l'avais expliqué, lors d'un rencard la personne m'avait dit qu'elle n'avait senti aucun affect chez moi et que cela serait un handicap certain si je voulais rencontrer quelqu'un.
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 25 ans vierge
#226236
Après avoir lu ton histoire Godfreyho, je pense moi aussi qu'il semblerait que cette femme soit intéressée par toi. Et c'est une bonne chose. Mais quel dommage de se mettre tant de barrières.
godfreyho a écrit :Cela a approfondi ce que j'expliquais précédemment: un gros problème de suradaptation, il faut que j'arrive à être moi-même et surtout à penser à m'occuper de moi et ne pas essayer de toujours penser aux autres. Ça c'est plutôt positif après, comment faire pour inverser une programmation mise en place depuis ma toute petite enfance par des années de maltraitance et de dénigrement par ma famille, que j'ai entretenu bien sur puisque j'étais persuadé qu'ils avaient raison, que je ne valait rien et que j'aurai toujours une dette même envers le pire des fumiers qui vaudra toujours mieux que moi.
C'est drôle, j'ai eu justement la semaine dernière ma consultation avec ma psychologue, et nous avons reparlé du fait que je ressassais trop le passé. Moi même je ne me considère pas encore comme totalement guéri, mais j'essaie de me libérer de mon passé. En fait, ce qu'il faut faire, c'est se dire une petite pensée positive chaque jour. Petit à petit, ça devient un automatisme et on finit par penser positivement. Je pense que tu devrais essayer Godfreyho.
godfreyho a écrit : j'estimais même que c'était ma plus grande force, que je ne serais jamais concerné par un chagrin d'amour puisque je ne peux pas éprouver ce sentiment. J'avoue que c'était très rassurant d'autant que j'avais assez de problèmes à régler comme ça
Comment ça tu ne peut pas éprouver ce sentiment ? Je suis sûr que tu l'éprouves au moins pour ta famille, tes amis ou même ton chat et/ou ton chien :grin: . Je vais encore re-citer ma psy qui m'avait dit : "si vous voulez entamer un relation, il va falloir vous mettre à nu dans tous les sens du terme" :laughing:
godfreyho a écrit :Bref j'ai l'impression d'être trop "handicapé" pour pouvoir un jour avoir une relation, je pense que mes oncles/tantes/cousins/cousines ont bien fait leur boulot et qu'ils ont brisé le peu d'affect dont j'aurais pu être capable. C'est déjà difficile de me faire des amis alors aller au delà. Ce qui est dur c'est que la solitude me pèse, que c'est nouveau et qu'il n'y a aucune chance pour qu'il y ait un remède à ça, la seule solution serait que j'arrive à ne plus y penser comme avant.
Je te comprends tellement (dans le sens où j'ai été harcelé), mais là encore, ça ne sert à rien de ressasser le passé. Et puis en quoi es-tu "handicapé" pour avoir une relation ? Tu sais, il existe plein de personnes qui sont d'apparence froide, qui ne laissaient pas transparaître leurs émotions, et qui ont fini par trouver quelqu'un. Si ça sert à rien de trop s'épancher, il faut au moins s'ouvrir un minimum. Oui, je l'avoue c'est pas facile quand on a été tellement habitué à ça. Mais ça s'apprend. Tu veux un exemple ? Il y a quelques jours, j'ai recroisé un vieille connaissance de mon lycée quand j'étais à l'internat. Et avant de se quitter, je lui ai dit : "tu sais , ça m'a fait vachement plaisir de te voir, j'ai aimé entendre de tes nouvelles" . Chose que je n'aurais jamais dit avant :laughing:
La prochaine fois que tu vois ta (ou ton) psychologue, essaie de parler avec elle (lui) de ce "problème" de sentiments que tu n'arrives pas à extérioriser.

Dans tous les cas, quel dommage Godfreyho d'avoir autant de pensées limitantes, ça peut te flinguer ne nombreuses opportunités. Et j'en parle en connaissance de cause.
par godfreyho
ans
#226249
@MathSo, Merci, je suis d'accord avec toi, j'essaie de changer tout ça mais il y a cette foutue "programmation", on ne s'en débarrasse pas comme ça du jour au lendemain.
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#226259
godfreyho a écrit : 05 oct. 2019, 12:51 Le fait que la solitude me pèse et le remède serait d'arriver à être comme avant quand je m'en tamponnais les amygdales.
J'avais déjà posté ce même message il y a quelques années.
Tu ne peux pas revenir en arrière.
par godfreyho
ans
#226267
Tyrus a écrit :
godfreyho a écrit : 05 oct. 2019, 12:51 Le fait que la solitude me pèse et le remède serait d'arriver à être comme avant quand je m'en tamponnais les amygdales.
J'avais déjà posté ce même message il y a quelques années.
Tu ne peux pas revenir en arrière.
Vraiment? C'est dommage.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#226301
godfreyho a écrit :Je l'ai déjà dit, la compassion est valeur essentielle pour moi mais je ne sais pas montrer mon affection, sauf à mon chien et mon chat. :sweat_smile:
Tu ne sais pas la montrer, ou tu as peur de la montrer ?

godfreyho a écrit :Je l'avais expliqué, lors d'un rencard la personne m'avait dit qu'elle n'avait senti aucun affect chez moi et que cela serait un handicap certain si je voulais rencontrer quelqu'un.
Et cette personne savait tout ce qu'il y avait à savoir sur toi ?

Même d'un point de vue logique, ce n'est pas parce qu'elle n'a pas senti d'affect chez toi qu'il n'y en a pas.
Tyrus, Amaz aime ça