Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#226783
SnapBack a écrit : 17 oct. 2019, 09:26 C'est plus complexe que ça et nuancé... Au bout de 4 ans, je n'avais plus un rond (vous n'avez pas trouvé malgré vos 1000 CV ? on vous enlève votre allocation) et on m'a ressorti ce que tu viens de dire "tu te satisfais de ta situation", alors que j'ai toujours eu ceci en horreur :angry:

Mais on ne sait jamais demain... Les couples qui se cassent parce que l'un ou l'une perd son emploi, ce n'est pas une légende.
C'est qui ce "on" qui t'a dit ça? Une fille que tu fréquentais?
J'ai pas dit non plus que d'un côté y a celui qui est au chômage depuis 5 ans et qui donc forcément ne cherche pas, et celui qui est au chômage depuis 2 mois mais est sérieux dans sa recherche. Il peut aussi y avoir l'inverse (j'ai eu des périodes de chômage de courte durée ou je cherchais pas), et que du coup l'aspect tue l'amour est peut être plus l'attitude face au chômage que dans le chômage en lui même. L'ex mari de ma cousine était au chômage pendant quasiment toute leur relation, il disait qu'il cherchait mais même si je l'aime beaucoup je pense qu'il se satisfaisait pas mal de sa situation d'homme au foyer (ils ont eu deux enfants) entretenu par sa femme. Elle a fini par le quitter (je l'aurais fait bien avant elle) et bizarrement il a retrouvé du travail juste après... Tiens tiens...
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#226784
Eeyore a écrit :C'est qui ce "on" qui t'a dit ça? Une fille que tu fréquentais?
J'ai pas dit non plus que d'un côté y a celui qui est au chômage depuis 5 ans et qui donc forcément ne cherche pas, et celui qui est au chômage depuis 2 mois mais est sérieux dans sa recherche. Il peut aussi y avoir l'inverse (j'ai eu des périodes de chômage de courte durée ou je cherchais pas), et que du coup l'aspect tue l'amour est peut être plus l'attitude face au chômage que dans le chômage en lui même. L'ex mari de ma cousine était au chômage pendant quasiment toute leur relation, il disait qu'il cherchait mais même si je l'aime beaucoup je pense qu'il se satisfaisait pas mal de sa situation d'homme au foyer (ils ont eu deux enfants) entretenu par sa femme. Elle a fini par le quitter (je l'aurais fait bien avant elle) et bizarrement il a retrouvé du travail juste après... Tiens tiens..
J'ai été chômeur de longue durée, je parle en connaissance de cause. 5 ans où j'ai alterné formations, recherches (des fois hors de chez moi... 400 km pour un RDV en empruntant des sous à ma mère - Paris en 2 fois en partant de la Belgique), missions par intérim et dépression.

Moi, j'avais mon objectif (j'ai tout donné pour) mais la rengaine de "se satisfaire du chômage", on me l'a bien resservi (famille, filles car pas de statut forcément) :angry:
Je suis tranquille maintenant (des périodes parfois intenses, des fois calmes mais je compte progresser encore) mais ce genre de commentaire m'énerve toujours.

C'est l'une, mais pas la seule, des raisons du pourquoi j'ai un côté asocial (on voit l'homme comme un pilier encore, ça peut être considéré comme sexiste dans un monde que l'on veut plus équitable). Les gens parlent sans savoir... et je ne dis pas tout ici, mais le chômage n'est pas une partie de plaisir : on se retrouve effacé de la société, la sensation de ne servir à rien et la culpabilité d'être un parasite.

Si je n'avais pas trouvé dans ce que je recherchais, au bout de 5 pénibles années, on m'aurait encore ressorti ceci.
C'était mon objectif ou rien, et j'étais décidé.

Mais je reste humble, on ne sait jamais demain (je répète beaucoup ceci mais pour moi, c'est très important).
par godfreyho
ans
#226785
Tu cotises pour une assurance chômage, tu n'es en rien un parasite quand tu le touches faut arrêter et le travail ne définit pas la valeur d'une personne, j'ai connu beaucoup d'individus très compétents qui étaient des ordures finies, un exemple mon grand-père.

Ajouté 4 minutes 54 secondes après :
Le travail, c'était devenu l'enfer pour moi, alors j'aurais peut-être du faire comme mon frère tenir jusqu'à ce que ça casse et mourir... Mais au moins je n'aurais pas été un sale chômeur qui mérite pire que les flammes de l'enfer.
Si le statut est un critère pour rencontrer l'amour et bien effectivement je n'en veux pas, gardez vos vilaines frites. quelle société de m€rde...
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#226786
Je ne crois pas que beaucoup de filles de ma/ta generation voient l'homme comme un pilier. La grande majorité d'entre nous travaillent et (désolée de dire ça comme ça ) on a plus besoin de vous pour assurer notre subsistance, grand bien nous fasse! :joy: J'ai toujours dit a qui voulait l'entendre que je serais toujours autonome et que jamais je ne dépendrais d'un homme pour quoi que ce soit. Après y a toujours des vieux c*ns qui sont bloqués dans les années 50 et qui te sortiront des idioties, c'est sur.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#226787
Quand mon père mourut, on m'a ressorti "tu es l'homme de la maison maintenant"... ce fut ma cousine.
Je ne suis pas toujours d'accord avec ma mère, mais c'est bien elle la cheffe de la famille maintenant.

Ne te tracasse pas... C'est pour ceci que je reste très nuancé sur la réaction des gens.
Eeyore a écrit : 17 oct. 2019, 10:55 Je ne crois pas que beaucoup de filles de ma/ta generation voient l'homme comme un pilier. La grande majorité d'entre nous travaillent et (désolée de dire ça comme ça ) on a plus besoin de vous pour assurer notre subsistance, grand bien nous fasse! :joy: J'ai toujours dit a qui voulait l'entendre que je serais toujours autonome et que jamais je ne dépendrais d'un homme pour quoi que ce soit. Après y a toujours des vieux c*ns qui sont bloqués dans les années 50 et qui te sortiront des idioties, c'est sur.
Je ne juge plus les gens ou quand je le fais, quelqu'un s'assure pour me recadrer...
C'est la popote propre à ce couple mais juger un homme au foyer comme vivant au crochet de sa femme, c'est une remarque sexiste pour moi. L'inverse l'est également.

Un homme ou une femme au foyer à son rôle si celui-ci est assumé.
Ce qui est bien avec cette époque, même si tout n'est pas parfait, on peut choisir son modèle.

Moi, je suis plus équitable là-dessus bien que j'ai un grand besoin d'autonomie également.
par resO
Homme de 33 ans vierge
#226788
Pour autant eeyore tu te vois fréquenter un chômeur ou quelqu'un comme l'ex de ta cousine (tu l'aurais quitté plus tôt qu'elle si j'ai compris )?
L'homme qui bosse, c'est aussi ça qu'on entend par "pilier" justement mais pas seulement.

Et pour avoir connu la galère comme Snap question boulot, je me retrouve beaucoup dans ce qu'il dit (on doit avoir pas mal de points communs), je comprends qu'il préfère répondre en donnant sa profession, même quand il est recherche d'emploi. Moi je répondais me former dans tel domaine tout en faisant des petits boulots et ça allait. Parce que les discours culpabilisants sur les chômeurs ont la vie dure (entourage comme politiciens).
Les députés par contre qui touchent maintenant 1200 euros de dotation (pratiquement le SMIC ), ça ne choque personne? Sont-ils des parasites du coup ?
SnapBack et 1 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#226789
Je pourrais fréquenter un chômeur si j'ai la certitude qu'il cherche réellement a s'en sortir. Pour moi, l'ex de ma cousine, malgré toutes ses autres qualités, n'essayait pas tellement de trouver du boulot tant qu'elle était la pour subvenir à ses besoins. Mais autant dire qu'avec son seul salaire de caissière a Leclerc ils roulaient pas sur l'or...
Je ne vois pas bien en quoi c'est sexiste de dire qu'il vivait a ses crochets... C'est bien le cas, non? A la limite femme/homme au foyer se justifie quand tu as des enfants (ce fut leur cas au bout de plusieurs années) mais quand tu n'en as pas, je ne vois pas pourquoi l'un choisirait de ne pas chercher du boulot... C'est un peu facile non? Ça personnellement, je ne l'accepterais pas dans mon couple.
par Haze
Homme de 33 ans vierge
#226790
godfreyho a écrit : 17 oct. 2019, 10:47 Tu cotises pour une assurance chômage, tu n'es en rien un parasite quand tu le touches faut arrêter et le travail ne définit pas la valeur d'une personne, j'ai connu beaucoup d'individus très compétents qui étaient des ordures finies, un exemple mon grand-père.

Ajouté 4 minutes 54 secondes après :
Le travail, c'était devenu l'enfer pour moi, alors j'aurais peut-être du faire comme mon frère tenir jusqu'à ce que ça casse et mourir... Mais au moins je n'aurais pas été un sale chômeur qui mérite pire que les flammes de l'enfer.
Si le statut est un critère pour rencontrer l'amour et bien effectivement je n'en veux pas, gardez vos vilaines frites. quelle société de m€rde...
+1.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#226791
Eeyore a écrit : 17 oct. 2019, 11:39 Je pourrais fréquenter un chômeur si j'ai la certitude qu'il cherche réellement a s'en sortir. Pour moi, l'ex de ma cousine, malgré toutes ses autres qualités, n'essayait pas tellement de trouver du boulot tant qu'elle était la pour subvenir à ses besoins. Mais autant dire qu'avec son seul salaire de caissière a Leclerc ils roulaient pas sur l'or...
Je ne vois pas bien en quoi c'est sexiste de dire qu'il vivait a ses crochets... C'est bien le cas, non? A la limite femme/homme au foyer se justifie quand tu as des enfants (ce fut leur cas au bout de plusieurs années) mais quand tu n'en as pas, je ne vois pas pourquoi l'un choisirait de ne pas chercher du boulot... C'est un peu facile non? Ça personnellement, je ne l'accepterais pas dans mon couple.
Ça reste pour moi sexiste car, comme resO, on ne voit pas un homme s'occuper de travaux de maison (avec ou sans enfants d'ailleurs) quand la femme travaille (rôle vu comme féminin jusqu'à ce que ce rôle ne devienne progressivement désuet vu que les femmes ont une activité professionnelle en-dehors de leur maison - femme ou homme au foyer, c'est d'ailleurs un vrai travail pour moi et je respecte ça aussi).

L'émancipation, ça doit venir de soi-même avant tout et ce n'est pas que par le travail, du moins ça le devrait.

Justement, le chômage... ça pend à tout le monde. Personne n'a un totem d'immunité face à ça : tu n'as jamais la certitude de t'en sortir dans l'année à moins d'avoir un métier en forte demande (ce n'était pas mon cas mais c'était ce que je voulais faire : j'ai néanmoins été formé à des outils nouveaux car le métier évolue) mais il faut encore avoir la bonne formation et habiter au bon endroit (les déménagements et les déplacements professionnels longs aussi, ça tue les couples). Je reste très nuancé là-dessus, ce n'est pas blanc ou noir tellement les profils sont spécialisés de nos jours.

Si un couple résiste à ça ainsi qu'à d'autres aléas de la vie (maladies entre autres), il et elle sont faits pour rester ensemble.

Comme pour les sites de rencontres d'ailleurs, la sélection est parfois dure.
On ne te prend jamais par sympathie mais bien car tu es utile... Preuve encore que sans travail, tu ne sers à rien.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#226792
SnapBack a écrit : 17 oct. 2019, 12:00 Ça reste pour moi sexiste car, comme resO, on ne voit pas un homme s'occuper de travaux de maison (avec ou sans enfants d'ailleurs) quand la femme travaille (rôle vu comme féminin jusqu'à ce que ce rôle ne devienne progressivement désuet vu que les femmes ont une activité professionnelle en-dehors de leur maison - femme ou homme au foyer, c'est d'ailleurs un vrai travail pour moi et je respecte ça aussi).
Venant des autres je ne sais pas mais venant de moi ça ne peut être sexiste puisque je n'accepterais pas non plus la situation inverse (si j'étais un homme , donc). Après certains l'acceptent, d'autres pas, chacun sa vie. Dans le cas de ma cousine, ce n'était pas une situation d'homme au foyer assumée puisqu'il (disait) chercher du travail et que financièrement ils s'en sortaient a peine. Je ne vois pas pourquoi elle aurait dû accepter cette situation sans broncher (elle l'a fait pendant des années jusqu'à ce que ça pète et ce ne fut pas beau a voir...).
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 8