Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
par downup
Homme de 37 ans non vierge
#229110
Perso j'ai eu ma première fois avec une escorte.

J'étais dans une certaine dynamique, à essayer de prendre le taureau par les cornes et résoudre les différents problèmes qui faisaient que j'étais célibataire. Etant donné que j'étais souvent bloqué dans le fantasme, je me disais que vivre quelque chose de concret pourrait me faire avancer. Je le voyais vraiment comme un exercice.

J'ai du mal à jauger l'impacte que ça a eu, mais ça n'a clairement pas été si décisif que cela. Au fond l'aspect sexuel n'était pas ce qui me bloquait pour initier des relations (plutôt des pbs de sociabilité, confiance en moi et dans le fait que l'on pouvait s'intéresser à moi). Mais c'est vrai que cela a pu aider à encrer cette dynamique personnelle de progression, à marquer le coup. D'ailleurs c'est suite à cette expérience que je me suis inscrit sur le forum et que j'ai enclenché d'autres démarches.

Concernant l'aspect éthique, je n'étais déjà pas vraiment à l'aise avec ça quand je l'ai fait (il y a une 10ène d'années), mais si c'était à refaire maintenant, ça serait non (étant davantage sensibilisé aux problématiques féministes notamment)
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 25 ans vierge
#229113
Aurus a écrit :certaines personnalités connues ont raconté avoir eut leur première fois avec une prostitué. Comme par exemple récemment : https://www.nextplz.fr/people/158437-ga ... prostituee
Est-ce que vous considérez Gad Elmaleh comme un sous-homme ou quelqu'un de misérable pour autant ?
Je n'ai jamais dis qu'aller voir une prostituée faisait de quelqu'un un misérable. Cela relève de la vie privée et du choix personnel de chacun, que l'on soit célèbre ou pas (Et accessoirement, je m'en bats un peu les c***** que Gad Elmaleh l'ait fait avec une prostituée. C'est son problème après tout). Je disais juste que de mon point de vue personnel, je n'irais pas voir une prostituée pour les raisons que j'ai cité plus haut.

Oui, c'est sûr qu'une escort va pas se moquer de nous. Après tout, elle en a vu passer tant d'autres. Mais ce que je voulais dire, c'est que si en plus, on veut connaitre les sensations d'un baiser on ne pourra pas, puisque les prostituées n'embrassent pas. Et là, sur le coup on va paraître ridicule. La moyenne d'âge du 1er baiser c'est 13-14 ans non ? Eh bien quand à 25 ans, tu n'as jamais embrassé personne (et j'en fais partie), et bien tu passes clairement pour un alien. Si les escorts n'embrassent pas, je pense que c'est surtout dû à la symbolique du geste.
downup a écrit : J'ai du mal à jauger l'impacte que ça a eu, mais ça n'a clairement pas été si décisif que cela.
Ah ben puisque tu le dis, raison de plus d'éviter d'aller voir une prostituée. De toutes façons, entre le faire avec une prostituée ou le faire avec sa chère et tendre c'est pas pareil.
par x00
Homme de 31 ans non vierge
#229116
downup a écrit : 27 déc. 2019, 18:55 Perso j'ai eu ma première fois avec une escorte.

J'étais dans une certaine dynamique, à essayer de prendre le taureau par les cornes et résoudre les différents problèmes qui faisaient que j'étais célibataire. Etant donné que j'étais souvent bloqué dans le fantasme, je me disais que vivre quelque chose de concret pourrait me faire avancer. Je le voyais vraiment comme un exercice.

J'ai du mal à jauger l'impacte que ça a eu, mais ça n'a clairement pas été si décisif que cela. Au fond l'aspect sexuel n'était pas ce qui me bloquait pour initier des relations (plutôt des pbs de sociabilité, confiance en moi et dans le fait que l'on pouvait s'intéresser à moi). Mais c'est vrai que cela a pu aider à encrer cette dynamique personnelle de progression, à marquer le coup. D'ailleurs c'est suite à cette expérience que je me suis inscrit sur le forum et que j'ai enclenché d'autres démarches.

Concernant l'aspect éthique, je n'étais déjà pas vraiment à l'aise avec ça quand je l'ai fait (il y a une 10ène d'années), mais si c'était à refaire maintenant, ça serait non (étant davantage sensibilisé aux problématiques féministes notamment)
C'est intéressant d'avoir un témoignage avec du recul.

Tu as eu des copines après ça ?
par mike62
Homme de 35 ans non vierge
#229138
Par contre petite rectification : il y a des escorts qui embrassent et c'est vrai que la plupart ne le font pas parce que ça fait trop penser aux relations amoureuses, et que clairement dans ce contexte précis, ce n'est pas du tout à l'ordre du jour pour la majorité d'entres elles, et elles ne veulent en aucun cas assimiler leur activité à une quelconque relation dans leur esprit.

C'est vrai que lorsqu'on recours à une escort, et qu'on a jamais eu de relations avant on se retrouve dans une situation disons "bancale" puisque on n'est plus vierge mais en même temps on n'a jamais embrassé une fille, donc c'est particulier c'est sur.

après honte ou pas honte... chacun voit midi à sa porte. Certaines personnes refusent catégoriquement d'envisager ce genre de choses et pour d'autres ça peut poser question, mais c'est compréhensible.

Par ailleurs, la première fois, avec une escort ou non, n'est jamais ultra exceptionnelle, parce qu'on est stressé, etc...

En fait Aurus, mais dis moi si je me trompe, tu souhaite le faire parce que tu pense que ce va t'apporter quelque chose mais surtout au plan psychologique et pas vraiment "physiquement" on va dire. Donc le plaisir n 'est pas l'aspect le plus essentiel de ton questionnement quant à savoir si tu dois ou non faire appel à une "fille de joie" (expression un peu désuète je l'avoue :smile: )

Il est possible que ça t'apporte un mieux être, mais il faut alors que tu le fasse avec quelqu'un qui soit à l'écoute, d'ailleurs que ça soit avec une escort ou non. Le truc avec une relation tarrifée, c'est que la personne peut prendre les choses en main (si je peux m'exprimer ainsi) et que donc même si tu n'a pas d'expériences, c'est elle qui peut tout à fait "guider" les choses et donc enlever une pression supplémentaire à celui qui doute un peu.

Après je ne fais pas l'apologie de ce genre de choses (loin de là) mais c'est à toi de voir, car malgré tout, la décision te reviens au bout du compte
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#229142
Aurus a écrit :Bonjour,

Ma question s'adresse particulièrement aux hommes, même si ce genre de service existe également pour les femmes.

Avez-vous fait appel (ou envisagé de le faire) à une escort girl pour en finir avec le fait d'être VT ?

Si oui, cela vous a-t'il aidé à dépasser votre blocage vis avis du sexe opposé et/ou donné plus confiance en vous ?
Comme dit Tyrus :
Tyrus a écrit :Il me semble que ce sujet a été abordé à de nombreuses reprises dans notre section, avec plusieurs témoignages.
N'hésite pas à y faire un tour.
Mais je vais tout de même répondre, faisant partie de ceux qui sont passés par là. Personnellement, j'en suis arrivé là à 30 ans, ne voyant guère d'autres options tout en étant conscient de me trouver dans une zone éthique plus ou moins grise.

Le contexte (lieu, ambiance), n'était guère sordide comme il aurait pu l'être, et ma conscience qui est pourtant du genre ch*ante ne m'a jamais rien reproché sur ce coup-là.

Concrètement, j'ai obtenu un peu d'expérience pratique, pu constater comment mon corps réagissait (et ainsi me débarrasser de certains a priori, notamment les idioties qu'on peut gober sur les performances qu'on est censé avoir), et obtenu un petit allègement du fardeau mental (cap franchi égale une étape atteinte, donc enfin une avancée).

Après, ça ne comble en aucune façon le vide affectif, et ça ne m'a pas transformé en as de la séduction. Je n'en conserve pas un mauvais souvenir, mais ma seule autre expérience en la matière, elle non tarifiée, constitue indéniablement une mémoire plus satisfaisante.

Ceci étant dit, le résultat varie du tout au tout en fonction des individus, suivant tous les récits sur lesquels j'ai pu tomber au fil du temps : pour certains, ce passage unique a suffi pour tout débloquer et ils ont pu ensuite bénéficier d'une vie amoureuse " normale ". A l'autre bout du spectre, pour d'autres cela a été un désastre. Et entre les deux évidemment, tous les cas avec du bon et du moins bon.
par Aurus
Homme de 31 ans non vierge
#229168
@mike62 : Le faire avec une escort ne m’apporterait en soit rien de miraculeux. Juste m'enlever l'étiquette de "puceau" qui est vraiment dure à porter à la longue. Et également passer une sorte de cap comme le décrit Lereveur.

@Lereveur : Merci pour ton témoignage.
J'ai fais une demande d'accès à la section "Forum hommes" mais je n'ai pas reçu de réponse pour l'instant.
Y'a t'il des conditions particulières à respecter ?
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#229367
Il est assez édifiant de constater qu'il n'y a que des hommes qui ont répondu à ce sujet : évidemment, dans la société dans laquelle nous vivons, il n'y a que les hommes pour qui il semble normal ou naturel de penser à payer un service sexuel quand on n'a pas accès au sexe.
Pourtant, des femmes vierges tardives, il y en a des tas. Pas une seule sur ce forum n'est jamais venue nous expliquer qu'elle envisageait d'avoir recours à un escort, ou qu'elle avait passé le cap.
Cette réalité me frappe à chaque fois : on nous fait grandir dans un monde où il est naturel pour les hommes de payer pour du sexe. Et quand on lit ce sujet, à part quelques uns qui évoquent des convictions féministes, il faut quand même bien admettre qu'il n'y a strictement aucun recul qui soit pris sur cette question, aucun questionnement quant au fait que la majorité des personnes prostituées sont des femmes, et que l'immense majorité des clients de la prostitution (féminine comme masculine) sont des hommes.

Je vais vous dire pourquoi cette absence de réflexion me choque : parce qu'elle participe d'un tout, en réalité, quant aux relations entre les hommes et les femmes. Peut-être que justement, le fait d'être VT pourrait et même devrait pousser à réfléchir à ce qui fait que nous sommes éduqués si différemment, vous les hommes et nous les femmes, et pourquoi il vous semble si naturel d'envisager d'aller voir une escort quand vous n'arrivez pas à avoir de relations sexuelles.

La misère sexuelle n'est pas un argument suffisant, et je vous renvoie à ce lien pour y réfléchir : https://www.lemonde.fr/m-perso/article/ ... 97916.html
Ce n'est pas d'un manque de sexualité dont les gens souffrent sur ce forum — la preuve, ceux qui ont eu recours à des escorts ne sont pas devenus du jour au lendemain des tombeurs qui n'ont plus aucun problème avec la gent féminine. Faire l'amour avec une femme qui n'en a pas envie (car croyez-moi, si elle en avait envie, elle ne vous demanderait pas d'argent), cela ne règle rien des difficultés liées à la VT. S'il s'agit d'acquérir de "l'expérience", alors là encore vous avez tout faux : il n'y a rien qui soit systématique dans le sexe, et ce que vous ferez avec une escort, vous ne le ferez pas forcément avec une femme que vous rencontrerez et qui aura envie de vous. Des mecs qui ont couché avec des centaines de femmes ne savent toujours pas localiser un clitoris : l'expérience, on s'en tape, mais alors complètement.

@Aurus, tu as visiblement très envie de passer le cap avec une prostituée, mais je te demanderai à l'avenir de ne pas parler à la place des personnes qui pratiquent la prostitution. Quand tu estimes qu'une femme qui te demande 150€ de l'heure "est loin de vivre dans la misère" et que donc tu estimes que ce travail est un choix qu'elle a fait sans y être forcée, tu ne pourrais pas avoir davantage tort.
Tu ne sais strictement rien des femmes que tu vas rencontrer. Rien du tout. On peut avoir retiré son passeport à une escort et lui faire faire des passes à 200€ de l'heure.
Il n'y a strictement rien qui vous permette de savoir si une femme le fait de son plein gré ou non. Au-delà de cette question-là, il reste la question des motivations, qui sont parfois profondes et difficiles. Il n'est pas très étonnant que la majorité des femmes prostituées aient été des victimes de viols ou d'agressions sexuelles.

Je défendrai toujours la cause des personnes prostituées, qui doivent pouvoir exercer dignement et en toute sécurité.
Mais jamais je ne pourrai être du côté des clients de la prostitution, qui se moquent de savoir pourquoi la personne en face d'eux fait ce métier-là, pourquoi elle en est arrivée à cette situation.

Pour être tout à fait honnête, et parce que je n'ai rien à perdre à le dire ici, complètement obsédée par l'idée d'être un objet de désir, complètement obsédée aussi par les stéréotypes avec lesquels j'ai grandi (un homme paye pour du sexe, une femme fait payer pour du sexe), j'ai moi aussi pratiqué la prostitution. Pas très souvent et pas très longtemps.
Tu vois, Aurus, je l'ai fait de mon plein gré. Je demandais assez cher et personne ne me contraignait. J'étais simplement cette fille que je croyais être repoussante, grisée par la possibilité qu'on me paye pour coucher avec moi ; cette fille violée et agressée sexuellement plusieurs fois, qui savait bien qu'en tapinant au bar d'un grand hôtel parisien, j'allais finir avec une grosse liasse de billets et une estime de moi-même encore plus basse.
Je n'ai pas été traumatisée par cette expérience — mais je sais ce que ça recouvre. Je sais qui sont les gens qui participent à ce commerce. Je vous souhaite de ne pas en être.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#229369
Lux a écrit :Pourtant, des femmes vierges tardives, il y en a des tas. Pas une seule sur ce forum n'est jamais venue nous expliquer qu'elle envisageait d'avoir recours à un escort, ou qu'elle avait passé le cap.
Je trouve ce passage un peu maladroit... car étant dans la modération, on est attentif à ce que le forum ne soit pas qu’une plate-forme où les hommes ne cherchent que de la chaire fraiche. Des affinités existent et existeront toujours cependant mais ça reste un endroit d’échanges avant tout.

L'article que tu postes me parait cohérent pour sa vocation féministe où certains mecs mettent les femmes comme boucs émissaires de leurs malheurs (ce qui est idiot) mais rate, à mon avis, totalement son sujet sur la misère sexuelle des hommes (je ne suis pas satisfait de ma vie sexuelle mais je vis avec... il est tentant d’aller voir une madame qui fait de l’escort malgré des principes que l’on souhaite tenaces), la chroniqueuse n’est pas pertinente pour parler d’un ressenti que certains hommes éprouvent.

On ridiculise souvent l’expression « mec en chien » d’ailleurs pour un mec en galère sexuelle et affective.

Je suis conscient que mon célibat est en partie de ma faute car j’ai des tendances asociales mais sur les SDR par exemple, je ne suis pas un premier choix... et le marché de la séduction est un endroit dur, sans pitié qui font que l’on ne peut pas reprocher à des hommes d’être tristes car délaissés par certains standards. Le piège est de transposer sa frustration sur les femmes qui ne font que profiter, elle aussi, d’un marché de la séduction.

Un marché n’a pas vocation de faire dans l’égalité mais plutôt dans la performance : tant que des hommes seront prêts à payer pour baiser, les escorts pratiqueront. Et ça vaut pour les sites de rencontres aussi car la demande reste déséquilibrée.