Référencement des sites Internet sérieux, susceptible de vous aider dans vos démarches.
par Zango
ans
#199971
Je me permets de partager cette vidéo youtube, qui parle d'un bouquin d'une psychologue qui s'intitule "Trop intelligent pour être heureux".
Je ne sais pas si il y a déjà eu un topic sur ce sujet, si c'est le cas, désolé par avance.

J'avoue ne pas avoir lu le livre, mais je pense qu'il est assez sérieux.
Sans avoir l'impression d'être surdoué ou quelque chose comme ça, je me reconnais pas mal dans ce qui est dit à première vu. A savoir, avoir une vision différente des choses de pas mal de monde. Une sensibilité exacerbée, l'impression de ne pas arriver à trouver sa place dans la société. Le fait de toujours cogiter, de ne jamais être satisfait et de vouloir toujours faire les choses parfaitement.

Si jamais cela intéresse du monde, ou peut-être que d'autres personnes se reconnaitrons aussi la dedans.

VACN aime ça
par Zango
ans
#200099
Coelio a écrit :Tu peux aller lire le bouquin, il est intéressant et se lit bien.
Après je ne suis pas un spécialiste du domaine, loin de là :) .
Bonjour, merci pour le conseil.
Avatar de l’utilisateur
par impala
Femme de 36 ans non vierge
#200120
Bizarrement, je n'ai pas été surprise en voyant ce sujet ouvert par toi, Zango, car j'ai eu l'impression que tu pouvais correspondre à ce profil dès ta présentation :wink: . Mais je ne suis pas non plus spécialiste, d'autant que les choses sont souvent complexes à démêler dans ce domaine. J'essaierai de regarder la vidéo un peu plus tard (pas trop le temps là), mais merci de l'avoir postée.
J'ai lu ce bouquin il y a quelques années ; à vrai dire, il me semble en avoir eu une impression mitigée (désolée, mon souvenir est un peu lointain et flou). Certes il est facile et rapide à lire et on s'y retrouve beaucoup, mais je me suis demandé à quel point ce livre utilisait l'effet Barnum, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas beaucoup de pistes d'aide et il n'est pas spécialement agréable à lire (style assez pauvre et ambiance assez négative) ; je ne suis d'ailleurs pas vraiment d'accord avec son titre.

Il y a eu un topic assez récent sur la douance, mais dans la taverne des habitués (les habitués sont les membres ayant 2 mois d'ancienneté et ayant posté au moins 100 messages). Mais tu peux faire une recherche sur le forum avec le terme "surdoué" ; cela t'apportera d'autres résultats.
Yellenah aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Yellenah
Femme de 31 ans non vierge
#200123
impala a écrit :Bizarrement, je n'ai pas été surprise en voyant ce sujet ouvert par toi, Zango, car j'ai eu l'impression que tu pouvais correspondre à ce profil dès ta présentation :wink: .
+1, mais j'ai pas osé intervenir ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
par Sacha
Homme de 32 ans vierge
#200146
Salut à tous
@Zango
J'avais commencé ce livre il y a 7 ans de cela sans l'avoir terminé, j'en ai plus que de vagues souvenir. J'avoue que cela avait pas mal flatté mon ego de me reconnaître dans ce profil du "surdoué" même si je pense que de nombreux anxieux ou hypersensibles peuvent s'y reconnaître.
D'ailleurs il me semble que plus personne de sérieux ne parle encore de surdoué mais plutôt d'haut potentiel intellectuel (HPI) ou Haut quotient intellectuel (HQI) voir de "zebres" pour ce qui est des personnes qui se reconnaissent dans la description qu'en fait Jeanne Siaud Facchin.
Ce qui ne m'avait pas plus, c'était le clivage introduit entre surdoué et "normo pensants" (= les non surdoué; oui je sais j'aurais pu dire "moldu" que ca aurait été moins péjoratif ...) ou en gros les premiers seraient naturellement bon mais naïf et les second insensibles et obtus.
Je ne suis pas sur qu'on puisse considérer qu'Einstein, Mozart ou Michel Ange pensaient ou voyaient le monde de la même façon. Pas plus que monsieur tout le monde. Ni même que Wernher Von Braun était un grand humaniste ...
Du coup j'y avais pas trouvé mon compte parce que j'avais du mal à faire la part des choses entre être surdoué ou se reconnaître dans la description des maux dont ils souffrent comme la dépression, l'anxiété, ruminations etc qui restent universels.
Merci le partage.
impala a écrit : Il y a eu un topic assez récent sur la douance, mais dans la taverne des habitués (les habitués sont les membres ayant 2 mois d'ancienneté et ayant posté au moins 100 messages).
Parceque ya une taverne clandestine sur le forum ? Je savais pô ! :open_mouth:
Alex93 aime ça
par Zango
ans
#200259
impala a écrit :J'ai lu ce bouquin il y a quelques années ; à vrai dire, il me semble en avoir eu une impression mitigée (désolée, mon souvenir est un peu lointain et flou). Certes il est facile et rapide à lire et on s'y retrouve beaucoup, mais je me suis demandé à quel point ce livre utilisait l'effet Barnum, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas beaucoup de pistes d'aide et il n'est pas spécialement agréable à lire (style assez pauvre et ambiance assez négative) ; je ne suis d'ailleurs pas vraiment d'accord avec son titre.
Merci de ton avis.
Bon, je verrais par moi même alors.
Après il y a d'autres livres sur le sujet, mais pareil, je ne sais pas trop ce que ça vaut.
Sacha a écrit :J'avais commencé ce livre il y a 7 ans de cela sans l'avoir terminé, j'en ai plus que de vagues souvenir. J'avoue que cela avait pas mal flatté mon ego de me reconnaître dans ce profil du "surdoué" même si je pense que de nombreux anxieux ou hypersensibles peuvent s'y reconnaître.
Après moi, ça ne se résume pas seulement à de l'anxiété ou à une hypersensibilité, ça va plus loin que ça.
Pour le moment, je ne me suis pas renseigné plus que ça non plus.
De toute façon le diagnostic si on peut dire de "surdoué" à proprement parler, ne peut être posé que par un psychologue si j'ai bien compris.
Sacha a écrit :Du coup j'y avais pas trouvé mon compte
Merci de ton avis également.
Avatar de l’utilisateur
par Alex93
Homme de 34 ans non vierge
#200364
Vraiment ? J'entends ça de plus en plus souvent et je ne comprends pas....
En quoi être intelligent empêche d'acceder au bonheur ?
Et du coup, que penser du bonheur ? Qu'il est le propre du candide ? Du faible d'esprit ? D'ou vient cette idée ?
Sans vouloir vexer qui que ce soit.
Avatar de l’utilisateur
par Sacha
Homme de 32 ans vierge
#200378
Alex93 a écrit :Vraiment ? J'entends ça de plus en plus souvent et je ne comprends pas....
Faut pas chercher trop loin je pense. A l'ère du marketing si tu veux pecho ton public il te faut un titre qui claque. Ici la "cible" est facilement touchée.
Alex93 a écrit :En quoi être intelligent empêche d'acceder au bonheur ?
Cette question pourrait faire l'objet de plusieurs ouvrages ... d'autant qu'il faudrait definir ce qu'est vraiment l'intelligence (et aussi le bonheur). Ici je crois qu'on parle des 2% d'individus qui obtiennent les meilleurs resultats aux tests QI et qui ont une "mentalité" particulière. Notamment le fait d'intellectualiser tout ce qui se passent dans leurs vie et plus encore. Je crois que c'est déjà une source de pas mal de tourment si en plus tu te sent isolé et n'a personne avec qui échanger de manière plus naturelle tu peu en éprouver une certaine amertume.
Alex93 a écrit :Et du coup, que penser du bonheur ? Qu'il est le propre du candide ? Du faible d'esprit ? D'ou vient cette idée ?
Ca c'est un sophisme très répandu. Cette idée ne date pas de ce bouquin il me semble. L'idiot du village c'est le candide qui se fait toujours avoir par les autres. Par extension on associe son optimisme à sa bétise. Inversement on peut être tenté d'associer l'intelligence ou le talent au malheur. La culture regorge d'histoires de génies s’étant suicidé ou se sentant incompris. On parle beaucoup moins des gens ordinaires sans forcement de talents ou d'atouts donnant droit à la célébrité mais qui souffrent tout autan en silence.
S'il y a bien une chose qui est universelle c'est bien notre capacité a souffrir. Je ne pense pas qu'il faille comprendre ici que c'est l'Intelligence en général qui prive de bonheur (inversement que la betise est source de bonheur) mais plutot comment dans certains cas l'intelligence peut etre vécue comme un handicap.
Alex93 a écrit :Sans vouloir vexer qui que ce soit.
Je ne suis pas assez intelligent pour que tu puisse me vexer ! :laughing:
Alex93 aime ça
par katy81
ans
#201002
En lisant un blog je tombe sur la personnalité du zèbre que je ne connaissais pas du tout (existe depuis l'an 2000 pourtant).. et traduction ça veut dire personnalité à Haut Potentiel
en farfouillant :http://www.douance.be/douance-ahp-caracteristiques.htm

et c'est vrai que finalement ça pourrait peut être mettre sur la piste certaines personnes du forum. Maintenant c'est toujours délicat de se diagnostiquer seul.
Vis à vis du bonheur de ce que j'ai pu lire en témoignage c'est surtout le fait qu'une personnalité HP ne grandit pas avec cette notion, qu'elle est mal connue et que les parents ne s'en rendent pas compte. Que l'on se sentirai presque incompris pratiquement par tout le monde et perpétuellement, un peu comme un extra terrestre, et que l'on renoncerait à sa véritable façon de penser pour être dans la "norme".

A ne pas confondre avec le surdoué ou le haut QI