Référencement des sites Internet sérieux, susceptible de vous aider dans vos démarches.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#220835
Wikipédia cite que le mot « masculinisme » est employé et revendiqué par plusieurs personnes.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Masculi ... ndications

Je ne serais d’accord que sur une chose : on est beaucoup plus dur avec les garçons sur certaines choses. Je ne dis pas que les femmes ont facile : des rôles sont encore pré-définis et les hommes n’ayant pas atteint une attente due à leur genre sont confrontés à un jugement particulièrement dur (mon expérience personnelle quand j’étais au chômage et que c’était ma mère qui m’encourageait... je ne vous dis pas le savon que mon oncle m’a passé et encore maintenant, je ne lui pardonne pas de s’être fait passer pour un daron).
Avatar de l’utilisateur
par glaraque
Homme de 31 ans non vierge
#220866
féministe vient de féminin ou femme ?
mon préliminaire à l'exposition de mes idées sur les enjeux masculins

selon wikipedia, si l'on cherche le mot féministe, le penchant masculin du mot féministe serait : hoministe (déjà, que ce mot n'est pas dans le dictionnaire, cela en dit long)
Dans larousse.fr les mots se rapprochant le plus de hoministe sont :
hominien : (adj.)
Relatif aux ancêtres fossiles de l'homme.
(nom)
Primate non arboricole, à attitude bipède, dépourvu de queue et de callosités fessières, à pilosité réduite, tel que les australopithèques et les hommes fossiles et actuels.
hominisation:
Ensemble des changements anatomiques, physiologiques, écologiques et psychologiques à l'issue desquels certains mammifères primates ont acquis les caractères qui définissent l'homme. (Les processus d'hominisation semblent s'être principalement déroulés en Afrique orientale et en Asie.)
hominoïde:
Primate supérieur dépourvu de queue, tel que les gibbons, l'orang-outan, le gorille, le chimpanzé, ainsi que l'homme actuel et ses ancêtres fossiles les plus proches.
et finalement le mot homicide :joy: :joy: :joy:

donc
la langue française (sexiste j'en conviens) comportant certains défauts, a contribué à diminuer les femmes, en les regroupant sous le mot homme par exemple, ou encore avec la règle grammaticale "le masculin l'emporte". par contre, cela a aussi des effets négatifs chez le mâle, où l'ont efface la définition même du mot homme, où il en devient plus compliquer de parler des mâles spécifiquement contrairement aux mots reliés à la femme
si l'ont dit : "ils mangent des carottes", il n'y a aucun moyen de savoir avec certitude, si l'on parle d'un groupe de mâle ou d'un groupe d'humain, contrairement à si l'on dit "elle mangent des carottes". au même titre que cette règle, avec l'utilisation du mot homme (les droits de l'homme), nous ignorons s'il s'agit des mâles ou des humains contrairement à olympes de gouge avec son droits des femmes. l'homme devient donc effacer (n'est-ce pas son rôle toute façon, ramener l'argent, travailler et fermer sa gueule (un jour j'aurai le courage et la santé au niveau de mes doigts pour vous expliquer que l'homme n'a pas le droit d'avoir un opinion au sein du couple, pour des raisons d'anatomie)(je ferai même un post pour démontrer L'OMNIPRÉSENCE du travail que la femme RÉCLAME au mâle, sans pour autant le payer).

donc je me refuse au mot hoministe, pour des raisons pratique (il n'existe pas), et parce qu'il tend à effacer l'homme de l'hominisme, en pouvant y inclure la femme et même certains primates

de plus, selon l'orthographe du mot féminisme, on y retrouve qu'un seul "m" après "fé", ce qui ramène beaucoup plus au concept de féMinin que feMMe qui comporte 2 fois la lettre m. Alors, le penchant mâle de féminin est masculin, il serait donc logique, selon le mot féministe, de regrouper les enjeux relier aux mâles sous le terme de masculin.

selon le dictionnaire larousse, masculinisme :
État d'un sujet féminin qui présente quelques-uns des caractères sexuels secondaires de l'homme.
cela en dit long quand à l'évolution des enjeux liés à la masculinité

mais certains, me répondront, exactement ça :
Eeyore a écrit :Car si ils luttent pour l'égalité, pour moi il sont féministes
il faudrait donc d'abord s'entendre sur la définition du mot féminisme.
alors que tu soutiens qu'il s'agit d'un combat pour l'égalité des sexes, pourquoi n'est-ce pas le sexisme alors ? ou le genrisme ?
d'abord isme=idéologie
idéologie=propagande
une des propagande du féminisme (comme les testicules sur la table) est de faire croire que le féminisme se bat pour l'égalité des sexes, comme beaucoup de femmes et d'hommes ont fini par croire...alors que non, le féminisme, est le combat des femmes pour défendre des enjeux qu'elles jugent pertinents pour elle-même
au même titre que le masculinisme renvoi au combat des hommes qui défendons des enjeux masculins.

comme le dit snapback, un homme ne peut être féministe, verrais-tu un groupe d'homme se réunir et créer une organisation féministe ? cela est complètement illégitime. au même titre, le mouvement féministe est complètement illégitime quant aux enjeux relié à la masculinité.
un homme peut appuyer les femmes dans leur combat diront les féministes, s'il se contente d'un rôle passif. et pourtant devrait-il être passif dans ce qu'on appelle "l'égalité des sexes" ? N'ai-je pas dit plus haut que les femmes demandaient à l'homme de travailler et de fermer sa gueule ? étrangement (ou pas?) ce pattern se répète à travers le mouvement féministe, se cachant derrière des excuses rationalisées et théorique tel que si l'on permet à l'homme de jouer un rôle, il prendra toute la place, comme l'histoire (ou ce forum) le démontre. il devient donc important pour l'homme de se définir et de prendre position dans ce combat que mène les femmes "pour l'égalité des sexes" de façon complètement autonome

le lien de snapback, présente les enjeux reliés à la masculinité superficiellement, mais néanmoins, il s'agit d'une introduction pas si négative aux enjeux reliés à la masculinité...mais je dois arrêter d'écrire, car mon doigt me fait mal et parce que j'ai peur du rejet suite à l'exposition de mes idées. je tenterai d'être capable de l'assumer et transformer cette théorie en concept pratique, concret et réel
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#220867
glaraque a écrit :selon l'orthographe du mot féminisme, on y retrouve qu'un seul "m" après "fé", ce qui ramène beaucoup plus au concept de féMinin que feMMe qui comporte 2 fois la lettre m
Hola ! Ça, c'est ultra-fumeux :joy:

Ajouté 10 minutes 11 secondes après :
Eeyore a écrit :si ils luttent pour l'égalité, pour moi il sont féministes
Qu'est-ce qui est le plus important : l'étiquette ou les idées ?

On peut imposer aux autres les étiquettes qu'on veut en fonction de leurs idées. Je pourrais dire "s'ils luttent pour l'égalité, pour moi ils sont pastafariens". Au bout du compte, ça ne changerait rien à ce qu'ils veulent, ce en quoi ils croient, ou ce qu'ils font pour améliorer les choses.
Avatar de l’utilisateur
par glaraque
Homme de 31 ans non vierge
#220870
VACN a écrit :
glaraque a écrit :selon l'orthographe du mot féminisme, on y retrouve qu'un seul "m" après "fé", ce qui ramène beaucoup plus au concept de féMinin que feMMe qui comporte 2 fois la lettre m
Hola ! Ça, c'est ultra-fumeux :joy:
Tu as raison, c'est mal expliqué. Le mot masculiniste faisait peur, donc je tentais de prouver sa légitimité. Donc féminin -> masculin femme-> homme donc féministe -> masculiniste et non pas hoministe , terme utilisé dans l'article wikipedia sur le féministe
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#220878
glaraque a écrit : 11 juin 2019, 16:11 l'homme devient donc effacer (n'est-ce pas son rôle toute façon, ramener l'argent, travailler et fermer sa gueule (un jour j'aurai le courage et la santé au niveau de mes doigts pour vous expliquer que l'homme n'a pas le droit d'avoir un opinion au sein du couple, pour des raisons d'anatomie)(je ferai même un post pour démontrer L'OMNIPRÉSENCE du travail que la femme RÉCLAME au mâle, sans pour autant le payer).
Hé bé. Tiens j'ai jamais pensé à demander à ma mère de réclamer un salaire à mon père pour tout ce qu'elle fait à la maison, vu qu'il n'a JAMAIS touché un aspirateur, un fer à repasser, un lave linge ni une cuisinière de sa VIE. Et vu qu'elle travaillait (ils sont tous les deux à la retraite maintenant) ça lui aurait fait un sacré pécule. Il est peut être encore temps. Merci pour l'idée!
SnapBack aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#220881
glaraque a écrit :Comme le dit snapback, un homme ne peut être féministe, verrais-tu un groupe d'homme se réunir et créer une organisation féministe ? cela est complètement illégitime. au même titre, le mouvement féministe est complètement illégitime quant aux enjeux relié à la masculinité. Un homme peut appuyer les femmes dans leur combat diront les féministes, s'il se contente d'un rôle passif. et pourtant devrait-il être passif dans ce qu'on appelle "l'égalité des sexes" ?
Tu peux demander à Lux ou même à Eeyore, nos deux dames de choc, je n'ai jamais cherché à jouer l'homme féministe mais ça ne m'empêche pas d'approuver certaines idées. Mais c'est comme dans tout, les communistes et les socialistes forment une même famille politique de base : tu trouveras des féministes de différents degrés.

On distingue les censées des radicales et des extrémistes (comme celle-ci qui pensait, sur Tinder, que les hommes portant la moustache sont des machos...).
Je ne parle pas à ces femmes-là tout comme leurs pendants masculins.

glaraque a écrit :L'homme n'a pas le droit d'avoir un opinion au sein du couple, pour des raisons d'anatomie.
Du genre ?
On n'irait pas jusqu'à tarter son compagnon ou sa compagne en cas de désaccord.

Exprimer son opinion, ce n'est pas être agressif. Bien au contraire.

glaraque a écrit :Le lien de Snapback, présente les enjeux reliés à la masculinité superficiellement, mais néanmoins, il s'agit d'une introduction pas si négative aux enjeux reliés à la masculinité...mais je dois arrêter d'écrire, car mon doigt me fait mal et parce que j'ai peur du rejet suite à l'exposition de mes idées. Je tenterai d'être capable de l'assumer et transformer cette théorie en concept pratique, concret et réel
Les féministes ne comprennent pas bien certaines choses comme le nombre de SDF ou les suicides plus élevés chez les hommes (il y a un début quand on se renseigne bien, on subit aussi une sorte de pression due à notre genre)... mais inversement, les femmes sont plus élevées dans les agressions sexuelles par exemple et c'est mal compris chez les hommes. Jouer aux plus malheureux et aux plus malheureuses n'est pas quelque chose de constructif si on veut émettre des passerelles entre les deux sexes.

C'est mon optique à moi : je n'aime pas être cantonné à un titre car je n'ai jamais aimé les groupes (on me l'a toujours bien rendu).
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#220891
SnapBack a écrit : 11 juin 2019, 20:10 Tu peux demander à Lux ou même à Eeyore, nos deux dames de choc, je n'ai jamais cherché à jouer l'homme féministe mais ça ne m'empêche pas d'approuver certaines idées. Mais c'est comme dans tout, les communistes et les socialistes forment une même famille politique de base : tu trouveras des féministes de différents degrés..
Merci pour le surnom :smiley: . Pour info à titre personnel je considère que les hommes peuvent tout à fait être féministes. Comme je l'ai déjà dit, le féminisme pour moi se résume à lutter pour l'égalité des sexes donc je ne vois par pourquoi on devrait vous exclure. Féministe moi même, je dénonce également les cas d'injustices flagrantes dont les hommes sont victimes (viols, violence mentale ou physique, paternité imposée...). N'allez pas croire que je ne vous aime pas, amis poilus. :joy:
glaraque a écrit :L'homme n'a pas le droit d'avoir un opinion au sein du couple, pour des raisons d'anatomie.
Je comprends pas le sens de cette phrase, désolée. Que vient faire l'anatomie dans une histoire d'opinions?
SnapBack, Pasta aime ça
Avatar de l’utilisateur
par ludoch
Homme de 26 ans vierge
#220902
Eeyore a écrit : amis poilus. :joy:
Tu vois même toi tu as une vision stéréotypée des choses. :wink:
Les hommes doivent être poilus et les femmes doivent avoir peu de poils.
VACN aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#220903
C'est la fameuse testostérone qui fait que nos poils se remarquent. Les femmes, à la différence des hommes, elles sont un léger duvet tout partout répartie sur le corps, mesdames vous êtes aussi poilu que nous, mais vu que vous n'avez pas la testostérone, vos poils sont tout petit petit, tout mignon, un duvet pas très visible, sauf sur certaines parties du corps.

Et la pilosité est toute relative chez les hommes. Certain d'entre nous, sommes plus poilu que d'autres, hélas.