La relation s'est bien passée ?
Par Zanz

Homme de 27 ans non vierge
#207222
Merci beaucoup pour vos messages Lipo et Vanille

@Lipo peut être que ce n’est pas très clair dans mon message mais j’ai clairement compris que mon amie n’était pas ou peut être plus intéressée par une relation amoureuse (je l’avais déjà compris par son attitude quand on c’était vu quelques jours avant son message). Mon seul but avec elle est de préserver au mieux notre amitié. Je ne suis pas très sûr de mes sentiments vis-à-vis de ma copine mais je pense que ça se clarifiera avec le temps ; ce qui m’embête surtout c’est que j’ai l’impression qu’elle est pour l’instant plus attachée à moi que moi à elle.

@Fred : Je vais essayer de continuer mon explication plus sur comment s’est déroulé notre rencontre et rapprochement
-Pour le premier rendez-vous on a surtout discuté de nous, nos pays respectifs et nos impressions de l’Allemagne (on est tous les deux pas Allemands) nos goûts et loisirs. Je lui ai aussi donné quelques conseils de choses à faire dans la région car elle venait d’arriver. On aime aussi tous les deux pas mal voyager ce qui nous a rapproché et donné des sujets de conversation, on était déjà plutôt curieux de se connaitre l’un l’autre. Pour le deuxième rendez-vous on était un peu plus complice et on a plus rigolé ensemble (notamment de mon erreur de lui avoir proposé d’aller au marché de noël la veille de leur ouverture). J’étais plus stressé que pour le premier rendez-vous mais ça c’est bien passé et on c’est tous les deux bien amusés, je ne suis pas vraiment sur mais je pense qu’à ce moment-là ma copine s’attendait déjà à ce que je l’embrasse pour lui dire au revoir
-On c’est finalement plus rapprochés à notre troisième rendez-vous ou on est allé à un petit concert ; je me sentais plus à l’aise car c’est quelque chose que j’aime vraiment faire régulièrement. On s’est aussi rapproché un peu physiquement, après le concert on est allé dans un bar ou on s’est assis côte à côte sur un canapé et on a discuté de choses plus personnelles (nos projets, familles, vision du monde) on était bien plus complices, parfois on se parlait à l’oreille… Le lendemain la complicité est encore monté d’un cran, on s’est fait plus de compliments, c’est fait gouter nos boissons dans le bar et finalement on s’est embrassé. Je ne sais pas vraiment ce qui m’a décidé et permis de sortir de ma timidité de la veille, c’était assez évident à ce moment-là qu’on en avait tous les deux envie on a eu un petit moment de flottement et finalement j’ai fait le premier pas.
-Pour l’acte en lui-même là aussi c’était progressif, on c’était déjà caressés quelques fois avant, fait des massages des câlins assez appuyés et finalement on s’est déshabillé et ça a débouché sur l’acte. Ce n’était pas vraiment prévu et j’étais assez stressé mais finalement l’excitation a pris le dessus même si on a du faire des pauses plusieurs fois et reprendre les préliminaires j'en avais envie en tous cas
Avatar du membre
Par Fred

27 ans vierge
#207223
Salut Zanz

Merci beaucoup pour ton témoignage, personnellement ça m'aide beaucoup =).
Ce qui ressort clairement, c'est que malgré les mauvais moment tu as continué a avancer et te remettre en question, et ça a finis par payer, bravo.

Je pense avoir fait une partie du chemin, au moins en ce qui concerne le travail sur moi même, il ne me reste "plus qu'à" vaincre ma peur de m'exposer..
Par Zanz

Homme de 27 ans non vierge
#207229
mais de rien Fred :grinning: , content si ça t'aide à avancer je suis sur qu'on va voir ton témoignage dans cette section dans peu de temps!
Quel est ton problème vis à vis de la peur de t'exposer? Tu as peur d'avouer ton intérêt aux filles qui te plaisent ou tu évite les situations sociales et propices à la séduction plus généralement? Tu as essayé ou a envie d'essayer de te mettre dans des situations de séductions plus "aidées" type speed dating ou sites de rencontre?
Avatar du membre
Par Fred

27 ans vierge
#207238
Zanz a écrit :Quel est ton problème vis à vis de la peur de t'exposer? Tu as peur d'avouer ton intérêt aux filles qui te plaisent ou tu évite les situations sociales et propices à la séduction plus généralement?


Les deux. J'ai jusque là sciemment éviter ces situations, et les fois ou je me retrouvais avec une fille qui me plaisait, je prenais bien garde à ne surtout pas le montrer...
Au fond de moi j'ai peur de me montrer tel que je suis, par peur que la personne en face me rejette voir carrément en profite pour me faire mal.
Ça fait très paranoïaque dit comme ça, mais ce n'est pas sans lien je pense avec le harcèlement scolaire et l'isolement que j'ai subi pendant une partie de mon enfance et mon adolescence...à force j'ai développé une véritable peur de l'autre et je me suis construit une carapace.
Ça m'a d'abord pausé beaucoup de soucis sur le plan amical, heureusement j'ai réglé beaucoup de mes problèmes à ce niveau.
Sur le plan sentimental par contre, il y a encore beaucoup de travail. J'ai beau savoir que cette peur est irrationnelle, elle ressort irrémédiablement , c'est le principal point que je travaille avec ma psychologue.
J'ai aussi très peur de "mal m'y prendre" encore une fois par peur de la réaction et du jugement que la personne en face pourrait avoir.

Zanz a écrit :Tu as essayé ou a envie d'essayer de te mettre dans des situations de séductions plus "aidées" type speed dating ou sites de rencontre?


Oui je compte m'inscrire sur des sites de rencontres prochainement (d’ailleurs, c'est l'objectif que je doit remplir avant ma prochaine consultation haha).
Le speed dating , clairement pour le moment je ne m'imagine pas y participer.
Par Amto

Homme de 25 ans vierge
#207241
Personnellement je me retrouve totalement dans la distance que tu mets entre toi et les autres. J'ai fait un crochet d'environ cinq ans par la case harcelement scolaire ( j'avais perdu les dés du monopoly !) et même si je n'ai plus de soucis pour mener une discussion avc un inconnu, il persiste toujours cette première sensation désagréable qui m'empeche de m'exposer, de parler de moi avant d'avoir une certaine intimité / confiance en l'autre. Ce qui donne un sentiment de froideur à mon interlocuteur alors que l'envie est toute autre, empechant la phase d'accroche qui d'après ce que je vois est capital pour le bon déroulement de la suite.
Par Zanz

Homme de 27 ans non vierge
#207250
Je comprends complètement votre problème, j'ai exactement le même même si ça s'atténue avec le temps. Personnellement j'ai surtout essayer de le résoudre en premier dans mes relations amicales et professionnelles en me confiant progressivement de plus en plus. J'y ai vraiment gagné avec des relations amicales de bien meilleures qualité et une relation plus de confiance avec mon chef ou on hésite pas à parler des problèmes. Quelque chose qui m'a également beaucoup aidé, c'est le couchsurfing : si vous ne connaissez pas, c'est une communauté de voyageurs qui logent les voyageurs de passage dans leur ville. Ça permet de rencontrer des gens formidables et ouverts, de trouver de la compagnie quand on voyage seul et clairement de s'ouvrir un peu plus sur le monde et les autres
Par Zanz

Homme de 27 ans non vierge
#207714
Bon finalement pour revenir au nouvelles c'est le retour à la case départ :grimacing: On c'est séparés mi janvier avec ma copine à mon initiative.
Je m'entendais bien sympathiquement et elle m'attirait physiquement mais je ne m'étais pas suffisamment attaché pour m'investir dans une relation avec elle. J'ai préféré arrêter notre relation et rester sur les bon moments qu'on avait passé ensemble, finalement on était un peu tous les deux au même niveau et pas encore vraiment attachés l'un à l'autre et la rupture c'est bien passée. On c'est même revus en amis depuis.

Ca reste quand même une expérience très positive et j'espère que la prochaine sera la bonne
VACN, ludoch aime ça
Par Zanz

Homme de 27 ans non vierge
#209761
Après quelques mois passés je reviens sur ma situation pas si brillante que ça en ce moment :grin: depuis ma rupture en janvier j'ai eu deux autres histoires. La première avec une amie d'amie rencontrée à une soirée début février, le feeling était bien passé et on a fini par coucher ensemble après cette soirée ; on c'est revu après plusieurs fois durant un mois mais finalement ça n'a rien donné. Elle sortait d'une relation longue et n'était pas vraiment prête à s'engager (ou du moins pas avec moi). Globalement même si ça n'a pas marché et que j'ai été triste et déçu à la fin c'était quand même positif.
La deuxième expérience par contre je regrette beaucoup, c'était avec une amie qui depuis quelques temps c'était pas mal rapprochée de moi voire me draguait carrément. J'étais et je suis toujours attiré par elle mais je n'étais pas allé plus loin car je ne sais pas vraiment ce que je veux avec elle et j'avais besoin de plus de temps. Dimanche dernier après un weekend passé avec elle et une autre amie on c'est embrassé et on a commencé à se caresser mais je ne savais toujours pas trop ou j'en étais et on a arrêté rapidement. S'en ai suivi un horrible début de semaine ou on a tous les deux été incapable de dormir, et ça a failli détruire complètement notre amitié... Finalement on a réussi à repartir sur de meilleures bases au niveau de notre amitié mercredi. Je n'exclu pas qu'avec le temps notre amitié évolue mais en tous cas j'ai vraiment eu peur de la perdre.
Comme quoi ce n'est pas beaucoup plus facile maintenant!
ludoch aime ça
Avatar du membre
Par Elliot

Homme de 36 ans non vierge
#212049
Salut à toi Zanz et merci pour ton témoignage. Je me suis reconnu sur pas mal d'aspects et ça m'a fait du bien de le lire.

Par contre :

Zanz a écrit :Comme quoi ce n'est pas beaucoup plus facile maintenant!


Alors que :

Zanz a écrit :depuis ma rupture en janvier j'ai eu deux autres histoires.
:smirk:

Ces histoires n'était pas complètement positives ok mais crois-tu qu'elles auraient eu lieu si tu n'avais pas eu ta première relation...?

Personnellement j'ai eu une histoire avec une fille il y a un peu plus de quatre ans et suite à la rupture contrairement à toi je n'ai pas su rebondir et avoir d'autres relations... La faute peut-être à un entourage amical pas plus riche qu'avant -moins que le tien j'ai l'impression- et toujours un peu des difficultés relationnelles avec les gens en général.


ps : au fait, si je devais commencer à lire Jean Paul Benglia, par quel livre me conseillerais-tu de commencer ?