La relation s'est bien passée ?
par Flotbleu4
Femme de 43 ans non vierge
#241101
Ca me fait tout drôle d'écrire dans cette rubrique mais voilà, à 42 ans, j'ai enfin franchi le pas même s'il me reste encore beaucoup de chemin à faire pour arriver à mon objectif : rencontrer quelqu'un avec qui je vivrai une relation épanouie à tous points de vue.

Il y a un peu plus d'1 ans, j'ai entamé une démarche de thérapie sexo-corporelle avec un masseur tantrique (voir mon post de novembre 2020 dans la même rubrique pour ceux que ça intéresse). Cela m'a permis d'être plus à l'aise dans le contact physique, de me confronter à une énergie masculine, d'explorer la sensualité d'une façon douce et à mon rythme. Je l'ai revu 1x/mois environ (interruptions Covid). Progressivement, mes blocages se sont levés. Je me sentais bien avec lui, en confiance et même s'il y a un interdit amoureux lié à la relation en elle-même, je me suis attachée à lui. Je n'envisageais au départ pas de perdre ma virginité en dehors d'une relation amoureuse et durable mais il est venu un moment où, me sentant si bien avec lui, je me suis dit qu'il faillait saisir l'occasion qui se présentait et faire mon deuil de mes rêves de petite fille pour avancer. Après quelques mois d'hésitation, je me suis sentie prête à franchir ce cap avec lui.

Le mois dernier, on a essayé mais ça n'a pas été possible : trop de pression pour lui, ainsi que certains problèmes de santé.

Ce mois-ci, on a réessayé et là, ça s'est passé comme sur des roulettes, on s'est naturellement bien accordés. Physiquement, ça s'est passé sans douleur ni saignement, il faut dire que depuis quelques mois, j'avais progressivement "préparé le terrain" en utilisant un sextoy. Pas très glamour mais ça a au moins l'avantage d'apprivoiser progressivement son corps à son rythme et de tester ses limites. Je me suis par contre sentie un peu maladroite, je ne savais pas comment me mettre, comment bouger etc. mais il m'a dit que pour une 1°x, c'était bien. J'ai ressenti du plaisir mais je dirais plus quelque chose d'émotionnel que de vraiment sexuel. De ce côté-là, il me reste encore du chemin à parcourir, le plaisir sexuel reste difficile à appréhender et c'est petit à petit que j'essaie de l'apprivoiser.

Malheureusement, le retour à la réalité a été brutal. Après un moment si intense en émotion, si important pour moi, il faut se séparer parce que la séance est terminée. J'aurais voulu rester plus longtemps dans ses bras, qu'on parle de tout et de rien, qu'on mange un bout ensemble par ex. mais ça, ce n'était pas possible car son planning est rempli et que les séances sont minutées. Quel sentiment de vide, de solitude au retour chez moi... Ce jour-là et le lendemain, j'ai eu le cafard. Brusque retour à la réalité qui me rappelle que je ne suis pas dans une relation amoureuse. Bien sûr je le savais depuis le début mais c'est dur quand même.

Aujourd'hui, 2 jours après je me sens mieux. La pénétration est une étape importante mais c'est tout le processus qui m'a permis d'avoir plus confiance en moi, de mieux me connaître, de lever mes blocages. La rencontre physique ne me fait plus peur mais tout n'est pas résolu pour autant. Je me sens bien dans ce cadre sécurisé mais aller à la rencontre de l'autre, se confronter à la vie quotidienne avec quelqu'un, risquer l'échec sont des peurs qui restent et que je travaille progressivement.

Comme beaucoup de VT, je ne me sens pas vraiment différente. Je suis étonnée du décalage entre le mur qui me paraissait impossible à franchir il y a encore 1 ans et la facilité avec laquelle je l'ai franchi à présent. Vraiment c'est dans la tête que tout se joue. Plus que jamais, j'ai envie d'aimer et d'être aimée et je me sens un peu mieux armée pour aborder une relation future.

Merci de m'avoir lue :wink:
ludoch, Amaz, Gib et 4 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 27 ans vierge
#241120
Félicitations Flotbleu :grin: .

Bon, je suis désolé pour toi de la tournure que ça a pris, mais c'est quand même un témoignage bien sympathique que tu nous racontes ici.

Ça donne quand même espoir de se dire qu'il n'est jamais trop tard pour vivre sa première fois, et que l'âge n'est qu'un chiffre au final.

J'espère quand même pour toi que tu arriveras à trouver une relation dans laquelle tu t'épanouiras :wink: .

Encore félicitations.
par Mimi2020
Femme de 42 ans vierge
#241151
Flotbleu4 a écrit : 29 déc. 2021, 21:17 Je me sentais bien avec lui, en confiance et même s'il y a un interdit amoureux lié à la relation en elle-même, je me suis attachée à lui. Je n'envisageais au départ pas de perdre ma virginité en dehors d'une relation amoureuse et durable mais il est venu un moment où, me sentant si bien avec lui, je me suis dit qu'il faillait saisir l'occasion qui se présentait et faire mon deuil de mes rêves de petite fille pour avancer. Après quelques mois d'hésitation, je me suis sentie prête à franchir ce cap avec lui.

Comme beaucoup de VT, je ne me sens pas vraiment différente. Je suis étonnée du décalage entre le mur qui me paraissait impossible à franchir il y a encore 1 ans et la facilité avec laquelle je l'ai franchi à présent. Vraiment c'est dans la tête que tout se joue.
J'ai toujours pensé qu'il fallait "juste" se sentir bien avec le partenaire potentiel pour sauter le pas que de vouloir trouver le bon absolument.
Le plus important c'est de se décider.
Et mon "process" pour sauter le pas va dans le même sens que toi : confiance et situation propice.

Tu dis que cela ne change rien pour toi, détrompes-toi. Tu fais parti de l'autre catégorie et c'est ce qui change tout rien que d'y penser !

Lui avais-tu parlé de ta virginité ?
Il semble que oui puisqu'il avait la pression la première fois.

Et qu'elle était la position de ta 1ère fois ?
Peux-tu nous en dire plus sur l'aspect technique ?

Moi je m'étais préparé avec le kit velvi qui n'a rien à voir avec un sextoy puisqu'il s'agit d'un élargisseur utilisé en cas de vaginisme.

Une fois qu'on comprend qu'il n'y a plus d'hymen et que ca va rentrer, et qu'on ne sera pas dans l'optique douleur + saignement (ce qui peut arriver malgré tout) , ca se passe bien.

La sexualité est une capitalisation d'expérience.
Tu te poseras les bonnes questions et tu auras plus de feeling dans le choix de tes partenaires pour la suite.
par Flotbleu4
Femme de 43 ans non vierge
#241165
Merci MathSo, je souhaite que cette année te permette d'avancer dans ta démarche. je trouve tes interventions pertinentes et faisant preuve de maturité et d'empathie, nulle doute que tu pourrais plaire à une fille :grinning:

En réponse à Mimi 2020, non sérieusement, je n'ai pas l'impression d'être une autre personne ou d'un autre camp. Comme beaucoup l'expriment une fois le cap franchi, dans la tête je me sens toujours vierge...peut-être que c'est encore trop récent et que je n'ai pas encore assimilé :wink: et puis je crois que ce qui me fera vraiment me sentir différente, c'est l'amour d'un homme, sentir que je suis choisie parmi d'autres et que c'est avec moi qu'il a envie de construire qqch. C'est en tout cas l'impression que j'ai.

Oui il était au courant de ma virginité dès le début. Lors du 1° rv, je le lui ai dit et lui ai expliqué le sens de ma démarche. Je ne me suis pas sentie jugée et il avait déjà eu d'autres VT comme moi, même plus âgées qui venaient le voir pour les mêmes raisons.

On a essayé différentes positions. Missionnaire : ça allait mais pas super facile au début, la pénétration était assez superficielle alors il m'a proposé d'essayer sur le côté (les cuillères), en me disant que par expérience, c'était plus facile dans cette position au début et effectivement. On a essayé l'Andromaque (la femme au dessus) mais curieusement, je n'étais pas très à l'aise, j'avais du mal à bouger. A un moment, alors que j'étais allongée sur le dos, il est venu derrière moi, c'est cette position que j'ai préférée, celle où j'ai eu le plus de sensations.

J'ai aussi essayé avec des dilatateurs avant d'utiliser un sextoy. Dans le kit Velvi, le plus gros reste un peu plus petit que le sexe d'un homme "standard", un gode permet d'avoir quelque chose de plus réaliste. Au niveau sensation, j'ai trouvé ça fort proche. Je me demande si sans préservatif, ça aurait été différent... il paraît que la majorité des femmes le sentent et préfèrent sans. Je crois que ce qu'il faut, c'est une bonne lubrification et de la détente. Même si l'hymen n'est plus là, les muscles doivent être détendus sinon ça fait mal.

Voilà, j'espère avoir répondu aux questions, sinon, au plaisir d'échanger davantage :grinning:

Ajouté 1 heure 55 minutes 41 secondes après :
"alors que j'étais allongée sur le dos"...euh erreur je voulais dire sur le ventre
MathSo aime ça
par Lulu26
Homme de 37 ans vierge
#241422
Salut. Beau témoignage :) Je ne connaissais pas le massage tantrique, c'est intéressant en tout cas. je ne sais pas en revanche comment ça se passe lorsque le massé est un homme (et femme masseuse). C'est peut-être plus rare ?
par Flotbleu4
Femme de 43 ans non vierge
#241430
Bonjour Lulu,
Pour te répondre, ce sont les mêmes principes de massage que ce soit un homme qui masse une femme que l'inverse, ou encore entre personnes de même sexe : développer la sensualité au travers différents types de toucher, du souffle, du contact peau à peau, de la rencontre de 2 énergies. Il y a bien plus de femmes qui massent des hommes que l'inverse car certaines femmes ne sont pas à l'aise pour se faire masser par un homme, surtout quand elles ne le connaissent pas.
Attention, un massage tantrique ne comporte pas de relations sexuelles, dans mon cas il s'agit de 2 approches bien distinctes proposées par ce masseur : massage tantrique et accompagnement érotique. Pour la 2° partie, j'ai signé une charte précisant ce pour quoi j'étais consentante et quelles étaient mes limites.
Dans beaucoup de salons de massage, ce qui est pratiqué est en fait un massage érotique (visant à provoquer une excitation sexuelle alors que dans la philosophie tantrique, le corps est massé dans son intégralité car l'être humain est considéré comme un tout et qu'on ne veut nier aucune partie de son corps mais on n'insiste pas plus là qu'ailleurs) et de la prostitution déguisée. En se renseignant, on voit vite quelle est l'approche du lieu en question, dans quelle philosophie c'est pratiqué. J'espère avoir répondu à ta question :wink:
Lulu26 aime ça
par Lulu26
Homme de 37 ans vierge
#241501
Flotbleu4 a écrit :Bonjour Lulu,
Pour te répondre, ce sont les mêmes principes de massage que ce soit un homme qui masse une femme que l'inverse, ou encore entre personnes de même sexe : développer la sensualité au travers différents types de toucher, du souffle, du contact peau à peau, de la rencontre de 2 énergies. Il y a bien plus de femmes qui massent des hommes que l'inverse car certaines femmes ne sont pas à l'aise pour se faire masser par un homme, surtout quand elles ne le connaissent pas.
Attention, un massage tantrique ne comporte pas de relations sexuelles, dans mon cas il s'agit de 2 approches bien distinctes proposées par ce masseur : massage tantrique et accompagnement érotique. Pour la 2° partie, j'ai signé une charte précisant ce pour quoi j'étais consentante et quelles étaient mes limites.
Dans beaucoup de salons de massage, ce qui est pratiqué est en fait un massage érotique (visant à provoquer une excitation sexuelle alors que dans la philosophie tantrique, le corps est massé dans son intégralité car l'être humain est considéré comme un tout et qu'on ne veut nier aucune partie de son corps mais on n'insiste pas plus là qu'ailleurs) et de la prostitution déguisée. En se renseignant, on voit vite quelle est l'approche du lieu en question, dans quelle philosophie c'est pratiqué. J'espère avoir répondu à ta question :wink:
Merci ! Je me suis un peu renseigné et j'ai vu quelques salons de massage tantriques qui semble être assez sérieux pas très loin de chez moi. Je me tâte à essayer, j'y réfléchi :) En plus je n'ai jamais vraiment eu d'expérience de ce genre, donc j'avoue que j'ai peur d'être trop crispé par exemple...
par Flotbleu4
Femme de 43 ans non vierge
#241527
Bonjour Lulu, je comprends que tu sois un peu stressé, je l'étais aussi. Un endroit qui fait ça sérieusement te proposera un entretien préalable pour que tu puisses expliquer le sens de ta démarche et vérifier si tes attentes sont bien en accord avec ce qui est proposé. Il n'est nullement demandé de participer, tu peux uniquement recevoir, juste découvrir ce que tu aimes et aimes moins dans le contact physique. Les choses se font de façon progressive en fonction de ce que dit le langage du corps. Bonne réflexion :wink:
Lulu26 aime ça