Vous avez un témoignage à nous faire part ? Parlez-en ici !
Avatar du membre
Par Homtrist

Homme de 24 ans vierge
#213652
Je n'en parle à personne mais c'est de notoriété publique dans ma promo par exemple,tout ça parce que je ne me suis pas invente une vie sexuelle !j'ai l'impression que les gens m'infantilisent à cause de ça et ça me les brise menu !
Ma famille doit s'en douter aussi vu que je n'ai jamais eu cette p***** de petite copine à mon âge (désolé si je paraît aigri dans mon message mais ça me fait souffrir de me dire que les gens me trouvent "anormal")
Et le temps passe et il n'arrive rien de nouveau !
Ce qui m'énerve le plus c'est que j'ai tenté pas mal de trucs mais quand ça veut pas ça veut pas !
Je suis particulièrement las des gens qui me parlent de sexualité à tort et à travers !
On m'a même demandé mes fantasmes alors que j'ai envie de dire que c'est dur de désirer un plat qu'on nous laisse jamais goûter.
À contrario ça m'agace aussi quand on me considère comme un garçon "sérieux" alors quand réalité je n'ai juste aucune opportunité !
Bref il faut que je prenne tout ça avec détachement je pense avant d'envoyer bouler les gens en masse :triumph:
Par didou75

Homme de 23 ans vierge
#213663
Merci a tous d'avoir repondu c'est super sympa. On retrouve a peu pres les memes experiences dans tous les messages. En effet il n'est pas simple d'avouer sa virginite a nos ages. Pour ma part moi il n'y a qu'une seule personne qui le sais, une amie a moi. Depuis qu'elle le sais elle a completement change de comportement avec moi (je lui plaisais beaucoup avant de lui dire). Depuis plus rien elle veux juste etre "pote'. De plus elle a cette facheuse tendance a me prendre pour un gosse. J'ai quand meme 23 ans. Pour le reste de mes tres bons amis aucun ne le sait meme si je sais qu'il s'en doutent tres certainement vu qu'il ne m'ont jamais vu avec une fille mais ils ne me posent pas trop de questions donc pour l'instant ca va mais je redoute le moment ou cela va arriver dans une soiree et qu'ils vont me poser un tas de questions. Je dois avouer qu'a une certaine epoque je n'aurais pas eu le courage de l'avouer mais aujourd'hui je doute et je me dis que peut etre cela me libererais d'un poids. Mais que vont-ils en penses ? moqueries ? ou vont-ils me tourner le dos ? tout cela me fait tres peur a vrai dire mais cela me pese de plus en plus chaque jours. Vous en pensez quoi ? (desole pour les fautes j'ecris avec un clavier QWERTY)
Par Blup

Homme de 31 ans vierge
#213664
Te tourner le dos je ne pense pas quand même, ou alors ce ne sont pas des vrais amis et cela ne sera pas une grande perte. On ne tourne pas le dos à quelqu'un pour ça. Par contre, il risque peut-être d'y avoir des moqueries, enfin ça dépend de la personnalité de tes amis.

Sur un sujet comme ça, c'est compliqué de prévoir la réaction des proches. Moi je sais par exemple qu'un de mes amis proches déconne sans cesse sur nos défauts, mais jamais en mal, donc ça fait rire, mais pour ça...je suis incapable de prévoir sa réaction. Comme il va voir que j'en souffre, il va peut-être s'abstenir de faire des blagues sur ce sujet pour ne pas me blesser, ou alors au contraire rigoler dessus au maximum pour essayer de me faire relativiser.

Tout est possible en fait.

Tu as l'air de penser qu'ils s'en doutent, mais qu'ils n'abordent pas le sujet, donc quelque part c'est peut-être déjà un signe qu'ils ne veulent pas te heurter.
Cecidice aime ça
Avatar du membre
Par Cecidice

Femme de 29 ans vierge
#213665
Bonsoir.

Mari9, je compte le dire à la personne avec qui je passerais ce cap, de toute manière ce sera plus qu'évident que je n'ai aucune expérience. C'est à mon entourage que je n'en fais pas part. Par honte, par pudeur… Je ne sais pas réellement, mais je ne pense pas qu'ils seront aussi compréhensif que cela sur le sujet. Dans ma famille, j'ai l'impression que tout le monde à perdu sa virginité assez jeune. Je suis un peu la bête noire de la famille de ce côté-là.


Pour ce qui est du fait qu'ils le sachent, j'en suis certaine. Et même si ils n'abordent pas le sujet, il y a parfois quelques piques qui passent dans une conversation et qui ne me donne pas envie d'en parler.
LiPo aime ça
Avatar du membre
Par Florent

Homme de 35 ans vierge
#213681
Je l'avais dit à une personne, une fille avec qui je bossais. Vu qu'elle m'a aussi raconté pas mal de choses intimes, j'avais confiance. Résultat : elle l'a dit à pratiquement tout le monde de son entourage, une bonne partie du staff, de ses ami(e)s, etc.

C'est plus le "il a jamais embrassé" que "il est encore puceau" où ça a réagi. Ca allait plus à des gens qui te regardaient avec pitié (alors qu'il n'y a pas mort d'homme) à "il y a des choses plus graves dans la vie" (jamais dit le contraire, surtout que j'avais 25/26 ans à l'époque et c'était encore très jeune).
Ah et aussi sans oublier la nana, la"B" que j'ai décrite dans mon topic de la partie cachée du forum, ça faisait genre 1 mois ou 2 qu'on ne s'était pas vus,qui débarque dans mon lieu de travail et qui, dès qu'elle me voit, me demande si je suis encore puceau devant tous les clients...

Sinon, ma soeur est au courant depuis très peu de temps.
Avatar du membre
Par McCoy

Homme de 25 ans vierge
#213718
Topic intéressant qui me donne envie de réagir un peu delà du sujet de base.

Perso je n’ai jamais rien dit, à l’exception d’une fois qui ne compte pas vraiment parce que j’avais à peine 18 ans, je me suis confié à une fille rencontrée en vacances avec qui je m’entendais super bien, à l’époque ça commençais à me questionner de n’avoir jamais eu de copine et de ne pas parvenir en avoir une mais je considère que je n’étais pas encore VT car trop jeune et pas encore rongé par la déprime.

A part cette anecdote lointaine j’ai toujours pris soin de ne rien dire, même si des fois on a envie de se confier. Pour la simple et bonne raison que cela laisse planer le doute, d’après mon expérience ce flou que j’entretien créé moins de vagues que je si j’annonçais honnêtement ma VT chaque fois qu’on me posait une question sur mon expérience amoureuse ou sexuelle. Je comparerais ça avec se balader avec une petite étiquette dans le dos marquée « potentiel VT » ou bien une grosse pancarte marquée « officiellement VT, il l’a dit lui-même ». Comme on souhaite le plus souvent atténuer les ragots autant que possible, la solution est vite choisie. C’est aussi la facilité car ça évite les questions lourdes auxquelles on n’a pas envie de répondre, genre « tu es encore puceau à 24 ans !! Pourquoi ? » , « comment tu fais pour survivre ? » etc…

Au-delà du confort qui est d’éviter les questions gênantes et les ragots, une autre bonne raison de ne pas en parler c’est que si la rumeur se répand cela va encore plus vous enfoncer, car il faut bien comprendre que la VT c’est l’effet de la rareté mais inversé, passé un certain âge les hommes vierges sont assez rares et n’intéressent pas la plupart des femmes qui sont au courant que le gars est vierge. En résumé si tout votre entourage est au courant de votre virginité (votre promotion ou votre bande d’amis) arrêtez de chercher dans cet entourage, c’est comme si vous étiez grillés. Pas besoin de chercher bien loin pour trouver des exemples d’ailleurs :

didou75 a écrit :Pour ma part moi il n'y a qu'une seule personne qui le sais, une amie a moi. Depuis qu'elle le sais elle a completement change de comportement avec moi (je lui plaisais beaucoup avant de lui dire). Depuis plus rien elle veux juste etre "pote'. De plus elle a cette facheuse tendance a me prendre pour un gosse.


Homtrist a écrit :Je n'en parle à personne mais c'est de notoriété publique dans ma promo par exemple,tout ça parce que je ne me suis pas invente une vie sexuelle !j'ai l'impression que les gens m'infantilisent à cause de ça et ça me les brise menu !


Et de mémoire ce n’est pas les premiers témoignages du genre que je vois sur le forum.


Certains sortent parfois le refrain moralisateur « gnagnagna c’est toujours mieux de s’assumer que d’éviter ce que l’on est vraiment » mais à la lumière de tous les problèmes que je viens de citer non merci, je préfère la tactique anguille, la seule vraie erreur à ne pas commettre c’est de tomber dans le mensonge en s’inventant une vie amoureuse/sexuelle fictive, le mensonge finit bien souvent par être découvert et là on passe vraiment pour un c.n

Conclusion, dans notre situation de VT a beaucoup à perdre en étant trop honnête.

Sinon, des moqueries ? Oui plusieurs fois, mais très rarement en face à face, le plus souvent c’était des mauvaises blagues que je n’étais pas sensé entendre du genre : « ça va etre une super soirée, tout le monde va choper, sauf mon prénom bien sur, hahaha » ou alors une fille qui me fait une bise amicale sur la joue pour je ne sais plus quelle raison et quelqu’un qui lâche derrière « tiens son premier smack ». Je déteste ça :triumph:
Par Blup

Homme de 31 ans vierge
#213721
Résultat : elle l'a dit à pratiquement tout le monde de son entourage, une bonne partie du staff, de ses ami(e)s, etc.


C'est pour moi le risque majeur et c'est ce qui m'a toujours retenu de le dire. Qu'une ou plusieurs personnes proches le sachent, ça ne me dérange pas en soi, mais après il suffit qu'une de ces personnes le raconte à je ne sais qui "tu sais pas la dernière..." même sans penser à mal et ça risque de se répandre comme une traînée de poudre.

Ma collègue à qui j'avais failli le dire m'a confié plusieurs choses intimes sur certaines de ses amies, donc inversement, elle pourra également confié ma VT à d'autres, que je connaîtrais pas forcément, et là on ne maîtrise plus rien.

J'ai envie de le dire mais j'ai peur des conséquences, donc pour l'instant je préfère le garder pour moi.
Avatar du membre
Par motus

Homme de 57 ans vierge
#213722
La dernière fois que j'ai dit que j'étais puceau, c'était à trois potes de lycée (tous les trois puceaux également).
C'est une information que je ne divulgue jamais... et personne ne pourrait d'ailleurs imaginer que je sois toujours puceau !