Vous avez un témoignage à nous faire part ? Parlez-en ici !
par Jolinar
Femme de 39 ans non vierge
#214601
Bonjour,

Je me suis inscrite sur le site en 2016 et j’avoue ne pas être venue depuis un certain temps.

Je souhaiterai témoigner, même si je ne vais pas tout vous raconter dans le détail, ce serait trop long et surtout barbant pour vous : je vais surtout vous apporter quelques précisions sur le comportement d’un homme qui m’a fait halluciner.

J’ai « rencontré » cet homme sur internet et nous avons discuté un peu par message interposé avant de nous donner mutuellement nos numéros de téléphone (c’est d’ailleurs lui qui m’a transmis le sien en premier, me disant que je pouvais le contacter si je souhaitais aller plus loin).

Nous avons convenu de nous rencontrer en vrai il y près de trois semaines. Lors de ce premier rendez-vous, nous nous sommes plu immédiatement et est arrivé cette fameuse première fois quelques jours plus tard.

Il n’y a absolument rien de sérieux entre nous, c’est juste pour le sexe que nous nous voyons.

Je tiens à dire que je ne lui avais pas du tout avoué que j’étais encore vierge : peur qu’il se foute littéralement de moi, qu’il s’enfuit en courant... (Bref, vous savez et vous comprenez).

Il a constaté que j’étais vierge car en essayant de me pénétrer avec deux doigts, il sentait mon hymen. De plus, j’avais ultra mal, genre un couteau me découpait le vagin (j’étais très stressée, ce qui n’arrangeait pas les choses ^^. Raison pour laquelle, dès le lendemain matin, j’ai pris rendez-vous pour la première fois chez un gynécologue).

Il m’a d’ailleurs demandé une première fois si j’étais toujours vierge, ce à quoi j’ai répondu un « Non, bien évidemment ! » qui sonnait totalement faux.

Peu convaincu, il m’a alors posé une seconde fois la question et c’est à ce moment que j’ai répondu par l’affirmative, en précisant que j’étais honteuse qu’à mon âge, je le sois toujours.

Dans un premier temps, il m’a rassuré en me disant que cela n’avait aucune importance pour lui que je sois toujours vierge à 37 ans.

Il ne m’a pas dépuceler ce soir-là, malgré le fait que nous avons fait l’amour autrement.

Seulement, il ne m’a pas dit clairement qu’il ne voulait pas me dépuceler, mais je l’ai clairement compris à son comportement dans les jours suivants.

Car, dès le lendemain, il m’envoie un sms me disant qu’il a fait des recherches sur internet et, avec des termes médicaux (il n’est absolument pas dans le milieu médical lui-même), il me dit que mon hymen a un problème (au vu de la souffrance ressentie) et que je dois me faire opérer. Vu ses paroles, il était acquis dans sa tête que j’allais passer par la case bistouri (vous allez en avoir la preuve un peu plus loin)

Je le calme en lui disant que je vais d’abord et avant tout chez le gynécologue, que je verrais ce que me dirais ce dernier et que je ferais en fonction.

Après le rendez-vous, je l’informe que tout va bien, que je n’ai aucun problème avec mon hymen (selon le docteur, il est parfait), et encore moins avec mon utérus et mes ovaires. Il suffisait de bien lubrifier et d’être délicat pour ma première fois, c’est tout. (Dixit le médecin)

La réponse de ce charmant individu ? « Alors, tu ne vas pas te faire opérer ? » (Quand je vous disais qu’il était persuadé que j’allais me faire opérer, même si, médicalement parlant, ce n’était pas DU TOUT pertinent).

Ensuite, il part sur le fait que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, et me propose de me dépuceler moi-même avec…. (Roulement de tambour)… un concombre. Prenant le sujet à la rigolade, on discute longuement du sujet avec énormément d’humour.

À un moment, je le remercie de me faire hurler de rire de cette manière car je dédramatise énormément ma VT avec lui.
« Recontacte-moi quand tu auras trouvé une solution » Voilà ce qu’il m’a répondu. En gros : je ne veux rien avoir à faire avec ta première fois, dépucèle-toi par toi- même et une fois que ce sera fait, reviens vers moi.

Éberluée, j’ai voulu savoir s’il est sérieux avec son histoire de concombre : oui, oui, monsieur était sérieux. Il voulait que je me dépucèle avec un concombre (Même pas un gode ! Avec un malheureux légume qui n’avait rien demandé à personne !).

Je ne vous raconte pas comme je me suis sentis humiliée et indigne de perdre ma VT avec un homme. Faites ce que vous voulez en matière de sexe : concombre, carotte ou autres jouets sexuels vous plaisent ? Tant mieux. Mais je m’étais toujours imaginer faire ma première fois avec un homme et non un légume.

Je lui dis ma façon de penser : en gros, selon lui, je versais dans le pathos et ma réponse était un sketch à elle toute seule.
Finalement, je lui ai dit que j’allais perdre ma VT avec un pénis (le sien ou un autre), sinon rien.

C’est là qu’il me dit que si je suis d’accord, il me dépucèlera.

On s’est déjà vu plusieurs fois : nous y sommes allés doucement, il s’est occupé très bien de moi et j’y ai pris beaucoup de plaisir à chaque fois : sans être dépucelée, il me pénètre un peu plus à chaque fois.

J’avoue que ces quelques précisions plus haut m’ont un peu refroidie. Je ne l’ai pas contacté depuis deux jours car j’ai besoin de prendre de la distance.

Voilà, dites-moi ce que vous en pensez ^^
par vistavie
Femme de 50 ans non vierge
#214603
Alors j'ai eu le même conseil de me faire opérer et aussi avec le concombre aussi et de revenir après une fois que ça serait fait. Je l'ai envoyé promener. Mais la vie est étrange une fois par an nous avons une réunion commune et qui est très mal à l'aise et bien ce n'est pas moi
Qui pourrait l'humilier si je voulais...

Après tu fais ce que tu veux mais moi je prendrai mes distances... définitivement.... tu peux trouver mieux.
Jolinar aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Chihiro1
Femme de 33 ans non vierge
#214606
Jolinar a écrit :l voulait que je me dépucèle avec un concombre (Même pas un gode ! Avec un malheureux légume qui n’avait rien demandé à personne !).
C'est cocasse ton récit quand même :joy: :joy:

Bon pour être tout à fait sérieuse, il y a deux trois éléments qui me gênent un peu dans ton récit. Oui ce mec a des idées sur le dépucelage qui semblent absurdes mais en même temps je trouve que c'est aussi la responsabilité de la femme de montrer "comment ça marche". Après tout, lui n'a pas d'hymen, ni de lèvres, ni de clitoris, ni de vagin...En connaissant un peu sa propre anatomie (notamment par la masturbation et pas forcément en utilisant de pauvres concombres ou autres godes), on peut remarquer quand la lubrification n'est pas suffisante et déduire qu'une pénétration sera douloureuse... L'accuser de ne pas savoir s'y prendre alors que soi même on ne sait pas euh...ça me semble pas très juste non? Vous êtes à deux dans ce lit :grinning:

PS: contente que vous ne lâchez pas l'affaire par contre
par Jolinar
Femme de 39 ans non vierge
#214607
vistavie a écrit :Alors j'ai eu le même conseil de me faire opérer et aussi avec le concombre aussi et de revenir après une fois que ça serait fait. Je l'ai envoyé promener. Mais la vie est étrange une fois par an nous avons une réunion commune et qui est très mal à l'aise et bien ce n'est pas moi
Qui pourrait l'humilier si je voulais...

Après tu fais ce que tu veux mais moi je prendrai mes distances... définitivement.... tu peux trouver mieux.
Je suis ravie de me rendre compte que je ne suis pas la seule à qui ce genre de chose est arrivée. :smile:

Je vais suivre ton conseil et prendre définitivement mes distances avec lui.

Chihiro1 a écrit :C'est cocasse ton récit quand même :joy: :joy:
Je suis contente que ça fasse rire car je t'avouerai que sur le coup, j'ai oscillé entre la consternation et la surprise. :sweat_smile:
Chihiro1 a écrit :Bon pour être tout à fait sérieuse, il y a deux trois éléments qui me gênent un peu dans ton récit. Oui ce mec a des idées sur le dépucelage qui semblent absurdes mais en même temps je trouve que c'est aussi la responsabilité de la femme de montrer "comment ça marche". Après tout, lui n'a pas d'hymen, ni de lèvres, ni de clitoris, ni de vagin...En connaissant un peu sa propre anatomie (notamment par la masturbation et pas forcément en utilisant de pauvres concombres ou autres godes), on peut remarquer quand la lubrification n'est pas suffisante et déduire qu'une pénétration sera douloureuse... L'accuser de ne pas savoir s'y prendre alors que soi même on ne sait pas euh...ça me semble pas très juste non? Vous êtes à deux dans ce lit :grinning:

PS: contente que vous ne lâchez pas l'affaire par contre
Je connais mon corps car je me suis pas mal masturbée :smile: :stuck_out_tongue:

Du coup, je lui aie donner des conseils pour me dépuceler (comme ce que tu as évoqué : la lubrification, tout ça…). Ca a eut l'air de lui avoir fait ni chaud ni froid. Au contraire, j'ai eu l'impression que ça l'excitait encore moins. :sweat:

Merci pour vos réponses...
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#214608
Jolinar a écrit :Du coup, je lui aie donner des conseils pour me dépuceler (comme ce que tu as évoqué : la lubrification, tout ça…). Ca a eut l'air de lui avoir fait ni chaud ni froid. Au contraire, j'ai eu l'impression que ça l'excitait encore moins. 
Ca devrait justement le "stimuler" de pouvoir t'aider à te lubrifier et surtout à te détendre.
Il y trouverait son intérêt... mais si il ne semble pas motivé, réfléchis à la tournure que tu souhaites prendre à votre relation.

Bonne continuation à toi et content de voir de tes nouvelles :wink:
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#214612
Pour la délicatesse et la patience, on repassera...

Malgré mon expérience très réduite en la matière, je me suis retrouvé (en connaissance de cause) dans la même situation que ce monsieur. Et contrairement à lui je n'y ai vu nulle corvée : être à l'écoute de sa partenaire, vierge ou non, ça me semble être le minimum.
Amaz aime ça
par Amelie
Femme de 40 ans vierge
#214621
C'est vrai que raconté comme ça, ça a l'air très humiliant pour toi. Mais si continues de le voir et que tu as pris du plaisir avec lui, c'est que tu ne lui en veux pas tellement, ou je me trompe ? et sinon, pourquoi ne pas essayer de rencontrer quelqu'un pour une relation sérieuse ?
Avatar de l’utilisateur
par Chihiro1
Femme de 33 ans non vierge
#214622
J'espère que tu n'as pas mal pris mon message Jolinar, ce mec est totalement nul et blessant hein. Je trouve juste ses remarques tellement absurdes que c'en est risible (d’où mes smileys). Par contre, je comprends qu'il t'a assez déstabilisée pour que tu te sentes obligée d'aller consulter un gynéco pour voir si tu étais bien "normale" et ça c'est dur. Du coup, j'ai voulu souligner l'importance de se connaître (ça aurait peut-être évité une visite non?).

Bref, quelque soit ta décision (continuer de le voir ou pas), ne te décourage pas!
SnapBack, Amaz, Laura aime ça
par Jolinar
Femme de 39 ans non vierge
#214628
LiPo a écrit :Je trouve vraiment horrible la façon dont cet homme t'a traité.... :confounded:

Amha, il faut vite fuir...
J'ai fuis :smile: . Autant se trouver un homme respectueux et patient et non un individu qui fait genre d'être "respectueux et patient" (car ça, il le fait très bien)
Amelie a écrit :C'est vrai que raconté comme ça, ça a l'air très humiliant pour toi. Mais si continues de le voir et que tu as pris du plaisir avec lui, c'est que tu ne lui en veux pas tellement, ou je me trompe ? et sinon, pourquoi ne pas essayer de rencontrer quelqu'un pour une relation sérieuse ?
Il soufflait le chaud et le froid (ce que j'ai raconté alterné avec "je respecte ton non et je fais l'homme respectueux") et moi, comme je voulais enfin d'buter une vie sexuelle, je suis tombée la tête la première. Voilà...
Chihiro1 a écrit :J'espère que tu n'as pas mal pris mon message Jolinar, ce mec est totalement nul et blessant hein. Je trouve juste ses remarques tellement absurdes que c'en est risible (d’où mes smileys). Par contre, je comprends qu'il t'a assez déstabilisée pour que tu te sentes obligée d'aller consulter un gynéco pour voir si tu étais bien "normale" et ça c'est dur. Du coup, j'ai voulu souligner l'importance de se connaître (ça aurait peut-être évité une visite non?).

Bref, quelque soit ta décision (continuer de le voir ou pas), ne te décourage pas!
Mince ! Mes 2 neurones ont donc très mal compris ton message, j'en suis désolée :sweat:

Je ne suis jamais allée chez le gynéco et du coup, c'était ma toute première visite. Je trouve que j'ai trop longtemps laissé trainé ce premier rdv chez le gynéco, de peur de tomber sur un médecin qui se moque de moi à cause de ma VT.

Il faut dire que je suis allée chez le gynéco aussi pour me rassurer, pas seulement parce que l'homme rencontré m'avait déstabilisé.

Ce qui n'a pas été e cas, le gynéco est une perle : en plus de me dire "Prenez le temps pour votre premier", il a été très respectueux et très à l'écoute.

Donc, un point positif qui ressort de cette histoire :laughing:
Lereveur a écrit :Pour la délicatesse et la patience, on repassera...

Malgré mon expérience très réduite en la matière, je me suis retrouvé (en connaissance de cause) dans la même situation que ce monsieur. Et contrairement à lui je n'y ai vu nulle corvée : être à l'écoute de sa partenaire, vierge ou non, ça me semble être le minimum.
Réaction normale, que l'on soit un homme face à une femme vierge ou une femme face à un homme vierge.