Vous avez un problème de santé d'ordre sexuel ? Cette rubrique est faite pour vous.
Avatar de l’utilisateur
par opus41
Homme de 52 ans non vierge
#124401
Ce que je voulais dire , c'est que je ne l'ai pas vécu mais ça me manque quand même maintenant. Le fait de ne pas être capable de vivre et d'expérimenter ce dont à quoi je rêve. Mais je pense que je pourrais me lâcher avec la bonne personne , parce que j'aime les enfants et j'aime les prendre dans mes bras ! et les câliner !! et les expériences récentes me donnent espoir ! et envie !!
par cidersky
Homme de 30 ans vierge
#124404
:yes: C'est une piste l'enfance, une piste très intéressante, beaucoup de chose se passe durant l'enfance inconsciemment et ou même consciemment. Et tiens, cela est problématique, pour une relation de couple ! un couple, c'est de la tendresse, de l'affection, si la personne tiers n'apprécie pas les câlins, les moments intime, cela commence mal, très mal... C'est un premier point dont je suis sur qu'il est rédhibitoire. Et pourtant en contradiction de cette état de fait, l'envie de faire l'amour, reste intact ? c'est purement grotesque. Après tout la question ne se pose pas, nous pouvons vivre sans amour sinon nous ne serions pas capable d'être célibataire et sans sexualité mais l'envie de découvrir est plus forte mais toujours contradictoire avec cette inaptitude à la séduction et au rapprochement physique :boulet:

ok, Opus, merci pour les précisions, j'étais donc pas totalement dans le vrai.
par Philcor
Homme de 41 ans vierge
#124405
Il y a incontestablement un côté instinctif en nous qui fait qu'on a besoin du toucher, des câlins. Je pense qu'on n'a pas besoin de l'avoir beaucoup connu pour en ressentir le besoin. Après je crois que comme pour beaucoup de chose, notre histoire personnelle, notre caractère unique, fait que ce besoin est plus ou moins présent ou révélé.

Pour ma part, je considère que j'ai réussi à combler une large partie de mon manque affectif dans les belles amitiés que j'ai nouées avec des femmes récemment, qui passent par quelques échanges par le toucher aussi. Rien d'extraordinaire, mais par rapport au désert précédent, c'est énorme. Je préférerais avoir davantage, mais je suis ravi de ces avancées. La clé, c'est d'avancer de toutes façons, d'où que l'on parte, comme tu l'illustres bien, opus41 !
par cidersky
Homme de 30 ans vierge
#124407
'''je pourrais me lâcher avec la bonne personne''

''Il y a incontestablement un côté instinctif en nous qui fait qu'on a besoin du toucher, des câlins''

C'est intéressant, les deux phrases, peut-être bien que pour les gens n'ayant pas connu cela il recherche d'avantage de confiance pour se lâcher justement. Alors qu'il y a des gens qui n'ont font pas toute une histoire mais ont déjà une certaine expérience en la matière, je me demande si il y a pas sacralisation de tout cela derrière. D’où une plus grande frustration sexuelle, car en contradiction avec nos envie primaire.

Enfin bref, c'est un sujet intéressant mais complexe et prise de tête x) ^^ :boulet:
par FanNy
ans
#124409
Pour ce qui est du fait de ne pas être tactile ou de ne pas avoir été habitué aux contacts, cela s'apprend enfin ça se développe. Parce qu'au hasard des rencontres, pour l'instant amicales, j'ai déjà réussi à accepter le témoignage d'amis démonstratifs, l'apprécier (une étape moins évidente) et parfois le témoigner (enfin c'est plus aisé avec le même genre que l'opposé).
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 35 ans vierge
#124416
A mon avis, il y a une question de confiance, pour laisser entrer quelqu'un à ce point dans notre espace personnel. Au niveau comportementale, la distance ente deux personne inférieur à 0,5 m est dite "intime". Ouvrir notre "intimité" à quelqu'un est dangereux, difficile. En tout cas, ça ma couté quelques crises d'angoisses.
par FanNy
ans
#124423
Cela repose sur la confiance (vu de mon côté) et la compréhension (vu de l'autre), j'ai un collègue qui de temps à autre me fait une tape amicale. La première fois, je l'ai fusillé du regard, il avait raconté quelque chose de drôle ou était d'humeur à me traiter comme un pote je ne sais plus. La deuxième fois, sans préavis mais pressenti, j'ai souri. La dernière fois, c'est moi qui ai tapé amicalement, peut être un peu fort, il a été surpris. :evil:

Oui, je ne suis pas à l'aise quand quelqu'un est trop près de moi, je parle de l'individu lambda. Si c'est une connaissance c'est déjà moins gênant.
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 35 ans vierge
#124438
On a besoin d'être apprivoisé. :D
par cidersky
Homme de 30 ans vierge
#124440
rooter :D C'est pas faux !, il nous faut peut-être ? une personne compréhensive, qui sache prendre son temps. Quoique nous pouvons avoir des surprises.
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11