Page 17 sur 17

Re: gynéco et VT

MessagePosté :20 mars 2017, 15:01
par Ina
tu as raison, je pense faire le pas avant la fin de l'année !
par contre je me suis tjs demandée si c'était mieux d'aller voir une femme ou un homme ?
j'ai également entendu que les sages-femmes pouvaient faire des examens gynéocologiques et qu'elles étaient plus douces. du coup je me disais que ce serait peut etre mieux pr moi

Re: gynéco et VT

MessagePosté :20 mars 2017, 16:01
par Amaz
Coelio a écrit :Il est probable que tout soit dans la tête (ça n'exclut pas un souci en bas, bien entendu, mais je suppose que c'est plus rare que les blocages psychiques^^).
Ce n'est pas pour ça que tu vas être anormale. On a tous nos peurs, blocages.
Femmes et hommes (même si ces derniers ne vont pas trop chez le gynéco :D ).


:joy: :joy: Oui on l'oublie mais l'homme aussi a une sorte de gynéco, je ne me souviens plus du nom de la spécialisation, dans le cas ou popol à des soucis :sweat_smile:

Re: gynéco et VT

MessagePosté :20 mars 2017, 17:01
par katy81
Amaz a écrit :
Coelio a écrit :Il est probable que tout soit dans la tête (ça n'exclut pas un souci en bas, bien entendu, mais je suppose que c'est plus rare que les blocages psychiques^^).
Ce n'est pas pour ça que tu vas être anormale. On a tous nos peurs, blocages.
Femmes et hommes (même si ces derniers ne vont pas trop chez le gynéco :D ).


:joy: :joy: Oui on l'oublie mais l'homme aussi a une sorte de gynéco, je ne me souviens plus du nom de la spécialisation, dans le cas ou popol à des soucis :sweat_smile:


euh non il n'y a pas de spécialiste du pénis : juste l'urologue pour la partie interne et fonctionnel, et le dermato pour la partie externe :wink:

Re: gynéco et VT

MessagePosté :20 mars 2017, 20:44
par Mattia43
Pour les hommes, il y a le mot "andrologie" qui est l'équivalent de "gynécologie" pour les femmes, mais c'est effectivement les urologues qui s'en chargent.

Re: gynéco et VT

MessagePosté :07 avr. 2017, 08:58
par Bosaline
Pour ma part je suis déjà allée voir la gynéco plusieurs fois.
La première fois c'était surtout parce que j'avais saigné un peu après mes premiers préliminaires et je voulais être sûre que tout va bien :)

Re: gynéco et VT

MessagePosté :09 janv. 2019, 18:32
par salambo
Je sors de chez ma gynéco et je vais devoir y retourner pour une écho de contrôle. Et bien elle m'a dit en avance que ce serait une écho endo car elle voit mieux comme ça. J'ai trouvé ça très correct de sa part de le dire en avance, comme ça on peut se préparer mentalement et si on ne veut pas on peut le dire tout de suite :blush:

Re: gynéco et VT

MessagePosté :15 janv. 2019, 19:46
par Marta
Mon petit témoigne de mon début d'expérience intime avec le cercle médical haha...

J'ai toujours marmonné à ma généraliste des réponses ni oui ni non quand elle me parlait de suivi gynécologique..
Puis la vie passait. Mais cette année j'ai eu des règles très douloureuses, accompagnées de sensation de vertiges, de sueurs...crampes qui tiraillaient jusque dans le dos..bref, pas agréable du tout !
Donc j'ai insisté auprès de ma généraliste pour dire que ce n'était plus supportable et là naturellement je lui ai dit que je n'avais jamais eu de rapport mais que c'était envisageable à ce moment (là je faisais des rencontres quand même et je commençais à voir un monsieur). Et y'a rien de bien méchant, j'étais pas à l'aise de parler de ça mais pas non plus à en perdre mes moyens. Elle m'a prescrit une écho pelvienne. Sur l'ordonnance elle a bien précisé que j'étais vierge. On m'a donc fait une écho sus-pubienne (sur le ventre, après l'application d'un gel). Et elle m'a dit que l'on attendrait le résultat de l'écho pour la prescription de la pilule, pour savoir s'il y a déjà la présence éventuelle de kystes. Le monsieur de l'échographie m'a redemandé si j'étais vierge...:D J'ai répondu d'un oui sûr et bref, même pas un petit oui timide, on s'en fou ! Je suis là pour ma santé !
Résultat de l'écho, tous les amis vont bien : utérus, vessie, ovaires, reins, rate, foie...
Je retourne vers ma généraliste qui me prescrit de l'Antadys, un médicament plus efficace pour les douleurs, car pas d'explications à mes douleurs ...et je repars avec mon ordonnance de la pilule ! Première étape faite ! Ouf. Ma généraliste sait !
Puis très vite derrière cela j'ai eu des rapports avec douleurs et saignements donc je savais que la case Gynécologue allait devenir inévitable. J'en ai parlé mes meilleures amies qui connaissent cet aspect de mon intimité. Et une d'elle, étant enceinte se faisait suivre par une sage femme qu'elle trouvait super et délicate. Alors je l'ai contacté elle.
Et je suis tombée sur une femme de mon âge je pense, début trentaine. Je lui ai dit comme dans une conversation banale que j'avais eu mes premiers rapports que récemment. On a déjà fait un petit bilan pour faire mon dossier médical. Et elle m'a dit que on était pas obligé de faire l'examen le jour même. Que je pouvais prendre le temps de réfléchir à tout cela, à me préparer. Elle m'a dit "je vous montre ce que j'utiliserai, et comment cela va se passer" "selon moi on peut attendre, je préférais pour vous même" "vous pouvez revenir quand vous serez prête".
J'ai trouvé ça bien qu'elle le présente ainsi...car oui, après tout, je suis encore un peu adolescente niveau sexualité et elle m'a mis super à l'aise à la discussion donc. Et je lui ai dit que je préférais le faire là, que je me sentais bien et que je préférais car je me posais des questions.
Elle m'a expliqué donc les choses, m'a demandé d'enlever mes vêtements et m'a dit prenez ceci pour vous cacher et puis je reviens...elle est revenue, elle a vraiment pris soin de bien m'installer, me demander si j'étais détendue. Elle m'a dit que l'on pouvait arrêter l'examen si je me sentais pas bien et j'ai dit que non j'étais ok. Le frottis en lui même a été un peu douloureux, elle m'a dit que cela dépendait des femmes aussi et que ça "pinçait" un peu, que c'était normal. Puis je n'avais eu que 3 rapports...Bref ça dure 5 min l'examen en lui même, et je me suis rhabillée comme si je me rhabillais dans mon intimité. Elle m'a vraiment mis en confiance donc je me suis pas sentie gênée, observée, jugée..J'appréhendais beaucoup ce passage à 34 ans. Et aujourd'hui j'ai eu les résultats que tout était ok. J'ai même plus de retenue pour parler de tout cela à ma généraliste. Je lui ai dit que j'avais eu des rapports, que j'étais allée voir une sage femme, que comme le mec avec qui j'ai fait ça était un goujat que je voulais faire un dépistage complet. Et elle m'a tout fait, je lui ai dit que j'étais encore perplexe quant à en parler de lui, que psychologiquement c'était un peu dur que je voulais juste faire tous ces tests. Et voilà, je suis repartie avec mes ordonnances. Tout ça pour dire, que plus on en parle, mieux ça va, moins c'est tabou entre nous et les médecins.
Ma généraliste m'a dit que si tout est ok et que je n'ai pas d'antécédents ou de pathologiques spéciales, je peux faire mes suivis avec cette SF.
Voilà...

Re: gynéco et VT

MessagePosté :16 janv. 2019, 13:19
par Kiwii
Pour ma part, j'ai déjà consulté plusieurs fois le gynécologue, qui est un homme.
Je ne me suis jamais posé la question, sachant que dans ma tête de toute façon ce n'est que purement médical.

Re: gynéco et VT

MessagePosté :05 mars 2019, 20:53
par salambo
1ère écho endo-vaginal hier. Surprise car finalement je n'ai pas du tout eu mal. Comme quoi je me faisait tout une montagne de la chose, pour pas grand chose. Bien sûr je dis ça maintenant que j'y ai eu droit après la perte de ma VT, car avant j'avais refusé d'en faire une (voir dans un de mes témoignages un peu plus haut).