Vous avez un problème de santé d'ordre sexuel ? Cette rubrique est faite pour vous.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#195471
On est en train de dériver sur le contact dans le cadre d'une relation amoureuse, or j'ai ouvert ce topic pour parler du besoin (et conséquemment du manque) de contact humain en général.

J'ai pas très bien compris ce message, SnapBack, tu pourrais réexpliquer ?
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#195477
VACN a écrit :On est en train de dériver sur le contact dans le cadre d'une relation amoureuse, or j'ai ouvert ce topic pour parler du besoin (et conséquemment du manque) de contact humain en général.

J'ai pas très bien compris ce message, SnapBack, tu pourrais réexpliquer ?
Je me disperse un peu mais n'ayant pas de contacts tactiles forts en-dehors de mon cercle familial, j'ai développé une certaine complaisance dans ma solitude. Encore maintenant, je me sens parfois mis de côté et ça ne m'encourage pas à être proche d'inconnus.

J'ai parfois un manque physique mais comme je me plains rarement sur le forum, personne ne s'en aperçoit. Même IRL car je reste impassible et que paraître faible devant les autres, pour moi, ça craint.
par jujube
ans
#195490
Ca me fait penser : j'adore le contact physique aussi, mais dans mon cas il faut qu'il soit autorisé sinon je sursaute même si on m'effleure la main. A croire que tout contact est perçu par mon corps comme une agression .

D'une certaine façon ce besoin de contact humain c'est une certaine forme de partage d'attentions avec le corps de l'autre et le tien même juste pour un calin... (enfin c'est comme ça que je le vois)
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#195528
C'est primordial à mes yeux que ce soit autorisé. Mais comme la plupart d'entre vous jusqu'ici pas d'occasion particulière. Certes il y a eu la classique bise(choses que je n'apprécie pas tant que ça bizarrement), ou encore la main sur l'épaule mais rien de bien significatif pour le moment. Déjà rien que soutenir le regard est un tour de force. Tiens juste aujourd'hui alors que je faisais les courses (choses ennuyeuses au possible) une fille m'a regardé mais d'un regard non bref mais qui a duré quelques secondes et j'ai réussi à la regarder en retour sans détourner le regard illico presto. Faut dire qu'elle avait typiquement le genre de physique qui me plaît. Un visage adorable, presque enfantin. C'est déjà un exploit que de parvenir à sourire à quelqu'un et soutenir un tantinet le regard sans espérer passer pour un pervers sexuel. En tout cas je compatis quant à votre manque de contact physique. C'est une chose qui me plairait bien que d'avoir du contact avec une demoiselle, sans que ce soit entendons nous nécessairement un Coït :)
VACN et 2 autres aime ça
par Tyrus
ans
#195536
Alors question bête mais comment se traduit ce manque de contact en fait ?
J'ai bien lu le post de BBB qui parle d'une certain douleur mais pour les autres comment est-ce que cela se traduit pour vous ?
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#195544
Dur à définir. Ça doit faire la même chose que n'importe quel autre manque, comme le manque de nicotine. On sent que la peau a besoin d'être touchée.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#195547
comment se traduit ce manque de contact en fait ?
Hummm je dirais à de rares occasions que cela se traduit par de la frustration et jalousie lorsque à de rares occasions je vois des couples(en général plutôt jeune) qui se bécotent et où montre affectueusement leur attachement l'un pour l'autre. Je remarque par contre que les couples plus âgées évitent en public les gestes de tendresse, ce n'est pas hyper commun de voir un couple côte à côte et où l'un par-exemple effleure le dos de son ou sa partenaire ou tout autre geste de tendresse.

Et je rajouterais qu'il réside une envie, une curiosité de connaitre, de ressentir ce que cela procure comme sensation par-exemple qu'un câlin plus ou moins poussé.

Et bien que je ne me cache pas avoir connu de petite aventure homosexuelle, je ne vois certainement pas faire ma vie avec un homme et ou tombé amoureux d'un homme, il s’agissait clairement d'une curiosité que je voulais assouvir plus que d'une orientation sexuelle bien défini et bien que j'ai une petite idée des sensations que procure un toucher il n'y avait aucunement des sentiments et j'aimerais à présent faire l'expérience pour ma part mais avec une demoiselle et si possible, j'aimerais bien dans un cadre d'attachement réciproque(accessoirement amoureux réciproquement), ce doit être une dimension plus profonde j'imagine(sans mauvais jeu de mots hein). Quelque chose de plus fort à vivre qu'une simple curiosité assouvit mais sans attache, sans sentiment d'une part ou l'autre. C'est à présent à quoi j'aspire, découvrir une dimension plus pousser et réciproque tant mentalement que physiquement.
par Hopper
ans
#195596
Je ne connaissais pas l'expression skin hunger mais je la trouve particulièrement bien choisie. Je connais bien cette faim moi aussi, et je me rends compte que je suis de plus en plus en recherche de contacts physiques pour l'assouvir. Je ne passe plus une soirée sans prendre une copine dans les bras et j'avoue que sur le moment, ça me fait un bien fou, un peu comme un drogué en manque qui s'injecterait enfin sa dose :D La comparaison ne me semble pas si farfelue que ça d'ailleurs : il s'agit vraiment d'un manque que je cherche à combler comme je peux.

Je crois que ma première copine n'en pourra plus de mes assauts câlins tellement j'ai du retard à rattraper !
opus41, Amaz aime ça
par jujube
ans
#195599
Je dirais une certaine forme de tension physique qui s’apaise au contact, et ça me parait pour moi aussi être une drogue après on peut plus s'en passer, j'ai toujours envie de câlins, de contacts et j'adore ça ! :blush: Et puis j'ai l'impression de communiquer avec autrui rien qu'en lui caraissant l'épaule, en lui prennant le bras, d'enfin communiquer vraiment c'est difficile à décrire ...
VACN aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#195603
Après, c'est aussi (et surtout, je dirais) un manque d'être touché. J'aime toucher, mais ça n'a rien à voir avec le bien-être ressenti quand on me touche. On sent l'attention de l'autre, ça fait du bien. Quant à un bon gros câlin, c'est sentir la présence de l'autre qui fait un bien fou. On a les deux satisfactions en même temps, celle de toucher et celle d'être touché. J'avais lu une phrase sur les câlins, une fois : "l'avantage des câlins, c'est qu'on ne peut pas en donner un sans en recevoir un !"