Vous avez un problème de santé d'ordre sexuel ? Cette rubrique est faite pour vous.
par JBK27
Homme de 34 ans non vierge
#215887
Comment dire, Azrael, on a beau avoir la connaissance, parfois dans une pièce plus sombre, ou lorsqu'on est à plusieurs partenaires et qu'on est excités, on peut oublier certaines précautions de base, mais c'est à moi d'être plus vigilant et de me renseigner sur une meilleure façon de mettre mon préservatif.
Souvent, je reçois moi même des fellations nature (quasiment la plupart des fois) et dans ce cas, les précautions ci dessus sont moins efficaces... eh oui ma partenaire a déjà reçu le liquide séminal et il peut y avoir déjà transmission de IST, MST.
La seule barrière quasi absolument efficace serait une fellation protégée ou une digue dentaire. Dès le départ, et ensuite lavage de mains et ensuite changement de préservatif.
Oui, je suis en ce moment un peu à fleur de peau sur le forum, bien que je respecte l'opinion des gens, j'ai eu des remarques et critiques pas très amicales suite à mes positions sur les incels, que je comprends, mais c'est parfois difficile à faire comprendre ses idées.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#215889
Oui, essaye de faire tout de même faire attention à l'avenir, ce serait dommage de te retrouver malade pour une erreur de mis en place du préservatif et je confirme que de recevoir une fellation, toi, tu ne risques rien, la salive ne permet pas la transmission de IST , MST. C'est ta partenaire qui prend des risques dans le cas où elle aurait de petite coupure dans la gencive notamment.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#215893
JBK27 a écrit :La seule barrière quasi absolument efficace serait une fellation protégée ou une digue dentaire.
Ma foi j'avais lu (statistiques) que c'était "quasi" absolument efficace pour le HIV, pas pour d'autres msts (genre quasi toutes).
par katy81
ans
#215896
Amaz a écrit :Oui, essaye de faire tout de même faire attention à l'avenir, ce serait dommage de te retrouver malade pour une erreur de mis en place du préservatif et je confirme que de recevoir une fellation, toi, tu ne risques rien, la salive ne permet pas la transmission de IST , MST. C'est ta partenaire qui prend des risques dans le cas où elle aurait de petite coupure dans la gencive notamment.
euh les 2 risques quelques choses, une petite lésion sur le sexe (muqueuse entre autre) rien que ça, l'herpès génital hop c'est choppé. D'ailleurs beaucoup de gens sont porteurs sans le savoir et le transmettent également sans le savoir etc...etc....
Puis un beau jour hop la maladie se déclare sans comprendre d'où ça vient vraiment.
Et je pense que pour d'autres ist/mst ça peut être possible. Le risque 0 n'existe pas, alors autant que possible mieux vaut se protéger et pour n'importe quelle pratique.
Depuis quelques années pour ne pas dire plus de 10 ans, il y a une recrudescence des comportements à risque. Les jeunes (20 / 25 ans) non seulement ne se protègent pas mais ils ne font pas de test non plus.

Et effectivement comme tu dis bonbenbof à mon avis, sans généraliser, les hommes sont moins vigilants ou s'informe peu à ce niveau là. Un peu comme la contraception pour ne pas avoir d'enfant où quasiment tout repose sur la femme.

Pour marquer les esprits il devrait faire un spot de prévention du style roulette russe (mettre genre 10 seringues avec l'une d'elle ayant le vih, et allez y utilisez les seringues l'une après l'autre).
Enfin un truc du genre.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#215900
katy81 a écrit :Un peu comme la contraception pour ne pas avoir d'enfant où quasiment tout repose sur la femme.
Vous avez plus d'options viables, fiables et réversibles, aussi. Peut-être que ça joue :confused:

Et certaines femmes affirment préférer que ce soient elles qui gèrent, parce qu'en cas de grossesse non désirée, ce sont elles qui en pâtissent le plus.

Ajouté 10 heures 31 minutes 54 secondes après :
SnapBack a écrit :Tu as été soigné jeune ou moins jeune ?
À 10 ans. Autant dire que je n'ai jamais rien connu d'autre sous les couvertures :grin:

Quand je mettais des préservatifs, une chose me tracassait : peut-être à cause de la forme du "matériel", de la circoncision ou d'un mauvais choix de préservatif, le latex n'épousait pas exactement le gland, ce qui me faisait craindre que de l'air y reste.

Avec mon ex, on n'a jamais utilisé de préservatifs, mais on s'est abstenus de toute pratique à risque jusqu'à se faire tester. Du coup, je suis plus expérimenté dans le sexe "sans" que dans le sexe "avec", et ça me fait un peu peur pour la suite... Si suite il y a un jour.
par katy81
ans
#215914
VACN a écrit :
katy81 a écrit :Un peu comme la contraception pour ne pas avoir d'enfant où quasiment tout repose sur la femme.
Vous avez plus d'options viables, fiables et réversibles, aussi. Peut-être que ça joue :confused:.
sauf si un jour on découvre la pilule pour homme, mais là aussi je suis quasi certaine que peu d'hommes s'y mettraient sérieusement. Un homme ne risque pas de tomber enceinte, de fait d'office on estime que c'est de la responsabilité des femmes d'éviter une grossesse non désirée.

Le parallèle avec le préservatif est assez parlant, le nombre d'hommes ayant des préservatifs en stock ou sur soi au cas où, ou même qui se posent la question des mst/ist, est plus faible que celui des femmes.

Je peux te donner une exemple simple,
pour certain traitement médicamenteux la femme ne peut avoir de contraceptif car totalement contre indiqué en même temps, et il faut éviter le risque de grossesse car malformation fœtale.
Et bien pour quasi la majorité des couples, les hommes préfèrent l'abstinence à l'utilisation d'un préservatif contrairement aux femmes qui sont prêtes à les utiliser régulièrement.
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#215916
katy81 a écrit :sauf si un jour on découvre la pilule pour homme, mais là aussi je suis quasi certaine que peu d'hommes s'y mettraient sérieusement.
Avec joie pour ma part...
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#215917
On dérive un peu du sujet, j'arrête bientôt, c'est promis ^^"
katy81 a écrit :les hommes préfèrent l'abstinence à l'utilisation d'un préservatif contrairement aux femmes qui sont prêtes à les utiliser régulièrement.
Tu veux dire qu'elles sont prêtes à utiliser des préservatifs féminins, ou prêtes à avoir des relations avec leur partenaire portant un préservatif ?

Je ne dis pas ça pour troller, uniquement pour vérifier si j'ai bien compris : Préférer l'abstinence à l'utilisation d'un préservatif n'est-il pas un choix valide en matière de sexualité ? J'ai l'impression (erronée ?) que tu considères ce choix comme mauvais.

Et puis, je ne dis pas que c'est bien ou mal, ni que je ferais pareil, mais on peut se demander pourquoi ce comportement. Peut-être que beaucoup d'hommes trouvent qu'effectivement, les rapports avec préservatif ne valent pas autant le coup que sans, au niveau des sensations ? J'en ai déjà utilisé seul sans sentir de différence notable, mais je suis peut-être une exception.
katy81 a écrit :sauf si un jour on découvre la pilule pour homme, mais là aussi je suis quasi certaine que peu d'hommes s'y mettraient sérieusement.
Mais pour l'instant, on ne l'a pas "découverte", donc à l'heure actuelle vous avez plus d'options. Nous n'avons que l'abstinence, la vasectomie ou un préservatif qui, d'après certains, réduit les sensations. Après, je suis conscient que la pilule, les implants contraceptifs et autres peuvent aussi avoir des effets secondaires. Mais même si une méthode ne marche pas pour X raisons, vous avez d'autres possibilités.

La pilule masculine est en développement, mais cause encore des effets secondaires assez graves. J'ai entendu des gens suggérer (sans véritables fondements, même si c'est possible) que c'est parce que les hommes en général ne sont pas pressés d'avoir cette option, mais il est possible que ce soit dû à des spécificités de la physiologie masculine qui rendent la contraception chimique plus complexe chez les hommes.

Tout cela étant dit, je suis d'accord qu'on devrait se poser sérieusement la question de la contraception masculine. Ne serait-ce que parce que certains hommes (dont je fais partie) ont autant peur d'une grossesse non désirée que leurs partenaires ; le cliché de l'homme qui fait sa petite affaire et s'en va en laissant un bébé à sa partenaire sans en avoir rien à faire a la vie dure, mais il ne correspond pas à la réalité. En gros : faut pas croire, ça compte pour nous aussi.

Il est vrai qu'on est pas aussi bien informés sur la contraception masculine que sur la contraception féminine. Pourquoi, je ne sais pas, mais ce serait bien de communiquer à ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
par Genisa
Femme de 28 ans non vierge
#215924
Ben c'est un peu injuste et égoïste non?
Ta copine ne veut pas d'un truc qui aura potentiellement des effets secondaires sur sa santé, et te demande d'utiliser un moyen qui a zéro effet secondaire sur la tienne. Le seul truc qui change, c'est que les sensations sont amoindries pour toi. Et tu vas réagir en décidant que si ton plaisir n'est pas pleinement satisfait, alors tu préfères ne plus faire l'amour du tout.

Peut-être qu'on peut faire quelques concessions, et se rendre compte que la santé de sa partenaire est plus importante que son petit plaisir.
Il me semble.

Et oui l'abstinence est la méthode la plus efficace, mais là c'est plus ''je boude parce que tu fais pas exactement comme je veux".

Et je sais de quoi je parle, étant donné que mon copain a eu beaucoup de mal à accepter le fait que je ne souhaitais pas prendre d'hormones. Je lui parlais de ma santé, il me parlait de son plaisir..
SnapBack, Laura et 1 autres aime ça
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 7