Vous avez un problème de santé d'ordre sexuel ? Cette rubrique est faite pour vous.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#215991
Genisa a écrit :L'avantage que je trouve au préservatif, c'est qu'il est possible de se rendre compte de suite s'il y a un problème.
Comme dit Katy, il y a des grossesses non désirées avec une prise correcte de la pilule (ou stérilet d'ailleurs), j'imagine qu'on doit mettre un moment à réagir.. surtout en ayant des règles irrégulières.
Bah non c'est la même chose, un préservatif correctement placé n'empêche pas non plus les grossesses non désirées.
Les taux estimatifs de grossesse en cas d’utilisation parfaite du préservatif, c’est-à-dire lorsque la méthode est employée exactement comme elle doit l’être et lors de chaque rapport sexuel est de 3 % à 12 mois.
Avatar de l’utilisateur
par Genisa
Femme de 28 ans non vierge
#215995
Azrael a écrit :Bah non c'est la même chose, un préservatif correctement placé n'empêche pas non plus les grossesses non désirées.
Il peut être mis correctement et se rompre. Auquel cas il y a des chances pour s'en apercevoir. Pas obligatoirement, mais c'est déjà plus simple qu'une grossesse avec pilule.
C'est ce que je voulais dire.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#215997
Qu'on puisse parfois constater un souci ne rend pas le préservatif plus sûr, simple ou avantageux : niveau contraception, la pilule garde une plus grande efficacité théorique et pratique.
Avatar de l’utilisateur
par Genisa
Femme de 28 ans non vierge
#215999
En efficacité théorique l'écart est pas non plus énorme par rapport à la pilule.
Le problème c'est qu'en pratique, les gens commencent sans, et le mettent après, ou alors ne le mettent pas à chaque fois.
https://www.choisirsacontraception.fr/m ... sculin.htm

Et si, s'en rendre compte permet de réagir rapidement et de prendre la pilule du lendemain. Ce qui évite l'IVG.
Je compte ça comme un avantage, personnellement.
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#216000
Ce n'est pas que je veux insister mais d'après mes chiffres concernant l'efficacité théorique, le risque serait 6 ou 7 fois plus grand avec le préservatif.

Je ne vois toujours pas d'avantage prouvé si on compare à la pilule, vu que même sans déchirure visible ou apparente l'efficacité du préservatif est limitée : donc là encore on peut bien l'ignorer.
Dernière modification par Azrael le 17 nov. 2018, 20:52, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#216001
Azrael a écrit :
Lux a écrit :Il est de toute façon évident qu'une femme a beaucoup plus intérêt à faire attention à la contraception qu'un homme, puisqu'un homme ne tombe pas enceinte. Et qu'en ce sens, il peut faire l'amour avec une femme et ne jamais savoir qu'elle est tombée enceinte (la femme pourrait lui dire, certes, mais ça reste elle qui a un enfant à gérer).
Ha? Ma foi je ne vais pas dire que c'est mieux d'être une femme, mais ne jamais savoir qu'on a eu un enfant, je ne dois pas être le seul à trouver l'idée horrible (je me demande combien c'est fréquent, comme je me suis demandé si la fille sauf certains cas ne risquait rien pour avoir caché le fait), j'aimerais mieux le savoir et aussi gérer l'enfant. La nana au bout d'un moment pourra se dire "pas d'enfant" et passer à autre chose, tandis que le mec pourra douter/se poser la question toute sa vie, vraiment je ne vois rien là de si réjouissant.
J'ai plusieurs exemples autour de moi d'hommes qui ont su qu'ils avaient des enfants et n'ont jamais cherché à les connaître. Ils sont partis, ont refait leur vie ; la femme a dû jongler entre le fait d'être mère célibataire, son boulot, en bref pas mal de galères.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas des hommes qui sont plus impliqués que ça, et fort heureusement. Mais crois-moi : y'en a tout un tas, qui mettent ou non des préservatifs, qui ne s'inquiètent pas une seconde de savoir si les femmes avec qui ils ont couché ont pu tomber enceintes. Encore une fois, si la femme est enceinte, c'est à elle de faire la démarche d'appeler le mec et de le lui dire ; si c'est un ex ou un plan cul, la discussion est souvent compliquée, ça sonne comme un ultimatum.
Bref : arrêtons de croire que les conséquences sont les mêmes pour les deux sexes, c'est faux. Ce qui ne signifie pas que les hommes sont tous sans cœur et se moquent de ces questions...
katy81 a écrit :J'entends que certaines femmes utilisent l'ivg comme moyen de contraceptif, il y a là un gros manquement d'information sur le risque médical pour elle, mais aussi une faille psychologique.
Moi j'aimerais bien avoir les chiffres, quand même.
Qui peut, en toute conscience, préférer une intervention chirurgicale ou médicamenteuse (avec des conséquences physiques lourdes : perte de sang, douleurs, etc) qui s'accompagne de tas de rdv chez des spécialistes et même chez des psys (oui oui) au fait de prendre une pilule, mettre un préservatif, etc ?
Que ça arrive une fois me semble possible ; que la personne, consciemment, se dise "tiens je vais refaire la même connerie car l'IVG ça passe bien", non, ça je n'y crois pas. Je crois en revanche comme l'expliquait Genisa aux destins compliqués, aux arrières-plans sociaux extrêmement compliqués avec mauvaise information, ce qui fait qu'on peut éventuellement se retrouver face à des femmes démunies qui avortent plusieurs fois. Il y a aussi les pros de la fécondité : des femmes tombent enceinte avec préservatif et stérilet... on fait quoi, on arrête toute sexualité ?...
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#216002
Lux a écrit :Mais crois-moi : y'en a tout un tas, qui mettent ou non des préservatifs, qui ne s'inquiètent pas une seconde de savoir si les femmes avec qui ils ont couché ont pu tomber enceintes.
Lux a écrit :Bref : arrêtons de croire que les conséquences sont les mêmes pour les deux sexes, c'est faux. Ce qui ne signifie pas que les hommes sont tous sans cœur et se moquent de ces questions...
Comme mon message le laissait supposer je n'ignore pas qu'il y a plein de mecs qui s'en foutent bien (je ne cherche pas ici à défendre mon sexe), personne n'a prétendu qu'il y avait les "mêmes" conséquences, et oui ce sont les femmes qui tombent enceintes ou s'en occupent le plus. Mais je trouve étrange de présenter ça comme une vérité universelle ("une femme a plus intérêt", des mecs y verront davantage à y perdre - un "en général les femmes" me choque moins), le sentiment du parfait égoïste pour appuyer son propos (bah les mecs cool, ils ne sont même pas obligés de le savoir), et en tout cas je ne dissocierai pas toujours l'intérêt et les conséquences qu'il y a chez l'un et l'autre, dans un couple sain et aimant nous sommes liés et unis à mes yeux ce n'est pas "y a toi et pis y a moi", il y a plein d'hommes qui s'inquiètent plus que leur femme et préfèrent quand c'est eux qui souffrent.
Avatar de l’utilisateur
par Laura
Femme de 32 ans vierge
#216004
Je n'en suis pas la mais je sais que j'apprehende aussi ces moments pour ça.
J'ai pris la pilule plus jeune quand j'ai eu mon premier copain et que ma mère m'a conseillé de la prendre. Sans m'informer sur les autres moyens de contraception. Alors je l'ai prise et il est hors de question que je la reprenne un jour. Ça joue trop sur l' Humeur et prise de poids insupportable.et puis devoir prendre un "médicament" chaque jour n'est pas acceptable. En l'informant sur les moyens de contraceptions, je nen veux aucun d hormonal et je ne veux pas non plus insérer un instrument dans mon vagin qui restera la des années sans savoir les conséquences néfastes que cela pourrait avoir. Il ne me reste plus que le préservatif. Je ne sais d'ailleurs pas du tout comment on le met. Et j'ai eu comportement à risque puisque on en a jamais utilisé avec mon ex pendant nos préliminaires. Mais comme on a jamais été jusqu'au bout, c'était moindre risque quand même. Je pense que les mecs reposent trop sur l'idée que de toute façon on a qu'à prendre la pilule. Pas tous évidemment mais une grande majorité
Avatar de l’utilisateur
par Genisa
Femme de 28 ans non vierge
#216005
Azrael a écrit :Ce n'est pas que je veux insister mais d'après mes chiffres concernant l'efficacité théorique, le risque serait 6 ou 7 fois plus grand avec le préservatif.

Je ne vois toujours pas d'avantage prouvé si on compare à la pilule, vu que même sans déchirure visible ou apparente l'efficacité du préservatif est limitée : donc là encore on peut bien l'ignorer.
Je sais pas d'où tu prends tes chiffres, si tu regardes le site que j'ai mis en lien il y a une différence de même pas 2 points en efficacité théorique, au profit de la pilule.
L'écart se creuse en pratique. Très certainement parce que le préservatif demande de faire un choix sur le moment même, ça demande un certain sérieux. Pas de "bah je pense pas être en période d'ovulation, on le met pas", etc..

Et comme dit plus haut dans la conversation, l'avantage pour moi est l'absence d'effets secondaires, et ce pour les deux partenaires.
C'est le seul moyen sans effets secondaires. De mon point de vue (de femme) c'est important, et c'est pour ça que j'ai choisi cette solution.

Après si tu restes sur un point de vue masculin, qui ne prend pas en compte les effets secondaires de la pilule, la prise tous les jours, etc, forcément tu ne vas pas voir les avantages du préservatif.. et t'en tenir aux % d'efficacité, sur lequel la pilule finit (légèrement) gagnante.
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7