Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 33 ans non vierge
#219136
ludoch a écrit : ↑15 avr. 2019, 23:00 En même temps même lorsque tu connais bien une personne sauf si elle est parfaite (ce qui n'est jamais le cas) on ne pourra jamais la qualifier de "merveilleuse". Il y aura toujours un défaut de trop, qui gâchera tout, alors qu'une belle inconnue on peut toujours espérer la trouver "merveilleuse" tant que l'on ne connait pas ses défauts.
Je suis certain qu'une fois qu'on les connaît, il y a des gens qui méritent d'être qualifiés de merveilleux.

Rien n'empêche d'espérer qu'une inconnue soit merveilleuse, toutefois agir comme si on savait qu'elle l'était (alors qu'on n'en sait vraiment rien), c'est une chose différente. La question, c'est de savoir si ça a du sens de commettre certaines actions, alors qu'on ne connaît même pas la personne.

Mais ne le prends pas mal j'ai l'impression que tu te cherches des excuses, pour continuer d'aborder (et demander des numéros) avec des prétextes légers (voire aériens).
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#219144
Mattia43 a écrit : ↑15 avr. 2019, 21:59
VACN a écrit : ↑15 avr. 2019, 08:18 Et si la personne t'a souri pour éviter une réaction agressive ?
On voit quand même clairement la différence, quelqu'un qui a peur et n'a pas envie d'engager la conversation ne va pas soutenir ton regard.
Personne n'est à l'abri d'une mauvaise interprétation. On peut imaginer des choses, ou ne pas voir des signes qui disent "stop, va-t-en". Et c'est valable quel que soit le contexte.

La personne peut soutenir ton regard avec un sourire crispé, pour ne pas perdre de vue la menace.
ludoch aime ça
Par ludoch
Homme de 25 ans vierge
#219152
Azrael a écrit : ↑15 avr. 2019, 23:24 Je suis certain qu'une fois qu'on les connaît, il y a des gens qui méritent d'être qualifiés de merveilleux.
Je n'en doute pas.
Azrael a écrit : ↑15 avr. 2019, 23:24 Rien n'empêche d'espérer qu'une inconnue soit merveilleuse, toutefois agir comme si on savait qu'elle l'était (alors qu'on n'en sait vraiment rien), c'est une chose différente. La question, c'est de savoir si ça a du sens de commettre certaines actions, alors qu'on ne connaît même pas la personne.
C'est sur que lorsque l'on qualifie une personne inconnue de "merveilleuse" on se base uniquement sur la première apparence qu'elle nous renvoie. Et, si on approfondit un peu, on peut se rendre compte que c'est loin d'être le cas.
Azrael a écrit : ↑15 avr. 2019, 23:24 Mais ne le prends pas mal j'ai l'impression que tu te cherches des excuses, pour continuer d'aborder (et demander des numéros) avec des prétextes légers (voire aériens).
Je ne le prends pas mal.
En mĂŞme temps, il faut bien avoir conscience que les gens que l'on connait actuellement, avant qu'on les rencontre Ă©taient des inconnus pour nous.
Pour pouvoir connaître une personne il faut en avoir envie.
En fait, le but d'aborder est plutôt de chercher un moyen d'attirer l'attention des inconnues pour pouvoir apprendre à les connaître.
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 33 ans non vierge
#219155
Si tu pousses la porte d'un bar parce que t'as vu une inconnue derrière une vitre, il n'y a que deux solutions :
- Tu lui fais croire qu'elle a l'air trop géniale (oui tu te fous un peu d'elle, et la plupart ne sont pas dupes).
- Tu admets que tu cherches juste à rencontrer une inconnue, donc "Bonjour je pousse la porte du bar, je le fais pour toi mais ça pourrait bien être une autre, quand j'ai regardé derrière la vitre, t'avais l'air de faire l'affaire. Ah tiens ça t'emballe pas?"
ludoch a écrit : ↑16 avr. 2019, 12:23 En même temps, il faut bien avoir conscience que les gens que l'on connait actuellement, avant qu'on les rencontre étaient des inconnus pour nous.
Pour pouvoir connaître une personne il faut en avoir envie.
Quand on a envie de connaître de nouvelles personnes, il y a des lieux et des situations plus naturels et plus propices.
Eeyore aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Eeyore
Femme de 29 ans vierge
#219159
Si tu pousses la porte d'un bar parce que t'as vu une inconnue derrière une vitre, il n'y a que deux solutions :
- Tu lui fais croire qu'elle a l'air trop géniale (oui tu te fous un peu d'elle, et la plupart ne sont pas dupes).
- Tu admets que tu cherches juste à rencontrer une inconnue, donc "Bonjour je pousse la porte du bar, je le fais pour toi mais ça pourrait bien être une autre, quand j'ai regardé derrière la vitre, t'avais l'air de faire l'affaire. Ah tiens ça t'emballe pas?"
Très bien exprimé, c'est exactement ça! :joy:
Avatar de l’utilisateur
Par Lux
Femme de 32 ans non vierge
#219162
VACN a écrit : ↑14 avr. 2019, 19:48 Certaines femmes trouvent tout aussi intolérable de se faire aborder au travail ou dans un bar que d'autres dans la rue ou dans les transports. Pourquoi les secondes auraient-elles davantage raison (ou tort) que les premières ?
J'aimerais savoir, sincèrement, quelles sont les femmes qui se plaignent d'être abordées dans les bars, en boîte ou au travail.
Certaines se plaignent d'agressions, oui. Pas du fait que les hommes les abordent et leur proposent de boire un verre ou que sais-je.
J'attends vraiment de savoir d'où tu tires ça. Tu peux même aller fouiner sur le forum si t'as du temps à perdre : aucune femme n'a jamais dit ça.
En revanche, que ce soit dans un bar, au travail, à la bibliothèque, insister quand une femme dit non, la toucher sans son consentement, c'est effectivement très grave mais ça, ça vaut peu importe le lieu, en fait.
VACN a écrit : ↑14 avr. 2019, 19:48Vous dites souvent qu'on ne peut pas comprendre ce que vous vivez parce qu'on est des hommes, donc peut-être que vous ne pouvez pas comprendre ce que nous, nous vivons ?

C'est sûr, on ne se fait pas harceler aussi souvent que vous, mais on entend partout qu'on est des monstres ; qu'on vous fait d'horribles choses, parfois même sans le savoir ; qu'on ne peut pas vous aider, et que si on n'est pas avec vous, on est contre vous ; que vous regarder, comme un porc ou pas, est une agression ; etc.

Même si c'est sans commune mesure avec une agression sexuelle, c'est quand même moyennement agréable (et usant) de voir certaines femmes prendre peur sur son passage sans qu'on ait rien fait de particulier ("... que tu saches !"... Oui, c'est un peu facile, ça).
C'est vrai, c'est tout à fait comparable d'être harcelée et agressée quotidiennement, et d'être craint par les femmes. Ah oui, c'est EXACTEMENT la même chose ! J'avais oublié qu'on pouvait porter plainte si quelqu'un a peur de nous (attends, je vais t'apprendre un truc : non, en fait).
Les femmes passent constamment pour des coincées ou des sal*pes ; que je sache, ce n'est même pas de ça qu'on se plaint. Ce qu'on demande, c'est à être tranquille dans les lieux de passage. Les lieux qu'on ne peut pas éviter. Les lieux qu'on doit emprunter pour vivre notre vie.
Mais c'est vrai, c'est tout Ă  fait comparable avec le fait de se dire (sans le savoir, en plus) "elle a peur de moi, quelle vilaine".
Mais à ton avis, VACN, les femmes elles ont peur pour quoi ? pour te blesser ? Ou tout simplement parce qu'elles ont potentiellement déjà été agressées, harcelées, violées ?
Ton manque d'empathie me répugne.
Avatar de l’utilisateur
Par dawnydov
Femme de 27 ans vierge
#219169
ludoch a écrit : ↑15 avr. 2019, 12:19 Si on interprète mal les choses, la femme risque de mal le prendre et on va passer pour un agresseur.
Je comprends. C'est qu'il y a tellement de personnes indélicates, que beaucoup de femmes sont sur la défensive.
Tu vois les petites rides au coin des yeux si elle sourit? C'est un vrai sourire. Son langage corporel? Elle se tourne vers toi, ou Ă©vite ton regard et s'Ă©loigne? Encore des signes.
Mais pour être encore plus élégant, tu peux tout simplement poser la question : "vous avez une minute à m'accorder? " Et la classe ultime si c'est plutôt un non : "d'accord. Je comprends" avec un sourire et un "bonne journée". Perso, je n'ai jamais prit mal le fait d'être abordée avec politesse et respect.
Mais une femme sera probablement plus disponible dans un bar - par exemple - qu'à l'heure de pointe en partant au boulot, ou pire à l'heure de pointe en fin de journée. ça joue, le contexte.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#219173
Lux a écrit :Mais à ton avis, VACN, les femmes elles ont peur pour quoi ? pour te blesser ? Ou tout simplement parce qu'elles ont potentiellement déjà été agressées, harcelées, violées ?
Ton manque d'empathie me répugne.
Je trouve ton intervention justifiée, Lux, mais restez courtois même si VACN n’a pas ton vécu et celui d’autres femmes violentées ou agressées (le « vous » féministe, c’est particulier à gérer). Ça ne fait pas plaisir de ne pas être comprise sur un domaine que l’on connait le mieux et que l’on a parfois vécu mais continue ce que tu expliquais, la peur que certains hommes répandront sur d’autres hommes. À force de traumas répétés, les femmes deviennent logiquement plus méfiantes (analogie des crocodiles).

Ajouté après une recherche Google
Pour mieux illustrer le problème, VACN...
Les hommes sont tous dessinés en crocodile pour les mêmes raisons que cites Lux.

Certains draguent, d’autres transitent dans les couloirs du métro mais tu ne saisis aucune différence physique. Le dessin est intelligent car le crocodile est un prédateur dormant : parfois il attaque, des fois non. Le but n’est pas de dire que les hommes sont tous méchants mais qu’à force, n’importe qui pourrait faire une mauvaise action car le prédateur n’a pas un profil-type. Ça rejoint les explications de lieux non-sécurisants (comme l’espace confiné d’un métro).

Image
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#219186
Mais à quoi ce raisonnement nous mène-t-il ?

On ne va pas tous rester chez soi à s'éviter les uns les autres sous prétexte que n'importe qui, dans l'absolu, peut nous faire du mal !

On ne va pas arrêter de s'aimer sous prétexte que certain(e)s ne savent pas aimer !

Vous réalisez le délire dans lequel on s'enfonce, tous ?

Je vais répéter ce que j'ai dit il y a longtemps : ne pas confondre réserves sur les moyens et opposition aux fins.

Et comme SnapBack, je n'aime pas l'incohérence. Je n'aime pas qu'on me dise d'un côté que je ne peux pas comprendre les femmes, et de l'autre qu'une femme m'explique ce que je pense et pourquoi je le pense.

ArrĂŞter les harceleurs ? Oui.
ArrĂŞter les violeurs ? Mille fois oui.

Mais faire passer n'importe quel regard pour une agression ? Transformer tous les compliments en objectifications ? Non.

Au fait : le prédateur n'a pas un profil-type... Sauf qu'il est un homme, non ?

Ajouté 34 minutes 43 secondes après :
Pour dire les choses plus calmement : si je critique certaines méthodes employées pour lutter contre les problèmes des femmes (bien réels, j'en ai conscience), ce n'est pas par peur de perdre mes "privilèges", mais parce que ces méthodes me semblent inappropriées et injustes.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#219188
VACN a écrit :Et comme SnapBack, je n'aime pas l'incohérence. Je n'aime pas qu'on me dise d'un côté que je ne peux pas comprendre les femmes, et de l'autre qu'une femme m'explique ce que je pense et pourquoi je le pense.
Je le répête, je ne me considère pas comme féministe... ce n'est pas ma lutte bien que je comprenne les tenants et les aboutissants côté femme. Ici, le problème, c'est que Lux te parle d'un fait sans doute vécu que tu remets en doute. Je ne suis pas aussi franc et direct qu'elle (on peut blesser les gens très vite) mais elle l'a répétée plein de fois : si elle n'aimait pas les hommes, elle ne perdrait pas son temps ici.

EDIT : De plus, le point de vue est intéressant à lire de l'autre côté et, jusqu'à votre clash, il n'y a aucun ciblage individuel.

VACN a écrit :Au fait : le prédateur n'a pas un profil-type... Sauf qu'il est un homme, non ?
Cet homme pourrait-ĂŞtre toi... ou moi.
C'est ceci la logique de cette BD qui illustre très bien cette méfiance décrite par Lux.

Si tu es attentif, tu vois un crocodile qui tient par la main une fille : ça peut être son petit copain mais pour illustrer ce "non-visage", il est dépeint comme un crocodile comme les autres hommes. Et c'est pour celà que je "comprends" Lux bien que je ne peux que me fier à ce que les femmes écrivent.
  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14