Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#173274
A vrai dire, je trouve ça grave que ta mère ne veuille pas entendre que tu souffres très probablement d'un handicap. Non pas pour "excuser" ton mode de vie (tu n'as pas à t'en excuser, d'autant plus que tu t'en satisfais très bien), mais au moins pour admettre que tu as des spécificités que n'ont pas les autres.
Est-ce qu'on imagine un parent qui refuserait de comprendre que son enfant ne peut pas marcher ? Bonjour l'angoisse. Or un handicap psychique peut être aussi problématique pour le quotidien qu'un handicap moteur.
Blue284 aime ça
par Jessalyn
ans
#173277
A sa décharge, j'ai un profil assez peu commun pour une Asperger. Et le mot autiste fait peur. D'autant que j'ai eu ce diagnostic très tard. Quasiment par hasard. Et que je ne connais pas les difficultés classiques liées à Asperger. Je n'ai aucune difficulté professionnelle. Je travaille depuis quinze années au même endroit. J'ai des responsabilités. Je vis seule depuis mes 21 ans. Je n'ai jamais eu de soucis financiers ou d'organisation. Mon retrait social est lié à Asperger. Ou pas. Même moi je ne peux le dire. Mais je sais que pour moi je n'ai pas de handicap. Juste une particularité. Dont la plupart du temps je suis même assez fière. Parce que je trouve la norme ennuyeuse. Je pense que je peux comprendre la logique de ma mère. J'ai joué le rôle de la personne timide pendant longtemps. C'était un bon moyen pour être tranquille. Eviter les corvées. Etre laissée en paix par les autres enfants. Et même par les professeurs. Je pense donc que ma mère a cru et croit encore que je suis timide. Et que je me cache derrière un terme officiel pour ne pas travailler sur ma timidité. Elle ne croit pas que j'ai pu faire semblant pendant toutes ces années. C'est pourtant le cas, mais difficile à prouver maintenant.
par traviata
Femme de 58 ans non vierge
#173279
Asperger ou pas, dans la mesure où ton mode de vie est réellement un choix, dont tu ne souffres pas, (c'est la seule chose réellement importante) il n'y a aucune raison de vouloir y changer quoi que ce soit.
Si tu en étais malheureuse, et en faisais état, je comprendrais qu'elle fasse son possible pour t'aider.
Mais pour les voisins... qu'ils aillent voir ailleurs !
Blue284 aime ça
par Shimi
Femme de 34 ans non vierge
#173298
Les relations mères/filles ne sont pas toujours des plus harmonieuses malheureusement, il n'ai pas toujours évident de prendre du recul par rapport aux mots blessants qu'elles peuvent avoir a l'encontre de leur progéniture :smile:
J'ai moi aussi eu le droit a cette fameuse phrase "si tu aime les filles, tu peux nous le dire" ..... Quand au fait que ta maman va raconté ta vie a tout le monde Jessalyn, je compatis au mal que cela peu faire et a cette incompréhension que cela peu susciter en nous, non mais c'est vrai quoi qu'est ce que c'est que ce besoin de raconter la vie de ses enfants partout ( bon encore si c'est avec un fond de fierté parce que l'on a réussit telle ou telle choses ) !!
Ma mère joue le même jeu, elle raconte partout comment je les ai abandonnés mon père et elle pour partir vivre a 1200 km d'eux, et pourtant c'est la meilleure décision que j'ai prise, ne plus tenir compte de leur avis (destructeur) et essayer de penser a moi, je suis plus ouverte d'esprit, j'ai rencontrer beaucoup de gens et je actuellement je fréquente quelqu'un, chose qui pour moi aurait été impossible dans ma précédente vie.
par resO
Homme de 33 ans vierge
#173299
J'ai du mal à comprendre que ta mère ( se sente obligée de le faire ??) raconte ta vie à des inconnus. En quoi ça la regarde elle déjà (et encore moins les voisins) ?? Et concernant ton syndrome, ma question va être brutale mais ...elle en a honte ou quoi ?
On dirait bien qu'elle vit dans le déni. Quant au fait qu'elle aurait accepté que tu sois homosexuelle, j'en doute vraiment. C'est plus dans l'idée de trouver une justification à ton absence de vie amoureuse (en aurait-elle d'ailleurs aux autres ? ). Et puis si c'était pas ça, ça serait le choix du petit ami ou autre chose le problème.

Moi je serais toi, je lui dirais que ma vie privée ne regarde que moi, ni elle ni l'entourage. C'est quand même gravement irrespectueux de raconter la vie de ses enfants aux gens, comme si on vivait par procuration ? Est-ce que tu te sens obligée de tout lui raconter sans avoir de jardin secret ?
par Bubble2
ans
#173301
Je compatis avec Jessalyn, ma mère fait pareil. :joy: ça fait hurler mon pere, mais idem, j'ai le droit au "mais tu ne veux pas que je leur mente quand même ?" Bah je sais pas moi, un banal "c'est sa vie, je ne m'en mêle pas" suffirait à regarder tout ce beau monde. Je suis partie une semaine en vacances avec mes parents et en cinq minutes de temps la grand-mère qui tenait le gîte savait déjà que j'étais une "éternelle célibataire" pas attirée par la maternité. Voilà voilà. Je n'ai même pas grogné, parce que devant témoin ça me fait passer pour l'aigrie de service que les gens pensent voir en moi (bah oui, célibataire, trentenaire, l'horloge biologique qui fait tic tac, ça fait forcément de moi une aigrie, c'est bien connu !) et que de toute façon après j'ai le rôle de la méchante qui gâche tout.

Et pour ma part, même si je ne suis pas autiste asperger où je ne sais quoi (bon, j'ai eu droit à un suivi psy régulier gamine car mon côté renfermé inquiétait grandement ces messieurs dames de l'éducation nationale) je sais que ma mère a honte de mon mode de vie... Je crois que c'est mon côté égoïste qu'elle supporte le moins, d'autant plus que je ne m'en suis jamais cachée, je considère que je dois vivre ma vie pour moi, comme je le souhaite, sans me soucier de ce que veut la société ou de ce qui arrange les autres, et parfois, oui, ça passe par des actions égoïstes ! Comme mon mois de vacances, ma mère m'a dit "mais et ta collègue, elle va devoir te remplacer tout le temps ?"... Bah oui. Mais puisque j'ai le droit de prendre 4 semaines de suite, je le fais et rien n'empêche les autres de faire pareil... Je ne vais pas me priver pour ne pas gêner, il ne manquerait plus que ça !
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#228632
Maxbzh29 a écrit :Bonjour, mon plus grand complexe je pense que c'est avouer ma virginité. J'en ai tellement honte que j'envisage même pas d'aborder une femme. Trop peur du rejet et jugement suite à avoir avouer.
Comment faire comme si on avait de l'expérience. Etre sans peur ?
Message déplacé pour cause de sujet doublon - Lerêveur
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#228644
Alors comme ça je dirais :

1) Avoir le bon état d'esprit : se dire qu'on va vivre un truc enthousiasmant et agréable, un peu comme si on allait mettre la main sur le Graal ; bien sûr, on peut être un peu nerveux devant l'inconnu, mais il ne faut pas s'accrocher à tous les a priori qu'on a pu gober à tort.

Vous allez dorloter et vous faire dorloter, un tel échange, un tel partage, c'est beau, bon sang ! Or à lire certains, j'ai l'impression qu'ils pensent " Ohmondieumondieumondieu je vais sauter dans une fosse pleine de scorpions !!! "

2) Avoir un minimum de connaissances théoriques : la lecture de l'un ou l'autre guide rédigé par un médecin est sage, histoire d'éviter de faire / se faire mal ou les pratiques médicalement dangereuses.

3) Etre à l'écoute de son / sa partenaire et aller à son rythme.
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#233323
Bonzer a écrit :Dans mon cas j'ai avoué une fois au lit avec une fille et elle m'a jetée. Ça m'a fait très mal. Donc n'ai jamais reparlé de ça après.
Pff quelle horreur, ça m'aurait détruit ...
T'as fait comment derrière pour te remettre dans les rails ?
  • 1
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26