Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Par Demetan
42 ans non vierge
#60152
Bonjour,

J'ai posté un topic sur ma fréquentation des escorts. Celle-ci ne peut se séparer de mon addiction pour les films pornographiques. L'une est la résultante de l'autre.

Avec internet, il est aujourd'hui très facile d'avoir à disposition des films pornos de toutes catégories. Et ce sans sortir de chez soi, sans braver le regard du libraire, sans que personne ne soupçonne cette sorte de vie cachée. Il y a des filles au visage angélique, dont on attend si je puis dire le sacrifice du corps dans le film par des hommes à l'ardeur inépuisable. Il y a leur jouissance constante, le sourire qu'elles affichent en permanence, les interviews où elles affirment aimer "ça". C'est comme une drogue. Une sorte de tétine télévisuelle.

Je sais pourtant combien une simple discussion avec une fille peut être beaucoup plus riche, beaucoup plus exaltante. Mais c'est compliqué, cela prend énormément de temps. Elle peut dire oui, non au dernier moment (je veux dire pour proposition de se voir, de faire telle ou telle chose), changer radicalement d'attitude sans qu'on sache pourquoi.

Le porno est déjà écrit, déjà filmé, déjà enregistré. C'est ce qui reste aux hommes comme moi quand ils n'ont pas accès aux plaisirs simples d'une compagnie féminine. Une forme formidablement dégradée, abâtardie de l'amour. Une version trash de celui-ci.
Avatar de l’utilisateur
Par Apatch
Femme de 38 ans non vierge
#60154
Re-bonjour Demetan,

Je me demande sincèrement si l'addiction au sexe que ce soit via des sites pornographiques ou via des escorts n'est pas plus une solution de facilité que la seule solution qui te reste. Tu as des difficultés à aller vers le sexe opposé comme beaucoup ici. Alors du coup c'est vrai que le sexe facile c'est attirant parce que sans danger, sans prise de risque et sans implication émotionnelle. On ne peut pas être déçu, on ne peut pas décevoir.

J'imagine que tu te rends compte que ça ne peut à terme que te donner une vision biaisée des relations avec le sexe opposé et des relations amoureuses en général. Si c'est devenu une addiction pour toi, je pense que tu peux te faire aider, mais là tu es dans un cercle vicieux, plus tu as honte de ta situation, plus tu te caches et plus cette vie cachée est rassurante et plus tu t'enfermes dedans.

Je te confirmes que de vivre une relation avec quelqu'un qu'on aime est nettement plus enrichissant et excitant qu'un film pornographique. Alors ne désespère pas, n'hésites pas à te faire aider si besoin pour sortir de cette addiction et envisager sérieusement d'agir pour tenter de vivre une belle histoire avec quelqu'un. Ça ne marche pas à tous les coups, mais l'amour c'est une prise de risque et quand ça marche ça vaut vraiment le coup de s'être cassé les dents avant.
Par Demetan
42 ans non vierge
#60156
Un psy n'apportera rien, j'en suis convaincu.

C'est trop tard je pense. Il y aura un jour je pense où j'entrerai en dépression ou je serai frappé d'une maladie grave. Ce qui sera normal, la récompense de cette lâcheté. :)

Y a-t-il des témoignages d'hommes ?
Par solitrnl
ans
#60158
Si tu ressens une addiction aux films pornos, je te conseille d'aller faire un tour sur le forum pornodependance. J'y suis allé et ait tenu un carnet pendant environ un an. Je suis arrivé à me passer de masturbation et porno, tout en étant célibataire depuis toujours. C'est possible, finalement j'y suis revenu de temps en temps quand l'envie se fait sentir. Si j'avais une partenaire et une vie sexuelle j'irai certainement plus sur ce genre de sites. C'est juste un moyen de combler un manque. Je me suis prouvé que je ne suis pas addict, tous n'y arrivent pas cela dit. Mais personnellement je ne pense pas que le porno soit un problème en soit.
Par Rocher
Homme de 34 ans vierge
#60165
La dépendance au porno est souvent une expression particulière d'un besoin plus général de sensations très intenses, et certaines personnes isolées sont obligées d'y avoir recours, n'ayant rien d'autre d'accessible (ou ayant le sentiment de n'avoir rien d'autre). Je dirais que c'est une addiction que tu peux remplacer par n'importe qu'elle autre addiction ou activité très prenante et intense, sport, jeux vidéos, travail, lecture, étude très approfondie d'un sujet qui te tient à coeur, musique, activité professionnelle. Ca demande juste de la discipline et de la volonté et sans t'en rendre compte, tu cesseras de passer 4h d'affilée chaque soir sur des sites pornos et 10 à 15 minutes occasionnellement te suffiront. Je le sais, je suis déjà passé par cette étape.
Par katy81
ans
#60169
l'addiction au porno n'est pas la mĂŞme que pour le sexe puisque certains hommes addict au porno ont une vie sexuelle avec leur Ă©pouse... et d'autre trompe leur femme pour avoir acces au sexe non ?
la personne dépendante du sexe se masturbe et à des relations sexuelles n'importe quand et presque avec n'importe qui enfin c'est comme ça que je vois les choses.
Rocher a écrit :tu peux remplacer par n'importe qu'elle autre addiction ou activité très prenante
est ce une si bonne solution de remplacer une addiction par une autre pas sur ....
Demetan a écrit :Un psy n'apportera rien, j'en suis convaincu
tu peux aller voir une association anonyme contre les addictions sans voir de psy, juste le fait de parler avec des personnes dépendantes peuvent aider.
Par Rocher
Homme de 34 ans vierge
#60170
katy81 a écrit :
Rocher a écrit :tu peux remplacer par n'importe qu'elle autre addiction ou activité très prenante
est ce une si bonne solution de remplacer une addiction par une autre pas sur ....
C'est un moindre mal. Il veut mieux être accro aux séances de sport qu'au porno. Lorsque je me suis remis à la muscu, si je ne faisais pas au moins une heure par jour, je me sentais frustré. Resultat, moins de porno, mieux dans ma tête et j'ai redessiné mon corps.

Pareil, passer de l'addiction au porno à celle des jeux en réseau. Ca reste du temps perdu devant un écran mais tu fais des connaissances virtuelles, qui peuvent durer et devenir réelles. L'addiction au porno reste une des plus honteuses, que l'on cache et que l'on pratique forcément de manière isolée. Il est je crois plus honteux d'avouer qu'on se branle seul devant un écran tous les soirs que d'avouer toute autres addcition. Donc, la remplacer par une autre, ca reste un pas en avant je trouve.
Avatar de l’utilisateur
Par Pozor
Homme de 28 ans non vierge
#60175
Apatch a écrit :Je me demande sincèrement si l'addiction au sexe que ce soit via des sites pornographiques ou via des escorts n'est pas plus une solution de facilité que la seule solution qui te reste.
Je suis absolument d'accord !
D'ailleurs, je m'autoflagelle quand il m'arrive de commencer Ă  penser que le porno est mon seul recours...
Rocher a écrit :Ca demande juste de la discipline et de la volonté et sans t'en rendre compte, tu cesseras de passer 4h d'affilée chaque soir sur des sites pornos et 10 à 15 minutes occasionnellement te suffiront. Je le sais, je suis déjà passé par cette étape.
Exactement ! Et tu peux aussi progressivement essayer de passer des productions pornographiques aux productions érotiques, beaucoup plus stimulantes et intéressantes selon moi...
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#60185
C est difficile pour un mec célib de pas y aller de temps en temps et dans ce cas y a pas à en avoir honte... Je pourrais pas devenir accroc pour la simple raison que je déteste qu on se foute de moi, donc voir des nanas avec des mecs souvent pas terribles, faire un grand sourire (entre deux écoeurements parfois) alors qu elles sont dégoutées, je trouve ça trop glauque et ça m énerve trop pour que j y passe des heures...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 22