Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
par Simael
Homme de 35 ans vierge
#65520
Suite au petit débat que j'ai lu dans la section new perso, je pense que ça méritait la création d'un topic pour en débattre :D

Il est assez amusant de savoir que j'ai découvert ce terme dans........ce forum ^ ^ (je suis sérieux), jamais entendu parler de ça avant, plutôt comique dans la mesure où ça m'est arrivé il n'y a pas si longtemps (mais je m'en suis bien remis pour des raisons que j'évoquerais plus tard). En revanche, et beaucoup moins drôle, c'est arrivé à un de mes meilleurs amis, fou amoureux d'une fille mais qui n'a jamais rien eu d'autres en retour que "le meilleur ami", il en a beaucoup souffert, (et il en souffre toujours un peu), et ça à été dur pour lui de s'en remettre car bien sûr, il a gardé cette relation amicale sans avoir coupé les ponts avec elle (ce qui, je pense, continue à le faire souffrir).

Une relation amicale peut-elle se transformer en relation amoureuse ? Il fut un temps où, croyant encore à un certain romantisme, j'aurais dit "oui" sans hésité mais aujourd'hui, j'ai une autre conception (peut-être amer) de la réalité, je n'ai JAMAIS vu, de mon vivant en tout cas, une relation amicale se transformer en relation amoureuse et je commence vraiment a ne plus le croire.
Pourtant 3 personnes de ce forum (que des femmes, je ne sais pas si ça signifie quelque chose de particulier) jurent du contraire par leur vécu. Je crois tout de même que dans le tête des gens, pour des raisons culturelles ou autres, il y a soit, entre hommes et femmes, une relation amicale ou soit une relation amoureuse, c'est soit l'un soit l'autre mais pas les deux, ça ne peut pas exister (pas dans une culture occidentale en tout cas). Il y a pourtant pas si longtemps, j'affirmais encore que chez certaines personnes, la frontière pouvait être un peu plus flou, mais en fait, je pense que je n'y crois plus vraiment d'après ce que je vois et un peu de mon vécu. Par ailleurs, toutes les personnes autour de moi qui sont en couples n'était à la base pas amis, ils se sont connus et se sont tout de suite apprécié pour être en couple, ils ne sont pas passé par la case "simple amis". Il serait amusant aussi de savoir de savoir si c'est la "friend zone" est un "symptôme" dû à notre époque (est-ce que ce genre de cas existait auparavant ? je me le demande).

Alors est-ce que ça se résume à ça ? Que les mecs qui sont entré dans la "friend zone" sont le type même de personne "trop bon, trop idiot" (ce que je suis) ? Qu'ils ont, comme tous les site qui parlent de ce sujet, loupés quelque chose avec la fille (et donc que c'est de leurs faute) et que c'est désormais trop tard pour espérer autre chose ? Faut-il déduire que si, passé le premier mois avec la fille qu'on essaye d'aborder, il ne se passe rien, c'est foutu d'avance et on entre direct dans la "friend zone" ?
J'espère qu'on pourra me contredire, parce que, franchement, si les relations amoureuses entre hommes et femmes ne se résument qu'à ça, je crois que je préfère encore mille fois plus resté célibataire

Ah oui ! alors j'ai pas arrêter de dire que c'est les mecs (les malheureux) qui entrent dans la "friend zone" car, toujours d'après le net, ce symptôme n'existent que chez les hommes :O d'ailleurs ce terme ne s'emploient que pour eux, pas pour les femmes. Parce que, hein ! les femmes bien sûr( qui sont timides) ne peuvent pas entrer dans ce genre de symptôme, c'est tellement évident ^^ ça existe pour un sexe mais pas pour l'autre et puis c'est bien connu hein ! "les mecs ne pensent qu'à ça" alors forcément, ce genre de choses ne peuvent arriver qu'à eux bien entendu ! (c'est fou ce que certaines idées véhiculés me feront toujours marrer ^ ^)
relo aime ça
par teddy
Homme de 34 ans non vierge
#65521
Comme toi je n'ai vu aucun exemple IRL de couple qui se sont formés apres avoir été amis. Je ne nie pas que ça existe, seulement je ne lai jamais vu. Comme si ils fallait des attributs différents pour être ami et pour être amant.
J'ai souvent lu que les hommes entraient dans la friendzone parce qu'ils ne "sexualisent" pas assez la rencontre (genre quand tu rencontres une femmes qui te plait il fait tout de suite lui faire comprendre que tu veux lui faire la bagatelle)... Vous savez ce que je pense de ce genre de conseils.
par traviata
Femme de 58 ans non vierge
#65523
Si ça peut te rassurer , Simael, j'ai découvert aussi ce terme ici. Déjà pour la bonne raison que je ne suis jamais allée sur un site dit "de séduction". Déjà je crois que c'est plus dévolu aux hommes qu'aux femmes (???)
mais de plus le concept me rebute. Je peux concevoir qu'on puisse établir un code de drague permettant d'arriver le premier sur les rangs pour emballer une fille qui vient avec la même intention , mais on ne me fera jamais avaler qu'on peut de cette manière entamer une véritable relation.

On a souvent évoqué (Pozor notamment, je crois) le fait qu'aujourd'hui, on démarre souvent seulement avec du sexe, donc dans le contexte précité, et puis on décide de se revoir, et de fil en aiguille on reste ensemble (parfois). D'où la nécessité, angoissante pour certains forumeurs, d'assurer comme une bête, (or ils craignent que ce ne soit pas le cas en raison de leur inexpérience), si on veut aller en deuxième semaine . (m... on dirait un jeu télé..)

Là encore, c'est à mille lieues de mes conceptions... mais c'est peut-être aussi la différence de génération :)

Mais il faut accepter l'idée que pour d'autres personnes, ça se passe différemment : est-on amis puis amants, ou bien met-on longtemps à entrer dans le vif d'une relation amoureuse en décidant de bien connaitre qqun ?
Ca n'entre évidemment pas dans un plan, les choses avancent, peu à peu ... en tout cela permet de revenir sur des pensées précédentes, des avis rapides, instinctifs. Je le redis pour moi , honnêtement, mon premier réflexe, ma réaction instinctive, quand j'ai vu mon ami irl pour la première fois, a été "non", et pourtant ... je me rappelle d'un post d'Apatch, je dirais que même physiquement il a changé à mes eux. Il n'est pas devenu
subitement Pierce Brosnan, mais je l'ai vu avec d'autres yeux, et j'avoue que lui qui se préoccupait peu de son apparence (ce qui a un fond de logique puisqu'il ne se voit pas) a évolué aussi dans le domaine ... ;)
Hé hé maintenant il me demande même de faire un peu de shopping avec lui alors qu'il déteste ça ...

Donc acceptez l'idée que tout ne fonctionne pas de la même façon pour tout le monde, et choisissez l'option qui vous convient le mieux. La deuxième convient sans doute mieux aux timides... et à la plupart des VT.
Avatar de l’utilisateur
par Apatch
Femme de 38 ans non vierge
#65528
Je ne sais pas Simael, on doit être de la même génération non ? ^^
Bon il me semble que ce thème avait déjà été traité mais comme il est récurrent je pense que ce n'est pas bien grave.

Pour mon cas personnel, je peux dire que le concept de friend zone n'est pas réservé qu'aux garçons, j'ai moi même vécu des histoires avec des amis dont je suis tombée amoureuse et qui ne ressentais absolument rien pour moi. Ils m'ont d'ailleurs gentiment rejeté. D'ailleurs comme toi je l'ai découvert ici. Sur le net, j'ai vu des tas d'histoires de filles qui sont amoureuses à sens unique d'un ami, donc ce n'est pas histoire de sexe si tu veux mon avis. Peut-être n'appellent-t-elles pas ça la friend zone tout simplement.
Je ne crois pas à la friend zone, tout simplement parce que je suis souvent tombée amoureuse d'amis qui ne me plaisaient pas du tout physiquement au départ. J'ai été touché par leur caractère. Par contre, j'ai longtemps eu l'impression que dans l'autre sens si tu ne plaisais pas directement physiquement à un homme c'était mort pour la suite. Je ne sais pas si ça se vérifie mais c'est longtemps l'impression que j'ai eu.

Sinon, j'ai été amie 2 ans avec mon homme, qui était pris à l'époque dans une histoire sérieuse. Je fais un black out sur les amis en couple, donc je n'ai jamais eu le moindre penchant pour lui et puis physiquement je n'étais pas particulièrement attirée non plus. Lui-même était en couple, donc pour lui aussi je n'étais qu'une amie. A l'époque bien sûr on s'entendait déjà très bien mais sans plus.
C'est ensuite quand son histoire s'est terminée qu'il a commencé à s'intéresser à moi. Moi de mon côté je n'avais rien vu et je n'avais toujours rien envisagé avec lui malgré son célibat. C'est à une fête entre amis que j'ai compris que je l'intéressais et mon regard s'est ouvert, je ne sais pas comment le dire autrement. Je l'ai vraiment regardé et ce que j'ai vu m'a plu, donc j'ai voulu tenter de voir où ça pouvait nous mener. On s'est mutuellement dragué et je lui ai confié que j'étais vierge. Ensuite c'est allez très vite et on est ensemble depuis 2 ans. C'est marrant parce que maintenant je trouve que c'est le plus bel homme au monde.

En conclusion, pour moi la friend zone c'est juste un joli mot pour expliquer que tu ne plais pas. Quoi que tu fasses, si tu ne plais pas tu ne plais pas. Évidemment si dès le début de la relation, la personne t'intéresse ça ne sert à rien de jouer le bon ami, donc en ce sens ces sites ont raison. L'approche par l'amitié ça marche rarement, ça marche seulement si l'amitié vient naturellement au début sans autre motivation derrière. Moi clairement j'avais besoin de ce cas de figure et j'ai eu la chance de pouvoir vivre quelquechose comme ça.
Avatar de l’utilisateur
par Pozor
Homme de 29 ans non vierge
#65540
traviata a écrit :On a souvent évoqué (Pozor notamment, je crois) le fait qu'aujourd'hui, on démarre souvent seulement avec du sexe, donc dans le contexte précité, et puis on décide de se revoir, et de fil en aiguille on reste ensemble (parfois). D'où la nécessité, angoissante pour certains forumeurs, d'assurer comme une bête, (or ils craignent que ce ne soit pas le cas en raison de leur inexpérience), si on veut aller en deuxième semaine . (m... on dirait un jeu télé..)
Oui, c'est ça ! Ce n'est plus de la "TV-reality" mais de la "life-reality"... :no:

En ce qui concerne la "friend zone", ma vision est la suivante.

Lorsque deux personnes (de sexe opposé ou pas pour les homosexuels) se rencontrent, une sorte de "course" débute.
Pour moi, la métaphore est une route commune qu'on ne peut parcourir que dans un sens unique, le temps de faire connaissance. C'est plus ou moins long selon les cas et les desirs de chacun. Pendant un certain temps, il pourrait subsister une certaine ambiguité, même si les deux commencent à bien se connaître, se fréquenter souvent et s'apprécier.
Seulement à un moment, donc plus ou moins tôt selon les cas, la route se divise en deux. Tout droit, la route principal mène à l'amitié. La nouvelle route annexe mène à l'amour, mais celle ci est très piégeuse car glissante et sinueuse. Une fois l'intersection passée, il est très difficile de changer de route, à moins de couper à travers nature, ce qui est très dangereux également. Il est facile de manquer l'intersection si l'on se contente trop longtemps de la situation de (bonne) connaissance. Résultat, on se retrouve vite sur le route de l'amitié.


La question que j'aimerai poser à celles et ceux qui ont déjà vécu un passage amitié vers amour : était-ce un vrai ami ou une bonne connaissance ?
Pour moi, dans le premier cas, il y a friend zone ; dans le deuxième pas encore, mais elle menace !
Avatar de l’utilisateur
par Apatch
Femme de 38 ans non vierge
#65541
C'est simple un vrai ami est quelqu'un avec qui je n'aurais pas envie de sortir même si cette personnes était célibataire. Une bonne connaissance c'est quelqu'un que j'apprécie mais avec qui je n'envisage rien.
Mais les sentiments peuvent évoluer et ta métaphore comporte une lacune, parce que parfois quelqu'un ne nous plait pas quelque soit le temps qu'on a passé avec lui tout simplement parce que physiquement ou mentalement on n'est pas attiré. Et dans ce cas, quelque soit les actions que tu mèneras ça ne changera rien.
Avatar de l’utilisateur
par Pozor
Homme de 29 ans non vierge
#65543
Ce que tu me dis conforte plutôt ma façon de voir les choses, je trouve !
Apatch a écrit :C'est simple un vrai ami est quelqu'un avec qui je n'aurais pas envie de sortir même si cette personnes était célibataire.
Apatch a écrit :parce que parfois quelqu'un ne nous plait pas quelque soit le temps qu'on a passé avec lui tout simplement parce que physiquement ou mentalement on n'est pas attiré. Et dans ce cas, quelque soit les actions que tu mèneras ça ne changera rien.
Ceci est le cas "friend zone".
Apatch a écrit :Une bonne connaissance c'est quelqu'un que j'apprécie mais avec qui je n'envisage rien.
Cela est le cas "bonne connaissance". Tu n'envisages rien sur le moment, mais ça peut toujours évoluer et prendre la route de l'amour tant qu'il en est encore temps.
par Exodus
ans
#65547
Dans mon cas c'est ce qui est arrivé, très tôt je me posais la question de savoir ce que je ressentais pour cette personne, j'ai mis sa de coté en la considérant comme une amie , jusqu'à ce que sa m'éclate à la figure.

En vérité tu le dis très bien Apatch, si les sentiments évoluent c'est qu'il y avait déja quelque chose des le début, dans mon cas la fille en question ne ma jamais imaginé une seule seconde comme autre chose qu'un ami, elle me racontait sa vie et ces amours d'avant...bref faut pas que je retombe dans la nostalige non plus mais pour conclure elle n'a effectivement jamais eu d'attitude ambigue.

Pozor a ben disséqué ton message pour te montrer que finalement tout le monde sait ce que c'est la friend zone sans pour autant l'appeler ainsi:p
Avatar de l’utilisateur
par Apatch
Femme de 38 ans non vierge
#65558
Oui enfin, pour en arriver à cette "définition" j'ai du beaucoup réfléchir sur moi, mes réactions, mon passé, c'était pas aussi évident il y a quelques années ^^
Avatar de l’utilisateur
par cagibi
Femme de 43 ans vierge
#65573
J'ai dit hier ou avant-hier que je croyais à la transformation des sentiments amicaux en sentiments amoureux. Mais cela ne m'est jamais arrivé, ou plutôt si, mais cela n'était pas réciproque. Donc, là est souvent le noeud du problème. On peut être attiré par quelqu'un, ami depuis plus ou moins longtemps, souhaiter donc que la relation évolue, mais l'autre ne pense pas la même chose. Et on reste dans cette "friend zone", que l'on soit homme ou femme!!
Je l'ai connu surtout une fois, avec un ami, de qui j'étais à l'époque très proche. Et je crois donc tout autant, que l'amitié entre un homme et une femme n'est pas simple, et que la frontière peut vite se rapprocher, ou fluctuer... et que les ambiguités peuvent faire beaucoup souffrir.
Mais parfois, cela peut marcher, si l'évolution est réciproque. Sans doute que la période amicale ne doit pas durer trop longtemps...
En fait, à bien y réfléchir, je connais peu de cas de ces transformations amitié-amour...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 58