Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
Par McCoy
Homme de 26 ans vierge
#212202
SnapBack a écrit :Bof.

C’est une approche très froide et calculée en statistiques, dénué d’humanité (Gisèle est une 8/10, Rolande une 4/10... :expressionless: ) qui ne me plait pas dans ton raisonnement bien que je sois d’accord que les gens ne sont pas égaux face à l’amour car les préjugés pèsent sur n’importe qui : ça peut être l’âge, la race, l’orientation sexuelle surtout, l’apparence aussi. Mon apparence étrangère et très filiforme pour un homme est parfois un avantage, des fois non : j’ai déja eu des remarques qui ne m’ont pas plu... mais je vais radoter ! Ça dépend de la femme qui souhaite passer au-dessus ou non des on-dit.
Effectivement, c'est froid, pas très élégant et meme un peu mathématique mais je pense que ce genre d'analyse peut etre intéressant pour comprendre un peu mieux comment sont régies les relations amoureuses, l'humanité et l'alchimie vont donc échapper à ce que j'ai raconté, ce qui ne veut pas dire que tout le raisonnement s'écroule mais plutot qu'il ne pourra jamais tout expliquer.
SnapBack a écrit :Je suis conscient de tout ça.

Nos préférences, je ne pense pas que ce soit inné... respirer l’est mais l’appréciation est une éducation pour moi. Beaucoup de choses de notre environnement nous influence forcément. Les fantasmes et le réel, ce sont deux choses différentes.

Je laisse une chance car des fois on choisit, d’autres fois la vie nous apporte certaines choses. Mon seul souhait étant qu’elle accepte ma part de solitude et qu’elle ne m’envahisse pas. Après, peut-être souhaiterais-je un compromis tellement illusoire qu’il est peut-être mieux que je vive seul ?

N’aimant pas vraiment les surprises, je me laisse pourtant une part de hasard :grin:
J’ai des goûts particuliers certes... mais c’est une façade car ce qu’elle est à l’intérieur jouera forcément dans l’alchimie.

Le fameux « restons amis », c’est une alchimie qui ne dépassera pas un certain stade.
Ce n’est en aucun point vexant si on accepte cela. On n'oblige personne d’ailleurs.
On a déjà évoqué le sujet, pour moi tu es un humaniste jusqu'auboutiste en donnant leur chance à des filles qui ne te plaisent par forcément et je t'admire pour ça, mais moi désolé je n'y arrive pas, s'il n'y a pas attirance mutuelle je bloque complètement et je n'arrive pas à me projeter dans une relation avec la fille. C'est pas faute d'avoir remis en question ce point plein de fois, mais j'ai toujours choisi d'attendre quelqu'un qui me plairait vraiment plutot que de ficher en l'air ma 1er fois avec une fille qui ne plait pas sur le plan sentimental.
VACN a écrit :Je suis sûr d'une chose, c'est que sur Internet, 60% des statistiques sont produites au hasard.

Sérieusement, c'est un peu pénible de voir des personnes s'improviser chercheurs, sans prendre de recul sur les résultats de leurs "expériences". On ne vit effectivement peut-être pas dans le même monde, mais qui vit dans le vrai ?
Ton message me laisse pantois, dans mes souvenirs tu avait plutot tendance à poster des trucs contruits et argumentés plutot que des messages non étayés et limites rageux. Je te demande pas d’etre d’accord avec moi mais au moins justifie ce que tu avances.

Première chose, est ce que je fais référence à des stats issues de sources internet ? non :unamused:

Deusio, tu n'aimes pas que les gens recherchent la vérité en s'improvisant chercheur ? Ne lit pas les messages alors, personne t'as obligé, mais comment peux-tu s'offusquer que des gens essayent de comprendre les raisons des malheurs qui leurs tombent dessus ? C'est juste humain quoi...

Et enfin, si tu trouves que je ne prend pas de recul sur mes expériences de pensées, explique moi pourquoi ? Dis ou mon raisonnement foire, corrige ma théorie et expose nous tes conclusions.

Au déla de mes expériences de pensées qui peuvent etre parfois un peu déconnectées de la réalité je le concède, n'oublie pas qu'à bientot 25 ans j'ai aussi une expérience de la vie non négligeable concernant les déboires amoureuses, pour t'en rendre compte je t'invite à lire mon post sur cette page viewtopic.php?f=166&t=5973&start=120, et tu verras que non seulement je prend du recul sur mes expériences de la vie mais qu'en plus cela corrobore mes théories.

Enfin, tu ne me connais pas mais je suis bien plus un scientifique qu'un Jacky au comptoir du PMU qui élabore des théories sur tout et n'importe quoi, je ne veux pas me faire mousser mais dans le cas présent il me parrait important de préciser que j'ai consacré près de 6 années de ma vie à la science dure, donc tout ce qui est théorie, contre exemple, expérience, lemme, contraposée etc... je connais. Meme si je marche un peu sur des oeufs en parlant d'attirance amoureuse car cela n'entre pas dans mon domaine de compétences à la base.

Bref, ressaisi toi, tu nous a habitué à mieux.
rooter a écrit :Ca peut ^$etre trèsintéressant, comme approche, si c'est bien fait (le matérialisme dans le succès amoureux, c'est déprimant, mais fascinant ^^). Mais là, c'est juste des croyances articulés pour faire croire que c'est argumenté. Genre, comment tu sais qu'il n'y a pas autant de personnes qui aiment les personnes rondes que les personnes fines ?

De toute façon, je pense que les gouts de chacun sont assez secondaires.
Quand on se lance là-dedans on est obligé de balancer des "croyances" comme tu les appelles, pour la simple et bonne raison que c'est difficile à vérifier par l'expérience et qu'à mon niveau je n'ai pas les moyens de réaliser ces expériences/sondages. Mais ces "croyances" comme tu les appelles sont plus proche du postulat que tu préfèrerais coucher avec Michèle Laroque au lieu de Susan Boyle (elle ont presque le même âge), que du fantasme irréel dont tu me taxes.

En jouant à ton jeu on peut aussi tout remettre en question, du genre "mais qu'est ce que t'en sais que les gens préfèreraient Margot Robbie plutôt que Susan Boyle ? (la pauvre je lui met cher), t'as pas fait de sondage respectant les règles de l'INSEE, tu n'as pas la preuve !! ". Ok alors admettons que Dieu qui connait la réponse s'amène et mette 1 milion€ sur la table que tu palpes si tu réponds juste, tu miserai sur qui ? Ou plutôt sur quoi ? La méchante croyance populaire qui te dit qu'évidemment c'est Margot Robbie ou plutôt la voie dissidente qui te chuchote Susan Boyle ?
Le troupeau qui se rue dans la mĂŞme direction n'a pas toujours tort, n'oublie pas.
En admettant que j’ai faux sur l’exemple que j’ai choisi, tu omet de parler du fond du problème qui dit qu’on est pas à pas tous le même potentiel d’attractivité et que donc on est pas à égalité en séduction, est-ce que tu es convaincu du contraire ?

katy81 a écrit :je pense aussi qu'il y a à mon avis beaucoup d'hommes qui aiment les femmes rondes qu'on ne le pense, et je peux même dire grosses mais n'assument pas leur choix/goût véritables. Tour comme il y a beaucoup plus de femmes qui aiment les hommes qui ne sont pas spécialement musclés voire bodybuildés, ou encore qui sont attirés par les hommes ayant une calvitie.
Et que finalement il y a peu d'hommes et de femmes qui restent accroché à un stéréotype d'hommes et de femmes que la société leur met sous le nez, ou ce qu'ils pensent être leur idéal ou leur véritable goût.

On peut avoir une image d'un idéal mais être attiré par un tout autre physique et même de nombreux physiques, c'est comme ça que je perçois la phrase "tous les goûts sont dans la nature". Je ne suis pas persuadé qu'un personne se bornerait à chercher à tout prix une femme par exemple : d'1m70 brune au cheveux long avec des yeux vert.
Pour ce qui est stéréotypes qui prennent le dessus sur les véritables gouts c’est pas impossible mais je ne suis pas du tout bien placé pour vérifier si c’est vrai.
katy81 a écrit :En plus je suis convaincu que le caractère et la personnalité à bien plus de poids dans la séduction que véritablement le physique pur et dur.
Cela ne colle pas avec le constat que j’ai fait auprès des non VT de mon entourage dont certains de mes amis qui sont « tombeurs ». Je dirais plutôt que le physique est la condition nécessaire mais pas suffisante pour une relation amoureuse sérieuse, c’est-à-dire que si ça colle niveau physique alors la relation est envisageable et on passe au deuxième filtre de sélection qui est le caractère/la personnalité et si ça colle aussi alors on tente le coup. Je dirai donc que les deux critères ont la même importance puisqu’ils sont tous les deux éliminatoires, mais le 1er à être examiné est le physique, ce qui est normal puisqu’on peut en faire le tour en 5 min alors que la personnalité c’est plus long à cerner.
Je ne parle pas des « plans cul » car c’est très différent.
Matia43 a écrit :C'est possible, mais en prenant 30 mecs qui connaissent bien la même femme, tu prends 30 mecs qui sont probablement du même cercle social, qui ont donc beaucoup de choses en commun, et qui vont donc tendre à apprécier le même genre de filles. Ce n'est pas comme si tu prenais 30 mecs au hasard dans la rue, qui auront beaucoup plus de différences niveau âge/culture/classe sociale/etc... Un groupe d'amis n'est pas du tout un échantillon représentatif de la société.
C’est intéressant et même peut être vrai, mais difficilement vérifiable car peu de gens changent complètement de cercle social. De plus quand on cherche une copine/compagne on la cherche naturellement dans le même cercle social, par exemple moi je suis ingé et j’ai plus tendance a être attiré par une autre ingé ou une cadre RH avec qui j’ai des points communs, plutôt qu’une coiffeuse ou une agricultrice, et surtout je rencontre beaucoup de filles qui sont dans cercle social étant donné que j’y évolue tous les jours.
Concernant mon expérience perso, les quelques fois ou j’ai changé d’environnement (voyages, clubs de vacances…) et rencontré des nouvelles personnes je dois dire que cela n’a rien changé à mes échecs, j’étais toujours très bon pour me faire remballer. Sur les SDR c’est pareil, il y a des filles qui viennent d’horizons complètement différents du mien et pourtant ça ne change pas grand-chose.
Mon avis c’est que ce que tu avances est vrai dans une certaine mesure, pour autant je suis pas convaincu que ça change la donne pour les VT, je ne pense pas que partir vivre aux USA par exemple reverserait ma situation au point de me permettre de trouver beaucoup plus facilement quelqu’un.
Genisa a écrit :Ça m'a fait rire que tu cites Reese Witherspoon, parce que le premier truc qui m'est venu c'est "ah Reese Witherspoon, la meuf avec le menton de 30 mètres de long". .
Il y a quelques semaines quelqu'un avait cité Pamela Anderson comme modèle de la perfection au féminin ; pour moi elle incarne le stéréotype de la pouf peroxydée, hyper vulgaire..

Et pourtant aux yeux de certain/es, elles sont superbes. Et personne n'a raison ou tort ; parce que tous les goûts sont dans la nature.
Effectivement mais je ne trouve pas ça choquant du tout, je la trouve vraiment pas mal :smile:

Tous les gouts sont dans la nature certes mais dans la mesure ou j’ai expliqué dans mon message précédent, j’ai un pote qui fond devant Nabila, moi elle ne m’attire pas à cause de son style vulgaire de sa co..erie extrême, mais je peux pas nier qu’à la base c’est une belle femme qui aurait pu m’attirer beaucoup si elle avait existé dans une version moins télé réalité. En réalité personne ne pense que Nabila est moche, ceux qui disent beurk Nabila pensent plutôt comme moi.
Genisa a écrit :Par ailleurs si tu prends un groupe de 30 hommes, beaucoup auront leurs défauts et leurs complexes, et seront plutôt tolérants vis à vis de ceux de leur compagne. Evidemment qu'ils vont tomber d'accord pour dire que bidule au physique parfait est belle, mais ça ne veut pas dire qu'ils vont seulement sortir avec des femmes parfaites physiquement.
C’est intéressant ça, je m’étais déjà posé cette question en voyant des gars en couple avec des filles que je trouvais pas très belles, je me faisais la réflexion que je préférais encore rester solo 5 ans de plus plutôt qu’être avec une fille qui ne m’attire pas, d’ailleurs j’ai déjà éconduit pour cette raison.

Ce qui voudrait dire que le problème est que je suis incapable de faire des compromis sur mes « standards » en manière de gouts féminins, qui sont visiblement trop élevés au vue de mon « potentiel d’attirance » de la gente féminine.

Il y a 3 ans, une amie d’une amie voulait sortir avec moi, c’était vraiment dans la poche, mais j’ai dit non car elle ne plaisait pas suffisamment, quand je l’avais devant moi j’avais simplement pas d’attirance physique, pourtant objectivement elle était pas « moche ». Un autre aurait peut-être été capable de faire des compromis, moi je n'y arrivait pas.

Je reste convaincu que les attirances tendant à converger comme je l’explique depuis le début, mais je n’avais jamais trop pensé à ces compromis qui peuvent changer la donne.

Je me demande maintenant si mon exigence n’est pas en grande partie responsable de ma VT, ça parait presque évident maintenant.

SnapBack a écrit :Bien que je conçois que les échecs répêtés sont usants et frustrants.
Usant oui c’est le bon mot, j’ai parfois l’impression d’avoir le double de mon âge tellement ça me tape sur le système.
Avatar de l’utilisateur
Par rooter
Homme de 35 ans vierge
#212206
McCoy a écrit :tu n'aimes pas que les gens recherchent la vérité en s'improvisant chercheur ?
Je n'ai pas l'impression de lire quelqu'un qui cherche la "vérité", sinon tu aurais cherché à vérifier indépendament de toi si ce que tu crois est juste. Là, tu assène juste des croyances sur la base de ce que TOI, tu ressent.
McCoy a écrit :on est obligé de balancer des "croyances"
Non. D'abord il existe des études réalisées sur le sujet, ensuite, quand tu n'a pas la réponse à une question, tes stéréotypes personnels ne serons pas spécialement un meilleurs guide que du pur aléatoire. Bref, tu ressasse juste des préjugés idiots. Pas sûr que cela toi soit d'une grande aide.
McCoy a écrit : je suis bien plus un scientifique qu'un Jacky au comptoir du PMU qui élabore des théories sur tout et n'importe quoi, je ne veux pas me faire mousser mais dans le cas présent il me parrait important de préciser que j'ai consacré près de 6 années de ma vie à la science dure, donc tout ce qui est théorie, contre exemple, expérience, lemme, contraposée etc..
Ouïe, mes yeux... 6 ans d'études en science pour faire des erreurs de débutant ?
1) C'est un argument d'autorité
2) Le mépris de classe n'est pas un argument non plus
3) L'expérience de pensée, comme le Lemme ou le théorème ne sont pas des preuves, parce que c'est irréfutable.

Sans vouloir te peiner, du coup, si c'est un raisonnement tout à fait bancale qu'on pourrait entendre au PMU, vu le nombre de biais et les problème de méthode.
McCoy a écrit :Le troupeau qui se rue dans la même direction n'a pas toujours tort, n'oublie pas.
1) T'as pas prouvé que le "troupeau" allait effectivement dans ce sens, tout ce que tu as dit, c'est que dans ton imagination, tu imagine que els gens vont dans ce sens.
2) Tu n'as pas prouvé non plus que si il va dans ce sens, il a raison.
McCoy a écrit :En admettant que j’ai faux sur l’exemple que j’ai choisi, tu omet de parler du fond du problème qui dit qu’on est pas à pas tous le même potentiel d’attractivité et que donc on est pas à égalité en séduction, est-ce que tu es convaincu du contraire ?
Aucunement, je suis même convaincu du contraire. Mais le mécanisme que tu propose, exclusivement basé sur la beauté physique, ne marche pas très bien.

NB : Je ne connais pas les célébrités que tu as cité, mais Susan Boyl est apparemment en couple. ;)
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#212211
McCoy a écrit :Je pense que ce genre d'analyse peut etre intéressant pour comprendre un peu mieux comment sont régies les relations amoureuses, l'humanité et l'alchimie vont donc échapper à ce que j'ai raconté, ce qui ne veut pas dire que tout le raisonnement s'écroule mais plutot qu'il ne pourra jamais tout expliquer.
Je ne pense pas car noter quelqu’un de cette manière... c’est uniquement sur le physique, on ne connait rien de la personne si ce n’est sa partie publique.
Toi qui parle de Nabilla justement, je te verrais mal lui mettre un 4/10 justement. Elle est objectivement jolie mais c’est tout. Elle n’a pas une éducation qui me plait quand je la vois parler... alors qu’elle vient d’un milieu tout sauf pauvre (fille d’un fonctionnaire ONU). La Kardashian française en quelque sorte, une personnalité conçue par la télévision et les médias modernes (comme l’atteste son fameux "Allo quoi").

Ce genre d’analyse me parait forcément limité, bien que le désir ne se commande pas malgré des efforts, ce n’est pas quelque chose que je trouve humaniste.
C’est tout le contraire, car les femmes, les hommes sont notés par des échelons. Un humaniste, sans qu’il soit un révolutionnaire, entend dépasser les clivages.

On pourra me reprocher une attitude langue de bois mais combien d’entre-vous ce sont déja fait éliminé dès la première impression ?
En disant parfois "mais Jessica, elle préfère les badbogoss musclay !" #snif # badboy

Sans être aussi excessif, on m’a déja ejecté car j’ai une apparence forcément différente.
Ca vaut aussi pour les filles aussi. "Marie-Coralie ? T’es dingue mec, son cul est un flan de cellulites !"

J’exagère mais avouez que si on se fiait à la première impression... Autant rester chez soi.
Cette première impression, sans que l’on soit volontairement négligé, n’invite pas à connaitre l’autre.
McCoy a écrit :On a déjà évoqué le sujet, pour moi tu es un humaniste jusqu'auboutiste en donnant leur chance à des filles qui ne te plaisent par forcément et je t'admire pour ça, mais moi désolé je n'y arrive pas, s'il n'y a pas attirance mutuelle je bloque complètement et je n'arrive pas à me projeter dans une relation avec la fille. C'est pas faute d'avoir remis en question ce point plein de fois, mais j'ai toujours choisi d'attendre quelqu'un qui me plairait vraiment plutot que de ficher en l'air ma 1er fois avec une fille qui ne plait pas sur le plan sentimental.
Même les jusqu'au-boutistes peuvent être fatigués, à un moment donné.
C’est mon cas actuellement.

Mais je connais ce que peut être le rejet ou le délit de l’apparence. C’est ça, ma logique... ce qui ne valide pas automatiquement un succès non plus. Pour moi, les choses se construisent et se complètent. Un homme qui aime tout contrôler comme moi, les relations humaines ne sont justement pas ainsi. Je ne te cache pas que c’est parfois difficile de faire face à l’imprévu pour moi, mais nous ne sommes pas tous seuls.
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 33 ans non vierge
#212212
rooter a écrit :Aucunement, je suis même convaincu du contraire. Mais le mécanisme que tu propose, exclusivement basé sur la beauté physique, ne marche pas très bien.
Je ne suis pas sûr que McCoy veuille se baser exclusivement sur la beauté physique :
McCoy a écrit :Là j’ai pris volontairement un cas beaucoup accès sur le physique qui ne peut décrire la réalité, pour être plus fidèle à la réalité il faut remplacer dans mon exemple le focus sur le physique par le « tout » dont je parle souvent,
rooter a écrit :NB : Je ne connais pas les célébrités que tu as cité, mais Susan Boyl est apparemment en couple. ;)
Etre en couple ne veut pas dire grand-chose, on n'a pas les mêmes goûts et exigences. Susan Boyle aurait été en couple pour la première fois... à 53 ans, je doute que ça en inspire beaucoup.


McCoy dit des choses (entre autres?) plutôt évidentes pour moi. Pour nier que Margot Robbie ferait presque l'unanimité facile et Susan Boyle l'inverse, prétendre qu'on aurait encore besoin de preuves... il faudrait vraiment ne pas connaître les gens, avoir été sourd et aveugle. Cela dit je ne serais peut-être pas d'accord avec ses conclusions, d'ailleurs je ne verrais pas l'intérêt de parler de ça pendant des heures (même si tu n'en deviens pas un tombeur, travailler ton physique et/ou tout le reste suffit à te donner des chances convenables en général).
Avatar de l’utilisateur
Par rooter
Homme de 35 ans vierge
#212214
Ba du coup, je peut raconter ce que je veut ? Ce qui est affirmé sans preuve peut être réfuté sans preuve.

Là aussi, comment savoir, peut-être que Susan Boyle n'avait pas envie spécialement d'être en couple auparavant...

Des études sur la probabilité d'être en couple, il y en a la masse... Si la beauté peut jouer un rôle, l'accès à la sociabilisation, les stigmates sociales sont bien plus influents. Ainsi, être en situation de handicap réduit factuellement fortement tes possibilité, et pas seulement à cause de l'image, mais aussi parce que ça réduit fortement ton accès à la sociabilisation. SI ton handicap est invisible, ça augmente la probabilité de te faire larguer pour cette raison le jours où tu le confie (surtout si ton partenaire est un mec).

Le fait d'être pauvre réduit également tes possibilité, parce que ça rduit ton "champ" social.

J'aime bien ce texte, lié à cette problématique :
http://unbruitdegrelot.herbesfolles.org/?p=740
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 33 ans non vierge
#212215
rooter a écrit :Ba du coup, je peut raconter ce que je veut ? Ce qui est affirmé sans preuve peut être réfuté sans preuve.
Quand je dis "preuves" c'est relatif, il y a surabondamment de quoi réaliser qu'une Margot Robbie plaira bien davantage au contact des gens. Si tu as besoin d'un sondage-célébrités sur un autre site ou je ne sais quoi pour t'en rendre compte, bah eux quand tu veux hein.
rooter a écrit :Là aussi, comment savoir, peut-être que Susan Boyle n'avait pas envie spécialement d'être en couple auparavant...
Je suis d'accord, mais du coup ça ne sert pas à grand-chose de préciser qu'elle est en couple.
rooter a écrit :Des études sur la probabilité d'être en couple, il y en a la masse... Si la beauté peut jouer un rôle, l'accès à la sociabilisation, les stigmates sociales sont bien plus influents. Ainsi, être en situation de handicap réduit factuellement fortement tes possibilité, et pas seulement à cause de l'image, mais aussi parce que ça réduit fortement ton accès à la sociabilisation. SI ton handicap est invisible, ça augmente la probabilité de te faire larguer pour cette raison le jours où tu le confie (surtout si ton partenaire est un mec).

Le fait d'être pauvre réduit également tes possibilité, parce que ça rduit ton "champ" social.
D'accord aussi qu'il y a d'autres influences, ça n'empêche pas le fait que la beauté en ait une grande. Et sachant qu'il y a plus de gens touchés par le problème du beau/pas beau que par un handicap par exemple, ça me semble logique qu'on en parle plus ici.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#212216
J’ai le souvenir de certaines membres dire "au début, il ne me plaisait pas".
Une preuve qu’une relation se construit, même si ça ne dépasse pas la nuit et que tout est relatif.

Des personnes te laissent bien une chance, femmes comprises.
Avatar de l’utilisateur
Par Pasta
Homme de 32 ans vierge
#212225
rooter a écrit : 3) L'expérience de pensée, comme le Lemme ou le théorème ne sont pas des preuves, parce que c'est irréfutable.
Pourquoi lâcher des trolls sur les maths dans des sujets qui n’ont rien à voir ? :smile:
rooter aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par rooter
Homme de 35 ans vierge
#212228
Oh ba, on parle méthode, hein. ^^

Et puis ce sont mes premiers amours, et la rupture a tété brutale.
katy81 aime ça
Par Blup
Homme de 32 ans vierge
#212239
Je dirais plutôt que le physique est la condition nécessaire mais pas suffisante pour une relation amoureuse sérieuse, c’est-à-dire que si ça colle niveau physique alors la relation est envisageable et on passe au deuxième filtre de sélection qui est le caractère/la personnalité et si ça colle aussi alors on tente le coup. Je dirai donc que les deux critères ont la même importance puisqu’ils sont tous les deux éliminatoires, mais le 1er à être examiné est le physique, ce qui est normal puisqu’on peut en faire le tour en 5 min alors que la personnalité c’est plus long à cerner.
C'est exactement ce que je pensais avant d'arriver ici (et quelque part, je le pense encore), et que du coup la friendzone n'était ni plus ni moins qu'un petit ami potentiel à qui il manquait le critère physique, et un mec qui a le physique mais pas le reste, un plan cul potentiel.

Cependant, j'ai mis de l'eau dans mon vin comme on dit (et heureusement d'ailleurs) et les choses sont quand même plus complexes qu'il n'y paraît.
J’ai le souvenir de certaines membres dire "au début, il ne me plaisait pas".
Effectivement, et notamment Lux qui avait dit qu'elle était tombée amoureuse de certains mecs qu'elle trouvait pourtant moyen au premier abord.

Moi-même il m'est arrivé d'éprouver de l'attirance pour une fille, une amie, que je connaissais depuis des années sans jamais avoir rien ressenti, et puis un jour on a une conversation plus poussée, une petite phrase à priori anodine lâchée comme ça et les sensations se transforment en quelque chose de plus que de l'amitié.

On est d'accord, certaines filles ne sortiront jamais avec certains mecs comme certains mecs ne sortiront jamais avec certaines filles pour des broutilles (trop petit, trop gros, trop dégarni, les oreilles un peu décollées etc...) mais on peut avoir des surprises...

Cette semaine, ma responsable m'a avoué avoir le béguin pour un gars que je connaissais (souvenez-vous du "moins d'1m80" ah ah), ça m'a scotché tellement j'étais loin d'imaginer ça, et elle l'a vu ah ah : "ben quoi ?" - "Bah, écoutes, quand tu me décris ton type j'ai l'impression qu'il n'y a que Cristiano Ronaldo (après chirurgie bien sûr) qui correspond, et là t'es en train de me dire que t'es attirée par un gars normal qui dépasse péniblement le mètre soixante dix"

Elle s'est mise Ă  rire.
  • 1
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57
  • 58