Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#212395
Je ne peux pas croire des stats du genre "tu prends 30 mecs, ils noteront tous la même fille pareil", non sourcées (et quand bien même, basées sur un échantillon non représentatif), et qui contredisent ma propre expérience. En regardant bien, la majorité des femmes que j'ai vues en couple ne correspondent pas objectivement aux standards de beauté actuels, ni à ceux de l'époque à laquelle elles se sont mises en couple.

Il y a des trucs que je peux croire "par défaut", mais uniquement s'ils sont vraisemblables. Ce genre de statistiques ne l'est pas, car elles dépeignent une réalité incohérente avec ce que j'observe au quotidien.
rooter aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Lux
Femme de 32 ans non vierge
#212427
McCoy a écrit :Donc même si c’est intéressant de voir que ce qui était considéré comme beau avant est maintenant vu comme disgracieux, cela ne peut pas vraiment nous aider à sortir de notre situation délicate de VT.
Je doute que tes déclarations à base de "globalement les gens sont tous d'accord sur le physique des gens", sous-entendant donc que la beauté serait une donnée objective ou du moins, partagée par la majorité, aident beaucoup à se sortir de la VT. Comme l'a souligné Genisa, partir du principe qu'on est moche et que donc on n'y arrivera jamais, c'est aussi une façon de s'enfermer dans une croyance limitante et pas vraiment positive.
McCoy a écrit :Je l’ai revue un soir il y a deux mois et elle ne m’attirait toujours pas. Pourtant j’ai pas des gouts introuvables non plus, des filles qui me plaisaient vraiment et avec qui j’aurais vraiment pu vivre quelque chose j’en ai rencontré au moins une quinzaine, mais elle vraiment ça ne le faisait pas.
Il n'est pas inutile non plus de se demander pourquoi, comme par hasard, la seule femme avec qui tu "aurais pu" ne t'a pas plu. Encore une fois, tu parles de "tripes", comme si tout cela était une réalité objective, indépassable, etc. ; je crois au contraire que nos réactions n'ont rien d'objectives et qu'elles sont un mélange de données sociales, psychologiques, culturelles. Tu n'as peut-être pas envie de sortir de ta VT, de fait, une femme attirée par toi... ne t'attire pas. :wink:
McCoy a écrit :Après plusieurs années à côtoyer des amis qui sont des PUA purs et dur je suis en mesure de te répondre là-dessus (et je précise que je n’approuve pas leur manière de penser), ce genre de mecs fait deux catégories : les filles qu’ils ne trouvent pas très belles avec qui une relation sérieuse n’est pas envisageable mais qui les excitent sexuellement, et celle qu’ils considèrent comme vraiment intéressante à tous les niveau et avec qui une relations sérieuse avec engagement est envisageable, c’est la doctrine « moche mais bonne ». Donc à mon avis tu te trompes sur ce point, ils ont des gouts affirmés mais qui sont propres au plans cul et d'autres pour les relations qu'ils jugent sérieuses.
Ça n'explique rien, ce que tu racontes ; ça vient juste appuyer mon propos. Donc c'est ok de coucher avec une femme "moche mais bonne", mais c'est pas ok d'apprendre à la connaître et d'essayer d'avoir une relation avec elle ?
Pardon, mais l'attrait physique, il n'a qu'un seul intérêt : créer de l'attirance sexuelle. Si l'attirance sexuelle existe, il est où l'empêchement d'envisager plus que du sexe ?
Ou alors toutes les "moches mais bonnes" sont complètement stupides et sans intérêt ?
Par Zanz
Homme de 28 ans non vierge
#212586
@MacCoy je ne comprends pas bien pourquoi tu oppose un plan cul Ă  une relation avec attirance mutuelle, quand les gens couche ensemble pour un soir est ce qu'ils ne s'attirent pas :smirk: ?
J'ai plutôt l'impression que quand on ne veut pas prolonger la relation au delà d'un soir c'est soit qu'on se rend compte que ça ne peut pas coller (projets différents, envie de découvrir d'autres partenaires, ex pas encore oublié, pas assez de points communs...) l'attirance est là je pense c'est plus qu'il n'y a pas de lien suffisant pour construire quelque chose ou en avoir envie.
Je pense que le problème de tes potes PUA c'est qu'ils voient un peu tout en terme de compétition et ont besoin de se montrer avec une copine jugée comme belle pour la société...
Après la beauté c'est très relatif et on est tous attirés par des trucs différents, pour moi je pense que l'attitude en général, le dynamisme, le sourire joue beaucoup plus que la plastique pour une première impression
Avatar de l’utilisateur
Par McCoy
Homme de 26 ans vierge
#212758
Me revoila pour apporter le chapitre suivant, j’ai pris mon temps car j’ai pas mal cogité à propos de tout ça, j’ai vraiment essayé de comprendre nos désaccords.
Snapback a écrit :Pour l’injustice d’être VT, c’est surtout une pression sociale qui te met dans une position délicate.
Pas ce refrain par pitié, oui il y a de la pression sociale quand je vais chez mon ami qui est plus jeune que moi et qui pourtant vit avec une fille qui m’aurait bien plus si ce n’était pas sa copine, pareil quand mes grands-parents me demandent ce que j’attends et me disent qu’à mon Age ils étaient déjà parents. Mais le problème principal n’est pas là, le problème c’est les tripes, au plus profond de moi je veux trouver une fille que j’aime et inversement, c’est juste la nature/les hormones qui parlent et ça c’est indépendant de la pression de la société.
Genisa a écrit :En même temps c'est quoi ta théorie à toi? Tous les inscrits de ce forum seraient peu avantagés physiquement, n'auraient aucun charisme, pas la personnalité qu'il faut?
Ceux qui s'en sortent feraient comment alors?
Genisa a écrit :On n'est pas là pour trouver une raison unique à la VT ; ça varie d'un individu à un autre.
En réalité je n’ai pas de théorie universelle qui s’applique à tout le monde dans tous les cas, quand je lis les bios d’autres membres je me rend compte qu’il y a une multitude de profils ici dont certains qui sont à l’opposé de moi, ce qui explique je pense en partie votre incompréhension de mes points de vue, avec du recul je pense que j’ai eu tort de ne pas dire cela avant, c’est vrai que j’ai eu tendance à généraliser un peu trop. Donc non je n’ai pas LA théorie mais une théorie qui s’applique à une catégorie de VT qui d’après mon expérience représente une proportion qui a mon avis est loin d’être de négligeable.
Catégorie à laquelle j’appartiens ainsi que les quelques VT que j’ai connu IRL de près ou de loin, tout ce que je dit s’applique très bien et je pense qu’un certain nombre de personnes ici peuvent se reconnaitre dans la position que je défends : à savoir que certains partent désavantagés par rapports aux autres.
Pas besoin de chercher bien loin sur le forum d’ailleurs pour trouver des récits qui corroborent ce que je dis.
Blup a écrit :Un jour, une de mes copines de fac (assez éméchée) m'a dit qu'elle serait volontiers sortie avec moi si j'avais été plus beau.
Mis en parallèle avec ça :
McCoy a écrit :Je dirais plutôt que le physique est la condition nécessaire mais pas suffisante pour une relation amoureuse sérieuse, c’est-à-dire que si ça colle niveau physique alors la relation est envisageable et on passe au deuxième filtre de sélection qui est le caractère/la personnalité et si ça colle aussi alors on tente le coup. Je dirai donc que les deux critères ont la même importance puisqu’ils sont tous les deux éliminatoires, mais le 1er à être examiné est le physique, ce qui est normal puisqu’on peut en faire le tour en 5 min alors que la personnalité c’est plus long à cerner.
Ça prend tout son sens. De même lisez la présentation qu’à faite CrnoBeli la semaine dernière et vous verrez.
Et pour rebondir sur la fin de ton paragraphe, je n’ai jamais dit qu’un VT est forcément condamné au célibat éternel, mais qu’il est désavantagé et que s’il s’en sort se sera avec avec plus de difficultés que la moyenne, heureusement que certains s’en sortent et j’espère bien en faire partie un jour !

Genisa a écrit :On l'a déjà dit ailleurs, mais dire "je suis trop laid pour attirer quelqu'un", c'est la solution de facilité. On peut se complaire là-dedans des années, et ne pas avancer.
Ou sinon, on peut essayer de comprendre que l'on ne peut pas séduire quelqu'un, si on ne se trouve pas séduisant. Que si on n'y croit pas soi-même, personne d'autre n'y croira. Seulement c'est plus compliqué, ça demande pas mal de travail sur soi.
Lux a écrit :Je doute que tes déclarations à base de "globalement les gens sont tous d'accord sur le physique des gens", sous-entendant donc que la beauté serait une donnée objective ou du moins, partagée par la majorité, aident beaucoup à se sortir de la VT. Comme l'a souligné Genisa, partir du principe qu'on est moche et que donc on n'y arrivera jamais, c'est aussi une façon de s'enfermer dans une croyance limitante et pas vraiment positive.
Beaucoup de raccourcis là-dedans, relis mes messages tu verras que je n’ai parlé de l’apparence physique comme étant l’exclusif paramètre influent qui vient décider de tout, « je suis trop moche » c’est le discours des jeunes de 17 ans qui se cherchent encore et se croient déjà VT à cause de la pression sociale et parce que dans leur esprit immature c’est une fierté, une obligation d’avoir des rapports le plus jeune possible. De plus je ne me considère pas moche, je suis juste banal, ni trop gros, maigre, grand ou petit, j’ai des problèmes avec une calvitie foudroyante depuis un an et demi qui ne m’arrange pas mais ça ne marchait pas même quand j’avais mes cheveux donc ça n’explique pas ma VT même si ça me met un peu plus en difficulté.

Pour ce qui est de ne « pas avancer », dans l’absolu c’est vrai, mais comme je le répète souvent ici comprendre ce qui t’arrive et pourquoi ça t’arrive c’est presque aussi important que de résoudre le fond du problème. Donc dire que ce genre de questionnement est inutile car il ne résout pas le fond du problème c’est une erreur, c’est utile mais dans une autre mesure, il vaut mieux être dépressif et lucide que dépressif et perdu ne sachant pas ce qui te tombe dessus.

Genisa a écrit :Forcément c'est tentant de chercher une explication, mais ramener la VT à une question de physique, de personnalité ou autre, c'est très réducteur, et ça fait pas avancer.
Je peux retourner ta phrase et te dire que c’est aussi tentant de justifier systématiquement la VT par des blocages et par l’excès de vertu (genre c’est parce que je suis sensible ou trop gentil avec les femmes) pour ne pas se rendre compte que la réalité est parfois bien plus cruelle et implacable.

Qui a dit que les choses doivent forcément être compliquées ? Parfois et je dis bien parfois, les choses peuvent être aussi simples et cruelles que ce que je décris.

Peut-être que vous comprendrez un peu mieux pourquoi je pense que le trio physique/personnalité/charisme est responsable de ma VT en vous exposant le contexte.

Déjà mes 8 dernières années ne sont qu’une longue litanie d’échecs aussi retentissants les uns que les autres, que ce soit dans la vie quotidienne, en vacances, en soirées ou sur les SDR, je vais pas m’étaler davantage sauf si vous le voulez vraiment. Et je parle de deux trois petits vents qui m’ont fait baisser les bras, bien sûr il y a eu des hauts et des bas mais je ne me suis jamais résigné en me disant « je suis trop moche ».

Deuxièmement une donnée qui me parait importante, j’évolue et j’ai toujours évolué dans un milieu masculin à 90% (école d’ingé). Quand on évolue dans ce milieu on va naturellement chercher des filles qui sont aussi dans les études supérieures (sciencepo, école de commerce, médecine, fac de droit, véto etc…), des cursus dont vont sortir des futurs jeunes cadres et qui sont équivalent à l’école d’ingé à la différence qu’il il y a plus de filles.
Pendant toutes ces années j’ai vu les gens autour de moi trouver leurs copines/conquêtes dans ce milieu mais moi comme vous l’aurez compris à chaque fois que j’ai tenté de sortir de la fameuse friendzone comme les autres je me suis fait éconduire, et là j’en vois venir certains qui vont me dire que je suis peut-être renfermé/réservé mais c’est faux je ne suis pas timide, je parle pas mal, je sors et je déconne, je suis normal de ce point de vue-là, même si la dépression m’a parfois empêché de faire certaines choses lorsque ça n’allait vraiment pas. Et très honnêtement je ne vois pas en quoi les actions/initiatives des non VT envers la gente féminine étaient si différentes des miennes, je les ait vu faire mainte et mainte fois, bien sur eux aussi ils se prenaient des vents dès fois mais de mémoire j’en ait vu aucun rester célibataire plus de 6 mois.

L’autre argument c’est que j’ai vu mes collègues non VT susciter l’intérêt de certaines filles (pas souvent non plus mais disons que ça leur arrivait) alors qu’à la base ils n’étaient pas partis les draguer, ce qui veut dire que c’était complètement indépendant de leur volonté. Comme j’ai dit précédemment cela ne m’est arrivé qu’une seule fois dans ma vie et malheureusement elle ne me plaisait pas. Comment ne pas penser que ces mecs sont plus attirants que moi ? Alors que sans rien faire ça leur tombe dessus plusieurs fois par an et que moi cela ne m’est arrivé qu’une seule fois dans ma vie.

Et j’en vois encore venir certains en mode « oui mais tu n’arrives pas à détecter quand une fille s’intéresse à toi », non je suis désolé mais jamais une fille IRL ne m’a demandé mon FB, mon numéro, m’a envoyé un message ou bien invité à prendre un café, alors que cela est arrivé à plusieurs de mes collègues qui ont vu des filles venir les chercher de cette manière, des filles avec qui ils sont sortis par la suite. A moins que j’ai une malchance de ouf et que je sois tombé sur des filles attirées mais ultra subtiles dans leur approche, peu probable franchement….

Le point d’orgue de tout ça c’est que j’ai aussi vu l’envers du décor, que ça soit en soirée en arrosée, posé autour d’un verre ou bien ou bien dans une simple conversation entre fille que mes oreilles indiscrètes ont intercepté j’ai entendu beaucoup de fille parler de mecs et les répliques du genre : « pas lui il est aussi chiant qu’un assureur », « pas lui il a un charisme d’huitre » ou plus simplement «pas lui, il me plait pas », c’est du vu et revu pour moi, alors dites ce que vous voulez mais à moins de faire preuve d’une mauvaise foi extraordinaire vous ne pouvez pas nier le témoignage que je vous fait et les conclusions qu’on peut en tirer. J’en voit certains me dire qu’elles ne pensent pas ce qu’elles disent et que c’est pour ce donner un coté inaccessible, mais bon le complot faut arrêter à un moment.

Sachant que c’est ce genre de filles m’a toujours refoulé et parfois j’ai même été refoulé par des filles que j’avais entendu tenir ce genre de propos au sujet d’autres mecs quelques mois auparavant, comment ne pas penser que je ne leur plaisait tout simplement pas et qu’elle se sont fait ce genre de réflexion à égard ? En quoi est-ce que je serai l’exception ? Les autres elles ne les trouvaient pas charismatiques, pas à leur gout pour x raison, mais dans mon cas ça serait parce que je suis trop gentil avec elles ou je ne sais quelle raison psychologique abstraite, faut arrêter c’est clair comme de l’eau de roche.

Ou encore un truc qui m’arrive de temps en temps (hier soir encore d’ailleurs) sur les SDR (sur lesquels je mets 3-4 photos plutôt à mon avantage mais pas non plus mensongères, vous allez comprendre pourquoi je dis ça), il m’arrive de matcher, de discuter et de très bien m’entendre avec une fille, à un moment elle demande mon FB, je lui donne et j’accepte son invitation, et la 5 min plus tard impossible de lui renvoyer un message elle a disparu ! Oui elle m’a supprimé sur le SDR et de FB juste après m’avoir ajouté, c’est quand même étrange, je m’entendais très bien avec elle mais à l’instant ou elle a accès à la seule info que peut lui donner mon FB, à savoir d’autres photos ou je suis disons plus « comme au quotidien » son intérêt pour moi s’est très mystérieusement volatilisé. La conclusion est quand même évidente vous en conviendrez…

Enfin voilà en version courte (parce que sinon il me faudrait encore un mois pour raconter tout les exemples que j'ai en stock) tout ce qui m’amène à être convaincu de la position que je défends depuis le début. J’ai beau tourner le problème dans tous les sens je vois pas comment expliquer MA situation (et pas forcément celle des autres) autrement.

Je me suis donné du mal pour écrire tout ça et j’espère que cette remise en contexte, cette approche plus subjective et mon expérience personnelle vous permettra de me comprendre un peu mieux, peut-être que vous découvrirez que dans mon environnement masculin et étudiant dans le supérieur ça ne fonctionne pas comme dans le vôtre. Si avec tout ça je n’arrive pas à faire évoluer votre avis je crois qu’on va être face à un mur et qu’il sera difficile d’avancer davantage.

Lux a écrit :Il n'est pas inutile non plus de se demander pourquoi, comme par hasard, la seule femme avec qui tu "aurais pu" ne t'a pas plu. Encore une fois, tu parles de "tripes", comme si tout cela était une réalité objective, indépassable, etc. ; je crois au contraire que nos réactions n'ont rien d'objectives et qu'elles sont un mélange de données sociales, psychologiques, culturelles. Tu n'as peut-être pas envie de sortir de ta VT, de fait, une femme attirée par toi... ne t'attire pas.


Pour ce qui est du cas particulier de cette fille tu te trompes mais tu abordes sans le vouloir un sujet très intéressant, j’avais d’ailleurs l’intention d’en faire un nouveau post.

Non non et non, il y avait vraiment quelque chose chez elle qui ne me donnait pas envie de sortir avec, physiquement elle ne m’attirait pas vraiment et comme je l’ai déjà dit avant elle avait un style BCBG qui ne me plaisait pas non plus, enfin elle fumait, ce que je déteste. Je me faisais déjà ces réflexions dans ma tête en faisant sa connaissance et ça c’était avant que je sache que je l’intéressais, donc ce n’est pas le fait que je l’attirais qui m’a détourné d’elle.
Ce n’est pas vrai de dire que je ne veux pas sortir de ma VT sinon je n’aurais jamais fait d’avances, ce qui n’est pas le cas vu que je me suis déjà pris des râteaux « les yeux dans les yeux », et je ne serai pas sur des SDR. Je suis sur à 100% que si une fille qui me plaisait bien à la base s’intéressait à moi je ne l’éconduirai jamais, ça serait plus ambigu si la fille me plait à moitié, là vrai dilemme.

Par contre si je rajoute Ă  ta phrase
Lux a écrit : Tu n'as peut-être pas envie de sortir de ta VT

« sous certaines conditions » ça prend tout son sens, parce que dans mon esprit je n’envisage qu’un seul moyen de sortir de ma VT (du moins pour l’instant, peut être que dans 5 ans j’aurais changé d’avis si je suis toujours VT), c’est par une relation avec attirance mutuelle, de préférence une relation saine cad sérieuse et vraiment en dernier recours le plan cul. Pour moi il est hors de question de faire le compromis en sortant avec quelqu’un qui ne m’attire pas ou de me payer une escort juste histoire de dire ça y est c’est fait ! Si c’était si simple le problème serait réglé depuis longtemps.

J’ai une vision un peu sacralisée de la virginité, et pour moi si j’y met un terme c’est uniquement dans les bonnes conditions que j’ai fixées.

Ce qui est intéressant dans tout ça c’est qu’on peut en conclure que d’une certaine manière je suis attaché à ma virginité, je ne veux pas la gâcher.
Je vais meme te dire, malgré tout le mal que la VT me fait maintenant j’y suis vraiment accoutumé, c’est même plus que ça maintenant, elle fait partie intégrante de moi, de mon identité, je suis persuadé que si je suis ce que je suis aujourd’hui c’est en partie grâce/à cause de la VT.

Je le sais parce que les deux/trois fois ou j’ai vraiment cru que j’allais arriver à mes fins avec des filles qui me plaisaient et donc que ma VT allait s’arrêter, j’ai été pris d’un très grand malaise intérieur en rentrant chez moi, alors que dans ce cas toutes les bonnes conditions étaient réunies.

La VT fait tellement partie de moi que j’avais l’impression qu'une part de moi allait etre arrachée brutalement, qu’après ça je deviendrai quelqu’un de différent, d’inconnu et ça m’angoissait beaucoup j'avais presque envie de tout abandonner pour rester dans ma vie un peu misérable certes mais ou je me sens chez moi malgré tout, c'était très puissant, bien plus que la peur de l’acte en lui-même. Et je serai encore confronté à cette angoisse c’est certain.

Après je savais que je devais absolument le faire parce que sinon je m’en mordrai les doigts plus tard, donc j’ai fait face à mes angoisses, j’ai pris sur moi pour ne rien laisser transparaitre en passant la porte de chez moi et j’ai tout fait pour aller au bout.
Lux a écrit :Ça n'explique rien, ce que tu racontes ; ça vient juste appuyer mon propos. Donc c'est ok de coucher avec une femme "moche mais bonne", mais c'est pas ok d'apprendre à la connaître et d'essayer d'avoir une relation avec elle ?

Pardon, mais l'attrait physique, il n'a qu'un seul intérêt : créer de l'attirance sexuelle. Si l'attirance sexuelle existe, il est où l'empêchement d'envisager plus que du sexe ?
Ou alors toutes les "moches mais bonnes" sont complètement stupides et sans intérêt ?
Mais non, je connais bien ce type de lascar et pour ce genre de mec il existe deux types d’attirance que tu ne mentionne pas : le simple appel du « bas ventre » ( pour parler poliment) qui ne motive uniquement à l’acte sexuel, et la « vraie » attirance qui ne motive pas uniquement au sexe mais à la construction d’une relation sérieuse.
Dans le 1er cas le gars va te dire « elle est bonne » et dans le 2ème cas il va te dire « elle est vraiment jolie », la différence vulgarité entre ces deux termes en dit long.

Pour un plan cul par nature non sérieux et bref ils se permettent de laisser de coté cette certaine forme de beauté dont ils ne veulent pas se passer pour une relation sérieuse qui sera forcément plus durable.
Combien de fois j’en ai entendu dire « elle je la b..serai bien mais après le matin je m’enfuie en courant » ou « la b.te n’a pas d’œil » et autre trucs dans le genre.

Donc pour répondre à ta question, si un PUA te sort « elle je la trouve moche mais bonne » alors oui il a très peu de chances qu’il la trouve un jour digne d’intérêt pour une relation sérieuse.

Tout ça n’est pas glorieux, je réitère que je ne fais que retranscrire leur manière de pensée et que je ne les approuve pas, force-toi à écouter la chanson d’Orelsan « pour le pire » jusqu’au bout et tu devrais mieux comprendre.
Avatar de l’utilisateur
Par Lux
Femme de 32 ans non vierge
#212772
McCoy a écrit :Mais non, je connais bien ce type de lascar et pour ce genre de mec il existe deux types d’attirance que tu ne mentionne pas : le simple appel du « bas ventre » ( pour parler poliment) qui ne motive uniquement à l’acte sexuel, et la « vraie » attirance qui ne motive pas uniquement au sexe mais à la construction d’une relation sérieuse.
Dans le 1er cas le gars va te dire « elle est bonne » et dans le 2ème cas il va te dire « elle est vraiment jolie », la différence vulgarité entre ces deux termes en dit long.

Pour un plan cul par nature non sérieux et bref ils se permettent de laisser de coté cette certaine forme de beauté dont ils ne veulent pas se passer pour une relation sérieuse qui sera forcément plus durable.
Combien de fois j’en ai entendu dire « elle je la b..serai bien mais après le matin je m’enfuie en courant » ou « la b.te n’a pas d’œil » et autre trucs dans le genre.

Donc pour répondre à ta question, si un PUA te sort « elle je la trouve moche mais bonne » alors oui il a très peu de chances qu’il la trouve un jour digne d’intérêt pour une relation sérieuse.

Tout ça n’est pas glorieux, je réitère que je ne fais que retranscrire leur manière de pensée et que je ne les approuve pas, force-toi à écouter la chanson d’Orelsan « pour le pire » jusqu’au bout et tu devrais mieux comprendre.
"Force-toi", comme si, de base, je ne connaissais pas Orelsan et je n'aimais pas ce qu'il fait...
Je la connais, Pour le pire, et je sais de quoi elle parle : d'un mec un peu loser, qui d'ailleurs étrangement propose à la meuf de sortir avec lui (il ne s'agit pas d'un plan cul, ou alors juste au début) ; il s'agit en réalité de faire le portrait d'un mec qui n'a pas grand-chose à offrir et qui arrête de se sur-vendre en draguant. Rien à voir avec ce que tu racontes, donc.

Encore une fois, tes propos ne sont pas cohérents mais cette vision dichotomique des femmes qu'on peut présenter en société (et donc avec qui on peut sortir) et de celles avec qui on peut juste coucher (car ce serait la honte de sortir avec elles) est tellement ancrée dans les esprits (essentiellement masculins) que tu n'arriveras pas à prendre conscience de la bêtise de cette façon de voir les choses.
C'est proprement incohérent : si une personne t'excite (donc je parle bien de la fille que le mec trouve excitante ; pas de la fille que le mec trouve pas excitante mais qu'il veut quand même baiser parce que ça fait trop longtemps - toi tu mélanges les deux) et que tu la trouves sympa, de base, il est assez incompréhensible de ne pas avoir envie d'en faire ton/ta conjoint.e.
Et ça c'est une réalité, j'ai connu des hommes capables de sortir avec des meufs qui les intéressaient moins mais parce que plus jolies et donc qui allaient leur apporter davantage de reconnaissance sociale. Car finalement, la question du physique, elle est importante pour l'excitation sexuelle ; au-delà de ça, je ne vois pas bien ce que ça change dans un couple.
Avatar de l’utilisateur
Par McCoy
Homme de 26 ans vierge
#212789
Lux a écrit :"Force-toi", comme si, de base, je ne connaissais pas Orelsan et je n'aimais pas ce qu'il fait...
Ne voit aucune forme de pique ou de reproche dans ce que j'ai écrit précédemment, de mémoire il me semblait que tu soutenais la cause féministe donc c'est vrai que j'ai extrapolé en sous entendant que tu n'aimerais pas Orelsan et sa musique, lui qui se prend d'ailleurs des procès pour ces propos qui sont parfois limites, c'était maladroit de ma part, j'espère que tu ne l'a pas mal pris, ce n'était pas mon intention.
Lux a écrit :Encore une fois, tes propos ne sont pas cohérents mais cette vision dichotomique des femmes qu'on peut présenter en société (et donc avec qui on peut sortir) et de celles avec qui on peut juste coucher (car ce serait la honte de sortir avec elles) est tellement ancrée dans les esprits (essentiellement masculins) que tu n'arriveras pas à prendre conscience de la bêtise de cette façon de voir les choses.
C'est proprement incohérent : si une personne t'excite (donc je parle bien de la fille que le mec trouve excitante ; pas de la fille que le mec trouve pas excitante mais qu'il veut quand même baiser parce que ça fait trop longtemps - toi tu mélanges les deux) et que tu la trouves sympa, de base, il est assez incompréhensible de ne pas avoir envie d'en faire ton/ta conjoint.e.
Et ça c'est une réalité, j'ai connu des hommes capables de sortir avec des meufs qui les intéressaient moins mais parce que plus jolies et donc qui allaient leur apporter davantage de reconnaissance sociale. Car finalement, la question du physique, elle est importante pour l'excitation sexuelle ; au-delà de ça, je ne vois pas bien ce que ça change dans un couple.
J'ai pas envie de parler 105 ans de ce sujet qui s'est incrusté dans la conversation, je vais le faire une dernière fois.

Ton contre exemple est surement vrai et pour cause ce que je dit n'est une généralité qui s'applique a tout le monde, je dit juste que la manière de penser que je te décrit existe bien chez certains. Je le sais parfaitement puisque comme je l'ai déjà dit, certains de mes meilleurs amis sont des PUA, des gens que j'ai observé dans différents contextes et dont je connais bien le pedigree en matière de relation avec les femmes, crois moi à 100% si je te dis qu'ils approuveraient tout ce que te raconte avec un gros pouce levé.

D'habitude je me remet en question, mais lorsque j'ai eu la chose sous les yeux pendant plusieurs années et ques ces mecs me disent eux meme qu'ils agissent et pensent de la sorte, alors je peux affirmer que je suis sur de ce que je dis.

Ton raisonnement psychologique a certainement son champs d'application (un contexte, un mileu donné ou ta manière de voir les choses est juste) mais n'en fait pas une généralité non plus.

J'en resterai sur ce désacord avec toi sur ce sujet secondaire, je préfère dépenser du temps et de l'énergie pour des sujets qui me concernent directement en tant que VT. Bref pour moi le sujet est clos.
Avatar de l’utilisateur
Par Lux
Femme de 32 ans non vierge
#212794
McCoy a écrit :
Lux a écrit :"Force-toi", comme si, de base, je ne connaissais pas Orelsan et je n'aimais pas ce qu'il fait...
Ne voit aucune forme de pique ou de reproche dans ce que j'ai écrit précédemment, de mémoire il me semblait que tu soutenais la cause féministe donc c'est vrai que j'ai extrapolé en sous entendant que tu n'aimerais pas Orelsan et sa musique, lui qui se prend d'ailleurs des procès pour ces propos qui sont parfois limites, c'était maladroit de ma part, j'espère que tu ne l'a pas mal pris, ce n'était pas mon intention.
Je connais certainement mieux que toi le rap français, même les rappeurs considérés comme misogynes.
Mais non, je ne l'ai pas mal pris, on a tous des préjugés sur les gens.
McCoy a écrit :J'ai pas envie de parler 105 ans de ce sujet qui s'est incrusté dans la conversation, je vais le faire une dernière fois.

Ton contre exemple est surement vrai et pour cause ce que je dit n'est une généralité qui s'applique a tout le monde, je dit juste que la manière de penser que je te décrit existe bien chez certains. Je le sais parfaitement puisque comme je l'ai déjà dit, certains de mes meilleurs amis sont des PUA, des gens que j'ai observé dans différents contextes et dont je connais bien le pedigree en matière de relation avec les femmes, crois moi à 100% si je te dis qu'ils approuveraient tout ce que te raconte avec un gros pouce levé.

D'habitude je me remet en question, mais lorsque j'ai eu la chose sous les yeux pendant plusieurs années et ques ces mecs me disent eux meme qu'ils agissent et pensent de la sorte, alors je peux affirmer que je suis sur de ce que je dis.

Ton raisonnement psychologique a certainement son champs d'application (un contexte, un mileu donné ou ta manière de voir les choses est juste) mais n'en fait pas une généralité non plus.

J'en resterai sur ce désacord avec toi sur ce sujet secondaire, je préfère dépenser du temps et de l'énergie pour des sujets qui me concernent directement en tant que VT. Bref pour moi le sujet est clos.
Non mais en fait, l'idée ce n'est pas de "parler 105 ans", l'idée, c'est que ce n'est pas parce qu'un mec tient un discours ("elle je la baise mais j'en veux pas comme copine") que ce raisonnement n'est pas le fruit d'une pression sociale inconsciente. Bien sûr que certains fonctionnent comme ça, je n'ai pas remis cela en cause, mais je t'explique juste que ce fonctionnement est purement et simplement la résultante de ce que beaucoup d'hommes ont appris : à savoir qu'une belle femme leur donne une importance sociale.
Le fait que des hommes fonctionnent comme ça ne signifie pas que mon analyse soit fausse. Cela veut juste dire qu'ils n'ont pas conscience d'être dans un rapport à l'autre qui est lié à leur ego social, c'est tout.
  • 1
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57
  • 58