Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Par Unic
ans
#84499
Il me semble que cet aspect de notre physique n'a pas été encore abordé ici, j'ouvre le sujet !

En ce qui me concerne, avant et pendant l'adolescence, je ne me préoccupais pas de ma coiffure. Banale, sans envies particulières, je me contentais simplement de l'aspect pratique de la chose, être propre, ne pas être dérangé, ne pas y passer des heures le matin.
Plus tard vers mes 20 ans, afin de compenser un physique jeune qui me faisait souvent passer pour un gamin, je suis devenu un as de la tondeuse : coupe très courte sur les côtés, en brosse au dessus, j'adoptais un style un peu plus "viril", presque militaire, qui me convenait assez : coiffé en 2 coups de brosse le matin, propreté garantie et une coupe que je pouvais faire moi-même !
Puis, suite à la découverte de photos d'ancêtres où j'ai remarqué une forte ressemblance avec ma petite personne, j'ai décidé de me laisser un peu aller, histoire de pousser la comparaison un peu plus loin. Je me suis donc laissé pousser cette tignasse que je détestais car elle ondulait à tout va... Mais j'y ai pris goût, j'ai découvert le gel et surtout des couleurs que je trouve belles. Pour quelqu'un qui a du mal à se considérer physiquement, c'est un pas.
J'ai aussi découvert le plaisir qu'on pouvait trouver à se passer les mains dedans. Cette douceur est incomparablement plus agréable qu'avant, même si le gratouillage des cheveux ras est sympa... Je m'égare :boulet:

Chez les femmes, je préfère les cheveux longs. Pour moi, c'est indéniablement une marque de féminité. J'ai un faible pour les petits "plus" que sont les chignons, les queues de cheval mais surtout, les (longues) nattes et tresses.
Néanmoins, je fais une exception à la règle pour les carrés qui sont parfois très beaux sur certains visages.

J'aimerais que vous Ă©voquiez votre "relation avec vos cheveux", et ceux des autres, si vous en avez une ! :)
Avatar de l’utilisateur
Par Simael
Homme de 34 ans vierge
#84503
Ah bah voilĂ  un sujet qui me parle !

Moi et mes cheveux.........................toute une histoire.....absolument horrible et je n'exagère pas.

J'avais toujours porté les cheveux très long (je suis chataing) durant mon enfance et mon adolescence, ça serait pas extraordinaire si seulement ils n'étaient pas aussi épais et surtout frisé. Encore que, durant mon enfance, ils ne frisaient pas beaucoup mais restait épais et vu que je ne me les peignait pas...., les surnoms tombent très vite "choux fleur" et "forêt amazonienne". Bon j'en prenais pas soin, ce genre de remarque (blessante à la longue) aurait pu être éviter.
Mais arrive l'adolescence et là, la catastrophe ! Ils se mettent à friser comme jamais ! non seulement j'avais des cheveux vraiment épais (et quand je dis épais, c'est vraiment épais, même mes coiffeurs s'en étonnent à chaque fois qu'ils me les coupent) mais en plus frisés (mais qui restent tombant toutefois).........le minimum de bon sens aurait été de les avoir court, seulement le problème, c'est que j'aimais bien les avoir longs, je m'obstinais malgré tout. Je fus la risée de tout le collège, j'ai dû entendre dans la rue et dans le collège je ne sais combien de fois le mot (ou plutôt l'insulte, puisque là, on est vraiment dans la moquerie) "jackson five". J'enviais tous ceux qui avaient les cheveux très raides et je maudissais les miens et souhaitais que personne ne les portent (personne ne mérite ça). Je pensais très sérieusement à me les défrisés, il existe des appareils pour ça, j'avais demandé à ma mère de m'en acheter, ça l'avait prodigieusement agacée.
Parce que oui, chose qui me saoulait comme c'est pas possible, pour toute une génération de femmes qui ont entre 45-50 ans, j'avais des cheveux "magnifiques" et que selon elles, n'importe quelle femme tuerait pour avoir des cheveux comme les miens (quand elles veulent pour faire échange). Le problème, c'est que je n'ai jamais entendu des femmes de mon âge ou plus jeune prétendre vouloir des cheveux comme les miens........problème de générations ? En tout cas, quand on est un homme et qu'on veut avoir les cheveux longs, j'ai compris qu'il n'y avait qu'une seule solution : les avoir les plus raides possible
J'ai trouvé un compromis à partir de mes 16 ans, c'était de les attacher, en les étirant vers l'arrière, j'espérais qu'ils seraient moins frisé (peine perdue) et puis c'était plus convenable aux yeux des autres, effectivement, depuis ce moment, tout le monde me fichait la paix. J'ai eu droit à quelques rares remarques mais ça me passait par-dessus la tête.
Depuis ma TS il y a un peu plus d'un an et demi, je les ai coupé pour les avoir court. J'avais envie (besoin surtout) de changer et puis ça ne me plaisait plus. En me les attachant, je me faisais une sorte de chignon (ça ressemblait un peu à rien avec du recul, il faut l'avouer) mais ça ne me donnait pas un beau profil, je n'aimais vraiment pas me voir de profil en photo d'ailleurs.
je ne regrette pas, ça me donne un visage plus jeune (les attaché vers l'arrière me vieillissait) et surtout, surtout, ils ne frisent plus du tout puisque ils sont très court (mais ils restent très épais, damn ! :) ) et je n'ai plus besoin de passer 3/4 d'heure sous la douche toutes les semaines pour les laver et les démêlés systématiquement.

Moi je vous le dis et je parle en connaissance de cause, il ne fait pas bon d'avoir des cheveux frisés et épais dans notre société.

Arf ! je me souviens encore quand j'étais ado en train de fantasmer sur les dessins des mangas et des jeux vidéo de J-RPG comme Final Fantasy quand on voyait des personnages représentés avec des cheveux très long et tout lisse, c'était mon rêve :D
Avatar de l’utilisateur
Par Giles
Homme de 40 ans non vierge
#84506
C'est marrant je suis dans le cas contraire. On ne s'est jamais trop occupé de nos cheveux dans la famille, et j'ai suivi le pli.

Jusqu'à mon adolescence, j'arborais une magnifique coupe au bol qui, associée à mes lunettes, me donnaient l'air d'un "intello premier de la classe" (ce qui n'était pas faux). Puis je me suis rebellé et suis passé à la raie sur le côté, qui m'a donné l'air d'un "intello premier de la classe qui se la pète" (ce qui était déjà un peu moins vrai).
Et puis vers 22 ans j'ai commencé à les perdre, ce qui a définitivement réglé le problème capillaire. Aujourd'hui j'arbore une fière tonsure sur le dessus, que je fais tailler bien ras (seul moyen de rendre ça à peu près présentable), et je compense par une barbe "de trois jours" pour homogénéiser le tout.

Désormais j'attends la suite, à savoir le blanchiment. Dans ma famille les hommes blanchissent très vite, je deviens déjà légèrement poivre et sel, d'ici quelques années je devrais acquérir cette jolie couleur gris clair qui achèvera la métamorphose en vieux sage.
Mais dans l'ensemble, un peu par la force des choses, un peu par paresse, les cheveux n'ont jamais été un sujet d'inquiétude pour moi. Bien sûr les perdre assez tôt a généré moult remarques et blagues de la part des amis, mais je n'ai jamais mis ma situation sentimentale sur le dos de mes cheveux (ni de mon physique d'une manière générale d'ailleurs).
Avatar de l’utilisateur
Par Pasta
Homme de 32 ans vierge
#84511
Comme Simael, j’ai les cheveux très épais et frisés. Au bout de quelques mois, j’ai une « moumoutte », que je fais couper quand j’arrête d’avoir la flemme d’aller chez le coiffeur. J’y suis allé il n’y a pas longtemps donc mes cheveux sont actuellement courts.

Une année pendant mes études, je me les suis laissés pousser pendant un an, juste pour le délire. Le résultat était très étonnant : ils ne retombaient pas, mais ne formaient pas non plus une boule uniforme. Ils « s’entassaient » sur les côtés. Peut-être que je posterai une photo un jour ^^

Ma coupe de cheveux préférée est quand ils sont assez long pour former une belle épaisseur, mais pas trop long parce qu’après ils deviennent un peu indomptables.
Avatar de l’utilisateur
Par Simael
Homme de 34 ans vierge
#84516
Pasta a écrit :Une année pendant mes études, je me les suis laissés pousser pendant un an, juste pour le délire. Le résultat était très étonnant : ils ne retombaient pas, mais ne formaient pas non plus une boule uniforme.
Les miens non plus ne forment pas une boule, ils restent tombant malgré tout, ça fait un peu "Robert Plant", le chanteur de Led Zeppelin en plus épais (pour les plus vieux) ou Serj Tankian, le chanteur de System Of a Down mais en un peu moins ondulé (pour les plus jeunes)

C'est assez particulier, il paraît que j'ai des cheveux très rare...
Avatar de l’utilisateur
Par Lereveur
Homme de 38 ans non vierge
#84517
Je ne me suis jamais beaucoup occupé de ma coupe (d'ailleurs une moquerie de collège parmi d'autres : " coiffé avec un pétard "), selon ma mère j'ai des beaux cheveux - en tout cas en meilleure forme que ceux de mon aîné de deux ans qui en a une densité de plus en plus faible, récemment il m'a dit qu'il pensait se faire couper " chauve ".

Au fil du temps j'avais pris l'habitude de les faire couper court, un peu en brosse, tous les trois mois. Et puis, un peu avant ma démission il y a environ deux ans, et partiellement sur l'idée d'une amie, je les ai laisser pousser, me disant que j'avais peut-être tort de ne pas laisser mes cheveux " s'exprimer ".

J'ai donc expérimenté un catogan de plus en plus long ; test assez amusant mais résultat esthétique pas totalement probant, et il faut bien dire que c'est moins pratique et demande plus de temps d'entretien. Il y a peu je suis donc revenu à la brosse, ça soulage bien la nuque, et c'est tout de suite moins gênant avec les manteaux, capuches... Les femmes ont bien du mérite !

Concernant ces dernières, j'aime bien les cheveux longs comme courts, ça dépend des cas, ce qui va à l'une n'ira pas forcément à l'autre.
Avatar de l’utilisateur
Par Pasta
Homme de 32 ans vierge
#84518
Simael a écrit :
Pasta a écrit :Une année pendant mes études, je me les suis laissés pousser pendant un an, juste pour le délire. Le résultat était très étonnant : ils ne retombaient pas, mais ne formaient pas non plus une boule uniforme.
Les miens non plus ne forment pas une boule, ils restent tombant malgré tout, ça fait un peu "Robert Plant", le chanteur de Led Zeppelin en plus épais (pour les plus vieux) ou Serj Tankian, le chanteur de System Of a Down mais en un peu moins ondulé (pour les plus jeunes)

C'est assez particulier, il paraît que j'ai des cheveux très rare...
Moi comme ça, je ne vois aucune célébrité qui a le même type de cheveux que moi (lorsqu’ils sont longs).
Avatar de l’utilisateur
Par Cheese
Homme de 28 ans non vierge
#84552
J'ai eu du bol à la loterie génétique : j'ai la tête du côté paternel de la famille, mais j'évite la calvitie qui va avec. Merci maman ^^

Et du coup, j'ai les cheveux assez fins, qui poussent très vite. Je dois aller chez le coiffeur tous les quatre ou cinq mois. J'ai pris le pli de les avoir un peu longs, avec une belle mèche. Je les coupe en été ou quand ma mèche est sur le point de me cacher la vue. Mais d'après Mme Cheese, j'ai pas le droit de me les faire pousser maintenant, ma coiffure étant "très bien comme ça", je cite ^^
Avatar de l’utilisateur
Par victeur
Homme de 47 ans non vierge
#84558
J'ai toujours eu envie d'avoir les cheveux longs. J'enviais les mecs qui arboraient une tignasse baba cool. Pour moi, c'était synonyme de liberté.

A partir de 2005, j'ai décidé de les laisser pousser. Actuellement, mes cheveux tombent au milieu de mon dos. Et chaque année, je vais chez le coiffeur pour couper les pointes. Et maintenant, je les attache en catogan avec un élastique.
Par Unic
ans
#84560
Cheese a écrit :Et du coup, j'ai les cheveux assez fins, qui poussent très vite. Je dois aller chez le coiffeur tous les quatre ou cinq mois.
Rapide ? :D
Lorsque j'Ă©tais "court-court", c'Ă©tait tondeuse toutes les 3 semaines... Heureusement que je le faisais moi-mĂŞme pour mon budget !
Désormais j'attends un peu plus, disons 5 semaines, pour dégager la nuque et les oreilles. Je les trouve trop bouclés et ne peux pas encore me résoudre à avoir ces endroits "encombrés"...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10