Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#183642
Je suis convaincu qu'il y a tout un tas de fille qui sont moins sensible que plus d'un mec :) et d'ailleurs je le constate dans ma relation frère/sœur, ma sœur m'a depuis toujours dit que j'étais plus sensible qu'elle et je suis d'accord, comme quoi faut se méfier des préjugés,
Avatar de l’utilisateur
Par Nick
Homme de 38 ans vierge
#183644
En effet, chacun réagit différemment selon ses émotions ; moi même, il m'arrive d'être plus sensible envers certaines situations, personnes, événement ... et de pleurer pour un rien.
Avatar de l’utilisateur
Par katy81
Femme de 38 ans non vierge
#183655
Florent a écrit :Je ne sais pas trop si je suis hypersensible pour ma part, c'est plutôt des périodes.
effectivement je pense que ta façon d'être, d’interagir et de ressentir les chose (de part les exemples que tu as cité), suit ta propre vie à l'intant T. Pour le fait de donner sans réserve 50 euros au sdf, parce que tu n'avais que ça était une réaction de part ta propre situation. A ce moment là tu as fait preuve de générosité parce que tu as été ou tu aurais pu être dans sa situation, c'est faire preuve d'empathie. Et c'est là où l'empathie est difficile à vivre au quotidien, c'est bien expliqué dans le lien cité plus haut.
VACN a écrit :Ah, parce que les femmes sont plus sensibles que les hommes ?
je ne dirai pas que c'est totalement vrai, mais nous avons des périodes plus propice à être sensible (merci les hormones :sweat_smile:) les changements d'humeur peuvent exacerber nos ressentis et du coup notre façon de sur-réagir.

je pense aussi que beaucoup de personnes (hommes ou femmes) ne montrent pas leur sensibilité, ne la dévoile pas. ça ne veut pas dire qu'ils sont pour autant insensible. Ils sont justes moins démonstratifs et/ou sous contrôle.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Berthier
Homme de 37 ans non vierge
#183697
katy81 a écrit : je pense aussi que beaucoup de personnes (hommes ou femmes) ne montrent pas leur sensibilité, ne la dévoile pas. ça ne veut pas dire qu'ils sont pour autant insensible. Ils sont justes moins démonstratifs et/ou sous contrôle.
montrer sa sensibilité, c'est, d'une certaine manière, être vulnérable...
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par katy81
Femme de 38 ans non vierge
#183888
oui ça peut, ça ne fait pas de nous pour autant des êtres faibles comme certaines personnes le pensent.

Le problème de l'hyperempathique est qu'il capte ressent toutes les émotions et je comprends pourquoi je me sentais si mal dans la foule y compris les centres commerciaux.
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#183889
C'est vachement intéressant comme sujet mais je n'ai jamais trop su si en fin de compte j'étais ou non hypersensible, je veux dire par-là que je n'arrive pas à reconnaître l'hypersensibilité, d'une sensibilité disons ''normal'' si je puis dire. Bien que je sois par moments frappés par une espèce de mélancolie passagère, pour autant je ne reconnais pas être hypersensible car sujet à des moments de profond vide intérieur, perte d’appétit, perte de motivation et une mélancolie omniprésente(ou presque). Mais il ne s'agit là que de symptôme qui sont passager est d'ailleurs que je ressens ces temps-ci, peut-être le fait que la solitude me pèse de plus en plus, le fait d'être seul (sur le plan amical) pratiquement H24 sans avoir quelqu'un avec qui partager des émotions, des instants de vie me fait mal au cœur(et le sentiment de solitude est pire depuis que je suis sans activité, le travail agissait sur moi comme une soupape de sécurité, un instant au cours de la journée en dehors de mes habitudes). D'où le sentiment de mélancolie qui m'habite et pour ne pas arranger les choses, je passe mon temps à procrastiner, écoutant des musique par des plus joyeuses. Quoique aujourd'hui pour me changer les idées je suis allé faire un tour à la piste cyclable du coin, il faisait un temps plus que correct, ciel bleu et pas froid du tout :) . En tout cas je suis sûr d'une chose, en moi deux sentiments cohabite, celui de la résignation et une lueur d'espoir me motivant dans mon fort intérieure à changer les choses afin d'ouvrir mon esprit à la joie de vivre et au sentiment de me sentir libre mais pour cela il va valoir que je fasse des efforts sur le plan familial et quitté un jour ou l'autre le nid familial dans le but de m'accomplir. C'est une étape nécessaire pour enfin vivre ma vie comme je l'entends sans avoir en fond mon père qui critique tous nos faits et gestes. Je commence à comprendre à peine le pourquoi du comment ma sœur a bien vécu les années universités loin du climat familial et a de nouveau hâte d'avoir son chez soi, elle me donne l'envie et la force à mon tour de quitter le nid afin de connaitre la joie de n'avoir aucun compte à rendre à personne :)

Bon je parle je parle, je divague, navré ;) en tout cas malgré le topic je ne serai pas dire si je suis hypersensible. :relaxed:
Nick aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Nick
Homme de 38 ans vierge
#183890
J'aurais du mal également à dire si je suis vraiment hypersensible, mais je suis plus sensible à certains choses que d'autre; d'ailleurs parfois j'aurais presque des remords, j'ai passé plus de temps à pleurer ces derniers mois ou années, à cause de déceptions amicales ou sentimentales, que pour la perte de proches :/
Mais au final, le temps avançant, la solitude semble de plus en plus difficile à supporter et les déception à encaisser; et du coup j'aurais plutôt tendance paradoxalement à me renfermer sur moi.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#183891
Nick a écrit :J'aurais du mal également à dire si je suis vraiment hypersensible, mais je suis plus sensible à certains choses que d'autre; d'ailleurs parfois j'aurais presque des remords, j'ai passé plus de temps à pleurer ces derniers mois ou années, à cause de déceptions amicales ou sentimentales, que pour la perte de proches :/
Mais au final, le temps avançant, la solitude semble de plus en plus difficile à supporter et les déception à encaisser; et du coup j'aurais plutôt tendance paradoxalement à me renfermer sur moi.
C'est pourquoi je parle d'avantage de mélancolie plus que d'hypersensibilité :) Ptite définition de la mélancolie qui me correspond, et qui peut-être te correspond également, après la définition de la mélancolie est assez vague mais disons que nous avons là une petite idée du truc.
La mélancolie ça peut être un p'tit coup de blouze ! ca peux être un état de résignation dû à une frustration, ca peut être aussi des regrets en pensant au passé (même si ce sont des bons souvenirs qu'on voudrait revivre mais ce qui n'est pas possible). Ça peut se traduire par de la tristesse, une bonne envie de pleurer, ou se cacher sous la couette et ne voir personne. Mais ce n'est pas bien grave si ça ne dure pas longtemps. Par contre si quelqu'un a toujours l'air mélancolique, alors là, il faut creuser plus. CA peut être un problème familial ou autre..
Nick aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Nick
Homme de 38 ans vierge
#183892
Amaz a écrit :C'est pourquoi je parle d'avantage de mélancolie plus que d'hypersensibilité :) Ptite définition de la mélancolie qui me correspond, et qui peut-être te correspond également, après la définition de la mélancolie est assez vague mais disons que nous avons là une petite idée du truc.
Effectivement, il y a une grande part de mélancolie en ce moment, c'est sur ... après je sais qu'il y a qqchose d'un peu plus profond; mais c'est une autre paire de manche.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par Amaz
Homme de 28 ans vierge
#183893
Nick a écrit :
Amaz a écrit :C'est pourquoi je parle d'avantage de mélancolie plus que d'hypersensibilité :) Ptite définition de la mélancolie qui me correspond, et qui peut-être te correspond également, après la définition de la mélancolie est assez vague mais disons que nous avons là une petite idée du truc.
Effectivement, il y a une grande part de mélancolie en ce moment, c'est sur ... après je sais qu'il y a qqchose d'un peu plus profond; mais c'est une autre paire de manche.
Je me dis aussi qu'il soit possible que notre état d'esprit du moment, exacerbe sans doute notre état d'âme et donc notre sensibilité, pour y remédier j'avais dans l'idée de coucher tout cela sur papier, n'est pas grand-chose tu vois mais je me dis qu'écrire ce que je ressens sur le moment pouvait faire en sorte d'évacuer la pression, de tempérer, genre un carnet positif et négatif, genre, réécrire ce que j'ai écrit au-dessus mais en différenciant le négatif du positif et dans le positif et ce même s'il ne s'agit pas d'une énorme action! Il y a la promenade à la piste cyclable. Mais en tout cas Oh que je te comprends (du moins sur nos symptômes si je puis dire semblable) lorsque tu dis que tu as tendance à pleurer pour un rien, hier soir cela mes arrivés alors que j'allais dormir. Sans raison particulière apparente mais comme toi je pense qu'il s'agit de quelque d'un mal plus profond qu'il n'y paraît au premier abord.

Comme quoi même les hommes sont d'humeur à avoir les larmes aux yeux et ce même si nous n'avons pas nos règles :grin: Le prenez pas mal les filles, je vous taquine :relaxed: et d'ailleurs je n'ai jamais vraiment su si la rumeur comme quoi vous étiez plus émotive aux périodes menstruelles est véridique ou bidon.. x)

En tout cas n'hésite pas Nick si tu ressens le besoin de discutés, nous sommes à ton écoute, j'ai vu que tu avais ton propre topic rien qu'à toi :wink: le fait d'être mélancolique n'empêche pas l'altruisme et a mon sens il n'y a rien de plus malsain que de broyer du noir dans son coin en évacuant pas ce que nous avons sûr le cœur d'une manière ou d'une autre.
Nick aime ça
  • 1
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12