Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Par jujube
ans
#192349
Je suis tout à fait d'accord avec toi Amaz même si si il y a un grand écart entre la théorie et la pratique surtout quand les émotions s'y mettent.

Et vôtre avis sur l'homme, c'est clair que c'est encore le cas aujourd'hui... Après c'est probablement lié à ma nature aussi je suis de nature ultra-sensible, tout me touche (je peux pleurer devant les infos par exemple, ou un chaton qui me suis dans la rue ou autre...) et j'ai beaucoup de mal à contrôler mes émotions (et ultra-susceptible aussi ).
J'ai besoin de prendre le temps quand j'ai des émotions négatives (les positives ça dérange personne), de m'isoler, de les analyser, d'avoir du recul dessus (est-ce ma faute ?, est-ce que j'ai mal interpréter ses propos ? est ce qu'elle était de mauvais poil ?) et de tâcher de les exprimer dans l'écriture, le sport.
Et le côté je m'isole quand je suis blessé à souvent été très mal pris ...

Après effectivement je suis de nature à refouler mes émotions (là c'est peut-être assez typiquement masculin) , il m'arrive souvent même de les ressentir après l'action tellement je les refoule (quasiment inconsciemment) , genre un ami m'a fait une remarque pour moi blessante au téléphone, je vais parler comme de rien n'était, et après l'appel je me rend compte que je suis fâché ... ou je me met à pleurer après la scène triste du film genre 5 min après pendant le générique :sweat_smile: (ils s'en rende même souvent compte bien avant moi :relieved: ) . Et ça c'est vraiment vraiment casse-bonbon pour moi !
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#192350
Ina a écrit :les filles sont plus émotions et sentiments que les mecs pour répondre à ta question. disons que vous vous dites rarement ce que vous pensez je crois
Il pourrait être intéressant de se demander pourquoi, sans partir du principe que c'est un trait naturellement masculin.
Perso, je crois que c'est parce que culturellement parlant, un homme n'est pas censé avoir des sentiments, excepté la colère ou un désir incontrôlable. Si tu as ceux-là, tu es dangereux, et si tu en as d'autres, tu n'es pas vraiment un homme. Donc tu te tais, même dans un cadre intime. La peur du jugement, toujours.
SnapBack aime ça
Par jujube
ans
#192351
Amaz a Ă©crit :
mais la personne non et cela bah elle le trouvait bien que je me dévoile mais là est apparu la frustration de m'avoir dévoilé trop vite mais en retour de ne pas recevoir ce que j'avais émis

-quand Amaz dit ça : je pense que quand tu te confie à quelqu'un tu est dans une relation de confiance ... et que l'autre ne le fasse pas tu peut le ressentir comme un déséquilibre, après il peut te montrer sa confiance par d'autre manière...
Mais c'est comme un ami que tu appelles tout le temps, qui t'invite jamais,t'appelle jamais y a un moment tu te dis bah il s'en fout de moi en fait...
Tu n'attend pas de retour consciemment, mais on en reste pas ami, amoureux avec quelqu'un qui ne te partage rien en retour enfin je crois (enfin c'est beau le sacrifice ! :laughing: )

Il y a des couples qui peuvent ne pas se confier (même si comme toi je suis pas sûr que ça soit très bon) mais il faut être un peu au même niveau de proximité ... Je pense au livre "les 5 langages de l'amour"de gary chapman : bref il y a 5 languages de l'amour plus ou moins exprimé par chacun, les moments passé ensembles de qualités, les paroles valorisantes, les services rendus, le contact physique et les cadeaux.

Hors avec mon ex on était avec le recul pas au même niveau ... je n'ai retrouvé que très rarement de "preuve" (j'aime pas le terme...) d'amour.
Les moments de qualités c'est moi qui les proposaient, les paroles valorisantes c'était moi, les services rendus et la tendresse encore moi.
Bref je pense que je l'aimais vraiment, mais qu'elle elle était au stade flirt dirons nous : "intéressée mais pas amoureuse encore". Et ce déséquilibre à entrainé la suite des choses. Dans une autre vie, je pense que si j'aurais pris du recul, de la distance et que je me serais adapter à son rythme, les choses auraient peut être été différente, elle serait peut-être petit à petit sortie de sa zone de confort, elle aurait oser se confier...alors que là je lui mettais une pression monstre involontairement avec toutes mes marques d'attentions !

Ajouté 6 minutes 33 secondes après :
C'est assez vrai VACN je le perçoit un peu comme ça ... notamment avec la montée du féminisme dur, assez extrémiste (genre les hommes sont violents, ils ne servent à rien...)
Mais bon j'aime penser que c'est mieux qu'il y a quelques années, les "semi"hommes (qui sont sensibles etc...) on un peu plus leurs places et je sais que ça peut presque paraitre paradoxal mais le féminisme non extrême veut supprimer ses schémas machistes,sexistes pour les femmes mais aussi pour les hommes, il y a de l'espoir :wink:
Par Ina
ans
#192357
Non Katy je ne faisais pas du tout écho à ton histoire et ce n'était pas du tout un jugement de ma part d'ailleurs. J'ai tendance à de plus en obus dissocier désir et amour :)
Avatar de l’utilisateur
Par opus41
Homme de 51 ans non vierge
#192366
Bon , j'ai essayé de me mettre à jour.. Mais ça a bcp échangé depuis hier apres midi :wink: Je veux juste réagir sur la notion de délai qui a été évoquée . Comme l'a dit Katy , il n'y a pas de règle . L'amour , l'envie , le désir , n'en a pas . J'ai eu 2 relations. Un coup de foudre avec une aisance dès la 1ere rencontre ( sortie ciné Ovs et on était que tous les 2 ) et 10 jours après on repassait une soirée ensemble , à s'embrasser pendant 1heure ( mais pas plus) . Ma 2ème relation , lors de la rencontre ( sortie theatre Ovs) , j'ai pas été hyper intéressé par cette femme. Et peu à peu , on a echangé des mp sur le site , on avait des points communs , les balades, on en a fait ensemble et les liens se sont crées , l'envie est venue .. Donc à quoi bon tirer des plans sur la comète , se dire qu'il faut faire comme çi , comme ça , qu'il faudra se voir pendant 3 mois avant de . , etc ... Il faut surtout avoir confiance , en soi , en l'autre , être disposé à s'ouvrir , à se donner , se libérer. Et c'est ça qui semble compliqué quand on est VT. C'est cette sensation que c'est impossible , trop compliqué , alors qu'un petit déclic va vous faire franchir le cap. Et vous vous direz : " ah ben , c'est tout ? " ( et je ne suis pas le 1er à le dire ici , ni le dernier )
SnapBack, VACN, Amaz et 2 autres aime ça
Par jujube
ans
#192413
Je pense effectivement que la VT est souvent mais gare aux raccourcis lié à un manque d'estime de soi ... Pour ma part ce qui me mine en ce moment c'est surtout le sentiments d'être anormal : timide, susceptible, sensible, pudique la relation sexuelle étant vraiment une ...comment dire ? Une profonde marque d'intimité pour moi ! Je sais, je sais il ne faut pas se comparer aux autres mais c'est très difficile de ne pas ce poser de questions et ce dire : "mais bon sang qu'est ce qui cloche chez moi ?"

Ajouté 1 minute 23 secondes après :
C'est un peu un cercle vicieux VT,anormalité, histoire personnelle, manque d'estime de soi et ainsi de suite ...

Ajouté 1 minute 56 secondes après :
Et je suis curieux de savoir quel est ce déclic ? (Je pense qu'on le cherche tous "soupir")
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#192415
Peut-ĂŞtre chez certains et certaines membres.
Pour ma part, c'est surtout une maturité lente.

Pour beaucoup de choses, je suis en léger retard. J'ai relativement peu d'amis mais j'ai de très bonnes relations qui durent dans le temps. Hormis ceci, je pense ne pas être plus bête qu'un autre mec pour savoir utiliser sa quette (argot belge).

Comme pleins de projets, j'avance au mieux mĂŞme si le temps s'Ă©coule.
Avatar de l’utilisateur
Par opus41
Homme de 51 ans non vierge
#192416
Le déclic ? c'est quoi ? et ben je sais pas non plus ... LOL . ca peut être un évenement qui va te bouleverser , ou un cheminement plus lent , une prise de conscience , une rencontre .. ???
SnapBack aime ça
Par Amelie
Femme de 39 ans vierge
#192418
jujube a écrit :Je pense effectivement que la VT est souvent mais gare aux raccourcis lié à un manque d'estime de soi ... Pour ma part ce qui me mine en ce moment c'est surtout le sentiments d'être anormal : timide, susceptible, sensible, pudique la relation sexuelle étant vraiment une ...comment dire ? Une profonde marque d'intimité pour moi ! Je sais, je sais il ne faut pas se comparer aux autres mais c'est très difficile de ne pas ce poser de questions et ce dire : "mais bon sang qu'est ce qui cloche chez moi ?"

Ajouté 1 minute 23 secondes après :
C'est un peu un cercle vicieux VT,anormalité, histoire personnelle, manque d'estime de soi et ainsi de suite ...

Ajouté 1 minute 56 secondes après :
Et je suis curieux de savoir quel est ce déclic ? (Je pense qu'on le cherche tous "soupir")
Je ne pense pas que tu es anormal, je me retrouve beacoup dans ce que tu écris. Moi aussi je suis hypersensible, j'ai les larmes aux yeux quand je vois des nouvelles tristes à la télé, je suis vite touchée par des remarques, c'est comme ça et je l'accepte, il y plein de gens qui sont comme moi, en tout cas, j'ai pu lire beaucoup de témoignages sur le net et même ici.
Ce que j'aime moins c'est cette inabilité de me rendre compte toute de suite quand quelqu'un me dit quelque chose de blessant, c'est comme si je zappe mes émotions, je me dissocie de ce que je ressens. Ce n'est pas que je n'ose pas exprimer ma colère, c'est que je ne me rends même pas compte que ça m'a touchée. Et c'est juste quand je suis enfin seule et j'y repense que je me rends compte que j'aurais dû réagir.
Je pense qu'on est plusieurs ici à lier sexe et sentiments, donc encore une fois, tu n'es pas le seul, ça revient souvent comme sujet de conversation sur le forum. C'est vrai que c'est une question posée plus souvent par les femmes, mais c'est un avantage pour toi, tu trouveras sans doute une femme avec la même sensibilité que toi.
Par Ina
ans
#192421
jujube a écrit :Je pense effectivement que la VT est souvent mais gare aux raccourcis lié à un manque d'estime de soi ... Pour ma part ce qui me mine en ce moment c'est surtout le sentiments d'être anormal : timide, susceptible, sensible, pudique la relation sexuelle étant vraiment une ...comment dire ? Une profonde marque d'intimité pour moi ! Je sais, je sais il ne faut pas se comparer aux autres mais c'est très difficile de ne pas ce poser de questions et ce dire : "mais bon sang qu'est ce qui cloche chez moi ?"

Ajouté 1 minute 23 secondes après :
C'est un peu un cercle vicieux VT,anormalité, histoire personnelle, manque d'estime de soi et ainsi de suite ...

Ajouté 1 minute 56 secondes après :
Et je suis curieux de savoir quel est ce déclic ? (Je pense qu'on le cherche tous "soupir")
moi aussi je me demande souvent ce qui cloche chez moi.... timide, susceptible, trop sensible aussi et comme dit snap une partie de maturité lente également, mais là j'ai envie de tout casser... comme si j'avais cacher ma réelle personnalité et qu'elle cherche désormais à émerger..
opus41 aime ça
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9