Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#221730
VACN a écrit : ↑08 juil. 2019, 12:05 C'est quand même bien fichu, la justice sociale. On peut dire et faire ce qu'on veut, blesser qui on veut de la manière qu'on veut, de toute façon on a raison.
C'est le résultat d'un agacement : tu tapes dans un punching-ball, il va tanguer dans l'autre sens et revenir.
Je me prends parfois la frustration d'autres personnes et non, ce n'est pas agréable (surtout que je suis très rancunier).

Mais quand on prend le temps de discuter, on comprend mieux le pourquoi de certains problèmes, une fois la tension "contrôlée".

Après, je ne suis pas une éponge et l'exercice de la discussion n'est pas toujours facile.
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#221731
Ah mais je veux bien discuter des problèmes des un(e)s et des autres. Seulement, j'ai pour principe de ne pas établir de hiérarchie entre les injustices et les actes de violence non justifiée en fonction de leur fréquence, de qui en est responsable, ou de qui les subit. Je ne supporte pas non plus qu'on culpabilise des gens qui n'ont rien à se reprocher pour des événements sur lesquels ils n'ont aucun contrôle. Faire l'un ou l'autre est une injustice en soi, et ce n'est pas une base saine pour discuter des problèmes de chacun(e) en toute bonne foi.
Tyrus, deadwood aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#221732
La colère a quelque chose de diffus : elle explose et peut toucher des personnes qui ne sont pas concernées. N'importe qui s'étant déjà fâché une fois dans sa vie (une bonne majorité) a blessé quelqu'un sans le faire exprès... Oui ça arrive, j'ai blessé des gens sans le vouloir mais les personnes ayant l'oreille attentive peuvent colmater les fuites et transformer la colère en tout autre chose.

Je ne tiens pas rigueur de ce qu'il se dit ici pour cette raison bien que comme chacun, chacune, j'ai ma tolérance oui.

Personne n'est irréprochable mais je pense que n'importe qui a une capacité d'écoute.
Avatar de l’utilisateur
Par deadwood
Homme de 43 ans non vierge
#221735
SnapBack a écrit : ↑08 juil. 2019, 12:41 La colère a quelque chose de diffus : elle explose et peut toucher des personnes qui ne sont pas concernées. N'importe qui s'étant déjà fâché une fois dans sa vie (une bonne majorité) a blessé quelqu'un sans le faire exprès...
Sauf que quand c'est répété et systématique, assumé sans aucune forme de remise en question ou de mea culpa on est pas dans le coup de sang.

Tout le monde ici a ses problèmes et quelque soit les préjugés des un ou les biais dans le rapport aux femmes de la majorité des mecs sur le forum, il n'y a pas ici de feminicide ou de chef d'entreprise qui exploitent et sous payent les femmes ... Après si chaque questionnement ou ou non acceptation en pack de tout ce qui est dit par les femmes/victimes est synonyme de collaboration au système et l'occasion de se permetre des largesses avec le respect de ses interlocuteurs il y a peut être quand même quelques question a se poser.

Mais bon peut être que l'égalité des sexes c'est rendre coup pour coup systématiquement, ne surtout jamais avoir tort et encore moins l'admettre, aimer la castagne et jouir de la faiblesse de ses adversaires ...être un sale type comme les autres en soit.
Tyrus aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#221736
deadwood a écrit :Sauf que quand c'est répété et systématique, assumé sans aucune forme de remise en question ou de mea culpa on est pas dans le coup de sang.
J'ai fait un texte assez long mais je vais résumer ainsi.

De ce que je lis, il y a des erreurs de jugement du côté homme... ce qui entraîne le feu côté femme.
On peut dire que les femmes rouspètent pour un rien mais il y a toujours une raison à une plainte.

Avant de se plaindre de la plainte, je regarde son origine : c'est un cas oĂą la communication ne fonctionne pas du tout.
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#221737
SnapBack a écrit :On peut dire que les femmes rouspètent pour un rien mais il y a toujours une raison à une plainte.
C'est vrai, alors pourquoi celles de certains hommes vis-a-vis du féminisme ne sont-elles pas prises en compte ? A moins que les hommes n'aient pas le droit de se plaindre, ou que le féminisme soit au-dessus de toute critique.
Avatar de l’utilisateur
Par Genisa
Femme de 27 ans non vierge
#221738
Tyrus a écrit :
Genisa a écrit : ↑08 juil. 2019, 10:45 Les personnes qui dénoncent des inégalités ne sont pas tenues de le faire en protégeant les sentiments de ceux qui ne sont pas concernés par ces inégalités.
Tous coupables donc ?
Simple curiosité j'essai juste de comprendre. Après tout, je n'ai rien à me reprocher.
Je vois vraiment pas ce que tu comprends pas.
Tout est dans mon post.. on ne te parle pas de toi, ou de ta culpabilité.

Perso ça me viendrait même pas à l'idée d'aller voir - par exemple - un noir ou un homosexuel, qui dénonceraient les violences dont ils sont victimes, en leur disant "mais tous les blancs/hétéros ne sont pas comme ça, moi j'ai rien fait, donc revoyez votre façon de protester de façon à ménager un peu mes sentiments".
SnapBack, Eeyore aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 27 ans non vierge
#221739
VACN a écrit :C'est vrai, alors pourquoi celles de certains hommes vis-a-vis du féminisme ne sont-elles pas prises en compte ? A moins que les hommes n'aient pas le droit de se plaindre, ou que le féminisme soit au-dessus de toute critique.
Je ne suis pas féministe d’ailleurs car un homme féministe est un loup dans une bergerie malgré le courant intersectionnel (j’ai de bons rapports avec des féministes... je suis tranquille, elles me laissent tranquille). Ça ne m’empêche pas d’être d’accord sur certaines choses et de ne pas suivre certaines idées (je n’aime pas l’éducation non-genrée car l’éducation reste toujours un parti pris malgré la volonté de donner le choix à ses enfants... mais je ne suis pas ancré dans le passé).

Les féministes sont souvent justes dans les questions où les femmes et les hommes sont liés (le féminisme existe un peu grâce à ceci). J’ai croisé ou lu d’authentiques extrémistes (jusqu’à enlever tout trait masculin aux hommes... sur Tinder) comme des femmes raisonnées et intéressantes à discuter (Eeyore, Lux... oui, pourtant, j’en ai eu des prises de bec) même si je ne viens pas de ce monde-là.

Il y a de tout et plusieurs courants différents qui parfois peuvent se contredire quand la politique s’y mélange. Il y a des féminismes, plusieurs nuances que l’on retrouve en politique. Si certains hommes étaient respectueux (je n’ai pas dit paillasson) avec les femmes et par extension les autres, le féminisme n’aurait peut-être plus de raison d’être.

Si il y a un courant contestataire (je ne suis pas vraiment un révolutionnaire)... il y a quelque chose qui ne va pas. Après, je fais le nécessaire de mon côté car l’essentiel ne vient pas de mon côté. Je vois plutôt ceci comme un partenariat car après tout, la femme est une partenaire... semblable mais différente à la fois.

On se connait mais pas totalement, on croît connaître l’autre.
En discutant, on fait connaissance.

Faîtes juste attention à certains mots, malgré tout... Ce sera tout pour moi.
Eeyore aime ça
Par Tyrus
Homme de 31 ans non vierge
#221740
Genisa a écrit : ↑08 juil. 2019, 18:29 donc revoyez votre façon de protester de façon à ménager un peu mes sentiments".
Mes sentiments vont bien c'est ce que je disais plus haut, sans doute maladroitement.
Protestez comme vous voulez ça m'est totalement égal. Si ça vous fait du bien c'est déjà ça. Si ça fait avancer les choses c'est encore mieux.

Ça n'est pas un manque d'empathie, juste que je n'y peux rien, comme sans doute beaucoup d'hommes sur ce forum.

Ça ne m'empêchera pas toutefois, en tant qu'observateur, de dire quand je trouve des propos violents.
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#221741
Déjà, si c'est une histoire de sentiments blessés, il me paraît plus humain d'en tenir compte et de se demander s'ils ne sont pas valides, au lieu de les ignorer en disant, en substance, "j'ai le droit de blesser ces personnes dans leur amour-propre parce qu'elles font partie de la classe dominante".

Mais ce n'est pas seulement ça, le problème. Il s'agit surtout de paroles fausses, de généralisations abusives, de culpabilisations injustes, de mesures excessives qui sont proposées, de se présenter comme ayant toujours raison, et de vouloir se mettre à l'abri de toute critique.

En tant que vierges tardifs ou ex-vierges tardifs, nous pourrions nous considérer comme faisant partie d'une minorité qui souffre aux mains d'une majorité "dominante". Après tout, la société actuelle est pensée par et pour les gens sexuellement "expérimentés". Serions-nous alors en droit d'accuser tous les autres de nous maintenir plus ou moins volontairement dans cette situation ? Aurions-nous le droit d'insulter les personnes plus expérimentées, de les culpabiliser pour leur sexualité plus épanouie ?
  • 1
  • 29
  • 30
  • 31
  • 32
  • 33
  • 37