Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Par x00
Homme de 30 ans vierge
#222051
Lux a écrit : ↑13 juil. 2019, 13:44 Mais en fait c'est quoi ton désaccord principal, en fait, si tu es d'accord pour dire que les femmes n'ont pas à être matées/abordées dans la rue, si tu es d'accord pour dire que les femmes sont socialement désavantagées par rapport aux femmes ? Pourquoi tu viens nous reprendre, à part pour défendre tes copains ?

Je suis contre me faire rabâcher le mêmes discours. C'est énervant. Surtout que c'est un discours qui devenu politique ayant pour thème un vrai sujet.

Vous avez pêché...
Je viens pour vous sauver, vous purifier.
Je vais quand mĂŞme vous demander une contrepartie.
Tiens gouvernement donne moi 1 milliard. https://www.lejdd.fr/Politique/grenelle ... es-3908538
Comment capitaliser les violences...

Le seul moyen de contrer ça c'est la violence. Faire en sorte que les violences conjugales avérés soit sévèrement puni ( en théorie et en pratique)
Mettre en place un numéro vert pour les témoin d'agression.... pas seulement pour les victimes mais bien pour les témoins.
Prendre cher, pas 2 mois avec sursis. On risque moins de rouler bourré que de taper sa femme bourré. A un moment donné... :expressionless:

https://www.francebleu.fr/infos/politiq ... 1529657723
8 mois avec sursis pour un maire qui tabasse sa femme ????



Et quand quelqu'un vient au secours d'une femme, on le punit
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris ... 643658.php

En ce qui concerne l'avancement social, les études etc... c'est sur le long terme que ça se joue. Mais ça avanche, regardez christine largarde à la BCE.

Et combattre le retour à la religion (sans sous entendu raciste), car même à mon niveau, on voit des dérives, des changements de comportements rapides. Etre radical ne signifie pas forcement se faire péter.

Voilà mes idées. Ce discours n'est pas accepté car c'est pas socialiste. Mais c'est mes idées. On est dans un pays de mou du bulbe, on se bat pour des causes en arrêtant de se raser les aiselles... Faut pas s'étonner de se prendre des tartes.
Avatar de l’utilisateur
Par Genisa
Femme de 27 ans non vierge
#222055
Tyrus a écrit :Par contre j'avoue ne pas comprendre l'intérêt de taper pendant 35 pages sur les mêmes sujets parce que nous "n'écouterions pas". Oui en tant qu'homme blanc je suis avantagé par rapport à une femme, oui les femmes subissent des violences. Et donc ? On fait quoi maintenant qu'on sait ça ? On le martèle pendant encore 35 pages supplémentaires ? Jusqu'à ce que quoi ?
Tu es sur un topic "comment regardez-vous les femmes", créé par un homme. Je te remets un extrait du premier message de la conversation :
Il y a quelques années, en discutant avec des amis, je me suis rendu compte que je ne regardais pas les femmes comme les autres hommes...
Je veux dire par lĂ  que je ne regardais que le visage des femmes, alors que les amis en question me disaient qu'ils regardaient beaucoup (et parfois mĂŞme en premier lieu !) leur corps (fesses, seins...).
Ce coup là, je me suis dit : Mais oui ! C'est ça ! C'est pour ça que je suis encore vierge !
Je me suis dit que si les autres "parvenaient à leur fins" sexuellement c'est parce que dès les premiers regards il y avait quelque chose de sexuel. Il veulent voir ces jolies choses cachées sous les vêtements. :smiley: Alors ils vont vers elles dans l'espoir de les voir un jour !
Alors que moi, ne regardant que leur visage. Je n'étais pas aussi pressé d'aller vers elles puisque ce visage découvert, je peux le regarder à ma guise sans avoir de relation intime avec cette femme...
Ce qui donne un débat sur le harcèlement de rue.
Et donc oui, il y a des femmes qui réagissent parce qu'elles sont pas bien dans la rue, et qu'elles aimeraient bien que les hommes (gentils VT inclus) leur foutent la paix.
S'ensuivent effectivement 35 pages de dialogues avec des mecs qui n'ont jamais vécu le harcèlement, mais qui vont nous répéter en boucle qu'on exagère, que certaines aiment être abordées, qu'il faut sauver la drague, qu'il y a des problèmes plus graves, que les hommes sont martyrisés, et j'en passe.

On pourrait juste laisser tomber (ce que font beaucoup de femmes du forum, et on les comprend), mais non.

Donc on va le répéter jusqu'à ce que le message passe. L'attention des mecs dans la rue (y compris celle des gentils VT) est malvenue. C'est un problème de société sérieux. Foutez la paix aux femmes.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#222057
Rien que le terme « gentil VT » est malaisant :no_mouth:
Tyrus a écrit :Ne pas avoir de relations sexuelles ou de couple avec les femmes ne veut pas dire qu'on ne les côtoie pas ou n'échange pas avec elle. On n'a pas forcément besoin d'être en couple pour se rendre compte qu'on est respectueux ou que l'on considère les femmes comme des égales. Tu sembles faire un raccourci bien facile.
J’estime encore que je ne connais pas vraiment les femmes... hormis un plan Q, ce qui est insuffisant (sans compter que les femmes sont toutes différentes). Le niveau intime est un autre univers, qui plus est sur une relation longue.

Ça, j’avoue que j’en ai peur.
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#222090
Que signifie "réfléchir à bon escient" ? Réfléchir sur le thème de la souffrance féminine, du féminisme, etc., ou parvenir aux bonnes conclusions ?
Par Tyrus
Homme de 31 ans non vierge
#222097
SnapBack a écrit : ↑13 juil. 2019, 17:55 Rien que le terme « gentil VT » est malaisant :no_mouth:
Tout à fait. Mais bon ça devient recurrent sur ce forum, le mieux c'est de ne plus y faire attention.
J’estime encore que je ne connais pas vraiment les femmes... hormis un plan Q, ce qui est insuffisant (sans compter que les femmes sont toutes différentes). Le niveau intime est un autre univers, qui plus est sur une relation longue.

Ça, j’avoue que j’en ai peur.
Oui la sphère intime c'est encore autre chose.
Mais ce que je veux dire c'est que pour respecter quelqu'un il ne me semble pas nécessaire de forcément coucher avec. Je caricature mais tu as l'idée :wink:

Je vois ça comme une analyse de mon attitude et des retours que je peux avoir sur mon lieu de travail ou avec mes amis (seuls endroits où je côtoie des femmes).
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#222098
J’ai de jolies collègues dans mes deux postes, certaines sont en couple et d’autres pas mais pour garder un équilibre et un sérieux professionnel, j’évite de trouver mon bonheur au travail car ça a tout du cadeau empoisonné si la relation éclate et j’ai eu difficile pour arriver à ce que je voulais. Hormis ceci, je ne croise pas plus de femmes que d’hommes en-dehors du travail (j’ai arrêté les sites de rencontres, l’investissement donné n’est pas rentable au vu du temps passé pour ma part)... ça s’est amélioré depuis que je suis actif mais je n’ai toujours pas la personnalité la plus sociale.

Je suis un peu à la croisée des chemins, si mes relations avec les femmes sont un peu meilleures, ça n’évolue pas non plus et ça doit être la faute de mon caractère (j’ai une collègue qui me touche l’épaule pour faire la bise - c’est assez courant en Belgique francophone de faire la bise aux femmes et aux hommes, je ne la touche pas... idem quand c’est un homme qui m’embrasse :no_mouth: ) : sortir et voir du monde, ça a quelque chose de pénible pour moi (bien qu’ironiquement, on n’est personne tout seul).
Avatar de l’utilisateur
Par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#222101
Tyrus a écrit : ↑13 juil. 2019, 13:48
Ne pas avoir de relations sexuelles ou de couple avec les femmes ne veut pas dire qu'on ne les côtoie pas ou n'échange pas avec elle. On n'a pas forcément besoin d'être en couple pour se rendre compte qu'on est respectueux ou que l'on considère les femmes comme des égales. Tu sembles faire un raccourci bien facile.
Le raccourci en fait il est surtout fait par la majorité des VT ici qui estiment, pour une grande partie, que le fait de ne pas avoir été en couple les exonère effectivement de la possibilité de comportements sexistes — et il y en a même qui s'imaginent qu'ils sont VT parce qu'ils sont justement "trop gentils" ou "trop respectueux".
Ce sont, à mon sens, des préjugés eux-mêmes sexistes. Je peux t'assurer que j'ai fréquenté des forums de séduction (bon, pas les débiles de base, hein) où mon discours était mieux entendu qu'ici, notamment sur la question du harcèlement de rue. Pourtant on parle de mecs qui cherchent à "choper".
x00 a écrit : ↑13 juil. 2019, 15:03 Je suis contre me faire rabâcher le mêmes discours. C'est énervant. Surtout que c'est un discours qui devenu politique ayant pour thème un vrai sujet.
Je répète ce qu'a dit Genisa mais tant que les hommes ici ne seront pas capables d'entendre que les femmes n'ont pas envie d'être matées ou abordées dans la rue, oui, on se répétera. Généralement quand on répète c'est parce que l'autre en face n'a pas compris, hein. C'est gentil de me faire passer pour une idiote (ou une molle du bulbe) mais non, je ne pérore pas dans le vent : si je me répète, si on se répète, c'est que vous continuez à nous dire que bon, c'est quand même pas grave, arrêtez de vous plaindre.
Dans un autre sujet on a quand même un des nice guys qui vient redire que "j'aimerais bien qu'on me fasse des compliments". Alors que ouais ça fait 35 pages qu'on vous explique pourquoi ça nous heurte et nous blesse.
Donc je vais continuer.
x00 a écrit : ↑13 juil. 2019, 15:03 Vous avez pêché...
Je viens pour vous sauver, vous purifier.
Je vais quand mĂŞme vous demander une contrepartie.
Tiens gouvernement donne moi 1 milliard. https://www.lejdd.fr/Politique/grenelle ... es-3908538
Comment capitaliser les violences...
Mais Ă  quel moment j'ai dit que j'Ă©tais d'accord avec Schiappa ? Tu nous traites de "socialistes", mais de quoi tu parles Ă  la fin ?
J'étais d'ailleurs contre la loi Schiappa sur le délit d'outrage sexiste, qui est une fausse mesure qui ne réglera rien.
Merci d'arrêter tes amalgames bidons — tu te crois trop subversif parce que tu es de droite ? Ca va bien, ça fait 30 ans que vous nous servez ce discours-là, les réactionnaires. On sait que vous n'êtes pas subversifs : vous voulez juste protéger l'ordre établi qui continue à vous abreuver de privilèges.
x00 a écrit : ↑13 juil. 2019, 15:03 Le seul moyen de contrer ça c'est la violence. Faire en sorte que les violences conjugales avérés soit sévèrement puni ( en théorie et en pratique)
Mettre en place un numéro vert pour les témoin d'agression.... pas seulement pour les victimes mais bien pour les témoins.
Prendre cher, pas 2 mois avec sursis. On risque moins de rouler bourré que de taper sa femme bourré. A un moment donné... :expressionless:

https://www.francebleu.fr/infos/politiq ... 1529657723
8 mois avec sursis pour un maire qui tabasse sa femme ????

Et quand quelqu'un vient au secours d'une femme, on le punit
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris ... 643658.php
Je n'ai rien compris Ă  ce discours.
Que faudrait-il faire ? punir plus fort ou moins fort ?
x00 a écrit : ↑13 juil. 2019, 15:03 En ce qui concerne l'avancement social, les études etc... c'est sur le long terme que ça se joue. Mais ça avanche, regardez christine largarde à la BCE.
Ah oui, le fameux "ça avance, vous plaignez pas".
Mec, si ça avance, c'est grâce aux casse-co*illes comme moi. Donc encore une fois : merci, mais je vais continuer.
(et ne me lance pas sur Lagarde qui ne bénéficie pas d'une avancée grâce à ses compétences mais par son réseau ; je te rappelle le concept d'intersectionnalité, qui explique aussi comment il y a une discrimination liée à la classe sociale ? les riches se soutiendront toujours entre eux, ça c'est une évidence)
x00 a écrit : ↑13 juil. 2019, 15:03 Et combattre le retour à la religion (sans sous entendu raciste), car même à mon niveau, on voit des dérives, des changements de comportements rapides. Etre radical ne signifie pas forcement se faire péter.
Oh ben tiens. Le vrai problème, c'est donc pas la société dans laquelle on vit, qui perpétue des discriminations sexuelles, mais c'est la vilaine religion.
Moi je me sens plus agressée par les nice guys comme vous qui réclament le droit à mater dans la rue que par les meufs qui portent un voile.
x00 a écrit : ↑13 juil. 2019, 15:03 Voilà mes idées. Ce discours n'est pas accepté car c'est pas socialiste. Mais c'est mes idées. On est dans un pays de mou du bulbe, on se bat pour des causes en arrêtant de se raser les aiselles... Faut pas s'étonner de se prendre des tartes.
Oui, on est des molles du bulbe qui méritent de se faire taper dessus.
Ça, on a bien compris, les violences faites aux femmes ça te gêne pas trop, tu les légitimes même quand on va pas dans ton sens.
Quant à ta référence aux aisselles, encore une fois, tu n'as rien compris à ce que c'est que d'être une femme et de subir des normes sociales imposées à ton corps. Mais laisse donc les femmes décider comment et de quelle façon elles veulent vivre, s'exprimer, se défendre ou ne pas se défendre. Tu es qui pour venir juger ça ?
Et on peut très bien (attends, je vais dire un truc qui va te choquer) décider de ne pas se raser les aisselles pour des raisons militantes, et aussi se battre... contre les violences faites aux femmes ! C'est dingue non ? Dis donc, on peut militer pour plusieurs choses à la fois ! Incroyable !
Avatar de l’utilisateur
Par impala
Femme de 36 ans non vierge
#222162
Amaz a écrit : ↑12 juil. 2019, 16:33 Le militantisme 2.0 ma toujours fait sourire, rester assis le cul sur une chaise vous appelez ça du militantisme ? À faire la morale sur un tout petit forum de VT ou à tout casser nous sommes une petite dizaine à s'y connecter chaque jour. Ne pensez vous pas que vous n'avez pas mieux à faire qu'à débattre avec des hommes qui n'ont aucun antécédent violent ? :unamused:

Le cheval de droit des féministes est très discutable, est ce nécessaire l'égalité de traitement à tout niveau ?. Et j'ai envie de dire que les féministes elle veulent bien de l'égalité quand ça arrange mais quand il s'agit de travailler sous 40 degré sur un chantier physique (un exemple facile je l'admet), il n'y a plus personne, ça arrête vite fait bien fait de parler d'égalité quand ça n'arrange pas vos affaire :sweat_smile:
Mais, Amaz, tu pètes complètement les plombs, qu'est-ce qui te prend ? Redescends sur terre stp. (J'ai cité ce message, mais le précédent n'était pas piqué des vers non plus.)

"aucun antécédent violent", on n'en sait rien, on n'est pas dans vos vies. Et toi non plus, tu ne connais pas la vie des autres ici ; tu peux parler pour toi.

L'égalité, c'est un cheval de Troie, maintenant ? Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire ! :confounded:

Oui, ton exemple de chantier est facile. D'une part je n'ai jamais entendu de féministe dire que les femmes ne voudraient pas travailler sur des chantiers. D'autre part, et c'est une remarque plus générale, on parle toujours de la pénibilité des métiers physiques mais jamais de celle des métiers de bureau ; soi-disant les cadres auraient vraiment la belle vie. Eh bien désolée, mais cela m'est déjà arrivé de travailler dans des bureaux en pleine canicule, dans lesquels il fait 33 à 35 °C, jusqu'à 3 heures du matin (en ayant commencé à 9 heures, je ne fais pas les trois huit), pour rattraper un dossier très urgent qu'un collègue avait planté. Donc tu vois, là les femmes sont là, ou en tout cas moi j'étais là. Avec les jambes hyper gonflées à cause de la chaleur et de la position assise tenue pendant des heures.
Donc oui il peut y avoir des horaires démentiels dans ce genre de métier, oui la position assise est très mauvaise pour la santé (les médecins ne cessent d'ailleurs de le dire, mais à part ça ça n'imprime pas), oui les femmes en prennent largement leur part.

Ajouté 15 minutes 13 secondes après :
Eeyore a écrit : ↑12 juil. 2019, 20:04La seule chose que je puisse dire de vous, c'est que vous n'avez a priori jamais violé.
Non, on ne peut pas dire cela non plus à partir de la seule virginité. On peut violer avec un doigt, une bouteille, n'importe quoi.
Ă€ part cela, d'accord avec ton post.

Attention les gars, je ne souligne pas cela pour dire qu'il y a peut-être parmi vous des violeurs (je ne le pense pas, même s'il n'y a pas de moyen d'en être sûr). Mais la virginité n'est pas un blanc-seing ; vous ne pouvez pas vous prévaloir d'elle pour prouver que vous êtes respectueux et non misogyne ; ça n'a rien à voir. Il y a aussi plein de femmes qui sont misogynes.

Confondre la virginité et le respect des femmes, c'est un peu comme confondre "être un queutard" avec "aimer les femmes", expression que ne renierait sans doute pas un DSK et qui m'a toujours choquée.
Dans les deux cas, ce sont deux propositions sans lien logique entre elles.
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 33 ans non vierge
#222182
Oui en effet, on fait souvent genre c'est facile de travailler dans un bureau, mais lorsque c'est pour être assis (presque) toute la journée (et les yeux dans l'écran), ce n'est ni bon ni facile. Je passais mes journées assis à l'école et dans l'informatique, et à présent c'est tout le contraire, on ne peut bosser que debout, je sens clairement que c'est bien meilleur pour l'organisme, et c'est facile si on est en forme physiquement. Quand il y a peu, j'ai eu une formation de deux jours où on devait être principalement assis, j'étais là "non c'était à ce point?", je ne me sentais pas bien vers la fin de la journée.

Ca n'empêche pas éventuellement, des exigences abusées de productivité ou des actions néfastes pour la santé, mais un métier "en position debout et sportif" peut être bien préférable à un métier de bureau.
Par mike62
Homme de 34 ans non vierge
#222383
En ce qui concerne la loi schiappa, je ne pense pas que ça soit d'une énorme efficacité afin d'éviter que des femmes se fassent embêter dans la rue...

Un certain nombre d'individu qui ont recours à ce genre de comportement vis à vis des femmes se fichent complètement de cette loi.
Mon avis (et ce n'est que mon avis) c'est que les mecs qui disent à chaque fille qu'ils voient passer "psst eh mademoiselle t'est charmante t'a pas un 06" ou tout autres choses du même acabit, ne vont pas soudainement avoir peur parce que la loi schiappa est censée les punir (ce qui est d'ailleurs très amusant, c'est quand on entend à la télé "l'individu RISQUE 30 ans d'emprisonnement" pour telle ou telle choses alors que tout le monde sait très bien que ces peines maximales sont loin d'être appliquées la plupart du temps en réalité... et d'ailleurs ça fait penser aussi à la loi que "nul n'est censée ignorer" alors que même certains des avocats les plus chevronnés ne peuvent absolument pas tout connaitre c'est impossible alors la personne lambda...)

Certaines des personnes qui sortent ce genre de phrases dans la rue aux femmes, n'ont même pas peur des policiers, et au contraire je soupçonne que certains d'entre eux, dans une sorte de but de "défi", font exprès de faire ça par amusement ou plutôt par provocation vis à vis des policiers ou de la loi (ou aussi pour asseoir une domination sur les femmes). Même si la police intervenait, il y aurait, c'est tout a fait possible, peut être outrage à agents ou autres.

Quand tu vois que des personnes se mettent à caillasser les forces ou de l'ordre ou les pompiers ou autres, je ne pense pas que ce genre de personnages soit très inquiet de la loi Schiappa, ils s'en foutent royalement. La loi Schiappa est un début pour protéger les femmes mais selon toute évidence c'est loin d'être suffisant. :expressionless:

Ajouté 1 heure 29 minutes 28 secondes après :
En relisant mon message je voulais apporter une précision par rapport à l'avant dernier paragraphe : toutes les personnes harceleuses ne caillaissent pas forcément les policiers et vice versa ( l'un n'est pas forcément l'autre )
  • 1
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39