Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#232821
Lux a écrit :Comme tout le monde, j'ai pu fantasmer sur le mec parfait d'1m90, baraqué, qui me "protégerait"
Et encore, même ça ne fait pas rêver tout le monde, pour moi tout ça cest plutôt des defauts que des qualités. :sweat_smile:
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#232823
Eeyore a écrit : 17 mai 2020, 12:49
Lux a écrit :Comme tout le monde, j'ai pu fantasmer sur le mec parfait d'1m90, baraqué, qui me "protégerait"
Et encore, même ça ne fait pas rêver tout le monde, pour moi tout ça cest plutôt des defauts que des qualités. :sweat_smile:
Tu es plus évoluée que moi alors :sweat_smile: Les stéréotypes de genre ont pu avoir la vie dure avec moi... tout ça est une lente mais sérieuse déconstruction !
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#232824
Eeyore a écrit : 17 mai 2020, 12:40 Pour moi il n'y a pas de hors sujet, dans la mesure où les contextes de rencontres (hors sdr) sont les mêmes que les contextes de sociabilisation (soirées chez des amis, activités, OVS...). Je n'ai jamais cru au coup de foudre de loin "il est trop beau je vais le séduire" et je n'y crois toujours pas. Je n'imagine les relations sentimentales que faisant suite à une prise de connaissance amicale.
Mais concrètement, beaucoup de couples se forment à partir du désir de faire connaissance avec une personne en particulier qui va au-delà du simple intérêt amical.
Tyrus, VACN aime ça
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#232829
Eeyore a écrit : 17 mai 2020, 12:40 Ça m'étonne toujours un peu cette séparation systématique des rencontres amicales et sentimentales.... :confused: j'attends de mon amoureux qu'il soit d'abord et avant tout un ami...
C'est le seul concept des sites de séduction avec lequel je suis d'accord: le fait qu'il est difficile de sortir du cadre amical. C'est aussi quelque chose que j'ai vécu plusieurs fois. Je me m'étendrais pas plus là dessus, on l'a déjà fait sur plusieurs discussions et c'est pas le sujet de celle-ci.

Lux a écrit : Bref, pour revenir au sujet de base sur les petits, je trouve ça assez triste qu'à chaque fois (et je dis bien à chaque fois, hein) que des meufs viennent ici pour dire "bof, j'ai pas de souci avec les mecs plus petits", on ait le même genre de réponses : ouais, mais vous êtes pas représentatives, blabla.
Et comme à chaque fois, même si on évoque des cas concrets (donc pas des on dit mais bel et bien des choses expérimentées), c'est comme d'habitude "une minorité", "des personnes qui n'ont aucun intérêt" et que de toute façon "la pression sur le corps des femmes est bien plus élevée". A croire qu'il y a 10 femmes dans Paris qu'il ne fallait pas côtoyer et je suis tombé sur les 10. Après tout je ne suis qu'un homme blanc hyper violent et avantagé dans cette société patriarcal donc je n'ai pas vraiment le droit de me plaindre.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#232831
Pasta a écrit : 17 mai 2020, 13:07
Eeyore a écrit : 17 mai 2020, 12:40 Pour moi il n'y a pas de hors sujet, dans la mesure où les contextes de rencontres (hors sdr) sont les mêmes que les contextes de sociabilisation (soirées chez des amis, activités, OVS...). Je n'ai jamais cru au coup de foudre de loin "il est trop beau je vais le séduire" et je n'y crois toujours pas. Je n'imagine les relations sentimentales que faisant suite à une prise de connaissance amicale.
Mais concrètement, beaucoup de couples se forment à partir du désir de faire connaissance avec une personne en particulier qui va au-delà du simple intérêt amical.
La plupart des couples seraient issus d'une attirance physique mutuelle et immédiate entre deux inconnus? Je sais pas si y a des statistiques la dessus... J'aurais tendance à penser que non, naïvement, peut être, je ne sais pas. En tout cas je n'ai jamais vécu ou observé ou été témoin (histoires d'amies...) de ce type de rencontre.

Ajouté 26 minutes 13 secondes après :
Lux a écrit : 17 mai 2020, 12:59
Eeyore a écrit : 17 mai 2020, 12:49
Lux a écrit :Comme tout le monde, j'ai pu fantasmer sur le mec parfait d'1m90, baraqué, qui me "protégerait"
Et encore, même ça ne fait pas rêver tout le monde, pour moi tout ça cest plutôt des defauts que des qualités. :sweat_smile:
Tu es plus évoluée que moi alors :sweat_smile: Les stéréotypes de genre ont pu avoir la vie dure avec moi... tout ça est une lente mais sérieuse déconstruction !
C'est bête mais en fait c'est même une conséquence de mon côté féministe, je n'aime pas l'idée d'un homme qui me domine autant physiquement et a côté de qui je me sentirais une petite chose fragile... :sweat:
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#232832
Dans un sens inverse, être grand et baraqué ne sont pas des défauts non plus.
Il y a plusieurs genres d’hommes comme il existe des femmes différentes.

Histoire d’avoir un monde varié également :wink:

La taille ne me dérange pas chez une femme mais si elle critique mes origines, je ne l’accepterais pas du tout... d’autant que je ne suis pas qu’une apparence non plus.

J'ai perdu ma virginité avec une femme ronde, preuve que je m’en fiche à vrai dire...
Je crush avant tout sur un visage, le physique passe toujours en 3e (la personnalité vient en 2e).
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#232833
SnapBack a écrit : 17 mai 2020, 15:09 Dans un sens inverse, être grand et baraqué ne sont pas des défauts non plus.
Il y a plusieurs genres d’hommes comme il existe des femmes différentes.

Histoire d’avoir un monde varié également :wink:

J'ai perdu ma virginité avec une femme ronde, preuve que je m’en fiche à vrai dire...
Je crush avant tout sur un visage, le physique passe toujours en 3e (la personnalité vient en 2e).
Je voulais évidemment dire des défauts a mes yeux (un pont négatif , si tu préfères), comme être petit est un défaut aux yeux de certaines femmes. :wink:
SnapBack aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#232834
On se rend compte comment on peut être malheureux à cause des autres. À part mes origines et les femmes trop collantes qui ne vivent que par leurs mecs (je déteste ça), le physique est accessoire pour moi. Moi-même, je me vois qu’en « correct ». La taille revient chez les quelques femmes que j’ai rencontrées (j’ai eu lors d’une rencontre le « heureusement que tu fais 1m73, plus petit je ne pourrais pas car je le suis déja »).

J’ai lu aussi une critique sur les poitrines et là encore, il y a tellement de formes, de couleurs, de tailles que c’est dommage de ne se fixer que sur les grosses poitrines.

Toutes ces complications font que j’ai décroché un peu de voir des gens... tellement les attentes peuvent paraître bien absurdes et abusées.
Tyrus aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#232835
Tyrus a écrit : 17 mai 2020, 13:34
Lux a écrit : Bref, pour revenir au sujet de base sur les petits, je trouve ça assez triste qu'à chaque fois (et je dis bien à chaque fois, hein) que des meufs viennent ici pour dire "bof, j'ai pas de souci avec les mecs plus petits", on ait le même genre de réponses : ouais, mais vous êtes pas représentatives, blabla.
Et comme à chaque fois, même si on évoque des cas concrets (donc pas des on dit mais bel et bien des choses expérimentées), c'est comme d'habitude "une minorité", "des personnes qui n'ont aucun intérêt" et que de toute façon "la pression sur le corps des femmes est bien plus élevée". A croire qu'il y a 10 femmes dans Paris qu'il ne fallait pas côtoyer et je suis tombé sur les 10. Après tout je ne suis qu'un homme blanc hyper violent et avantagé dans cette société patriarcal donc je n'ai pas vraiment le droit de me plaindre.
Oui alors au-delà du sarcasme qui ne sert personne, je n'ai pas parlé de "minorité" ou de "majorité" ; je suis désolée d'être une femme et de donner mon avis de femme, de voir qu'il coïncide avec celui de pas mal de femmes ici, et je suis encore désolée de constater qu'autour de moi je n'ai pas très souvent entendu parler de cette histoire de taille. C'est bien que tu aies des "exemples concrets", ce n'est pas une raison pour autant pour faire comme si mes exemples à moi ne valaient rien.
J'ai une copine assez grande (1m75), très fine, très belle, qui a rencontré un de ses exs sur son lieu de travail et il faisait 5 cm de moins qu'elle. Je ne l'ai pas tout de suite remarqué, d'ailleurs, parce que franchement... qu'est-ce qu'on s'en tape.
Après, il est sûr qu'il y a plus de chances que la femme soit plus petite que l'homme, au vu des statistiques ; mais je persiste à dire qu'à part sur les sites de rencontres, où effectivement j'ai l'impression que c'est un truc qui revient (genre les mecs me questionnent tout le temps pour savoir si je me fiche qu'ils soient plus petits que moi), je n'ai jamais constaté autour de moi que c'était un vrai sujet pour les femmes. Et je ne suis pas entourée que de féministes dans mon genre ; en revanche, je persiste à penser que quand on rencontre des gens dans la vie réelle, la question de la taille est généralement accessoire. D'ailleurs, ce n'est pas parce que dans une soirée une nana dit qu'elle aime les hommes plus grands qu'elle ne va sortir qu'avec des hommes plus grands : moi si on me demande mon homme idéal, je vais aussi avoir tendance à parler d'un type grand et brun, par exemple. Alors pourtant que je sors avec un mec qui fait 1m60.
Bref, tout ça pour dire que je n'ai jamais dit que tes exemples étaient minoritaires, mais sans mauvaise foi aucune, les exemples autour de moi ne vont pas dans ton sens. Preuve en est qu'on peut trouver des femmes qui s'en fichent : c'est à peu près tout ce que je disais — et encore une fois, les femmes pour qui c'est essentiel, vous feriez mieux de comprendre qu'elles n'en valent pas la peine.

Quant à la pression sur le corps des femmes, tu viendras me dire que j'ai tort quand on essaiera de te vendre des régimes, l'épilation ou du maquillage, ok ? :wink:
(Mais j'imagine que là encore, les sciences sociales, c'est de la m*rde... https://journals.openedition.org/lectures/7782 )
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#232836
Eeyore a écrit : 17 mai 2020, 14:44
Pasta a écrit : 17 mai 2020, 13:07
Eeyore a écrit : 17 mai 2020, 12:40 Pour moi il n'y a pas de hors sujet, dans la mesure où les contextes de rencontres (hors sdr) sont les mêmes que les contextes de sociabilisation (soirées chez des amis, activités, OVS...). Je n'ai jamais cru au coup de foudre de loin "il est trop beau je vais le séduire" et je n'y crois toujours pas. Je n'imagine les relations sentimentales que faisant suite à une prise de connaissance amicale.
Mais concrètement, beaucoup de couples se forment à partir du désir de faire connaissance avec une personne en particulier qui va au-delà du simple intérêt amical.
La plupart des couples seraient issus d'une attirance physique mutuelle et immédiate entre deux inconnus? Je sais pas si y a des statistiques la dessus... J'aurais tendance à penser que non, naïvement, peut être, je ne sais pas. En tout cas je n'ai jamais vécu ou observé ou été témoin (histoires d'amies...) de ce type de rencontre.
Sans aller jusqu’au coup de foudre instantané et réciproque, moi j’ai l’impression que la plupart des histoires passent par une étape où l’un des deux partenaires s’est rapproché de l’autre parce qu’il était intéressé pour une éventuelle relation, alors qu’ils n’étaient pas amis à ce stade et ne le seraient probablement pas devenus sans ça. Quant aux histoires entre deux parfaits inconnus, j’en connais quelques exemples dont certains ont été postés dans la partie témoignages positifs du forum.
Tyrus aime ça